«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Campagne électorale 2015

Les impairs du vote stratégique

Après Duffy, la récession...

Tribune libre de Vigile
vendredi 4 septembre 2015
177 visites

Depuis quelques élections, la notion de « vote stratégique » est devenu un leitmotiv utilisé à outrance par bon nombre d’électeurs qui y voient la stratégie idéale au détriment du vote « par conviction ». Ainsi en est-il, dans la présente campagne électorale, des souverainistes qui s’apprêtent à voter pour le NPD de Thomas Mulcair, percevant ce parti comme le seul qui nous débarrassera de Stephen Harper… d’où les impairs pernicieux du vote stratégique.

À toutes fins pratiques, ce type d’électeur renie ses convictions souverainistes qu’il pourrait naturellement investir dans le Bloc québécois, le seul parti qui s’affiche comme le défenseur des intérêts du Québec à Ottawa. Pourtant, parlant des intérêts du Québec, un rapide coup d’œil sur le passé de Thomas Mulcair nous rappelle que le chef du NPD s’est évertué à affaiblir l’application de la loi 101 à une certaine époque où il a occupé le poste de directeur des affaires juridiques du groupe de pression anglophone Alliance Québec…Et on osera par la suite me parler d’un vote stratégique. Foutaise !

Soyons clairs, un vote pour le Bloc au Québec aura pour effet d’enlever des votes au Parti conservateur au même titre qu’un vote pour le NPD, en plus d’élire des députés dont la mission est de défendre les intérêts des Québécois. C’est pourtant évident !

Après Duffy, la récession...

Décidément, Stephen Harper peine à se débarrasser des tuiles qui lui tombent sur la tête depuis le début de la campagne électorale. En effet, après l’épisode du sénateur Mike Duffy qui a poursuivi le premier ministre pendant plusieurs jours, c’est maintenant la récession économique canadienne qui vient le hanter.

Dans le premier cas, malgré les témoignages alarmants de plusieurs témoins venus affirmer que de nombreux personnages de l’entourage du premier ministre étaient informés de la magouille entre Duffy et Nigel Wright, Stephen Harper s’est contenté de répéter la même ritournelle, à savoir que seuls ces deux présumés accusés seront jugés pour leurs gestes si nécessaire…jusqu’à ce que, « par hasard », les travaux de la commission soit suspendue jusqu’à la fin de la campagne.

Toutefois, aussitôt sorti de cette saga, nous apprenons que le Canada est en récession, une autre tuile que Stephen Harper banalise, comme il excelle en ce domaine, en alléguant que seulement 20 % de l’économie vit des difficultés alors que 80 % se porte bien, tout en ajoutant que le mois de juin s’est bien comporté.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la crédibilité de Stephen Harper en a pris un coup depuis le début de cette campagne et que plusieurs observateurs sont en droit de se demander quelle sera le prochain écueil qu’il rencontrera sur son passage !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
8 195$  14%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 30/04 Louis-Georges Bolduc: 100$
  • 30/04 Claire-Marie Noël : 100$
  • 30/04 Marie-Josée Blondin: 150$
  • 30/04 Un patriote acadien: 150$
  • 28/04 Pierre Cournoyer : 50$
  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités