«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le faux problème de l’islamisation

Le vrai problème, c’est l’immigration

Tribune libre de Vigile
samedi 15 mai 2010
670 visites 4 messages

Plusieurs nationalistes et indépendantistes s’inquiètent de la progression de l’islam au Québec. Or, que ce soit le port du voile ou la burqa, tout cela n’est pas le problème. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

Le vrai problème que beaucoup oublient, y compris chez les nôtres, c’est l’immigration massive. C’est une immigration non plus pour le travail, mais une immigration de peuplement qui nous impose de fait ses mœurs, ses coutumes et sa religion. Le vrai problème ce n’est pas la construction des mosquées, ce sont nos églises qui tombent en ruine, c’est l’enseignement de l’histoire qui tombe dans les oubliettes. Le vrai problème ce sont les cours d’Éthique et culture religieuse qu’on donne aux élèves dans les écoles du Québec.

Encore une fois, le problème n’est pas l’islamisation de notre société c’est la perte de notre identité nationale traditionnelle et de la fierté de ce que nous sommes. C’est le renoncement et la repentance systématique et l’entrée ininterrompue d’étrangers qui changent nos modes de vie.

Les vrais responsables, ce sont les élites libérales et péquistes qui nous gouvernent. Les vrais coupables ce sont ceux qui nous parlent d’immigration qualifiée quand tant de Québécois connaissent le chômage. Les vrais coupables ce sont ces nouveaux esclavagistes qui veulent nous imposer un changement de nos habitudes de vie et baisser les salaires des travailleurs québécois en les mettant en concurrence avec des travailleurs immigrants sous-payés.

Il est plus que temps de réagir et de prendre les mesures qui s’imposent si nous ne voulons pas disparaître. A quoi servira-t-il de protester contre l’islamisation quand nous serons minoritaires dans notre pays comme c’est déjà le cas dans certains quartiers de Montréal et de l’Outaouais ?

Réduisons l’immigration !

Jean-Roch Villemaire

Ex-candidat du Parti indépendantiste dans Hull

Commentaires

  • Gaetan, 10 janvier 2011 21h57

    Arrêter de diaboliser l’immigration, vous parlez que les immigrants nous volent du travail alors que le Québec se porte économiquement très bien :

    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201101/07/01-4358210-48-de-chomage-a-quebec-2010-sest-terminee-sur-une-hausse-de-lemploi.php

    Ensuite, vous repartez avec votre politique de la peur avec des termes comme "esclavagiste" et d’ "imposer un changement de nos habitudes de vie" et même de réduire nos salaires. La première menace n’existe pas, les québécois ne deviendront pas des esclaves au sens strict du terme, personne ne veut changer nos habitudes de vie et d’ailleurs, personne ne peut nous l’imposer légalement avec notre charte des droits et libertés et finalement, le salaire est fixé à un minimum par l’Etat et par les entreprises. La déportation des emplois vers d’autres pays est un problème totalement indépendant de l’immigration au Québec.

    J’ai remarqué que vous utilisez souvent des termes avec une connotation historique très horrifiante comme "esclavagiste", "génocider" que vous couplez avec d’autres termes comme "islamisation", "chômage" et "minorité". Est-ce que vous vous rendez compte que vous alimentez une peur qui détruit toute possibilité de penser auprès du peuple ?

  • André Gignac, 16 mai 2010 10h23

    Monsieur Villemaire

    Je suis 100% d’accord avec vous sur la question de l’immigration qui est dirigée contre nous dans le but de nous minoriser et de nous empêcher d’avoir notre pays. Vous n’avez qu’à penser au référendum volé de 1995 ; des centaines de fonctionnaires du gouvernement fédéral ont permis à beaucoup d’immigrants nouvellement arrivés au Québec de voter contre nous. La plupart de ces nouveaux immigrants s’intègrent à la minorité "CANADIAN" du West Island et constitue une clientèle pour les partis fédéralistes tant à Québec qu’à Ottawa. De plus, si cette immigration n’est pas réduite à des quotas plus limités, nous risquons d’avoir des problèmes de cohésion sociale avant longtemps. Je n’ai jamais compris que le PQ ait donné son accord à cette politique d’immigration de 55 000 nouveaux arrivants par année durant 5 années. C’est une politique suicidaire pour l’avenir de notre nation ; de là, l’importance de contrôler son immigration comme un pays normal. Le pays du Québec est urgent plus que jamais.

    André Gignac le 16 mai 2010

  • Jacques Noel, 16 mai 2010 10h01

    En 2007, les Américains ont accueilli 1,062,415 immigrants, soit un nouvel arrivant pour 283 habitants.

    http://www.dhs.gov/xlibrary/assets/statistics/yearbook/2007/ois_2007_yearbook.pdf

    Ramenez à l’échelle québécoise, ça donnerait environ 27,000 immigrants.

    Et à peine 703,542 en 2003, soit un nouvel arrivant pour 412 habitants ce qui aurait donné environ 19,000 immigrants. Comment expliquer que le Québec en aille besoin de 45,000, voire de 50,000 ?

    Le Québec, avec 350,000 chômeurs (dont 60,000 immigrants) et 270,000 assistés sociaux aptes au travail (dont 70,000 immigrants) en a accueilli 44,681, soit un nouvel arrivant pour 172 habitants, un nouvel arrivant par quelque 125 Québécois, alias les Francophones, alias les Canadiens français, alias nous-autres, alias les pure-laine, alias les ce-que-ns-sommes, alias les sans-noms à force de s’agenouiller devant la visite, histoire d’être inclusif au top au point de disparaître sous le tapis. Yolande James et le Parti Libéral voudraient notre mort qu’ils ne feraient pas pire.

    A part six gros États qui ont accueilli le gros des immigrants, le reste du pays (souvent aussi homogène que le Québec français) a reçu très peu d’immigrants. En fait les chiffres font sursauter lorsqu’on les compare aux contingents qu’on accueille ici.

    http://www.dhs.gov/xlibrary/assets/statistics/yearbook/2007/ois_2007_yearbook.pdf

    En 2007, le Maine (1,3 million) a accueilli 1,488 immigrants, le New Hampshire (1,3 million) 2,272 et le Vermont (600,000), État le plus blanc du pays, un gros 791. Ces trois États voisins, totalisant presque la moitié de la population du Québec, ont donc reçu un grand total de 4551 immigrants en 2007. Québec (7,7 millions) en a accueilli 45,000 !! Cherchez l’erreur.

    Le District de Columbia (leur capitale nationale…) a reçu 2541 immigrants, la moitié moins que notre capitale nationale (dont on ne cesse de répéter qu’elle n’est pas assez ouverte à l’immigration)

    L’Iowa, qui a lancé Obama, 3103. L’Arkansas 2722, la Louisiane des cousins Cayens 3475, le Delaware 2085, l’Idaho 2047.

    L’Alaska de Sarah, aussi grand que le Québec, a accueilli 1617 immigrants, le Mississipi des champs de coton 1573, la Virginie occidentale du tabac 721, le Montana et ses fameux cowboys boisclairiens : 575, et le Dakota du Sud 668 qui fait mieux quand même que le Nord à 496.

    Enfin le Wyoming, État de Dick Cheney, un incroyable 380, soit 118 fois moins que le Québec de Charest !

    Comment expliquer que le Québec aille besoin de 50,000 immigrants par année alors que les États américains, construits sur l’immigration, n’en accueillent qu’une fraction de ce nombre ?

  • RenéP., 16 mai 2010 03h48

    Vous avez parfaitement raison ; le peuple du Québec se fait engloutir sous les flots de l’immigration. Il vous revient à vous les jeunes de prendre les moyens pour arrêter cette stratégie maquiavélique du Canada qui a pour conséquence de faire disparaître le peuple québécois. Ce sont vous, les jeunes, qui subirez l’étouffement par l’immigration. Allez-y, ne vous gênez pas, mettez un arrêt catégorique à ce plan sans vous laisser culpabiliser. Il y a de votre survie.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités