«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Présidentielles françaises

Le Québec et la France face à la désinformation

Chronique de Gilles Verrier
lundi 24 avril
2 208 visites 24 messages

Avec ce qui semble être un deuxième tour entre Macron et Le Pen, (au moment où je prends les nouvelles) nous avons le plus beau résultat pour que les faux jetons soient confondus.

Au deuxième tour, qui votera LE système (dictature de l’économie financiarisée et de la désinformation tout azimut, notamment pour entretenir les tensions internationales) et qui votera anti-système (droit des peuples à s’exprimer à partir d’une information moins biaisée, libérée, faut-il l’espérer, du contrôle de la propagande) ? Et qui au Québec rejettera cette, Marine qui ne demande qu’à nous témoigner son amitié, se disant elle-même souverainiste ? Réponse : Tous les Québécois la rejetteront par l’intermédiaire de leurs partis politiques. Est-ce une surprise dans le paradis du colonisé sûr de lui, à la Elvis Gratton, qu’est le Québec ? Pas vraiment.

En France, pays qui n’est pas en reste de colonialisme anglo-saxon, j’attends de pied ferme MM. Mélenchon, Asselineau, Dupont-Aignan... Expliquez-nous donc pourquoi vous voterez Macron ou trouverez insuffisantes les différences entre les deux (Le Pen et Macron - un monde de différence !) pour recommander l’abstention ? J’ai hâte de vous lire. La haine du changement, commodément présentée comme la haine de l’autre, l’emportera-t-elle sur le changement ? Selon moi, l’électro-aimant du système qui magnétise les Mélenchon-Macron et cie l’emportera sur l’attrait du grand large. En solo au scrutin, la plupart ne souhaitent pas la liberté mais leur confort, même si ce dernier est illusoire et à courte vue. L’individu appartenant à de grands ensembles a-t-il vocation à se gouverner sagement ? L’éducation exagérément individualiste (protestantisme - judaïsme) ne l’y encourage pas.

Au Québec, bourgade de colonisés par excellence, pas d’illusions à se faire. D’abord, les partis dits souverainistes évoluent sur des lignes qui en font les parfaits collabos du régime fédéral. Comme si ce n’était pas assez, c’est la classe politique au grand complet : PLQ, QS, PQ, CAQ, qui voudra faire barrage « à l’extrême droite », expression valise qu’ils auront tous à la bouche en ravalant leur bave. On renchérira même, question de savoir qui sera plus catholique que le pape, qui sera le moins soupçonné de lepénisme, ce qui serait pour eux une sorte de disgrâce. Ces parvenus ne voudraient pas que pour eux sonne le glas. Mais on est pas loin de l’inquisition unanimement proclamée. D’autres suivent le coche, comme notre ami Simon Pierre Savard-Tremblay. On attend impatiemment qu’il nous dise, qu’à part son choix sans conséquence pour le Young leader Nicolas Dupont-Aignan, pour qui irait son vote au deuxième tour ? Serait-il tenant de l’abstention pour laisser passer Macron ? J’ai vraiment, mais vraiment envie de savoir. Autant j’ai envie de lire un éditorial de Vigile sur le sujet.

On raconte que le Québec a déjà connu une grande noirceur, prétendue telle en tout cas, il y a 60 ans. Curieusement, des racontars à la réalité, nous sommes peut-être pour la première fois en plein dedans. Et cette fois pour de vrai. Ne sommes-nous pas à genoux comme jamais devant un clergé politique unanime, prêtres du mondialisme bien en selle ? Ce clergé laïc, qui a délogé l’autre, qui en mène large au Québec pour le compte du paradis fiscal mondialiste. Il y rythme à contrat le bal des aveugles et des bien pensants... Sans que jamais la contradiction ne lui soit vraiment portée. Et surtout pas sur la place publique. Dictature oblige. La dictature étant l’absence de débat public sur les grands enjeux. Nous y sommes pleinement. On fait montre de « liberté contrôlée » en donnant libéralement la parole à la veuve et à l’orphelin. Juste à eux. Et à quelques marginaux, voire à tous les excentriques, les extravagants, les exotiques, osant sans restriction le « spectaculaire », ce divertissement perpétuel préfiguré par Guy Debord. Effectivement, il n’y en a plus que pour le fou du roi, le marginal sexuel, le ou la féministe, le ou la trans genre, le ou la border line et le désormais si répandu syndrome d’hyper activité et d’inattention et autres découvertes retracées récemment chez l’homme de cro-magnon, comme le stéréotype du migrant dépeint comme non radical une fois arrivé au Canada. Transfiguration. Si vous en avez plein votre casque. Moi aussi.

Voilà le début et la fin de la liberté-système. Ce qui résume toute l’hypocrisie d’une émission comme Tout le monde en parle, pour prendre un exemple quelque part, une émission qui connait si bien ses lignes rouges. Pro-gai et pro-LGBT, on s’en câlisse. C’est nul. Baise avec qui tu veux et deviens un singe si la sexualité du bonobo est ton bag. Mais cesse de nous fatiguer avec ton exceptionalisme sociétal qui ne devrait intéresser que toi et tes proches. Mais soudainement ça prend la moitié de Tout le monde en parle, de Catherine Perrin et de Marie-Louise Arsenault... Apparemment, ils n’entendent pas nous lâcher la grappe avec ça. Les opinions de Christian Néron n’étant naturellement pas un sujet autorisé, pour ne mentionner qu’un sujet frappé de censure pris au hasard, faut bien occuper le temps d’antenne !

TLMEP organise la chorale cacophonique des sonorités admises pour faire barrage à toutes les voix dissonantes portées par des sites internet. Une dissidence trop peu fréquentée. Radio-Canada oblige la censure, ne fait pas de cadeau et est la principale cause de la désinformation nationale. Censure de bon goût, élégante, et qui passe pour inexistante pour l’oeil qui ne voit pas. Mais censure tout de même. Maintenus dans la « confidentialité », impuissants à briser le plafond de verre qui les inclurait de bonne foi dans le débat politique, une certaine part des Québécois se trouvent aujourd’hui, avec leurs sites d’assez grande qualité mais peu fréquentés, sans voix et sans représentants. Malgré la qualité du contenu, on les recale et les calomnie. Surtout on les ignore. Cette mise en dissidence québécoise (ou cette mise au ban) fait vivre en bien pire ce qu’a vécu jadis les auteurs du Refus global ! Dire qu’aujourd’hui on aurait même pas besoin d’un « Refus global », qui était moins « global » que « local », limité à l’anti-duplessisme ça n’allait pas bien loin. Est-ce pourquoi on a fini par en faire un tas ? Fi du Refus global ! Nous n’aurions besoin aujourd’hui que d’un « refus partiel » pour être à la hauteur de notre désir, au Québec, de représenter encore une certaine différence. Mais si ce « refus partiel » pouvait seulement exister ! Même pas là ! Les émissions de grande écoute sont verrouillées. Et puis, restez-le ! Restez verrouillées. Notre espoir est notre libération, soit d’exister et de prospérer sans vous, gens qui ont fait du Québec un goulag.

Mon appel est de faire l’effort de lire les grandes oeuvres, dont les Évangiles. D’oublier Radio-Canada, de mettre votre télé à la poubelle si vous le pouvez. De vous alimenter à l’Internet dont le menu est beaucoup plus diversifié et à la carte. Séparez-vous du Canada et fréquentez les mille et un sites mondiaux qui sur Internet peuvent vous fournir une information contradictoire. Cessez d’être captifs et devenez maîtres de vos opinions par la comparaison des récits. De nos jours, une démarche essentielle pour être indépendantiste accompli, et déjouer la désinformation système, comme dans le cas de Marine Le Pen.

Commentaires

  • Pierre Marchand, 3 mai 19h59

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Quatrième partie

    https://www.youtube.com/watch?v=NEylgkiwv6g

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Cinquième partie

    https://www.youtube.com/watch?v=ML7_SSdb5pE

  • Pierre Marchand, 3 mai 18h12

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Première partie.

    https://www.youtube.com/watch?v=j-5BcvZAzng

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Deuxième partie

    https://www.youtube.com/watch?v=kgHvaUwL6_g

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Troisième partie

    https://www.youtube.com/watch?v=7JvLf2IL0Vg

    Publiée le 3 mai 2017

    "2017, le débat" : Marine Le Pen - Emmanuel Macron (France 2) – Troisième partie.

    L’heure du grand débat est arrivée. A quatre jours du second tour de l’élection présidentielle, mercredi 3 mai, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouvent sur France 2 et TF1, pour un face-à-face décisif, prévu pour débuter à 21 heures. Chômage, terrorisme, sécurité, santé, pouvoir d’achat... Au total, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seront interrogés sur une douzaine de thèmes pendant ce débat.

    Un duo paritaire pour animer le débat avec les responsables des services politiques des deux chaînes : Nathalie Saint-Cricq, pour France 2, et Christophe Jakubyszyn, pour TF1.

    Le placement a été défini par tirage au sort : Marine Le Pen à gauche de l’écran, Emmanuel Macron à droite. Ils sont assis face à face, de part et d’autre d’une table de 2,50 m de large. Le décor de fond est une image floutée de l’Élysée, comme en 2012 et en 2007. Par ailleurs, il n’y aura pas de public sur le plateau.

    Cette émission est également disponible en REPLAY sur YouTube et sur le site de franceinfo :

    http://www.francetvinfo.fr/

  • Pierre Marchand, 3 mai 08h19

    Soral, vite ! - Ep.12 : "Macron : tentative de hold-up à l’Élysée !"

    Publiée le 27 avr. 2017

    Passée la déception du premier tour, le temps est désormais à l’analyse et à la prospective. Le résultat très étrange qui a porté Marine Le Pen à seulement 22 % et le candidat du vide à la première place est inquiétant à plus d’un titre : de forts soupçons de fraude massive et la capacité du système à imposer un nouveau parti unique laissent penser, comme le rappelle Alain Soral, que ce qui est « En marche », c’est le fascisme ultralibéral, mondialiste, atlantiste et sioniste le plus dur. Mais en politique, l’espoir est toujours possible, d’autant que l’entre-deux-tours a déjà commencé à éroder sévèrement la popularité de Macron...

    Au sommaire de cet épisode :

    0’20 – Tout était-il déjà joué avant le premier tour ?
    2’49 – Un double hold-up
    4’23 – L’avènement du parti unique contre la ligne nationale et sociale
    6’40 – Marine à 22 %
    8’20 – Une abstention basse
    10’10 – Le discours anti-« islam radical » de Marine
    12’42 – La nullité de Macron rend-elle possible l’élection de Marine ?
    15’50 – Pas de mobilisation « antifasciste »
    17’20 – Mélenchon, la seule digue du système pour contenir le vote FN des jeunes et des ouvriers
    19’39 – Le positif : la mort de l’UMPS, Marine plébiscitée dans les DOM-TOM et en Corse
    23’19 – Si Macron gagnait, que se passerait-il ?
    25’20 – Le cas Nicolas Dupont-Aignan
    28’55 – Où est Asselineau ?
    31’18 – E&R continue son travail

    https://www.youtube.com/watch?v=v_Dkv66Bb1g

  • Pierre Marchand, 3 mai 08h15

    01 mai 2017

    Macron à 24% : Bourrage d’urnes ?

    Le score d’Emmanuel Macron est-il justifié ? Certainement pas. Rien ne nous prouve ces 24%. Et au regard de son impopularité, ce score est difficilement crédible. Tout comme celui de Benoît Hamon (6%) qui représentait le PS ; un parti avec un passé, une histoire, une base militante conséquente. Soit tout l’inverse de Macron qui a fondé son parti il y a seulement un an, n’a pas de militants de terrain et dont le vide politique saute aux yeux de tous. Dès lors, nous sommes en droit de trouver suspect ces 2 scores et de croire à cette éventualité : Hamon aurait-il été siphonné au profit de Macron, avec la complicité de la direction du PS ? Serait-il le dindon de la farce dans ce qui ressemble à un coup d’État électoral ? Autre possibilité : des votes nuls ont très bien pu être reversés pour le banquier des Rothschild.

    Remarquons également que la gauche socialo-maçonnique sort d’un quinquennat catastrophique. Et que si nous ajoutons les trois candidats issus de cette même famille politique du PS (Macron, Mélenchon et Hamon), nous arrivons à 49,95% ! Cela veut dire que si le PS avait présenté un seul candidat, il aurait fait 49,95% au premier tour !

    Lors d’un meeting tenu par Macron à Marseille, chacun a pu remarquer que la salle était vide. Les gens interrogés en sortant n’étaient pas du tout convaincus par ce piètre orateur. Même les dépolitisés ont cerné qui est Macron. Chacun a compris qu’il est une marionnette de la banque Rothschild, un pantin au service des lobbys, un agent de l’anti-France et d’Israël, qu’il va être propulsé à l’Élysée pour finir de détruire la nation française et la soumettre au mondialisme.

    Le peuple ne veut pas de Macron, le système nous l’impose

    En conclusion, le peuple français ne veut pas d’Emmanuel Macron, mais le système l’imposera quand même par la force (ou la fraude). Car l’oligarchie se moque de la volonté populaire. Cela rappelle le référendum de 2005 où le peuple français vota pour le « non » à la constitution européenne. Cela n’empêcha pas Nicolas Sarkozy de faire passer, en 2007, le traité de Lisbonne et par conséquent le « oui » à l’Europe.

    Le système a voulu Macron-Le Pen au second tour, il l’a eu. D’où l’assassinat médiatique de François Fillon durant la campagne électorale. D’où les temps de parole dans les grands médias où Macron arrivent en tête devant Le Pen.

    Le dimanche 7 mai, il peut très bien y avoir un raz-de-marée électoral pour le FN, mais c’est toutefois Macron qui sera donné vainqueur. On ne renverse pas ce système ni le pouvoir en place par le vote. L’agent du cartel bancaire nous sera imposés. C’est prévu depuis le début. La volonté populaire est méprisée dans pareil cas. Les architectes du Nouvel Ordre Mondial ont leur agenda à suivre et leur projet de destruction à accomplir.

    Une conclusion s’impose au regard de cette élection : à quoi sert-il de voter ? À quoi sert-il de consacrer son temps et son énergie à militer pour un parti politique républicain puisque les jeux sont faits quelque soit votre vote ? Voter sert, en revanche, à cautionner ce système démocratique (sous contrôle des loges) qui nous asservit.

    Dernière remarque concernant la sémantique des représentants du système : nous avons souvent entendu, dans cette élection, qu’il faut « sauver la démocratie ». Dans le jargon maçonnique, cela signifie que, pour les initiés maçons, il faut sauvegarder ce système démocratique permettant à la secte d’avoir la mainmise sur la nation française. La solution passe donc par l’inverse : en finir avec cette démocratie, idem pour la république, la laïcité, les droits de l’homme, tous les faux principes issus de 1789.

    Johan Livernette le 1er mai 2017

    http://echelledejacob.blogspot.ca/2017/05/macron-24-bourrage-durnes.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+LchelleDeJacob+(L’%C3%89chelle+de+Jacob)

    https://johanlivernette.wordpress.com/2017/05/01/macron-a-24-un-coup-detat-electoral/

  • Georges Tremblay, 28 avril 18h08

    Macron n’a même pas besoin d’un parti politique pour remporter la victoire électorale. Il lui a suffit de démontrer sa soumission et dévotion à ceux qui ont le vrai pouvoir. Ceux qui ont le pouvoir économique, médiatique, immobilier, juridique, universitaire, etc..

    Ce n’est pas l’État qui contrôle ça.

    Le peuple n’a pas le pouvoir car on lui fait croire que c’est l’État qui le possède et qu’une victoire électorale suffisait à prendre le volant.

    Le peuple fait des manifestations contre une vieille carrosserie rouillée. Pendant que le pouvoir passe en Lamborghini en se tordant de rire.

    Si c’est le peuple qui possède, il a pas besoin de voter voyons !

    Est-ce-que Bibeau ou les Rothschilds ont besoin de voter ?

    Le pouvoir ne se demande ni se vote. Il se prend, là où il est.

  • Pierre Marchand, 28 avril 17h55

    Marine Le Pen auprès des travailleurs de la Mer au Grau-du-Roi | Marine 2017

    Publiée le 27 avr. 2017

    Notez le nom du bateau de pêche : GRÂCE DE DIEU II

    https://www.youtube.com/watch?v=adG5qeWGnho

  • Pierre Marchand, 28 avril 12h55

    Publiée le 28 avr. 2017

    Pierre Jovanovic reçoit Pierre-Yves Rougeyron pour commenter les résultats du premier tour de la présidentielle 2017 : qualifications d’Emmanuel macron et de Marine Le Pen pour le second tour, défaite de François Fillon, etc.

    P. Jovanovic - P-Y. Rougeyron : Revue de presse spéciale présidentielles 2017

    https://www.youtube.com/watch?v=d70SakbjKKs

    Pierre Yves Rougeyron Curée de campagne 6

    https://www.youtube.com/watch?v=97iQQ-L_KVs

  • Pierre Marchand, 28 avril 11h37

    Marie-France Garaud : « Marine Le Pen est la seule à pouvoir rendre à la France sa souveraineté »

    Publié le 28 avril 2017

    Gaulliste historique, juriste de formation, ex-députée européenne non inscrite, Marie-France Garaud se qualifie de « solide citoyenne de la France ». À dix jours de l’élection présidentielle, l’ex-conseillère de Georges Pompidou, estime que Marine Le Pen est la seule à pouvoir rendre à la France sa souveraineté. Elle explique pourquoi au Figaro.

    LE FIGARO. – Quel est l’enjeu de cette présidentielle ?

    La souveraineté française. C’est-à-dire, notre liberté.

    Comment jugez-vous les programmes des deux candidats ?

    J’ai le sentiment que Monsieur Emmanuel Macron n’a ni amour-propre, ni lucidité. Il étale ses faiblesses avec un extraordinaire masochisme. Il a un petit côté chien battu. Il ne respecte pas la France et il est même en train de détruire le support de son existence politique.

    Mais ne propose-t-il pas un projet ?

    Il n’a pas de programme économique. Il ne peut pas en avoir parce que nous ne sommes plus qu’un territoire à l’intérieur de l’Union européenne. Il faut sortir de là le plus rapidement possible, quel qu’en soit le coût, car mieux vaut la liberté que l’esclavage.

    Est-il réellement possible de sortir de l’UE ?

    Oui, parfaitement. Il suffit de décider ce que nous voulons. À la fin de la guerre, deux hommes avaient compris cela : De Gaulle et Churchill, qui n’a jamais aliéné les pouvoirs de son pays. Nous assistons à une tentative de domestication des pays européens, nous sommes placés devant l’éventualité d’un IVe Reich.

    Comment la France doit-elle s’adresser à l’Allemagne ?

    Elle n’a rien à lui dire. Elle doit sortir de l’UE et ensuite, elle pourra échanger d’égal à égal.

    Quel regard portez-vous sur cette présidentielle 2017 ?

    Nous n’avons plus d’État. Le quinquennat qui s’achève aura été inexistant et je note une carence historique extraordinaire chez nos dirigeants. Aujourd’hui, l’économie et la finance veulent remplacer la souveraineté. Cela est impossible.

    Marine Le Pen tient exactement le même discours que vous sur l’UE…

    Cela prouve qu’elle a lu ce que j’ai écrit. Je n’ai jamais rencontré Marine Le Pen. Nous avons échangé, jeudi, par téléphone. Aujourd’hui, elle est la seule candidate qui n’est pas pieds et poings liés devant les Allemands. Manifestement, elle est la seule à avoir le tempérament pour rétablir la souveraineté de la France. Elle a, je crois, le sens de l’État au point de préserver notre nation.

    On vous accusera de faire le jeu de l’extrême droite à la veille de la présidentielle...

    Quelle est la caractéristique de l’extrême droite aujourd’hui ? Je n’en vois aucune. Et qu’est-ce que représente le Front national en dehors de Marine Le Pen ? Les partis politiques ont une importance et une influence mineures. Les Français savent être plus rebelles que cela.

    Dans la rue, un vent d’hostilité souffle contre Marine Le Pen mais aussi contre Emmanuel Macron. Comprenez-vous les peurs de ces Français ?

    Oui, on peut les comprendre. Ils ne se sentent pas gouvernés et ils ne le sont pas.

    Que répondriez-vous aux partisans d’Emmanuel Macron s’ils vous reprochaient d’avoir une vision politique passéiste ?

    Mais qui est Emmanuel Macron ?

    Avez-vous l’intention de vous afficher à côté de Marine Le Pen d’ici la fin de la campagne ?

    Non. Je suis quelqu’un de libre. J’ai connu la France quand elle était gouvernée. Et je m’exprime librement.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/27/35003-20170427ARTFIG00361-marie-france-garaud-marine-le-pen-a-le-sens-de-l-etat.php

  • Pierre Marchand, 27 avril 22h25

    Marine LE PEN Spectaculaire MEETING de NICE (27/04) Replay COMPLET

    https://www.youtube.com/watch?v=euLbDYhUIVQ

  • Pierre Marchand, 27 avril 19h00

    Élections 2017 : Macron se hollandise

    https://www.youtube.com/watch?v=vpGRtCZ85ww

    « Emmanuel MACRON candidat à la présidentielle française a tenu les propos suivants à la Chambre de Commerce d’Amiens ce mercredi :

    « J’ai été très clair sur le sujet depuis le début. Je condamne avec la plus grande fermeté l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad. Cela contrevient d’une part au Droit International et d’autre part aux accords de 2013. Et donc si je suis élu président de la République, je prendrai les dispositions en lien avec la coalition et, si possible sous mandat de l’ONU mais même sans mandat de l’ONU pour neutraliser ses capacités chimiques du régime de Bachar el-Assad ».

    Propos extrêmement graves et choquants de la part d’un futur président de la République. Comment peut-on accuser sans preuves et agir sans mandat onusien ? »

    Rues des Mondes, le 26 avril 2017

    N.B. Macron ne se rend même pas compte qu’il se contredit lui-même, en une phrase ou presque : condamnant Assad, au nom du droit international, pour sa prétendue attaque au gaz sarin, mais envisageant de se passer du droit international (de l’ONU) pour agresser militairement la Syrie !

    N.B. 2. Même incohérence lorsqu’il accuse Marine Le Pen, dans une envolée hystérique, de conduire les Français à la guerre (cf. ci-dessous). Alors même que c’est la dictature mondialiste et ses représentants (comme lui) qui nous mènent à la guerre et au chaos. OD

    "Je n’en veux pas". Emmanuel Macron s’emporte en meeting contre Marine Le Pen (26/04/2017)

    https://www.youtube.com/watch?v=E_2HqkEMXJM

    https://leblogalupus.com/2017/04/27/douce-france-presidentielles-macron-se-hollandise-par-aldo-sterone/

  • Pierre Marchand, 27 avril 18h09

    jeudi 27 avril 2017

    Nous sommes à l’heure du verdict européen et la France va donner le signal…

    L’analyse de l’élection française met en lumière une grande transformation prochaine, puisque le système politique issu de la Seconde Guerre mondiale est déjà défait : il n’existe plus de ‘droite’ et de ‘gauche’. Même la barrière morale, limitée à la loi naturelle, a explosé chez les représentants de ces partis politiques. Un grand nombre d’entre eux ont placé l’homme en dessous de l’animal. Sans entrer dans les détails, le constat est là, sous nos yeux : l’atomisation des partis politiques autour du centre, est suivie d’un délitement moral et d’une débauche sans frein. Le politique a le projet de transformer la France en une société semblable à celle de Sodome.

    Quelle fin peut attendre une telle société, qui pourrit sa jeunesse dès l’âge le plus tendre, par des enseignements qui sont le fruit d’adultes totalement dégénérés, des instruments d’Asmodée, haineux pour l’innocence ? La listes des fanatiques du gender, par exemple, dans le milieu politique et médiatique, est ahurissante. Qui eut imaginé, il n’y a qu’une dizaine d’années, que nous verrions des programmes aussi abjectes, soutenus par des présidents et des présidentiables ?

    Les banquiers internationaux avec lesquels les politiciens et les médias ont favorisé cette déstructuration du politique représentatif, nous introduisent dans un nouveau paradigme qui n’est pas celui que les réseaux macronistes cherchent à implémenter dans le cerveau des idiots utiles que ce mouvement séduit. Il faut bien entendre, comprendre, que la Machine financière derrière le Macronisme, pratique des rituels sataniques les plus abjects et que nous n’aborderons pas.

    Une victoire macroniste signifierait la fin du paradigme de la nation souveraine et l’émergence d’un SEUL PARTI aux contours encore plus ou moins indéfinis, mais structurés de telle manière que des affinités émergeront selon les thèmes proposés. Et encore, tout laisse à croire que le Macronisme pourrait diriger par des ordonnances, comme tel est le cas de tout pays vassalisé dans la structure globale

    Nous sommes à l’heure du verdict européen et la France va donner le signal…

    D’anciennes prophéties catholiques annonçaient la destruction de l’Europe par la banqueroute des pays du sud, suivie de guerres civiles qui submergeraient ce continent à la suite de l’effondrement d’une « devise commune ». Tout cela n’a t-il pas eu lieu ? Reste l’implosion du Système qui arrivera selon le modus operandi que nous développons dans nos publications. Elles vont suivre un cours de développement important, jusqu’à la rupture de l’élastique, si la santé nous le permet.

    Ce piètre personnage qu’est François Fillon, appelant « Emmanuel Hollande » celui qu’il épouse maintenant sans vergogne et sans retenue, pour bâtir la société des sans-Dieu ; qui se prétendait souverainiste et amoureux d’une France qu’il abandonne au soir du résultat de dimanche dernier, en quelques secondes, à ses pires ennemis, n’est que le pâle reflet de ce clergé qui se prétend, lui aussi catholique, et qui pousse ses victimes dans les gorges abyssales de l’enfer.

    Cela s’appelle une TRAHISON.

    Cela s’appelle un pacte de collaboration avec l’Infâme qui n’est autre que l’Intelligence ennemie.

    Cela s’appelle un crime d’État.

    Cela s’appelle un crime de civilisation.

    MAIS…

    Triste époque qui nous fait percevoir avec encore plus de netteté la lumière de l’espoir et la certitude du triomphe. Mais il faut cependant que la tempête souffle avant… Voyez le DOIGT du Tout-Puissant sur cette image (nous l’avons largement commentée dans la série Lettre des Prophéties 38-46), puis regardez autour de vous l’indifférence générale des sans-Dieu, des tièdes et des pleutres.

    Ils ne voient rien. Ils ne comprennent pas. Ils s’amusent et chantent avec E. Macron et sa horde d’oligarques, pensant que tout cela va durer, grâce à l’impression des dettes par les banques centrales.

    Comme si les banques centrales n’avaient pas pour propriétaires les oligarques du Conseil des Treize… eux-mêmes aux ordres de celui qui prétend que le Diable est une fable de cette vieille époque où les gens n’étaient pas aussi intelligents que les maître apparents de l’Échiquier de 2017.

    Liesi delacroix

    http://chaoscontrole.canalblog.com/archives/2017/04/27/35220817.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=chaoscontrole

  • Georges Tremblay, 27 avril 11h08

    "La dictature étant l’absence de débat public sur les grands enjeux." - Gilles Verrier

    Le débat public est maintenant sur les réseaux sociaux internet. La clientèle télé est en chute libre et c’est pareil pour les "journeaux" au service de la classe politique.

    Nous n’avons jamais eu autant de débat public et ce ne fait qu’augmenter.

    Ce qu’il faut comprendre, c’est que les mafias qui contrôlent les medias qui dirigent la classe politique, doivent maintenant contrôler le débat public sur le net. Alors il y a un changement de stratégie qu’il faut comprendre pour le combattre.

    En contrôlant les medias, avant l’internet, les mafias avaient contrôle sur tous les partis politiques. Impossible de promouvoir une politique sans les medias. Soumission totale.

    Avec l’internet, les mafias font face à un media qui devient dominant et dont il leur est impossible d’avoir le contrôle. Ils doivent donc inverser leur stratégie en créant des partis politiques sur le net. Des partis qu’ils contrôlent afin d’imposer le discours.

    Ainsi le discours des partis sur le net devient le vent qui fait tourner les moulins des médias "traditionnels" pour servir les partis ’traditionnels" de la classe politique soumise.

    C’est pourquoi nous voyons tous ces nouveau partis éclore. On a même un débat à 11 en France.

    Les partis "tradis" explosent. C’est prévu. Le PS en France devient Macron, le PLQ sera "rénové". Et les petits partis sur le net vont servir de chair à canon pour redorer la classe politique soumise. Ils sont déjà infiltrés par des agents contrôleurs.

    Utiliser la vielle structure des partis sur le net est une bien mauvaise entreprise. Il faut utiliser le net selon ses propriétés particulières.

    Faut cesser d’imiter le vieux système de l’ennemi.

  • Chrystian Lauzon, 26 avril 18h11

    Que voici, dans ce qui suit, une censure politique d’expression patente tout à fait en écho au texte de M. Verrier.

    Je rappelle le lien Internet : https://www.youtube.com/watch?v=sVgpZbMDpBI

    Dans la suite du commentaire de Pierre Bourassa, juste en dessous ou pas loin du mien, toujours aux aguets avec pertinence - merci pour le lien Internet en passant !

    Quelle ironie à souligner (et le fou rire de défoulement de l’Opposition parlementaire est à entendre, communicatif ! Dommage que la caméra ne nous montre pas les libéraux pendant ce moment de vérité !) : la vice-présidente de l’Assemblée nationale qui prend son lexique et montre du doigt (à 2min. 12 sec. de la vidéo), niveau école maternelle d’analphabêtisme politique promue, en disant que le mot « corruption » est bien interdit, ajoutant qu’il est même en « rouge ».

    Devant l’impuissance au Québec d’un système de justice corrompu aux mains des libéraux mur à mur et de haut en bas, à tous les niveaux et sur tous les plans, de la police aux juges jusqu’aux procureurs, il nous reste plus que ce rire de rage face à ces auto-ridiculisants banalisateurs de mafiosité systémique et abuseurs de peuple couillardo-libéraux-saoudiens et leurs laquais « fonctionnaires » de service.

    Questions d’enquête : d’où vient ce lexique de censure ? Est-il juridico-légal ? Qui décide de la censure (la vice-présidente va jusqu’à dire que si le mot « corruption » n’était pas sur la liste des mots interdits, elle l’ajouterait elle-même : toute une autocratie éloquente de la censure discursive en ce lieu dit de "débats" !) ? cet agir est-il démocratique ? digne et à hauteur de débats ouverts de cette Assemblée ?

    Quelles sont les sanctions si Lisée n’avait pas retiré le terme (il a dit qu’il utiliserait un autre mot, mais lequel ?!) ? Cette liste est-elle publiquement approuvée ? par l’Électorat ? les élu.es peuvent-ils la modifier ? Pourquoi l’Opposition parlementaire ne conteste pas cette censure abusive de mots (justes et non d’insulte) en motion ou autrement ?

    L’argument de Lisée mérite l’attention, le voici : c’est l’UPAC qui utilise « corruption » dans le cadre d’une enquête judiciaire avec preuves à l’appui d’un réseau de corruption schématisé, c’est donc une référence du domaine public.

    Et finalement, pourquoi les mots « assiégés » (pour qualifier/insulter les souverainistes), «  négationniste » (pour qualifier/insulter Lisée), « raciste » et «  islamophobe » (des insultes de fait envers les député.es, citoyen.nes et même le peuple !) ne sont pas encore interdits d’expression à l’Assemblée nationale, ne figurent pas sur cette liste de censure, tant qu’à faire réellement propre ? Et non pas camoufler la pourriture libérale sous le tapis, le virus de contamination génocidaire du Québec et de l’État.

    À suivre… Y-a-t-il un journaliste, enquêteur, avocat ou juge honnête dans la salle sur ce sujet ?...

  • Pierre Bourassa, 26 avril 09h50

    On a réglé le problème à l’Assemblée Nationale du Québec,il est maintenant interdit de parler de corruption libérale.
    Session du 25-04-2017
    https://www.youtube.com/watch?v=sVgpZbMDpBI

  • Michel J. Dion, 25 avril 13h02


    Excellent texte, M. verrier.

    Un rappel de censure flagrante contre Marine Le Pen qui frôle la propagande :

    JDM — [extrait] Comme c’est bizarre.

    Alors que l’entrevue (match de boxe ?) Anne-Marie Dussault vs Marine Le Pen a été amplement critiquée au Québec, de l’autre côté de l’Atlantique, en France, c’est Le Pen qui passe pour avoir été mise K.O.

    Que s’est-il passé ?

    Il s’est passé qu’en France l’émission satirique Le petit journal a proposé un micromontage de l’entrevue de 30 minutes en ne gardant que les portions qui l’arrangeaient.

    Ils ont charcuté et tronqué une entrevue jusqu’à la dénaturer.

    Dans certains cas, ils ont gardé une question de Dussault mais ont complètement occulté la réponse cinglante de Le Pen... C’est à la limite de la propagande...
    Si je prends un match de hockey Canadiens-Bruins et que je ne garde au montage que les buts marqués par les Bruins, je peux réussir à vous faire croire qu’ils ont gagné la partie. Alors que c’est le Canadien qui l’a emporté 8 à 3.

    Voici des répliques cinglantes de Marine Le Pen que les Français n’ont pas pu entendre : [voir la suite ici]

  • Jean Brilland, 25 avril 12h35

    Monsieur Verrier...

    Votre invitation à lire de grandes oeuvres vient à point.

    Aussi, monsieur Marchand a le grand mérite de nous ramener sur le terrain des vaches...ou devrais-je dire, à l’enfer de notre réalité tout aussi relative soit elle.

    Monsieur Marchand, si Vigile le permet, je vous transmets ci-joint, un essai sur l’alphabet des oiseaux. Pour les initiés, de ce que j’en comprend...

  • Jean Lesperance, 25 avril 11h05

    On ne le criera jamais assez fort et on ne le dénoncera jamais assez, le mensonge de l’ouverture sur le monde par des traités ou accords de traîtres se résume à donner tous les pouvoirs aux oligarques des multinationales et aux banquiers qui déplacent la pauvreté là où c’est le plus payant pour eux. Le monde ne se résume pas à une poignée de riches. Honte à tous nos chefs d’états, nos larbins qui se vendent aux plus offrants ! Les gens vont bien s’apercevoir que la nouvelle URSS appelée Union Européenne est une duperie, une tricherie qui ne peut qu’apporter le chaos social et la guerre. Plus tôt on y mettra fin, mieux on s’en portera. Il en va de notre survie. Les gens qu’on ne pourra plus contrôler, on les enverra à la guerre, ils serviront de chair à canons. À bas les Macron, Trudeau et compagnie.

  • yves corbeil, 25 avril 09h39

    L’argent va encore gouverner en installant une marionnette sans parti au pouvoir et les français n’ont pas fini de sortir dans la rue pour tout casser.

    Les commanditaires sont bien installer à différents niveaux du pouvoir dans les appareils gouvernementaux partout et je ne sais pas ce que ça prendra pour faire le grand ménage, si c’est possible de faire le ménage.

    On a qu’a regardé le ministère des transports aller chez nous pour comprendre que les décisions ne se prennent plus au haut de l’échelle mais bien quelque-part au centre et le ti-coune en haut lui y lit des communiqués, fait des apparitions pour des photos et signe des papiers.

    Quel belle démocratie, trop d’état qu’ils disaient. On se débarrasse des employés gênants, on garde les pas menaçants et on laisse les infiltrés contrôler la machine bien huilé.

  • Pierre Marchand, 24 avril 20h36

    Merci pour l’article ! C’est un sujet qui nous occupe tous ! Mais si l’occupation devient distraction nous passons outre l’Essentiel !

    « Mon appel est de faire l’effort de lire les grandes œuvres, dont les Évangiles. »

    Pour ceux qui ont des yeux pour voir, tous les signes sont déjà là, lisons l’Apocalypse de Saint-Jean, ce Prophète, même si nos hommes politiques, nos financiers, nos banquiers, nos rentiers, dont nous-mêmes, sommes encore dans le déni total ou partiel des évènements en cours !

    La fin des temps ce n’est pas dans un an, c’est maintenant que ça se passe ! Heureusement, ça ne fera que passer, à la vitesse de la Lumière ; et le mouvement est déjà enclenché, et son déroulement est exponentiel ! Et après cela, ce n’est pas fini l’affaire, c’est fini pour le jeu du personnage que nous jouons dans ce théâtre, mais cet acteur n’est pas ce que nous sommes de toute éternité, de toutes façons, au-delà de ce corps que nous occupons temporairement, nous sommes tous des immortels, des éternels, des absolus, alors ce qui vient n’est pas vraiment une catastrophe, mais plutôt une Renaissance, une Résurrection, une Libération, car ce monde, est vraiment un enfer, enfer pour enfermement.

    Il ne faut pas croire qu’il y aura un retour en arrière, que les choses vont s’améliorer dans ce théâtre, dans ce système de prédation mondiale ; les gens qui le contrôlent sont des aveugles, tout comme les peuples, la plupart n’ont pas d’âme, pas d’Esprit, du moins ils n’ont plus d’âme, plus d’Esprit ou presque plus d’âme, presque plus d’Esprit, ou trop d’âme tournée vers la matière ; ce sont souvent des sortes de robots, de clones, de machines ; tu ne peux pas raisonner avec une machine ; si elle est formatée pour couper, alors elle coupe, elle vole, elle vote, elle viole, elle tue, sans conscience ! Heureusement, la fin est arrivée !

    Alors comment sortir de ce capharnaüm ?

    Par le jeu politique ? Je ne crois pas ! Si Marine passe, elle ne fera que ralentir l’effondrement de l’enfermement tout comme Trump le fait aux USA ! Si c’est Macron, ça ira plus vite !

    Mais tout ce cirque s’inscrit lui-même dans un plan d’ensemble plus vaste qu’on appelle le Plan Divin ; qui vise à Libérer les hommes de leurs enfermements, leurs pensées, leurs croyances, leurs connaissances falsifiées, leurs dogmes, leurs valeurs, leurs habitudes, leurs vies éphémères !

    Comment ?

    En parlant, en moralisant, par la force, par manigances, par mensonges, par codes, par règles, par lois, par remontrances, en raisonnant, en discernant... encore là, je ne crois pas non plus !

    Alors que faire ?

    La réponse serait plutôt d’arrêter de vouloir faire !

    Qui veut faire ?

    La personne, la personnalité, le personnage, la créature, l’acteur, l’ego…

    Mais comment un ignorant et un aveugle pourrait-il faire quoi que ce soit d’Intelligent Universellement ? Il ne le peut pas ! Et nous ne sommes pas ce corps de toutes façons, ces mémoires, cette génétique, nous ne sommes rien de cela, qu’un golem formatée que nous croyons être ; nous sommes quelque chose d’autre, au-delà, avant la prise de corps, de cette créature, qu’on tente maladroitement de définir comme Esprit de Vérité, Source, Amour, Paix, Joie, Christ, l’Alpha et l’Oméga, la Voie, le Chemin et la Vie, l’Éternité, l’Absolu, tout cela à la fois et rien de cela !

    Alors du point de vue de la créature que nous croyons être et que nous ne sommes pas vraiment, il faudrait admettre notre impuissance, notre orgueil, notre vanité, notre prétention, même notre arrogance, et accepter de capituler, de renoncer, en s’en remettant au Père, à la Source, à ce que nous sommes réellement de toute éternité, pour qu’il nous envoie l’Esprit de Vérité et Lave toutes nos robes dans le Sang de l’agneau en accomplissant notre Résurrection comme le Christ hier ; nous ne sommes pas différent de Jésus ; par où il est passé nous passerons tous, un jour ou un autre ! Et là nous assistons en premières loges, à la crucifixion de notre âme matérielle, comme de l’ensemble de ce système matériel ; c’est la même chose !

    Nous pouvons faire une croix sur ce système et sur ce qui nous croyons être, il n’y a plus rien à faire avec ceux-ci, et notre Véritable Indépendance, hé bien, en est une d’Esprit, de Libération, Intérieure d’abord ! Le reste viendra après ! Mais l’Essentiel est là !

    Cherchez le Royaume des Cieux, et tout vous sera accordé de surcroît !

    Et le royaume des Cieux Est en Nous ; au Cœur pour dans notre Poitrine !

    Et l’Enfantement, Est notre propre Enfantement, en tant que Fils Créateur, notre Véritable Identité, s’il devait y en avoir Une de Réelle !

    Nous laisserons ce corps carboné pour un Corps de Lumière en pleine gestation actuellement !

    L’indépendance du Québec, comme le Feu de la Saint-Jean-Baptiste, appartenaient au langage des oiseaux, qui cachait dans l’événementiel extérieur, un événement intérieur qui se manifesterait, à la fin des temps, et aujourd’hui, nous le vivons tous, plus ou moins consciemment peut-être encore, mais bientôt l’évidence effacera tous les doutes qui pourraient subsister encore au sein de la créature que nous croyons être !

    Père, je remets mon esprit entre tes mains !
    Que ta volonté se fasse et non la mienne !
    Que celui qui n’est pas ignorant, lui tire la première pierre !
    Récitons un Notre Père !

  • Pierre Bourassa, 24 avril 17h26

    Et Hollande qu’on croyait tapie dans l’ombre,sort de son terrier transitionnel,se trouve un projecteur et crie à la face du monde qu’il votera Macron au deuxième tour.Entre mondialistes,faut s’entraider.
    Sauf que les Français commencent à comprendre la joute et Marine a encore beaucoup de cartes dans son jeu.

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 24 avril 15h19

    Sans un vrai Pouvoir patriotique et nationaliste, la France continuera à être piégée par la caste politique

    « En France, pays qui n’est pas en reste de colonialisme anglo-saxon, j’attends de pied ferme MM. Mélenchon, Asselineau, Dupont-Aignan... Expliquez-nous donc pourquoi vous voterez Macron ou trouverez insuffisantes les différences entre les deux (Le Pen et Macron - un monde de différence !) pour recommander l’abstention ? » Gilles Verrier

    Afin de bien connaître le système de multipartisme et la corruption institutionnalisée en France, consulter cette information révélant ces deux cancers inoculés, lesquels provoqueront inéluctablement la destruction nationale : Comment rééquilibrer le budget de la France ?
    http://les-francophones-d-israel.com/2017/04/23/comment-reequilibrer-le-budget-de-la-france/

    ***

    JLPM

  • Jean Claude Pomerleau, 24 avril 14h08

    Élection présidentielle, les masques tombent :

    Le Parti communiste de France appel à voter pour un bankster globaliste au deuxième tour :

    (...)

    Dans l’immédiat, conscients des immenses batailles qui sont à venir et des responsabilités qui incombent à notre parti, nous appelons le 7 mai, lors du second tour de l’élection présidentielle, à barrer la route de la Présidence de la République à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la paix, en utilisant le seul bulletin de vote qui lui sera malheureusement opposé pour le faire.

    (...)

    http://www.pcf.fr/99059

  • Marcel Haché, 24 avril 13h48

    « La haine du changement, commodément présentée comme la haine de l’autre… » Gilles Verrier.

    Magnifique, comme tout le texte.

  • D&8217;Arcy Archambault, 24 avril 12h54

    Bravos Monsieur Verrier vous êtes toujours aussi pertinent et percutant.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Médiacrassie 101
Détrompez-vous, il n’y a pas de limites !

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités