«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Burkini, politique et propagande

Les « baigneurs en burkini » de Rachid Nekkaz auraient été arrêtés à Cannes

samedi 27 mai


A Cannes, où le préfet a fait interdire toute manifestation durant le festival de cinéma, le milliardaire algérien entendait bien jouer les trouble-fêtes en organisant une baignade en burkini. Plusieurs femmes voilées ont été interpellées.

Dans l’après-midi du 26 mai, un important dispositif policier a été déployé à Cannes, où Rachid Nekkaz avait organisé une baignade en burkini en plein festival du cinéma.

Tandis que l’activiste n’était pas encore arrivé sur le lieu du rendez-vous, un journaliste du quotidien Nice-Matin a fait savoir que des femmes voilées avaient été emmenées dans un fourgon de police.

« J’ai eu trois arrestations depuis ce matin. Alors même que personne ne s’est baigné en Burkini », a ensuite déclaré le milliardaire algérien à la presse.

Un peu plus tard, Rachid Nekkaz a rapporté : « Dix membres de ma famille avec qui nous devions aller nous baigner ont été arrêtées sans motif. »

« J’observe que nous avons des relents de vichysme ici à Cannes », a-t-il également lancé.

Alors que Nice-Matin annonçait que Rachid Nekkaz devait rencontrer le préfet des Alpes-Maritime, ce dernier a vivement démenti, et s’est dit déterminé à faire respecter son arrêté interdisant toute manifestations à Cannes durant le festival, du 17 au 28 mai.

Si le milliardaire algérien avait annulé son appel à manifester, qui faisait partie de l’opération « Toutes en burkini sur les plages du festival de Cannes » organisée par ses soins, il avait toutefois maintenu son appel à la baignade.

Fin août 2016, le tribunal administratif de Nice avait invalidé un arrêté pris par le maire de Cannes, visant à interdire le port du maillot de bain islamique sur les plages de sa ville.


Suggérer cet article par courriel
Islam politique
Allahou akbar ? Peut-être. Mais pas dans l’espace public

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 800$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités