«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Québec Solidaire... des Libéraux !

Le nouvel ami du PLQ

Comme prévu, Gabriel Nadeau-Dubois a été élu député de Gouin hier soir.

L’ironie de la situation n’aura échappé à personne.

Pendant de longues années, du temps des Jacques Rochefort et André Boisclair, le PQ a régné sur cette circonscription.

Il aurait pu y être compétitif à défaut de l’emporter.

Oups !

Il a préféré laisser le champ libre à Québec solidaire dans l’espoir de « faciliter les rapprochements », comme on dit dans ces télé-réalités qui fabriquent des couples sous nos yeux.

Puis, le PQ a découvert que QS, comme dirait « Rambo » Gauthier, lui faisait l’amour par-derrière sans autorisation.

Je trouve piquant de voir tous ces fins observateurs de notre scène politique « découvrir » soudainement que QS est rempli de fédéralistes multiculturalistes, de « souverainistes » pour qui la souveraineté est moins importante que les toilettes pour transgenres, et de fanatiques qui pensent sérieusement que le PQ est le club-école du fascisme.

Essentiellement, M. Nadeau-Dubois doit son émergence à trois facteurs : des dons évidents de communicateur, une grève étudiante dont la seule conséquence durable fut d’accentuer les problèmes de financement des universités, et une couverture médiatique très complaisante.

Il suffit d’avoir fréquenté l’univers montréalais des émissions d’affaires publiques, surtout radiophoniques et télévisuelles, dont les employés hors micro sont souvent très jeunes, pour être frappé par la sympathie envers M. Nadeau-Dubois.

M. Nadeau-Dubois, souvenons-nous, estimait que la classe politique des 30 dernières années, tous partis confondus, avait « trahi » le Québec.

Je peux me tromper, mais le propos n’a vraiment heurté que ceux qui ont fait partie de cette classe et qui ont fait de leur mieux.

Il s’en trouve pour dire que son élection marquera la fin de la récréation et l’entrée dans un monde où il devra tenir compte des conséquences de ses paroles et des faits.

Pas du tout. Voyez Amir Khadir, qui serait réélu sans problème dans Mercier.

Partout en Occident, les parlements abondent en élus qui savent très exactement quel est leur public et ce qu’il veut entendre, ce qui est souvent très éloigné des dures réalités auxquelles sont confrontés ceux qui gouvernent.

Utile

M. Nadeau-Dubois aime évoquer Bernie Sanders.

Rappelons simplement que M. Sanders milite à l’intérieur du parti démocrate, l’un des deux partis de l’establishment politique américain.

Une comparaison plus juste serait avec un Jean-Luc Mélenchon en France, ou un Pablo Iglesias et son mouvement Podemos en Espagne.

Ils sont moins motivés par l’humanisation du capitalisme que par l’anticapitalisme.

Comme c’est cependant une sensibilité qui existe réellement dans nos sociétés démocratiques, il est normal qu’elle ait une représentation parlementaire.

Le PLQ, lui, a bien des défauts, mais pas la naïveté. Comptez sur lui pour prendre soin de son nouvel ami, pas simple à gérer, mais ô combien utile.

Je fais relâche pour quelques jours et je vous reviens le 20 juin.


Suggérer cet article par courriel
Québec solidaire (sic)
Lorsque les masques tombent...

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités