«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le Canada de Pee-Wee

Réplique à Justin Trudeau, sur la charte des valeurs

Le vrai racisme : profondément ancré dans le ROC

Contre qui ? Notre nation et celles des autochtones

Chronique de Jean-Claude Pomerleau
vendredi 18 décembre 2015
2 231 visites 11 messages

Pendant que Justin Trudeau, du haut de la supériorité morale du nationalisme canadien, assimile la Charte des valeurs à du racisme, il ignore que son beau grand Canada cache un racisme profondément ancré dans son histoire. Celui contre la nation que nous sommes , dont il nie l’existence, et celui contre les nations autochtones, réduite par les Loi sur les indiens à des « indians bands », dans un régime apartheid : les véritables nations qui ont fondé son pays, le plus-meilleur-du-monde :

Dans une nouvelle diffusée aujourd’hui, Radio Canada fait état de racisme contre les autochtones en Ontario :

Autochtones à Thunder Bay : des oeufs et des déchets en guise de bienvenue

Suite à la diffusion de cette nouvelle, j’ai fait un commentaire où je ne fais que citer un article du Devoir, démontrant que ce racisme contre les autochtones est largement répandu dans le ROC. Mon commentaire été censuré. Le voici :

Contenu désactivé
jean claude pomerleau
Plutôt que de voir du racisme là où il n’y en a pas (Charte de valeurs), Trudeau devrait s’occuper du vrai racisme : Celui des anglos contre les autochtones, profondément ancré dans le ROC, comme en fait foi une dépêche récente parue dans Le Devoir :

La CBC ferme les commentaires de ses sujets autochtones

Ce qu’on peut y lire ne constitue souvent « ni plus ni moins que des crimes haineux »

Le Devoir 1 décembre 2015 |Marie-Michèle Sioui

La décision a été annoncée sur le blogue de la rédactrice en chef de la CBC : bien que plusieurs sujets attirent davantage de commentaires « inquiétants », le diffuseur public se retrouve face à une situation « particulière » lorsqu’il présente des histoires qui concernent les autochtones.

(...) La décision concerne seulement la CBC ; à Radio-Canada, le phénomène n’a pas été observé.

Angela Nardozi croit que la CBC a pris la bonne décision. « Souvent, les commentaires ne constituent ni plus ni moins que des crimes haineux. Ils sont basés sur l’ignorance et le racisme », a-t-elle expliqué.
(...)

De toute évidence, Radio Canada dont la mission est de nous vendre le fédéralisme à tout prix, a été contrarié par cet article du Le Devoir, qui ne cadre tout simplement pas avec cette propagande de la supériorité morale du nationalisme canadien.

M. Justin Trudeau, avant de donner des leçons de morale aux Québec, occupez-vous de votre Canada, celui du racisme et de la censure.

Commentaires

  • Marc Lapierre, 4 janvier 2016 16h11

    @Jacques Lafond

    "La journée que la très vaste majorité des employeurs, des propriétaires d’immeubles, des propriétaires d’entreprises et d’industries au Québec et à Montréal seront des québécois francophones, tous les immigrés voudront parler français et s’intégrer à notre société québécoise.."

    C’est facile de tout posséder quand tes ancêtres se sont approprié les richesses par la force des armes pour ensuite verrouiller le tout dans un système politique qui a maintenu systématiquement les francophones dans un état de survie ignoble pendant deux siècles.

  • pierre-yves dubreuil, 21 décembre 2015 18h07

    @Jacques Lafond

    Votre commentaire est intéresant.

    Reste qu’une communauté, par définition ne se sent pas appartenir à la majorité et ne se soucie pas de ce qui peut advenir aux autres "communautés", elle n’ont comme intérêt que la leur, au mieux elle doit être un "buffer" entre 2 cultures. On peut donc se questionner sur le rôle des leaders ainsi que de la tendance à travailler contre "l’universalisme" de l’État.

    Aussi, le niveau d’homogénéité n’est-elle pas une mesure de l’universalité et de l’intégration et n’est-ce pas souhaitable, surtout sous une même juridiction ? "Qui contrôle l’État auprofit de qui ?" -Jean-Claude Aristote Pomerleau.

    Aussi, vous parlez du Québec francophone comme un peuple "tapeurs de chaudrons" et qu’une fois que les francophones seront riches, les immigrants s’intègreront. Si je ne m’abuse ce sont des gens de la classe "riche" actuelle du Québec qui nourrit et qui se nourissent du PLQ, un parti ultra multiculturaliste. Donc ce n’est pas une question de richesse individuelle, mais une question de richesse collective, selon moi.

    Donc, en gros, il y a encore beaucoup de question à se poser sur les bénéfices , les dégréments et le rôle des communautés au sein de la nation francophone québécoise.

  • Jacques Lafond, 21 décembre 2015 09h11

    La ghettoïsation des nationalités dans une ville est un phénomène des plus naturels. Ce qui se ressemble, se rassemble. Les québécois avec leur mentalité d’enfant de maternelle, ( tout le monde est beau et tout le monde est gentil, les petits amis par ci et les petits amis par-là), se scandalise que les loups se tiennent avec les loups, les chevreuils avec les chevreuils, et les canards avec les canards. …

    La ghettoïsation dans une ville n’est pas seulement naturelle, mais elle est aussi une force économique, social ; un nid de protection dont les individus peuvent utiliser à leur guise et en toute liberté.

    Pourquoi vouloir combattre ça ?

    C’est certain que nous les québécois avons une peur bien réelle et très bien fondé que les immigrés ne s’intègre jamais à nous et s’intègre éventuellement et à leur rythme à la société canadienne et à la langue anglaise.

    Ça, c’est un réel problème pour nous.

    Mais, la solution n’est pas de combattre la ghettoïsation, la solution est de rendre plus attraillante notre société québécoise et notre langue française pour que les immigrés aient le gout, aient même le besoin d’y adhérer.

    Comment faire ça ?

    La journée que la très vaste majorité des individus riches et très riches au Québec et à Montréal seront des québécois francophones, tout le monde voudront parler français et faire partie de notre culture.

    La journée que la très vaste majorité des employeurs, des propriétaires d’immeubles, des propriétaires d’entreprises et d’industries au Québec et à Montréal seront des québécois francophones, tous les immigrés voudront parler français et s’intégrer à notre société québécoise.

    Tant que la très vaste majorité des québécois francophones seront des tapeurs de chaudrons visant la gratuité et l’équité pour tous, personne ne voudra s’intégrer à notre langue et culture …

  • Laurent Desbois, 20 décembre 2015 16h43

    Ne nous leurrons pas, leurs maîtres et nos ennemis n’ont jamais été mous !!!

    Les Orangistes sont le bras canadien du KKK… contre les nègres blancs Francophones !!!!

    Il y avait des liens entre les orangistes et le KKK aux USA. Ils s’échangeaient des listes de membres.

    Les Orangistes sont toujours actifs et légal au Canada.

    Ils utilisent maintenant des noms plus acceptables, voir Northern Foundation, Heritage Front et Reform Party.

    Petite histoire du mouvement orangiste canadien,

    par Pierre-Luc Bégin, Les Éditions du Québécois, 2008, 200 p. (ISBN 2923365224).
    http://www.lequebecois.org/boutique/loyalisme-et-fanatisme/
    Pierre-Luc Bégin : Conférence sur les orangistes

    http://www.youtube.com/watch?v=UIYj-ByoVSU

    http://video.google.com/videoplay?docid=-1332834420313016581#

  • André Gignac, 20 décembre 2015 12h42

    Monsieur Pomerleau

    Tel père tel fils ! La couche de vernis est très mince ; on voit l’arrogance et le mépris de ce politicien envers le Québec. J’ai de la misère à comprendre que les Québécois aient donné 40 comtés au PLC à la dernière élection fédérale. La constitution de 1982 et les commandites déjà oubliées ; changez-moi ça le "Je me souviens" pour "Je suis amnésique" ! Hier, dans le journal le Devoir, il y avait un excellent article sur les Premières Nations, dans le cahier Perspectives. Je comprends mieux maintenant l’acculturation chez les adolescents autochtones dans les pensionnats et celle chez les jeunes québécois qui n’ont même pas droit à des cours d’histoire dans les écoles du Québec.

    Pas surprenant que les jeunes Québécois se projettent dans la mondialisation n’ayant pas de repères ou d’ancrage dans un pays qui leur appartient. Et tant que le Québec ne sera pas un pays indépendant, ne comptons pas sur nos gouvernements fédéralistes à Québec pour faire enseigner notre histoire nationale dans les écoles ; ils ont tellement peur que se forment des indépendantistes. Quand tu deviens indépendantiste, tu ne veux pas retourner à l’âge de pierre du fédéralisme "canadian" et de ses symboles complètement dépassés.

    André Gignac 20/12/15

  • pierre-yves dubreuil, 19 décembre 2015 16h57

    Bonjour à tous,

    Je voudrais simplement ajouter ceci au cas ou ça pourrait intéresser quleques uns :

    Le mandat de Radio-Canada inclut également la promotion non seulement du caractère multiculturel du Canada, mais également son caractère multi-racial.

    peut-être est-ce bénin ou seulement une mauvaise interprétation de ma part, mais cette apsect du mandat vise clairement à promouvoir l’identification des citoyen et les diviser les catégoriser selon leur code génétique et peut devenir une autre manière insidieuse "d’atomiser la société", ou de "réduire les gens à leur plus simple expression’". comme dirait monsieur Le Hir.

    Accepter que quelqu’un se réclame d’une culture est une chose, mais d’accorder une importance à l’ADN des gens...?

    http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/decouvrez/mandat/

  • Jean Claude Pomerleau, 19 décembre 2015 14h51

    Angela Merkel : « Le multiculturalisme est un leurre »

    15 déc. 2015, 22:25

    https://francais.rt.com/international/12217-angela-merkel--multiculturalisme-est-un-mensonge

    ...

    Dans l’article il y a un court vidéo (traduit en anglais) dans lequel Merkel condamne le multiculturalisme en terme très fort. Une autre raciste pour Justin Trudeau.

    JCPomerleau

  • Jean Claude Pomerleau, 19 décembre 2015 09h06

    Autre mission pour Trudeau : expurgé le racisme bien ancré à la GRC :

    Without accountability, how will the RCMP ever expunge racism ?

    (....)

    Royal Canadian Mounted Police Commissioner Bob Paulson made a refreshingly open admission while addressing an Assembly of First Nations meeting last week. Responding to a charge from Grand Chief Doug Kelly of the Sto:lo Tribal Council in British Columbia that “some of the worst racists carry a gun and they carry a badge authorized by you,” Commissioner Paulson said : “I understand that there are racists in my police force. I don’t want them to be in my police force.”

    (....)

    The message to the chiefs last week, in essence, was that complaints systems exist, and that indigenous people confronting racism and abuse by police forces should trust him and trust the system with their complaints.

    That is a lot to ask - especially given his past defensive response to reports of racism and abusive policing of indigenous women and girls. In February 2013, Human Rights Watch released a report documenting RCMP mistreatment of indigenous woman and girls in northern British Columbia, including excessive use of force, physical assault, rape, and other sexual violence. In the week following the release, Commissioner Paulson, sent an e-mail to his force about the report in which he told officers, “My message to you today is – don’t worry about it, I’ve got your back.”

    In the same e-mail, Mr. Paulson took issue with the Human Rights Watch refusal to turn over to the RCMP for its investigation the names and specific details of the allegations because of concerns for the security of victims and witnesses. Then, as now, the mechanisms available to investigate charges of police misconduct were patchwork and flawed, and many of the indigenous women we spoke with feared that using them could expose them to further abuse.

    (...)

    http://www.theglobeandmail.com/globe-debate/without-accountability-how-will-the-rcmp-ever-expunge-racism/article27845022/

    ....

    JCPomerleau

  • Jean Claude Pomerleau, 19 décembre 2015 08h38

    Message à Trudeau : ce ne sont pas les « chartistes » du Québec qui sont « trumpistes », mais bien les conservateurs plus nombreux dans le ROC.

    Sondage :

    Un tiers des Canadiens sont d’accord avec l’idée de fermer les frontières des États-Unis aux musulmans avancée par Donald Trump,

    (...)

    Les Canadiens qui ont voté pour le Parti conservateur lors du dernier scrutin sont les plus susceptibles d’approuver la proposition de Donald Trump  : 22 % sont fortement d’accord, tandis que 33 % le sont modérément.

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2015/12/18/004-frontieres-etats-unis-musulmans-fermer-donald-trump-sondage-angus-reid.shtml

    ...

    JCPomerleau

  • Mireille Deschênes, 19 décembre 2015 07h57

    Merci Jean-Claude Pomerleau pour ce papier criant de vérité !

    Je hurle avec vous et dénonce ce racisme ancré chez ces anglais si détestables !

    Amitié !

  • claude fortin, 19 décembre 2015 00h26

    Justin Trudeau est canadian , sa mère n’est-elle pas anglo. ? Et selon Frédéric Bastien dans son livre " La bataille de Lomdres ’ il était anglo jusqu’au début du secondaire , donc il ne fait que reprendre le racisme "canadian "

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Les tribulations de Justin « Pee-Wee » Trudeau
    Premier ministre ? Vraiment ?

    Financement de Vigile

    N’hésitez pas à contribuer à sa production

    Joignez-vous aux Amis de Vigile

    Objectif 2017: 60 000$
    12 920$  22%
    Paiement en ligne
    Don récurrent

    Contributions récentes :

    • 23/08 André Lepage: 5$
    • 23/08 Éric Haddad: 5$
    • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
    • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
    • 20/08 Marius Morin: 25$
    • 20/08 Jean Lussier: 5$
    • 20/08 Carole Smith: 5$
    • 19/08 Alain Tousignant: 5$

    Toutes les contributions

    Merci beaucoup!

    Publicités