«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le communautarisme et la violence

Les images des échauffourées à Paris en amont du concert du chanteur congolais Héritier Watanabe

dimanche 16 juillet


Alors qu’un chanteur de la République Démocratique du Congo était programmé le soir du 15 juillet à l’Olympia, des manifestants de la diaspora congolaise, l’accusant d’être favorable à leur président, ont provoqué des échauffourées à Paris.

Les forces de l’ordre françaises ont fait usage de gaz lacrymogènes dans le quartier d’Opéra, à Paris,dans l’après-midi du 15 juillet, pour mettre fin aux débordements de manifestants issus de la diaspora de la République Démocratique du Congo (RDC). Ceux-ci entendaient faire entendre leur opposition à la tenue d’un concert à l’Olympia d’Héritier Watanabe, un artiste qu’ils accusent d’être proche du président de la RDC Joseph Kabila.

La préfecture de police de Paris a finalement décidé d’interdire le spectacle, en raison de ces « débordements inacceptables ».


Suggérer cet article par courriel
Multiculturalisme, Interculturalisme et autres pièges assimilateurs
Le « piège à cons » des fédéralistes et autres Lucides

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 815$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités