«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le Réseau électrique métropolitain : un projet trompeur

Tribune libre de Vigile
samedi 1er avril
225 visites 3 messages

Investir des milliards pour la construction d’un train électrique sans conducteur ne signifie pas qu’on améliore le transport collectif. Le projet du Réseau électrique métropolitain (REM) mis de l’avant par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et le gouvernement de Philippe Couillard ne serait-il qu’un détournement de fonds publics prenant prétexte de la transition énergétique ?

Le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE) ne s’est quand même pas dit défavorable au projet du REM sans raisons. Plusieurs analyses démontrent en effet que le REM n’aurait aucun impact sur la diminution des GES, ne se traduirait par aucune hausse significative de l’achalandage du transport en commun dans la région métropolitaine, et ne diminuerait en rien la dépendance à l’automobile. Il serait même nuisible pour le réseau de trains déjà existant et pour un autre projet de train électrique vers Trois-Rivières et Québec. Le REM nuirait même à la transition énergétique en général, car il monopoliserait les ressources financières pour la décennie à venir. En outre, cet éléphant blanc de plus de 6 milliards de dollars ferait grimper les coûts du transport en commun de 20 à 30 % en plus d’augmenter les taxes foncières et les coûts d’électricité au Québec. Le prix d’un aller simple sur le REM est évalué à près de 19 $.

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) investit davantage dans les sables bitumineux de l’Alberta qu’au Québec. La réalisation du REM permettra de valoriser les déchets du pétrole sale albertain – le coke de pétrole – qui sert de combustible à Ciment McInnis, la controversée cimenterie de Port-Daniel, contrôlée par la Caisse. Sans surprise, la CDPQ possède également des investissements dans Bombardie, qui vient de doubler le salaire de ses hauts dirigeants. Le REM est donc taillé sur mesure pour satisfaire les intérêts de la Caisse, au détriment des besoins de la population en transport collectif et de la transition énergétique. Des chercheurs de l’École de technologie supérieure (ETS) et de HEC-Montréal estiment qu’avec les seuls profits que compte réaliser la Caisse avec le projet du REM, Montréal pourrait acheter 200 autobus électriques par année.

Le projet du REM ne répond absolument pas à l’urgence de diminuer les GES et de désengorger les autoroutes, et ne contribue aucunement à rendre le transport collectif plus accessible à Montréal. C’est encore une fois un projet polluant, conçu derrière des portes closes et répondant aux intérêts économiques d’un clan que le gouvernement Couillard veut imposer à la population. Nous ne sommes pas dupes. D’autres scénarios sont possibles. On peut faire beaucoup mieux pour moins cher. Nous exigeons des consultations publiques sur l’électrification des transports collectifs pour la communauté métropolitaine de Montréal.

Louise Morand
Comité vigilance hydrocarbures de l’Assomption
31 mars 2017

Commentaires

  • Marc Huber, 5 avril 01h44

    Le train de la Caisse est non seulement très coûteux et risque en plus de faire augmenter les tarifs de transport de la grande région métropolitaine. Rappelons que la loi 76, celle qui va étendre la facture de 45$/an aux propriétaires de voitures dans je crois 92 municipalités, remplace l’ATM par une autre Agence (j’oublie le nom) qui est directement liée à la volonté de Québec, en plus d’avoir le pouvoir de restructurer les lignes et les tarifs en passant par dessus Montréal (STM), Laval (STL) et Longueuil (STRS). Bonne nouvelle. Cet organisme a annoncé qu’il n’y aurait pas d’augmentation en juillet, même si elle affirme avoir le pouvoir de décider des coûts. Il y-a-t-il un lien entre la loi 76 et le REM de la Caisse ? Personne n’ose lier le REM à une intégration du privé. Imaginez si fallait en plus se faire dire que les usagers du transport en commun et automobilistes du grand Montréal vont financer un projet privé payé à 100% par les contribuables, trois fois trop cher, dépassé (technologie des années 90) et qui a été la cause d’une remise en question des pouvoir du BAPE, nous passerions pour des cons qui vivent dans une république de banane. Nous le savons tous. Ce n’est pas le cas. Les bananes ne poussent pas ici.

  • Jean Brilland, 2 avril 12h33

    Les loups sont dans la bergerie, c’est maintenant criant comme évidence.

    Sabia est un lèche c.. des des desmarais. A partir de là, tirez vos conclusions.

    Le projet TrensQuébec (http://www.trensquebec.qc.ca/blog) est le projet prioritaire que nous devons appuyer...pas de permettre au West Island de s’étaler davantage !!!

    Ah misère...

  • yves corbeil, 1er avril 12h43

    http://trainsparence.ca/

    Une arnaque, une autre sur le tas de toute les arnaques que nous subissons depuis que les libéraux sont au pouvoir et que les partis d’opposition critiquent mais ne font rien de concret pour que cesse toute cette démagogie.

    Quel est le message qu’on ne comprends pas ou quel est le message que l’on comprends tous mais qu’on ne fait rien pour que les coupables de ces arnaques soient traduit devant les tribunaux même si des fois les tribunaux (...)

    Subissons, subissons, un jour le peuple sera tanné de subir et fera la seule chose vraiment valable et utile pour ce sortir de tout ce bourbier institutionnalisé.

    C’est une idée et il y en existe bien d’autres car au Québec nous avons énormément de bonnes têtes mais elle ne siègent pas sur les bons conseils d’administrations, n’ont tout simplement pas les bons lobbyistes qui sévissent auprès des gouvernements ou plus simplement ne seraient-elle pas en pénurie d’enveloppes brunes.

    https://www.ceic.gouv.qc.ca/fileadmin/Fichiers_client/fichiers/Rapport_final/Rapport_final_CEIC_Tome-3_c.pdf

    Comment commandé un rapport qui coûte des millions aux citoyens et ne rien faire avec.

    Peut-être que ça prendrait une commission pour nous expliquer comment ça fonctionne la mise sur tablette d’une commission ou la mise sur tablette d’un député ministre qui voulait faire la lumière sur le système pour que les choses changent vraiment. M.Pöeti pourquoi vous ne dites rien, me semble que votre pension des forces policières vous permettrait quand même de bien vivre si vous perdiez votre salaire de député après être sorti publiquement contre le parti libéral.

    Votre courage déçoit beaucoup mais je vous respecte quand même pour avoir essayer.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
7 645$  13%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 26/04 Diane Gagnon: 50$
  • 23/04 René Ricard : 50$
  • 23/04 Jacques Coulombe Ltée : 20$
  • 22/04 François Dubois : 20$
  • 20/04 André Daoust : 40$
  • 19/04 Jacques Tremblay : 50$
  • 19/04 Simon Garneau: 25$
  • 19/04 Simon Bergeron: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités