«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Avant la députée fantôme

Les idées fantômes

L’art de dire n’importe quoi en toute impunité

Tribune libre de Vigile
samedi 31 janvier 2015
568 visites 3 messages

Avant la députée fantôme (Sana Hassainia), il y eut le texte fantôme. La journaliste Brigitte Dubé rapportait dans La Voix de la Matanie du mercredi 16 juillet 2014 à la page 3 que « le député [Pascal Bérubé] prépare un texte avec de nouvelles idées pour relancer le Parti québécois, fragilisé depuis les dernières élections ». L’hebdomadaire matanais eut le temps de disparaître avant que le projet ne se concrétise.

Le navire amiral de la souveraineté est en pleine refondation. Pascal Bérubé annonçait avoir des « idées nouvelles » il y a un an. Quelles sont-elles ? Si elles n’existent pas, c’est de la comédie. Point barre !

Si vous le voulez bien, revenons à l’été 2011, c’est-à-dire à la suite de la défection de cinq députés.

« La thérapie de groupe au sein du Parti québécois est loin d’être terminée », annonçait Le Devoir. « C’est au tour du député de Matane, Pascal Bérubé, d’y aller de sa contribution en vue d’éviter l’implosion du parti souverainiste (30 juillet). »

« ’’C’est un exercice sans précédent, ambitieux’’, dit [Bérubé] enthousiaste (La Presse.ca, 29 juillet). »

« Il envisage un point de presse dès le 19 septembre [2011] pour révéler les trouvailles de sa propre consultation ’’sans tabou’’ sur l’ensemble de la classe politique (Le Soleil, 30 juillet). »

« Sur Twitter, le député Yves-François Blanchet a écrit au sujet de l’initiative de son collègue Pascal Bérubé : ’’C’est une nouvelle, ça ? Moi, je le savais. Il y en a 45 autres comme ça... (La Presse.ca, 29 juillet) »

« L’intérêt des médias pour les observations de chacun risque toutefois de décroître assez rapidement après le partage des premières constatations. Surtout si elles sont répétitives (Le Soleil, 30 juillet). »

« Le député de Matane n’a pas ailleurs (sic) aucune intention de quitter le PQ ou de critiquer sa chef, Pauline Marois (Ibid.). »

Ma question : Combien de temps encore les souverainistes vont continuer à tourner en rond avec ce jeune-vieux politicien carriériste ? Pascal Bérubé est toujours du bon côté. Attention, cet opportuniste eut tôt fait de se placer dans l’ombre de PKP.

Commentaires

  • micheline St-Pierre Otis, 2 février 2015 00h56

    merci pour votre retour de courriel.

    Toutefois, madame, je me dois de vous informer que je n,ai aucunement appuyer le député fédéral J.F. Fortin. J’habite Québec depuis quelques années.

    Je respecte vos choix et idéologies mais je me suis permise de vous dire qu’il y a certainement d’autres priorités en politique au QUÉBEC que de chercher des bibittes à nos députés de l’opposition officielle. Avez-vous regardé du côté des députés libéraux, ceux-là même qui sont élus et qui suivent le chef aux dessins douteux d’une façon inquiétante pour l’avenir de tous les Québécois (ses).
    Continuons le combat vers l’indépendance très prochaine du Québec et soyons solidaires jusqu’au jour J.

    M. St-Pierre OTis

  • Caroline Sarah St-Laurent, 1er février 2015 07h50

    Je dénonçais depuis 2012 Jean-François Fortin (ex-bloquiste devenu chef de sa « patente à gosses » nommée Force et démocratie). En 2014, madame Otis devait défendre Fortin... Aujourd’hui, elle ne le défend plus. Peut être qu’elle découvrira en 2025 la vraie nature de Pascal Bérubé : un politicien sans idées, un kid kodak opportuniste. Je continuerais à dire qu’il n’apporte rien à la cause jusqu’à ce que les madames Otis s’ouvrent les yeux comme elles ont dû le faire avec Fortin trois ans plus tard dans les Maritimes.

    Caroline St-Laurent

  • micheline St-Pierre Otis, 31 janvier 2015 23h27

    Mme St-Laurent,

    Vous semblez avoir du temps à perdre pour vous en prendre au député Pascal Bérubé, un citoyen de la circonscription dont je suis originaire et j’ai des parents qui travaillent bénévolement pour lui à chaque élection.
    Ne croyez vous pas qu’il y a d’autres chevaux de bataille à mener en ces temps-ci, en particulier du côté de gouvernement Couillard dont toutes les actions sont de faire disparaître à grands pas le modèle québécois construit par plusieurs générations à partir de l’équipe de Lesage et Lévesque.

    À part d’être un soi-disant carriériste, quel crime a-t-il commis ce député de Matapédia-Matane ?

    Merci de nous en informer si c’est le cas. Sinon, cessons de nous manger la laine sur le dos, en bons moutons que nous étions les Québécois. Cela plait énormément à nos adversaires et cela vous mets, sauf erreur, dans le même sac qu,eux.

    Mme st-Pierre Otis

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 645$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$
  • 19/04 Simon Bergeron: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités