«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

En exclusivité pour Vigile : Le ministre Stéphane Bergeron répond à ma question sur la langue d’État.

Commémoration du 350e anniversaire de l’Édit de création du Conseil Souverain

Le français langue d’État depuis 1663

Tribune libre de Vigile
vendredi 12 avril 2013
1 361 visites 6 messages

Le 9 avril, je me suis rendu à Québec, sur la Place Royale, pour la commémoration du 350e anniversaire de l’Édit de création du Conseil Souverain, organisée par la Société internationale Veritas Acadie. Par la proclamation de l’ordonnance de Villers-Cotterêts (*), le Roi Louis XIV étendait le droit (coutumes de Paris) et la langue française sur tout le territoire de la Nouvelle-France.

Dans sa conférence, Me Christian Néron, nous a fait la démonstration que l’unification du territoire par le droit et la langue posait pour la première fois les assises de notre État-nation. Le français devenait donc en 1663, une langue d’État, et cet Édit, n’ayant jamais été abrogé par une autre loi, est toujours en vigueur.

Le ministre de la Sécurité publique, M. Stéphane Bergeron, assistait à l’évènement. J’en ai profité pour lui poser une question sur le thème du français langue d’État et il a fait une déclaration importante. En effet, il a déclaré que, dans le cadre de la gouvernance souverainiste, le français est la langue d’État du Québec, au même titre que, par exemple, le polonais est la langue d’État de la Pologne. Voici l’échange que nous avons eu :
http://www.youtube.com/watch?v=4U_j_oEg4M8

Transcript

JCP - Avril 1663, le français devient la langue d’État en Nouvelle-France. Avril 2013, le ministre Cloutier annonce que le français va devenir la langue officielle dans les relations interétatiques. Est-ce que, présentement, on peut dire que le cabinet du gouvernement du Québec a bien compris que le français est la langue de l’État du Québec et, qu’est-ce qui s’est passé pour que ça arrive ?

SB - Écoutez, moi je pense que, je pense que notre collègue Alexandre Cloutier a eu le mandat de définir ce que c’est la gouvernance souverainiste de notre, de notre gouvernement, mais moi je peux vous dire que personnellement, j’applaudis à une telle mesure. J’ai eu l’occasion, lorsque j’étais député fédéral, de vivre une expérience qui m’a beaucoup marqué. Je suis allé dans une mission à un moment donné, en parlementaire, dirigé par le président de la Chambre des Communes, en Pologne, en République de Pologne. Nous avons eu l’occasion de rencontrer le Président de la République de Pologne, le président à l’époque, Kwaśniewski. Et le président Kwaśniewski s’est présenté à nous, et s’est mis à échanger dans un anglais tout à fait impeccable, à bâton rompu, à placoter de choses et d’autres, jusqu’à ce qu’un de ses aides de camp nous invite à passer à la salle où allait avoir lieu la rencontre formelle. Et nous sommes donc passés dans la salle où allait avoir lieu la rencontre formelle. Et là, on a continué à échanger de façon un peu, un peu informelle, en anglais, dans un anglais impeccable. Et à ce moment-là, il y a quelqu’un qui s’est penché à son oreille, et le président Kwaśniewski nous a dit, à ce moment-là : « Mesdames, messieurs, à compter de maintenant, je vais m’adresser à vous en polonais, le polonais est notre langue nationale, la Pologne est le seul endroit au monde où l’on parle le polonais, et en ma qualité de chef de l’État polonais, j’ai la responsabilité de m’adresser à vous en polonais. » Et à compter de ce moment, le président Kwaśniewski s’est adressé aux invités canadiens et québécois que nous étions, en polonais. Et avec traduction, une traduction pas simultanée, mais traduction consécutive. Et j’ai trouvé que c’était une façon très digne de traiter sa langue nationale, que dans des échanges informels, de pouvoir échanger dans les langues qu’on arrive à comprendre mutuellement, mais lorsqu’arrive l’échange formel, c’est la responsabilité des officiels de l’État, que de parler dans la langue nationale, la langue officielle de l’État. Alors je suis personnellement très favorable à cette mesure qui a été annoncée par notre collègue le ministre Alexandre Cloutier.

JCP - Merci monsieur le ministre.

SB - Ça me fait plaisir.

JCP - Bravo pour la manière que vous remplissez votre charge, vous êtes réconfortant.

SB - Merci c’est gentil.

JCP - Un moment difficile ?

SB - Oui, c’est pas toujours évident effectivement.

(*) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordonnance_de_Villers-Cotterêts

***

Complément d’information

Commémoration du 350e anniversaire de l’Édit de création du Conseil Souverain de 1663.

Place Royale, le 9 avril 2013. Cérémonie et conférence de Me Chrystian Néron (à 1 h, 3 minutes) :

http://www.youtube.com/watch?v=GYqr6-XJpLE

Commentaires

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Le français, langue d’État depuis 1663
Statut jamais modifié depuis 1663 et pourtant...

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 910$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités