«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Rapport de Paul St-Pierre Plamondon

Le "club social"

La déconnexion

Tribune libre de Vigile
dimanche 12 février
367 visites 2 messages

Ce que plusieurs observateurs politiques appréhendaient eu égard au désintéressement des jeunes Québécois à la cause souverainiste vient d’être confirmé dans le rapport de Paul St-Pierre Plamondon qui image en ces termes « colorés » ce phénomène : « Au PQ, les jeunes sont comme des Pokémons rares que l’on cherche depuis des années et quand tu en as un, tu le mets dans la photo ».

En corollaire à ce constat, le rapport fait ressortir que 68 % des membres du PQ ont plus de 55 ans, un parti aux airs de « club social » vieillissant et déconnecté. Un électrochoc dans l’entourage de l’establishment péquiste.

Toutefois, là où le bât blesse avec le plus d’acuité se retrouve dans cette proposition laconique, voire méprisante, qui exigerait que les membres d’exécutifs âgés de plus de 70 ans seraient placés petit à petit sur la voie d’évitement en plus d’offrir leur siège à un « protégé » de moins de 40 ans et lui offrir un service de mentorat. À mes yeux, une proposition cavalière qui fait fi d’une expertise indispensable à la saine évolution du parti.

En conclusion, M. St-Pierre Plamondon, je vous incite à manifester un peu de respect pour ces femmes et ces hommes « âgés » qui, malgré leurs cheveux blancs, sont encore insufflés d’un sentiment souverainiste qui ne peut qu’animer la tiédeur des jeunes, à défaut de quoi vous risquez d’éprouver beaucoup de difficultés à repérer d’autres « Pokémons » pour rajeunir la photo de famille.

La déconnexion

L’un des reproches majeurs auquel fait allusion Paul St-Pierre Plamondon dans le rapport qu’il a remis à Jean-François Lisée a trait au désintéressement chronique des jeunes eu égard à la politique en général, et à la souveraineté du Québec en particulier.

L’engouement de la jeunesse pour la fibre souverainiste des années ’70 s’est substitué petit à petit avec le temps au mouvement de mondialisme dans lequel elle baigne de plus en plus, l’influence des médias sociaux siégeant en tête de proue de ce phénomène. Aux yeux de notre jeunesse, l’accession du Québec à son indépendance constitue un repli identitaire malsain qui va à l’encontre d’un multiculturalisme ouvert.

En ce sens, le rapport de St-Pierre Plamondon touche à un point sensible, à savoir la déconnexion des jeunes de l’objectif ultime du Parti québécois. Un défi de taille pour Jean-François Lisée qui semble s’être donné comme mission, entre autres, de rapatrier les jeunes au sein de son option politique.

Et ce n’est pas pour demain la veille compte tenu de la distanciation qui s’est opérée entre les générations de jeunes qui se sont succédé depuis les artisans de la fondation du PQ et les militants actuels dont la majorité se situe au-dessus de la cinquantaine.

Commentaires

  • pierre-yves dubreuil (33 ans), 13 février 01h47

    Je n’ai pas lu le rapport au complet, mais voici quelques réflexions :

    Est-ce qu’il manquerait vraiment de ’’chair fraîche’’, ou s’agirait-il simplement que les ’’vieux’’ n’aient pas l’esprit assez jeune ? Aussi, qu’est-ce qu’être jeune ? Avoir moins de 34 ans ? Avoir la peau lisse et douce ? être prêt à défaire ses propres constructions idéologiques ? Être disposé à s’abandonner à l’autre ? Être multiculturaliste et sans identité ou personnalité ? Être un adepte de jeux vidéo ? Connaitre et souscrire aux saveurs mensuelles ?

    Aussi, est-ce que PSPP ne serait pas en conflit d’intérêt, se voyant probablement comme ’’jeune’’ et se réjouissant d’avoir un auditoire jeune ?

    Aussi, le taux est-il représentatif de la population, ou le parti est réellement un hospice ?

    J’aimerais aussi ajouter que pour s’intéresser à la politique, normalement ça prend une vision mais aussiun élément déclencheur, une prise de cosncience qui pousse à un certain altruisme.

    À part de l’image, quel est l’avantage de recruter des jeunes en politique ? Faut pas oublier qu’une expérience professionnelle acquise dans sa jeunesse peut être un avantage avant de sauter edans l’arène.

    Faut pas oublier non plus qu’Option Nationale est un parti assez (très) jeunement constitué et également ’’radical’’ dans son désir d’indépendantisme.

    Pour conclure sur une note inspirante, j’aimerais simplement mentionner que ce sont (entre autre) ces vieux de Vigile qui m’éclairent et bonifient mon jeune baguage politique....

  • Pierre Grandchamp, 12 février 17h24

    "J’ai appris qu’il y a en ce moment 13 000 jeunes membres au Parti québécois, c’est 30 % de plus qu’il y a 15 ans. C’est trois fois plus de membres jeunes qu’au Parti libéral, et 13 000, c’est plus que la totalité des membres de la CAQ et de Québec solidaire. On est le parti le mieux connecté sur les jeunes, mais on est tellement connectés aux baby-boomers parce qu’on a 90 000 membres, que relativement à l’intérieur du parti, ils n’ont pas une place aussi forte."-J.F.Lisée-

    De plus, le PQ a plus de membres que les 3 autres partis réunis.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
8 740$  15%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 26/05 Jacques Bélanger : 50$
  • 24/05 Françoise Simard: 25$
  • 23/05 Jose Almeida: 40$
  • 22/05 Nicole Hamel : 50$
  • 22/05 Pierre Bourassa: 20$
  • 10/05 Pierre Vachon : 100$
  • 8/05 Normand McCluskey: 5$
  • 8/05 Pierre Renaud: 30$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités