«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Préparer l’accession du Québec à son indépendance

Le Labrador québécois : une frontière à déterminer

Conflit d’intérêts à Londres en 1927

Tribune libre de Vigile
vendredi 30 juillet 2010
1 864 visites 6 messages

Préparer l’accession du Québec à son indépendance est une oeuvre d’envergure et emballante. La pensée de Jacques Parizeau et des autres québécois fiers et convaincus est un moteur puissant.

2. Je cite : « M. Parizeau propose plutôt de peaufiner les dossiers d’un Québec souverain » plus que de chercher le pouvoir d’une province ou en même temps que de travailler à gagner la prochaine élection. Certains croiront que ces 2 objectifs doivent et peuvent être menés ensemble.

3. La liste des dossiers d’un Québec indépendant possédant sa personnalité internationale propre est sûrement très longue. Actuellement, les deux grands partis politiques faisant la promotion de l’indépendance du Québec devrait être à pied-d’oeuvre sur tous les dossiers. Autrement dit, actuellement, chaque dossier d’un Québec indépendant devrait être entre les mains d’un député avec de la viande autour de l’os.

4. Ainsi, vous comme électeur, vous intéressez à la place de l’armée d’un Québec indépendant et plus particulièrement vous vous demandez si l’armée du Québec devrait être présente en Afghanistan aux côtés des forces de l’Otan. Un député du Bloc ou du Parti québécois devrait être en position de vous fournir une réponse éclairée et rapide. Pas de euh et ne pas vous répondre comme cela arrive trop souvent actuellement.

5. Voici quelques exemples de dossiers qui m’intéressent :

5.1 quelle est la position du Bloc Québécois sur la place du nucléaire civil, ex : centrale Gentilly-2, dans un Québec indépendant ? Pour sa part Hubert Reeves dit que le nucléaire est trop dangereux pour l’humain.

5.2 autre dossier : celui de la frontière entre le Québec et la péninsule du Labrador. Le bureau de mon député à Ottawa, Daniel Paillé, m’a aimablement fourni le texte anglais et français de la DÉCISION du Judicial Committee of The Privy Council rendue le 1er mars 1927.

Les parties qui s’adressent au Privy Council sont deux constituantes de l’Empire Britannique, d’une part le Dominion du Canada et d’autre part The Colony of Newfoundland.

Les dignes membres du Judicial Committee doivent être morts de rire. Quelle que soit la Décision, le territoire concerné demeure sous leur contrôle. Cette dernière affirmation est fausse. Leur jugement n’en n’a même pas été un à la Salomon, moitié-moitié. Le gouvernement de sa gracieuse Majesté a tout gardé pour elle. On peut se demander pourquoi The Dominion of Canada a accepté de tout laisser aller. Avant 1927, il n’était pas acquis que Terre-Neuve deviendrait la 10e province du Canada en 1949. Les États-Unis d’Amérique étaient très présents à Terre-Neuve.

5.3 Autre dossier à bien connaître en vue de l’indépendance du Québec : le référendum à deux tours tenus à Terre-Neuve en juin et juillet 1948. Il faut se souvenir que ce référendum a été tenu sous la direction de fonctionnaires de Londres et que les bulletins du 2e tour ont été détruits peu de temps après. Et fait intéressant, le résultat final "officiel" a été 52%-48% pour l’annexion au Canada. Il est impossible aujourd’hui, et l’histoire de Terre-Neuve ne le peut pas, de prouver que le résultat "officiel" n’a pas été manipulé par les fonctionnaires de Londres.

Environ 150 000 voteurs se sont exprimés, ce qui est un petit jeu d’inverser les résultats.

6. Comme dit Jacques Parizeau, plusieurs dossiers d’un Québec indépendant ont avantage à être maïtrisés par nos élus en faveur de l’indépendance du Québec. IL FAUT NOUS PRÉPARER MAINTENANT.

Auteur : François A. Lachapelle

Commentaires

  • Frédéric, 3 janvier 2015 16h01

    Les proclamations royales seront-elles encore valides dans le Québec souverain ?

  • François A. LACHAPELLE, 10 août 2010 17h17

    Chers lecteurs de vigile.net
    1. Je remercie particulièrement les lecteurs qui ont répondu à mon article du 30 juillet 2010 intitulé « Le Labrador québécois : une frontière à déterminer »
    2. Grâce à la collaboration de l’attaché politique de mon député fédéral Daniel Paillé, j’ai obtenu le texte in extenso de la décision du Judicial Committee du Privy Council de Londres. En début de texte, les 5 membres présents sont sommés. Voici leur nom : 1- Lord Chancelier (son nom n’est pas écrit mais il doit y avoir moyen de mettre le bon nom) 2- Lord HALDANE, 3-Lors FINLAY, 4- Lord SUMNER et 5- Lord WARRINGTON DE CLYFFE.
    3. Comme le laisse entendre un des lecteurs, il est possible et plausible que quelques-uns de ces distingués personnages soient compromis financièrement dans des investissements de compagnies anglaises implantées au Labrador, territoire alors objet du litige qu’ils devaient apprécier.
    4. Je risque quelques considérants pour que beaucoup de québécois en 2010 prennent conscience des enjeux se rapportant à la pénincule du Labrador :
    4.1 Le PM actuel de Terre-Neuve, Dany WILLIAMS est particulièrement acharné à casser du sucre sur le dos des québécois concernant entre autres le contrat de 1969 entre Hydro-Québec et Brinco. Il faut savoir qu’à l’époque de 1969 et avant, Brinco est une compagnie privée en difficultés financières lors de la signature du contrat de 1969. Ici, une étude devrait être faite sur la santé financière de Brinco à partir des états financiers. Le millionnaire Williams d’aujourd’hui ne brouillait pas l’eau en 1969 et avant. Depuis 2002 et la création de la société d’état NALCOR, le gouvernement de Terre-Neuve possède des intérêts dans la centrale de Chruchill Falls ayant nationalisé Brinco, sauf erreur.
    4.2 Selon un partage à la Salomon, les Lord du JCPC en 1927 auraient dû séparer la poire en deux. Ainsi, le territoire du Haut Churchill ne s’appellerait pas ainsi (peut-être "LE HAUT LESAGE") et ce territoire serait québécois et il n’existerait pas de litige entre NALCOR et Hydro-Québec. Un non-lieu pour Dany WILLIAMS.
    4.3 Il est grand temps que les québécois affirment sans cesse que le contrat d’achat d’électricité signé de bonne foi en 1969 entre Hydro-Québec et Brinco n’est pas une arnaque. Entre 1969 et même avant parce que les discussions ont duré près d’une décennie, et aujourd’hui, il s’est écoulé plus de 40 ans. Oui, Hydro-Québec ne paie pas le kWh cher, mais ce sont les québécois qui ont garanti auprès des créanciers d’alors les prêts accordés à Brinco. En 1969, l’entrepreneur ABC de Fabreville LAVAL vendait un semi-détaché 12 000$. Aujourd’hui, cette maison se vend 15 fois plus. ABC peut-il revenir sur les propriétaires actuels et les traités de voleurs à son endroit.
    4.4 Comme Lawrence d’Arabie agissait comme informateur et guide de voyage pour les arabes mais pour le compte de la Couronne britannique peu avant la guerre de 1914-18, il serait très positif que les voyageurs de grands chemins du Québec qui fréquentent le Labrador publient un guide de voyage contemporain pour nous présenter les richesses et les beautés de ce vaste territoire. Ainsi, nous pourrions réaliser ce que comprend ce beau et grand territoire. Et les autochtones et les inuits qui habitent ce territoire ne sont pas à mettre de côté. Selon un sagesse indienne, c’est l’humain qui appartient à la terre et non l’inverse. En autant qu’on respecte la terre et que chaque personne se développe dans le respect et la santé.
    5. Conclusion : continuons à nous intéresser au Labrador qui n’appartient pas à Dany WILLIAMS seul.

  • Jacques Vaillancourt, 2 août 2010 21h33

    Extrait de « Histoire populaire du Québec »
    « Un litige existe entre le Québec et le Terre -Neuve au sujet des frontières entre le Canada et le Labrador dont Terre-Neuve revendique la majeure partie du territoire. En 1920, la cause est soumise au Conseil privé de Londres. Deux des cinq juges qui forment le tribunal sont requérants pour une compagnie qui s’était chargée de construire une usine de pâtes et papiers au Labrador et qui est acculée à la faillite, l’affaire traîne en longueur. »

    Faut rappeler que la localisation des importantes chutes de la rìvière Hamilton (Churchill)furent connues suite à de multiples explorations. Vers les années 1920 les »pouvoirs d’eau » étaient très recherchés en raison du développement industriel très intense dans toute l’Amérique du Nord. Or, il se trouvait que l’on avait localisé dans le Nord du Québec à 400 km des cotes du Labrador les « pouvoirs d’eau » pouvant générer quelque 8200 MW. Il n’est donc pas étonnant que l’on ait manoeuvré pour mettre la main sur ces grandes sources d’énergie.

    Mais que dit le rapport Dorion sur cette frontière déterminée par le jugement de 1927

     »Par ailleurs, cette frontière a aussi une existence juridique, puisqu’elle a été créée par une proclamation
    royale, lorsque l’« affaire du Labrador )) a été soumise au Conseil Privé de Londres en 1927, et que, de plus, cette frontière a été confirmée par l’Acte d’union de Terreneuve au Canada, en 1949. Bien que le Québec puisse contester la
    validité de ces procédures, l’existence d’une frontière « de jure )>au Labrador ne fait pas de doute. L’attitude partiellement négative du Québec nous permet cependant de parler de frontière litigieuse ou, du moins, de frontière en question. »

    On ne se pose aucune question sur la composition du tribunal de Londres.

    LIENS
    La localisation de la centrale de Churchill Falls et des ouvrages connexes.
    http://vailcourt.com/LABRADORF.html

    Déjà paru dans Vigile : 6 mai 2009
    Le Québec amputé du Labrador ;
    http://www.vigile.net/1927-le-Quebec-est-ampute-du

    *****

  • L&8217;Aveugle National, 2 août 2010 10h31

    Pour essayer de comprendre l’incompréhensible, voir cette page de notre beau canada du gouvernement pays monde meilleur :
    http://atlas.nrcan.gc.ca/site/francais/maps/archives/3rdedition/historical/109

    En bas, la carte en PDF.

    On peut aussi passer par dessus la banque de la famille royale :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Barings_Bank

    Il serait intéressant qu’un historien québécois fasse un petit voyage à Londre pour visiter les archives de la banque :http://www.baringarchive.org.uk/

    Et finalement si le haut le coeur n’est pas trop prononcé :

    http://www.mail-archive.com/ctrl@listserv.aol.com/msg33076.html

  • Marie Mance Vallée, 30 juillet 2010 21h27

    M. Noël, il n’y a jamais de fumée sans feu.

    Vous pouvez faire une vérité de ces propos.

    Le Canada a été fondé de cette manière. Il n’est qu’une grosse entreprise commerciale.

  • Jacques Noel, 30 juillet 2010 14h20

    Je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est une légende urbaine mais j’ai souvent entendu dire que deux des cinq juges qui ont statué en faveur de Terre-Neuve avaient des intérêts dans un investissement à Terre-Neuve (un moulin à papiers ?
    D’autre part, Gynn Dyer (un Terreneuvien) soutient que Smallwood a volé le référendum.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Labrador

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 945$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/07 Gilles Harvey: 5$
  • 27/07 Le Domaine de L'Étang: 5$
  • 27/07 André Lepage: 5$
  • 27/07 Jean Lussier: 5$
  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités