«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Les feux de la Saint-Jean

Le sang de nos aïeux

Feu le peuple québécois

Tribune libre de Vigile
mercredi 8 juin 2016
422 visites 3 messages

L’infatigable Luc A. ne déroge pas. Les décennies ne lui font pas perdre le fil (mais la trame, par sa longueur ?). Il résume : "...ce Peuple qui est en chacun de nous, de par le sang de nos aïeux qui coule concrètement dans nos veines celles et ceux-là dont on a hérité l’honneur de les venger de leur usurpatrice annexion à un État autocrate canado-britannique ignoble, qui s’est toujours refusé à le reconnaître comme étant, sur SON territoire national du Québec, la seule et unique suprématie démocratique devant être le seul et unique maître du jeu démocratique constituant."

Or, le sang de nos aïeux qui coule dans nos veines, sur le territoire autocrate canado-britannique que nous foulons quotidiennement, se manifestera-t-il dans les célébrations de Notre Fête Nationale qui arrive maintenant ? Question majeure, pour l’existence même d’un peuple qu’on s’affaire à annihiler depuis 350 ans. Que reste-t-il de ce sang de nos aïeux quand nous battons la semelle en anglais sur la Place des festivals comme sur les Plaines de... de lui, là ?

On dit que contrairement aux Irlandais et Écossais... nous n’aurions pas perdu notre langue... quelques-uns, disons... Est-ce vraiment du français que nous entendons et lisons dans nos médias, dans nos institutions d’enseignement, dans nos festivals ?... Réponse en lisant Jean D’Ormesson, mettons. Le plan Durham n’a-t-il pas réussi à nous "civiliser" en nous inculquant la mentalité du conquérant ? Oublions le passé ! Cessons de résister au progrès ! Ne pensons pas PETIT ! Le GLOBE nous englobe ! Les grands ensembles nous rassemblent ! L’anglais facilite les rassemblements des environnementalistes de la Terre...

Si les Québécois n’avaient pas majoritairement adopté cet endoctrinement dans leur fonctionnement de tous les jours, ils n’éliraient pas à répétition des politiciens qui leurs chantent : "Don’t worry, on s’occupe de vos affaires !" Ils ne répartiraient pas leurs oeufs politiques entre divers groupes s’affichant indépendantistes à taux variables. Des Québécois dignes de ce nom n’auraient pas attendu 50 ans après la fondation d’un parti "souver-associationniste" pour montrer la porte du territoire à l’autre nation qui ne Nous veut que pour conserver le Saint-Laurent et autres sources (naturelles) de revenu.

Quand un peuple est encore fier d’être vivant, ça se sait ! Ça s’exprime ! (Born in U.S.A. !) (Made in France ??)... Les symboles s’affichent haut ! Se respectent ! Nous verrons bientôt les fêtards s’enrouler dans leur fleurdelisé "taggé", les nouveaux arrivants s’en faire un foulard religieux, les Bobo une nappe à Sushi... Mais les tours d’Hôtel-de-ville ?... S’ils ne sont pas pointés du doigt, les polip’tichiens pourront l’oublier... jusqu’à la feuille d’érable morte, dans 3 jours !

Nous sommes les derniers résistants qui croient encore qu’un parti politique réunira ce qu’on aura glané sur le "champ de ruines" ; ... qui espèrent qu’un ultime Institut de recherche sur ... ça, là... soufflera assez sur les braises encore chaudes du Parlement canadian incendié à Montréal pour barrer tout hommage aux Patriotes...(25 avril 1849) ; ... qui comptent sur la délivrance "des Libéraux" pour un regain d’unité de la nation afin de bloquer l’habitude de viol de notre territoire par... eux, là ; ... pour un retour du goût de Nous, de notre éducation : de la Petite Enfance à l’Université, de nos industries implantées ou en devenir, de notre saine alimentation par nos productions agricoles et nos propres ententes internatonales, nos habitudes de vie durables, incluant notre environnement médiatique et nos sports d’équipe non truqués... par... eux, là ! Nous croyons encore pouvoir garder un oeil sévère sur nos représentants... démocratiquement élus... dans une République Verte de Langue Française en Amérique... honorant le sang qui coule dans nos veines... Bienvenue aux nouveaux qui s’y sentiraient bien... s’ils ont déjà l’habitude de laisser leurs chaussures sur le seuil.

Aïe !... ceci n’était qu’un rêve... Ah... Good Morning in that well built canadian nation...

Ce billet est mon numéro 199.
Je prépare mon dernier sur le modèle de celui de Dominic Desroches, paru le 25 novembre 2009.
Au sommet d’une trilogie intitulée "Un Québec foutu" (preuve qu’on tourne en rond), j’avais salué le départ du jeune philosophe qui signait : "Est décédé littérairement à Lille (France) le mercredi 25 novembre 2009, à l’âge de 1022 jours, l’auteur et chasseur de fantômes québécois Dominic Desroches..." or je végète aux alentours de 3240 jours... première publication, sans pseudonyme, le 6 juin (D-Day) 2007. Merci à Vigile.

Commentaires

  • Luc Archambault, 10 juin 2016 21h46

    @ Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 9 juin 07h46

    He OUI... je ne déroge ni n’abandonne... Je vais donc vous contredire.

    Je vais conspuer le dénigrement du Peuple qui est le vôtre... il est typique de celui des autocrates. Or, je suis démocrate. Je ne peux donc souscrire à la doxa autocrate qui postule que le Peuple est trop idiot, ignorant, inculte, illettré, insouciant pour se gouverner LUI-MÊME, ce pourquoi il lui faut des élites éclairées pour le faire à sa place...

    Si Le Peuple Souverain du Québec (élites comprises) n’a pas voté pour la Souveraineté-Association, c’est qu’il avait raison de ne pas le faire... S’associer à un dictature sans prévoir la RENVERSER d’abord, c’est suicidaire... c’est prendre le parti de la gouvernance collabo, en tournant le dos à De Gaulle, accueilli par Le Peuple en héros libérateur.

    Si en 1995 Le Peuple Souverain du Québec n’a pas accordé une majorité substantielle au OUI, c’est qu’il avait ses raisons... Un OUI trop faible aurait compromis la naissance de la République du Québec... d’autant qu’on n’avait encore pas prévu d’abord RENVERSER l’État du statu quo canadian. Il pouvait donc continuer à se prétendre valide au Québec...

    Par contre, si nos élites citoyennes et politiques se décident à suivre l’exemple de De Gaulle ; se décident à faire l’indispensable UNION des forces démocratiques du Peuple Souverain du Québec, comme l’a su faire le Conseil national de Résistance le 15 mars 1944 ; si elles se décident à ROMPRE avec la gouvernance collabo qui a cours ici depuis la Conquête, TOUT est possible...

    Le Peuple saura à coup sûr reconnaître le siens...

    Mais avant, Le Peuple a toutes les raisons de ne pas pavoiser... de ne pas se péter les bretelles, puisqu’il toutes les raisons de douter de la sagesse, de l’habilité, de la congruence de ses jeunes élites soi-disant libératrices... Que peut-il faire quand ces mêmes élites VALIDENT la NÉGATION de sa souveraineté de Peuple du seul fait pour elle de former des gouvernements collabos d’un État qui la NIE cette irréductible souveraineté constituante du Peuple ? Il ne peut que secréter de nouvelles élites en espérant qu’elles seront conséquentes, et résolues à se hisser à la hauteur de sa Hauteur, d’où nous contemplent 4 siècles d’Histoire neufrancienne et québécoise.

    D’ici-là, disqualifier ce Peuple ne fait que lui donner de bonnes raisons de ne pas accorder sa confiance à qui le disqualifie.

    Qui anglicise Le Peuple, sinon la partie colonisée de ses élites culturelles, artistiques, médiatiques branchées comme des sangsues à la médiasphère anglo, de Paris au Plateau montréalais, et qui s’invente une montréalité soi-disant universaliste et qui ne serait pas québécoise...

    ET quand bien même... ce n’est pas en disqualifiant Le Peuple qu’on obtient sa confiance... et si ce Peuple ne mérite pas selon soi, de vivre en démocratie, à quoi sert de le disqualifier... de le blâmer... suffit de s’expatrier et de le renier...

    ... laissant le champ libre à celles et ceux qui ont choisi de cesser de trahir ce Peuple, en choisissant la DÉMOCRATIE, et ne cessant de le privant de son pouvoir démocratique constituant.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 9 juin 2016 07h46

    La liberté n’est pas faite pour les tièdes.(Kant)... La paresse et la lâcheté sont les causes premières de notre aliénation, et les dépasser est certainement la condition sine qua non de l’exercice d’une conscience éveillée...cité par Djemila Benhabib dans Après Charlie, Septentrion, 2016, p.158

    plus particulièrement au Québec, notre aliénation, on le sait, fut orchestrée par notre dénationalisation systématique, depuis Lord Durham, ’scusez, les plus jeunes, c’est un personnage de notre Histoire occultée.

    La Liberté des tièdes, ce serait un référendum gagné de peur à 51%

  • Pierre Bourassa, 8 juin 2016 19h26

    ’’Quand un peuple est encore fier d’être vivant, ça se sait !’’

    Si le destin d’une nation passe par sa démographie,le PQ aurait-il le courage de faire une pub comme celle du Danemark ?

    « Faites-le pour le Danemark » : une pub incite à faire l’amour pour relancer la natalité
    https://francais.rt.com/international/21692-vis-pour-danemark-campagne-publicitaire

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités