«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Comme le titrait (surtitre) Vigile le 11 avril 2016, Couillard doit son élection à Sam Hamad

Le retour de Sam Hamad est inconcevable pour le PQ et la CAQ

De ramener Sam Hamad au conseil des ministres, comme le laisse planer un sondage commandé par le Parti libéral sur l’éthique du député de Louis-Hébert, est inconcevable selon le PQ et le CAQ.

Après les manquements constatés par le commissaire à l’éthique et le commissaire au lobbyisme à propos de Sam Hamad, Marc-Yvan Côté et d’une subvention accordée à Premier Tech, le député caquiste Éric Caire n’arrive pas à croire que M. Couillard envisage de réhabiliter le député de Louis-Hébert au sein de son conseil des ministres.

« On ne peut pas envisager ramener Sam Hamad au conseil des ministres, pour moi c’est impensable », a dit le porte-parole caquiste de la Capitale-Nationale, après que les questions d’un sondage interne aient fait l’objet d’une fuite, en début de semaine.

« Ça me dit qu’il y a aussi, dans l’entourage du premier ministre, des gens qui sont farouchement opposés à cette idée-là », croit le député de La Peltrie, pour qui Sam Hamad est un politicien « brûlé », ni plus ni moins.

Le député caquiste, Éric Caire
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés
Le député caquiste, Éric Caire

Manque de leadership

Il faut vraiment que Philippe Couillard soit désespéré pour songer à ramener M. Hamad, considère M. Caire.

« François Blais (l’actuel ministre responsable de la Capitale-Nationale) ne livre pas la marchandise, le premier ministre s’en rend compte », a dit le député de La Peltrie, qui s’étonne de constater que M. Couillard ne semble même pas considérer d’autres élus libéraux de la région comme Véronyque Tremblay ou Patrick Huot.

« C’est incroyable, a réagi de son côté la députée péquiste Agnès Maltais. On ne répare pas une erreur par une autre erreur : le manque de leadership libéral dans la Capitale-Nationale ne justifie pas de nommer ministre quelqu’un qui a commis un manquement aux valeurs [...] de l’Assemblée nationale. »

« En mode panique »

Alors que s’amorce une année préélectorale, la porte-parole péquiste pour la région de Québec constate que M. Couillard est carrément « en mode panique ».

« Philippe Couillard dirige une équipe tellement faible qu’il considère ramener au conseil des ministres quelqu’un qui a contrevenu aux principes éthiques de base », a déploré la députée de Taschereau.

Notre Bureau parlementaire a tenté de joindre M. Hamad pour l’inviter à réagir, mais sans succès.


Suggérer cet article par courriel
Dans les placards du PLQ
Magouilles et omerta

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités