«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Martine Ouellet

Le choix

La seule candidate qui fait preuve de conviction assumée envers l’accession du Québec à son indépendance

Tribune libre de Vigile
mercredi 5 octobre 2016
551 visites 5 messages

Bien malin celui ou celle qui peut prédire avec certitude le/la candidat qui sortira vainqueur de la course de cinq mois à la direction du Parti québécois. Toutefois, cette course nous aura permis de départager les diverses stratégies proposées par les candidats pour parvenir à l’indépendance du Québec.

En réalité, à cet effet, deux clans très distincts ressortent de la dernière campagne, à savoir Martine Ouellet qui privilégie un référendum dès le premier mandat d’un gouvernement péquiste, et les trois autres, un report de consultation populaire dans un second mandat avec quelques variantes.

Le choix est clair. Ou Martine Ouellet pour ceux qui souhaitent que le PQ mette le cap illico sur sa raison d’être, ou un vote entre Jean-François Lisée ou Alexandre Cloutier pour ceux qui préfèrent attendre les « conditions gagnantes ».

En ce qui me concerne, mon choix s’arrête sur Martine Ouellet, la seule candidate qui fait preuve de conviction assumée envers l’accession du Québec à son indépendance, et cela, indépendamment des arguments de ceux qui prônent la « patience », une stratégie qui nous conduit, encore une fois, dans la voie du « bon gouvernement provincialiste »…Il s’est passé plus de vingt ans depuis le dernier référendum, il est temps que les Québécois se prononcent à nouveau sur leur avenir !

Commentaires

  • Ouhgo St-Pierre, 8 octobre 2016 09h22

    C’est le moment de respirer par le nez... Québécois des oeufs dans le même panier.

  • Ernest Dufresne, 8 octobre 2016 00h03

    Ce soir, j’ai le dégoût à fleur de peau. (7 octobre) Le PQ et le Québec viennent de signer leur arrêt de mort. Ce n’est qu’une question de temps. Les membres du PQ ont voté pour une grande gueule sans égard pour notre vérité historique en ce moment. Les péquistes ont voté pour ceux qui crachent sur le but premier de l’existence du PQ. Ils ont craint d’avoir peur, c’est grotesque. Ce qui s’est passé à l’élection va renforcer considérablement les assises quasi mafieuses du PLQ. Le Devoir s’est montré cette fois en plein jour, il a remplacé La Presse comme médium fédéraliste rouge sang et les p’tits candidats se sont pliés à ses ragots, ses mensonges, son hypocrisie.

    Je suis persuadé que Couillard n’attendra pas longtemps avant de déclencher des élections. Il va avoir hâte de voir le PQ se planter. Comment voulez-vous que le public ait envie de voter pour un parti qui a renié son âme, qui a cultivé l’imprécision, les changements de cap. Feu la crédibilité du PQ. J’en connais plusieurs qui ont déchiré leur carte de membre du PQ et même qui l’ont déchiqueté de rage.

    Vous trouvez que j’exagère ?...attendez à l’élection, malheureusement vous verrez le résultat. On ne respecte pas les lâches cachés derrière un égo monstrueux. Presque tous les journalistes ont fait un travail de sape, comme s’ils ne faisaient pas partie eux aussi de la population. Quelqu’un d’allumé a dit qu’un journaliste qui travaille est une prostitué et qu’un journaliste qui dit la vérité est au chômage. Vous verrez en fin de semaine la danse macabre des commentaires journalistiques au service du système.

    Ernest Dufresne

  • Jean-Paul St-Cyr, 6 octobre 2016 13h24

    Monsieur Marineau,

    Je vous remercie pour votre article. Hélas, cette réalité saute aux yeux.

    Si Martine Ouellet n’était pas élue à la tête du PQ, j’aurai la confirmation que ce PQ n’est plus un Parti indépendantiste, peut-être même depuis plus de vingt ans. Alors, je ne pourrai pas voter en faveur de l’indépendance du Québec aux prochaines élections provinciales. Je devrai donc voter selon d’autres enjeux sociaux.

  • Henri Marineau, 6 octobre 2016 03h36

    @Jean Claude Pomerleau

    En réponse à votre question, je n’ai coché "aucun" autre choix sur mon bulletin de vote puisqu’aucun des trois autres candidats ne répondait à mes aspirations, à savoir entamer le processus d’accession du Québec à son statut de pays dès le premier mandat d’un gouvernement du PQ !

  • Jean Claude Pomerleau, 5 octobre 2016 15h59

    Tout va se jouer au deuxième décompte, entre Cloutier et Lisée. Et votre deuxième choix est ?

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités