«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Diviser pour régner

Le « Grand dessein » des néocons américains

À l’origine des gaffes et incohérences apparentes de Barack Obama en politique étrangère

Chronique de Rodrigue Tremblay
mercredi 16 juillet 2014
3 115 visites 18 messages

Rodrigue Tremblay, auteur des ouvrages « Le Code pour une éthique globale » et « Le nouvel empire américain »

« Je crois dans l’« exceptionnalisme » américain de tout mon être. Mais ce qui nous rend exceptionnels, ce n’est pas tant notre capacité à faire fi des normes internationales et à bafouer la primauté du droit ; c’est plutôt notre volonté de les affirmer à travers nos actions. »
Président Barack Obama
Le 29 mai 2014, discours de graduation à l’académie militaire de West Point

« La guerre est la plus tragique et la plus stupide folie de l’humanité ; le fait de l’encourager ou de la provoquer délibérément est un crime honteux contre toute l’humanité. »
Président Dwight Eisenhower
Discours de graduation à l’académie militaire de West Point en 1947

« Politiquement parlant, le nationalisme tribal insiste toujours pour affirmer que son propre peuple est entouré par « un monde d’ennemis », et que c’est une situation de « un contre tous », et qu’il existe une différence fondamentale entre ce peuple et tous les autres. Il prétend que sa population est unique, particulière, incompatible avec tous les autres, et il nie même la possibilité théorique qu’il puisse exister une humanité commune à tous bien avant qu’il s’en serve pour détruire l’humanité de l’homme. »
Hannah Arendt (1906-1975)
Les origines du totalitarisme, 1951

« Un empire est un despotisme, et un empereur est un despote, soumis à aucune loi ou limitation mais seulement à sa propre volonté ; il s’agit d’une forme de tyrannie qui surpasse celle d’une monarchie absolue. En effet, bien que la volonté d’un monarque absolu fasse loi, il faut encore que ses dictats soient approuvés par un parlement. Même cette formalité n’est pas requise dans le cas d’un empire. »
John Adams (1735-1826)
Deuxième président américain

Suis-je seul à éprouver un certain malaise, en écoutant les discours de Barack Obama, et à avoir la sensation que nous avons devant nous un acteur qui joue le rôle d’un président américain et qui lit attentivement le script qu’on lui a remis ? De plus en plus, en effet, on a la nette impression que Barack Obama adopte la posture d’un George W. Bush mais cette fois-ci, démocrate. Ceux qui rédigent ses discours semblent avoir la même mentalité belliciste que ceux qui écrivaient les discours de George W. Bush ou ceux de Dick Cheney, douze ans auparavant.

Ce n’est sans doute pas un hasard car des néocons influents occupent aujourd’hui des postes clés dans l’administration de Barack Obama comme c’était le cas sous George W. Bush, alors qu’ils firent tout en leur pouvoir pour que les États-Unis se lancent dans une guerre illégale contre l’Irak, tout comme ils ont aussi essayé de pousser les États-Unis vers une confrontation militaire avec l’Iran et comme ils tentent aujourd’hui de provoquer un conflit militaire avec la Russie. C’est toute une énigme que de comprendre comment les néocons américains peuvent aussi facilement infiltrer les administrations américaines, tant républicaines que démocrates, et jouer le rôle de fomenteurs de troubles !

Nous connaissons bien le « Grand Dessein » des néo-conservateurs américains. Il vise essentiellement à utiliser la puissance militaire américaine pour imposer un remodelage géopolitique du Moyen-Orient, en fonction des intérêts d’Israël et de ses alliés. Et, les néocons ont eu la gentillesse de le publier. En effet, il s’agit d’un plan qui a été élaboré et présenté dans de nombreux rapports, à commencer par le fameux rapport "Clean Break" de 1996 et ceux du Projet Pour Un Nouveau Siècle Américain
(PNAC), une organisation créée en 1997, et dont les fondateurs sont devenus des membres éminents dans le gouvernement de Bush-Cheney. Personne ne peut comprendre la politique étrangère étatsunienne sans avoir lu ces rapports.

Les néocons américains se présentent aujourd’hui sous deux nouvelles enseignes, soit celle l’Initiative en Politique Étrangère (Foreign Policy Initiative) et celle de la Fondation pour la Défense des Démocraties (Foundation for the Defense of Democracies).

Fait important, les néocons ont réussi depuis quelques années, et cela malgré l’échec retentissant de leur politique de guerre contre l’Irak, à devenir très influents au sein de l’administration du président Barack Obama, en particulier au Département d’État, où ils étaient les protégés de l’ancienne Secrétaire Hillary Clinton. Ce sont ces néocons et leurs alliés politiques qui constituent la principale force intellectuelle derrière la politique étrangère des États-Unis, laquelle se traduit par les politiques américaines désastreuses et incohérentes tant au Moyen-Orient qu’en Europe de l’Est, comme celles que l’on observe depuis une quinzaine d’années.

À sa face même, il s’agit d’un projet qui a très peu à voir avec les intérêts fondamentaux des Américains ordinaires, et tout à voir avec ceux de certaines entités étrangères et intérieures, à commencer par l’État d’Israël en raison de sa grande influence sur la politique intérieure des États-Unis et par l’État sunnite de l’Arabie saoudite en raison de son rôle crucial dans la fixation du prix international du pétrole.

C’est aussi un projet qui s’intègre très bien avec les intérêts du complexe militaro-industriel américain, lequel doit pouvoir compter sur un environnement de « guerres préventives » dans un contexte d’une guerre permanente afin de justifier les énormes budgets annuels de la défense.

Le projet néocon repose sur le vieux principe de "diviser pour régner" (ou en latin, « divide ut Regnes » ou« divide et impera »). Cela nécessite parfois de créer un chaos politique là où la stabilité règne. En effet, c’est en créant le désordre que les néo-conservateurs veulent atteindre leurs objectifs. Au Moyen-Orient, ils le font en attisant les flammes du vieux conflit sectaire entre les musulmans sunnites et chiites, de manière à provoquer la chute de gouvernements hostiles et à forcer même la désintégration de pays entiers, de manière à mieux les contrôler, et cela, quelque soit les coûts humains énormes qui en résultent pour les populations locales.

À titre d’exemple, il peut sembler absurde pour le gouvernement Obama d’armer et de soutenir des groupes de rebelles islamistes fanatiques en Syrie contre le gouvernement d’Assad, pour ensuite les combattre avec des drones et des Marines lorsque qu’ils s’aventurent en Irak. Cependant, cette politique bizarre semble tout à fait rationnelle aux yeux des néo-conservateurs, si elle incite les sunnites et les chiites à s’entre-tuer et si le pays de l’Irak est morcelé en plusieurs parties. C’est pourquoi j’emploie l’expression « incohérence apparente » dans le titre de ce texte, car ce qui de toute évidence est incohérent d’un point de vue américain, ne l’est nullement d’un point de vue néocon.

En Europe, les néocons ont convaincu un président Obama plutôt naïf de relancer la vieille Guerre Froide avec la Russie, afin de profiter de la faiblesse relative de ce dernier pays. De telles tensions provoquées artificiellement permettront aux États-Unis de consolider leur influence sur l’Union européenne (UE) et faciliteront la transformation d’une OTAN élargie et recentrée en tant qu’alliance militaire offensive sous contrôle américain, de manière à court-circuiter au besoin les Nations Unies, et à justifier l’interventionnisme militaire américain à l’étranger.

Cependant, c’est parce que la stratégie néo-conservatrice entre souvent en conflit avec des intérêts américains économiques et politiques fondamentaux, tant à l’intérieur qu’à l’étranger, que le projet néo-conservateur de provoquer des guerres successives au Moyen-Orient et en Europe de l’Est fait paraître la politique étrangère d’Obama si incohérente et si contradictoire. Élaborons quelque peu sur ce dernier point.

1 – En premier lieu, considérons les situations chaotiques qui règnent présentement en Syrie, en Libye et en Irak. Grâce à l’action de milices islamiques bien armées et soutenues de l’extérieur, ces pays sont ravagés par la guerre civile, ce qui peut facilement mener à leur désintégration politique et à leur déchéance économique.

Mais à qui profite un tel désordre dans cette partie du monde riche en pétrole ? Certainement pas aux travailleurs et aux consommateurs américains obligés de payer à la pompe des prix gonflés pour l’essence et des impôts élevés pour financer toutes ces guerres. Les intérêts économiques des grandes compagnies pétrolières américaines actives dans la région peuvent aussi être menacés.

Cependant, pour les néocons américains, un tel chaos permanent est de nature à les réjouir car cela est de nature à servir certains intérêts géopolitiques, en particulier ceux d’Israël dont l’avantage géopolitique avoué est d’affaiblir les États islamiques voisins et même de les briser en de plus petites entités. Il en va de même de l’Arabie Saoudite sunnite qui profite de prix plus élevés pour son pétrole et qui voit d’un bon œil l’affaiblissement des États chiites concurrents au Moyen-Orient (Iran, Irak et leur allié la Syrie).

En effet, des prix gonflés pour le pétrole sont l’une des causes de la stagnation économique relative qui prévaut présentement aux États-Unis et en Europe, tandis que la possibilité que des milices islamiques peuvent attaquer et prendre le contrôle des champs de pétrole dans ces pays va à l’encontre des intérêts des compagnies pétrolières américaines.

Cela explique en partie pourquoi le gouvernement Obama doit composer avec des demandes contradictoires, formulées par différents intérêts politiques et économiques, et cela devient de plus en plus difficile de les satisfaire toutes, même si c’est un penchant marqué chez le président Obama de se prêter à un tel exercice.
De là, l’apparente incohérence et contradiction dans sa politique étrangère.

Parfois Barack Obama agit comme s’il faisait sienne la stratégie machiavélique des néocons américains de déstabiliser la plupart pays musulmans du Moyen-Orient au profit d’Israël et de l’Arabie saoudite. On n’a qu’à considérer tout le soutien financier et militaire que le gouvernement américain a apporté à des organisations terroristes en vue de provoquer des « changements de régime » en Iraq, en Syrie, et comme il l’a aussi fait en Libye.

Rappelons qu’en septembre dernier, le président américain Barack Obama s’était rallié à la recommandation de ses conseillers néocons et avait accepté de bombarder le pays de la Syrie, dont le gouvernement Assad était considéré trop proche de l’Iran chiite, avant de se rendre compte que toute la cabale des justifications pour une telle opération, tout à fait illégale, était une opération sous fausse bannière, autrement dit, un coup monté.
Parfois, aussi, les coûts économiques d’une telle instabilité politique toute provoquée sont considérés trop élevés et un timide Obama, au grand dam de ses conseillers néocons, hésite à appliquer pleinement le plan machiavélique de ces derniers. Le président Obama devient alors la cible des médias néocons aux États-Unis qui le présentent alors comme étant faible, "coupé de la réalité", inexpérimenté et hésitant, ce qui bien sûr contribue à son impopularité croissante.

2 - Deuxièmement, considérons maintenant la nouvelle guerre froide que les néo-conservateurs ont réussi à raviver en Europe. Il est quand même fascinant de voir les néocons tenter de revenir un quart de siècle en arrière et de reprendre leur campagne contre la Russie avec leur politique d’encerclement géopolitique et militaire de ce dernier pays, en l’entourant de missiles et en poussant ses voisins vers la confrontation. Tel est le résultat de l’investissement qu’ont fait les États-Unis pour appliquer la politique néoconne de « changement de régime » en Ukraine, renversant par la force un gouvernement légitimement élu et cela, à quelques mois d’une élection générale. La démocratie s’estompe quand les intérêts géopolitiques entrent en jeu.

À qui donc profitent ces tensions renouvelées et ce chaos orchestré ? Certainement pas à l’américain ordinaire ou l’européen ordinaire. Tous ces troubles ne peuvent que nuire à la santé économique de l’Amérique et de l’Europe. Les grands profiteurs sont plutôt les bâtisseurs d’empire et les trafiquants d’armes, et tous ceux qui aiment pêcher en eaux troubles.

Conclusion

On peut regretter que le président Barack Obama n’ait point été en mesure de formuler sa propre politique étrangère américaine, avec cohérence et crédibilité, à partir de principes clairs et avec des objectifs clairs, et qu’il ait dû s’en remettre aux mêmes néocons discrédités de l’époque Bush-Cheney pour des avis. Par conséquent, il s’est lui-même placé et son gouvernement à la merci d’influences diverses et contradictoires, lesquelles le poussent tantôt dans un sens, tantôt dans une autre direction. C’est ce qu’on appelle un manque de vision et un manque de leadership.

Il n’est peut être pas trop tard pour que le président Barack Obama reprenne les choses en mains, au cours de ce second mandat, et cesse d’émuler George W. Bush et Dick Cheney et leur vision hégémonique ruineuse. La dernière chose dont le monde a besoin aujourd’hui, c’est bien d’une troisième guerre mondiale.

Pour cela, cependant, il lui faudrait expulser tous les néo-conservateurs qui se sont hissés à des positions de pouvoir et de prise de décision dans son gouvernement. S’il n’a pas le courage de le faire, il risque de laisser la marque d’un des pires présidents américains, sur un pied d’égalité en cela avec George W. Bush.
Rodrigue Tremblay


Rodrigue Tremblay : Économiste et humaniste, auteur du livre « Le Code pour une éthique globale » et du livre « Le nouvel empire américain ».
N.B. : On peut consulter le blogue du professeur Tremblay pour des articles en plusieurs langues à cette adresse :
http://www.thenewamericanempire.com/blog.htm

Commentaires

  • Stéphane Russell, 2 août 2014 11h08

    C’est tout ??? Le Québec n’est pas vite à se réveiller. En fait, il se fait une joie à se laisser endormir par les beaux parleurs de la trempe de Barrack Obama.

    Le président Obaman a beau avoir renfloué les banques américaines, responsables de la crise de 2008, à même les fonds publiques, avoir menti à plusieurs reprises, notamment en promettant aux américains qu’ils pourraient garder leur médecins s’ils le voulait, avec l’Obamacare, fait assassiner sans procès un américain membre d’Al Qaïda, outrepassé ses droits en enfreignant la constitution américaine, ouvert ses frontières à de dangereux criminels, en utilisant les enfants malades comme couverture, confronté le monde à une potentielle 3e guerre mondiale par des mensonges et des fausses alarmes, on est encore prêt ici à lui laisser une autre chance !

    Ce type, Obama, est non seulement lui-même un néocon de la pire espèce, mais c’est un pantin qui ne comprend pas la moitié de ce qu’on lui fait faire. C’est un tyran, un menteur professionnel et un démagogue. C’est aussi un hypocrite et un acteur qui se fait passer pour un africain-américain.

    Nous abordons peut-être la 3e guère mondiale et une dangereuse épidémie mortelle vient d’apparaître en Afrique. Mais voilà, on a droit à Stéphane Dion à la une de Vigile ! Les médias de masse mentent et font de la propagande pour le compte de l’establishment. Et si Vigile ne couvre pas la véritable actualité, comment les québécois seront-ils informés et pourront-ils faire des choix éclairés ?

    Mon Québec, où est ton sens de l’aventure, toi qui a ouvert l’Amérique du Nord, où est ton audace et ton courage ? Cesse de somnoler et réveille-toi ! Nous ne parviendrons à rien en continuant d’agir comme si nous étions seuls au monde. Le monde est un endroit à la fois merveilleux et dangereux, et il n’est pas donné aux somnolents.

  • Lise Pelletier, 20 juillet 2014 20h31

    L’on peut ajouter à votre liste M. Lefebvre, Hollywood avec leurs films télécommandés par les oligarchies militaires pour bien entretenir le mythe de la supériorité américaine.

    Incapable de contrer la bravoure des Premières Nations, ils leur ont donné la peste.

  • Michel Bélisle alias Didier, 20 juillet 2014 11h13

    Ce qui n’aide pas, c’est qu’il y a présentement une situation de négation de la réalité du monde, en particulier par l’élite et répercutée par les médias mainstream constamment.

    C’est ce qui rend notre monde d’autant plus dangereux et qui donne une dimension eschatologique à tout ce qui se passe présentement.

    Un article du journaliste français Philippe Grasset est très intéressant à ce sujet :

    http://www.dedefensa.org/article-chronique_du_19_courant_la_caverne_de_l_ukraine_20_07_2014.html

    Monsieur Grasset est particulièrement inquiet pour l’avenir du monde par les temps qui courent.

  • André Lefebvre, 20 juillet 2014 10h55

    Être étonné de la politique américaine, qu’elle soit internationale ou intérieure, est de ne pas connaître leur histoire. Leur "grand dessein" a toujours été le même quelle que soit son "apparence".

    Les Américains se présentent comme des "gros bras" seulement depuis leurs bombes atomiques de 1945 sur une population sans défenses (au moins Pearl Harbor était une base militaire). Auparavant ils opéraient toujours, "tiraillés par la peur", en hypocrites.

    Avant leur révolution, ils n’osaient traverser les "Alléghanies" par peur des "sauvages", et n’osaient pas traverser la frontière canadienne par peur des "milices".

    Depuis leur révolution, j’essaie de trouver une guerre où ils ont fait figure "honorable" et je n’en trouve qu’une seule : celle de 39/45 ; mais je me demande souvent à quelle date ils s’y seraient impliqués s’il n’y avait pas eu Pearl Harbor. Car en 14/18, ils s’y sont impliqué à la fin de 1917, lorsque tous les participants étaient "à moitié mort".

    Leur "conquête de l’ouest", qui est leur époque "héroïque", fut faite en attaquant des villages amérindiens lorsque les guerriers étaient partis à la chasse, pendant que s’opérait le vol de territoire par les spéculateurs privés. Le tout planifié par leur gouvernement. Même Washington s’y est adonné au début de sa vie d’adulte.

    Assistez-vous à quelque chose de différent de leur part, aujourd’hui ?

    Ils se sont impliqués au Vietnam après que la France s’y était "débattue" pendant 25 ans.

    Ils se sont impliqués en Afghanistan et n’en sont pas encore vraiment sortis.

    Ils ont attaqué l’Irak avec l’aide de leurs "suiveux", sous de "fausses allégations" qu’ils avaient fabriqué, et n’y ont rien réussi de valable au niveau de la démocratie, sauf de déstabiliser le pays complètement.

    La même chose en Libye et partout ailleurs où ils continuent de passer.

    Essayez de me trouver un seul "fait réel" qui me permettrait de défendre leur "intégrité" ? Vous serez alors confronté à tout un défi.

    C’est une "super puissance internationale" qui a bâti sa "renommée" au moyen des "dime novels" du 19e siècle et des "westerns" de John Wayne ; rien d’autre.

    Ajoutons que le Canadien Walt Disney leur a beaucoup aidé.

    Aujourd’hui, ils combattent avec des "drones" téléguidés à partir du centre de leur pays. Cela ressemble beaucoup plus à leur "réalité".

    Osez me dire maintenant que l’histoire d’une nation ne crée pas son "prestige". Même une histoire fictive comme celle des USA y parvient ; ne me dites pas que l’histoire "réelle" et " volontairement effacée" des Québécois n’est pas importante ?

    Défendre de beaux principes sociaux pacifiques et humanistes est des plus valable ; mais il faut que ceux qui les défendent soient reconnus comme "valables" eux aussi, au départ. Sinon personne n’y porte attention.

    Il y a quarante ans, la voix du Canada avait une certaine importance internationale à cause de sa renommée comme négociateur pour la paix ; aujourd’hui, ce n’est qu’un petit "jappement" insignifiant qui se fait entendre après le glapissement américain.

    Que puis-je dire d’autre pour faire comprendre la "source" d’une identité nationale ? Trouver "combien ça coûte" ?

    La réponse est simple ; "ça coûte sa propre honorabilité".

    André Lefebvre

  • Mario Goyette, 19 juillet 2014 22h43

    Je croyais que la religion juive interdisait de conduire des tanks, le samedi. Ils ne sont pas orthodoxes ...

    Offensive sur Gaza : plus de 330 Palestiniens tués en 12 jours
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/07/19/001-offensive-israel-gaza-jour-12-ban-ki-moon.shtml

  • Pierre Bourassa, 19 juillet 2014 10h27

    Le discours du neo-conservateur Stephen Harper condamnant la résistance palestinienne envers Israël est-elle un signe avant-coureur de son prochain discours envers la volonté du Québec à devenir un pays ?
    Le Canada a le droit de se défendre ?
    The Truth About The Israeli/Palestinian Conflict
    https://www.youtube.com/watch?v=ITKgzomexPc

  • lison, 18 juillet 2014 00h23

    Pourquoi j’estime que l’avenir appartient a la Chine, selon mon point de vue, qui n’est absolument pas infaillible en passant.

    Les Chinois et les Japonais sont des asiatiques et les asiatiques sont reconnu comme être des gens patients, calmes et travaillants en général ce qui va leurs aider a surmonter plusieurs obstacles futurs.
    Ce qui a le plus nuit a la Chine c’est le taux extrêmement élevé de sa population. C’est Mao, leur ancien dictateur qui leur avait dit que s’ils faisaient beaucoup d’enfants, ils pourraient déplacer des montagnes, sauf que ce dictateur n’avait pas prévu le nombre élevés de bouches a nourrir et c’est ce qui a fait qu’ils ont du rapetisser leurs portions de leurs tartes, car comme je vous ai mentionné un pays ne peut accueillir plus de bouches a nourrir que ses ressources ne le lui permettent.
    Cependant, les nouveaux dirigeants se sont attaqués radicalement a leur démographie, car la Chine se dirigeait vers encore plus de pauvreté et de dépendance envers d’autres pays pour nourrir sa population. Si vous observez aujourd’hui, les pays les plus pauvres sont les pays les plus peuplés comme ; Inde, Bengladesh, Pakistan, Afrique, Égypte, et la majorité des pays du Proche et Moyen-Orient, etc…

    L’immigration de cultures différentes aux USA et en Occident, aura pour effet sur eux, qu’ils devront dépenser des sommes énormes pour seulement régler des conflits culturels, car il y en beaucoup qui sont trop différents de la culture Occidentale, ce n’est pas le cas de la Chine, ni du Japon, car ils ne prennent pas d’immigrants, ni de réfugiés, qui proviennent souvent de cultures incompatibles avec la culture Chinoise ou Japonaise.
    Les Chinois vont continuer leurs ascensions et l’Occident va péricliter, car la population fondamentale des USA et de l’Occident est déjà commencée a changer et va se poursuivre.
    Je présume cela simplement, car je ne vois pas aucune mesure a l’horizon de la part de nos décideurs et élites, qui pourrait changer ce que j’appréhende pour le futur de l’Occident.
    Une chose qui pourrait arriver a la Chine, c’est qu’en ayant moins de femmes, a cause de la règle de l’enfant unique, c’est qu’une guerre pourrait éclater, car selon les historiens, le manque de femmes pour faire des couple, rend les citoyens agressifs.

    D’ailleurs, il y a un auteur qui relie la polygamie des musulmans, leurs agressivités et leurs multiples conflits.
    Si un musulman peut épouser plusieurs femmes, il y en a qui en sont privés, car la nature est faite que c’est moitié moitié de femmes et d’homme qui naissent. Et ce c’est sans compter que plusieurs de leurs femmes sont victimes de leurs multiples crimes d’honneurs, au cours d’une année.

    http://www.aina.org/news/20140219113648.htm

    .

  • lison, 17 juillet 2014 21h56

    @ M. Jean Louis Perez Martel

    Oui, les Etats-Unis sont sur le déclin et se dirige vers un pays du Tiers-Monde, car la population fondamentale de souche européenne a énormément changée et va poursuivre sa décroissance.
    Dans les années 60, aux USA, la population de souche européenne était a plus de 85%, et maintenant a peine 60%, et en 2012, ils ont annoncé que les naissances des immigrants non européennes étaient moitié des naissances des gens de souches européennes.
    Il y a des experts qui disent qu’a partir de maintenant les américains auront de la difficulté de faire élire un président de souche européenne, car beaucoup d’immigrants votent en bloc pour des personnes qu’ils identifient soit a leurs races ou a leurs clans tribaux.
    D’ailleurs tous les pays Occidentaux sont dans la même situation de déclin, justement a cause de l’immigration massive incontrôlée.

    Un pays ce n’est pas la géographie qui le fait, ce sont les gens qui l’habite.
    Ex : Si nous prenions, tous les habitants de n’importe quels pays musulmans, comme Liban, Tunisie, Algérie, Maroc, Irak, Lybie, etc.. et que nous les déplacions ici au Québec et bien le Québec deviendrait un pays islamique, comme nous les voyons aux Moyen ou au Proche-Orient.
    La même chose pour les Haïtiens, si nous les déplacions quelques part dans un autre pays, même au Québec, cet autre pays deviendrait un autre Haïti.
    Si nous prenions tous les Africains et que nous les déplacions aux USA, et bien les USA deviendrait un autre Afrique, etc…etc…etc…
    La même manière pour tous les peuples de la planètes, Chine, Afrique, Japon, Mexique, etc..
    Cela s’explique, parce que les gens croient, obéissent et ont des cultures différentes et appliquent cela dans leurs codes de vies dans leurs quotidiens.

    Un pays a des ressources pour un nombre limité de personne qui y vivent, si nous remplissons un pays avec beaucoup de gens, les portions seront limitées, c’est comme prendre une tarte et de la séparer en 4 ou 6 portions, les portions seront acceptables, mais si nous devons séparer notre tarte en 35 portions, elles seront beaucoup plus petites.

    Le Canada a peut être un grand territoire, mais seulement 5% est cultivable et nous devons composer avec les saisons, donc nous avons seulement droit a une récolte par année, et il faut que dame nature soit de notre coté, sinon c’est la catastrophe.
    Un pays qui ne peut être indépendant pour nourrir sa population, n’a pas d’avenir, il deviendra dépendant, des autres pays pour se nourrir.

    Cela, a part les multiples conflits culturels, que les pays occidentaux devront gérer et qui couteront des fortunes soit en argent et en pertes de productivités.

    Un auteur Norvégien, en fait une longue analyse de ces couts.

    http://www.frontpagemag.com/2012/fjordman/the-price-of-european-immigration/

    L’avenir appartient plutôt a la Chine. J’y reviens pour la suite

  • Mario Goyette, 17 juillet 2014 20h39

    TROLL : Des étudiants payés pour défendre Israël sur Internet

    Le coût du projet validé par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, serait estimé à 580.000 euros. Crédits photo : RONEN ZVULUN/POOL/AFP

    Le gouvernement israélien veut offrir des bourses aux étudiants qui amélioreront l’image du pays sur les réseaux sociaux.

    Israël souhaite améliorer son image sur Internet. Depuis la publication en février dernier - et le scandale qui a suivi -d’une photo d’un soldat israélien montrant la tête d’un enfant dans le viseur de son arme, l’État hébreu a décidé d‘investir massivement les réseaux sociaux.

    http://egotusum.wordpress.com/2014/03/10/troll-des-etudiants-payes-pour-defendre-israel-sur-internet/

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 17 juillet 2014 17h55

    Sans vision géopolitique, la réalité globale ne peut être que superficielle

    Paul Kennedy, l’auteur du best-seller Naissance et déclin des grandes puissances nous remémore, à l’issue de son analyse, les leçons de l’Histoire qui se sont succédées depuis les cinq derniers siècles. La question que se posent les intellectuels de gauche ou de droite en ce début de ce XXIème siècle est de savoir si l’Amérique, superpuissance incontestée, se trouverait aujourd’hui à la veille de sa chute ?

    Quel est le prix que le monde libre, démocratique et développé paierait sans l’implication de cette superpuissance dans l’actuel contexte de trahison, d’anarchie, de corruption institutionnalisée et d’expansionnisme islamiste… ?

    La réponse serait l’extermination massive de centaines de millions d’innocents, la destruction matérielle et écologique au niveau planétaire et l’épidémie généralisée par la ‘’peste radioactive’’ nucléaire, provoquées par la conflagration aboutissant à une troisième guerre mondiale apocalyptique.

    JLPM

  • lison, 17 juillet 2014 15h58

    @Mario Goyette

    Que font les pays musulmans qui les entourent pour aider leurs frères religieux Palestiniens ? Parce que les musulmans disent que peut importe ou un musulman habite sur cette terre, il sensé être considéré comme un Frère pour un autre musulman.

    Ca fait 60 ans, que les pays musulmans qui les entourent font des discriminations et des persécutions contre les Palestiniens.
    Ils ne leurs donnent pas la citoyenneté, n’ont pas le droit de vote, pas le droit de réparer leurs maisons, coté travail, plusieurs métiers le sont refusés, etc... Les Palestiniens sont seulement utiles pour les autres musulmans, lorsqu’ils picossent après des non musulmans
    Voyez vous beaucoup de musulmans des alentours s’en offusquer ? NON

    http://www.dreuz.info/2014/01/60-ans-de-discriminations-et-de-persecutions-contre-les-palestiniens/

    Savez vous pourquoi les Palestiniens sont utiles seulement lorsqu’ils picossent après des non musulmans ?
    Parce que les islamistes ont élaboré en 1982, un PROJET en 12 points, bien avant la guerre du Golfe et de l’Irak, pour islamiser l’occident, et les Palestiniens sont la CLÉ de VOUTE, pour la réussite de cette islamisation.
    Lorsque les musulmans disent aux occidentaux : C’est la guerre d’Irak, qui a fait que les musulmans sont agressifs et violents, c’est seulement un PRÉTEXTE islamique.
    Un extrait du point 11 ;
    Point de départ 11 : Adopter la cause palestinienne dans le cadre d’un plan islamique dans le monde, avec le plan de la politique et par le biais de djihad , car elle agit comme la clé de voûte de la renaissance du monde arabe d’aujourd’hui.
    Il y a plusieurs sites web qui ont une traduction française du PROJET des islamistes Frères Musulmans, cependant je choisi celui de Front Page, parce qu’il a des explications avant de lire les 12 points du PROJET.

    http://archive.frontpagemag.com/readarticle.aspx?artid=4476

  • charles simon, 17 juillet 2014 10h39

    @Lise Pelletier

    ’Leur crédibilité est mise à rude épreuve avec la FED qui maintenant a cessée d’émettre des dollars’

    Effectivement, si 30 milliards de $ par mois ne représente rien.

    Vérifiez vos chiffres.

    Il s’agit d’un système Monsieur Tremblay peu importe les technicalités et les péripéties.

    En Irak maintenant, les USA (hélicoptères Apache et les conseillers...) collaborent avec la Russie (qui fournit des Sukkoi-25 ET leurs pilotes) avec l’Iran qui fournit de l’encadrement (Pasdaran) pour combattre un groupe sunite (supporté en sous-main par l’Arabie Saoudite) alors que l’insurrection syrienne est supporté par le Qatar, ennemi non déclaré de l’Arabie Saoudite, sous le regard vigilant des USA, le régime syrien étant supporté par l’Iran et la Russie.

    Aucun changement a envisager dans cette région du monde, les prix actuels de l’énergie DOIVENT rester élevés pour permettre à l’industrie pétrolière américaine de continuer l’exploitation des pétroles non-conventionnels (Harper est bien entendu du même avis).

    Tant et aussi longtemps que cette situation sera la même on ne peut penser a un changement.

    Madame Clinton semble être la favorite pour l’élection de 2018, elle a la même politique que les néo conservateurs, ne parlons pas des républicains (Cruz et compagnie) dont la pensée politique confine au vide intégral.

  • Michel Bélisle alias Didier, 17 juillet 2014 00h42

    @ madame Pelletier,

    Demain matin, les Américains voteraient pour les mêmes politiciens qui sont en poste présentement.

    Remarquez qu’ici au Québec, ce n’est pas mieux ; c’est aussi la décadence de la civilisation.

    Personnellement, je suis abstentionniste depuis l’élection de 2012 parce que je me sens incapable d’endosser par mon vote des politiques qui brisent des vies par milliers au Québec.

    Saviez-vous qu’au Québec depuis une trentaine d’années, c’est dans les couches socio-économiques les plus défavorisées qu’il y a le plus de solitude et le moins d’enfants ?

    Les gens sont sous l’emprise de forces qui obscurcissent la raison en ce 21e siècle et ce à l’échelle de la planète, un peu comme à l’époque de Noé alors que ce dernier s’est buté à la raillerie de ses contemporains parce qu’il disait que ça ne pouvait pas continuer comme ça et qu’un châtiment divin s’en venait, ce que j’appréhende pour notre époque également.

  • Lise Pelletier, 16 juillet 2014 23h27

    M. Tremblay,

    Les oligarchies américaines ou mondiales sont en réaction avec la formation du BRICS qui risque de rendre nul le dollar américain. Dans un poker, on dirait qu’ils jouent leur dernière main et que le bluff n’attire pas les joueurs pour doubler la mise.

    Leur crédibilité est mise à rude épreuve avec la FED qui maintenant a cessée d’émettre des dollars parce que la caverne d’Ali Baba est vide.

    @M.Belisle
    Vous dites que les américains sont d’accord avec cette politique, pas sûre de ça.
    Croyez-vous vraiment qu’ils ont voix aux chapitres ? Ils ne sont pas plus écoutés qu’ici.

  • Mario Goyette, 16 juillet 2014 18h14

    Allez Harper et Baird, dites-nous que vous n’avez pas un peu de remord d’approuver une telle tuerie de la part de vos amis israéliens.

    Au moins 25 Palestiniens dont huit enfants ont été tués mercredi, selon les secours palestiniens. Quatre des enfants ont péri dans un bombardement qui a détruit une cahute de pêcheurs sur une plage de la ville de Gaza, près du port, où se trouvait un groupe d’enfants, tout près d’un hôtel utilisé par les journalistes. L’armée israélienne a indiqué enquêter "consciencieusement" sur l’incident "tragique" tout en notant que "selon les résultats préliminaires, les cibles de la frappe étaient du Hamas, une organisation considérée comme "terroriste" par Israël, Washington et l’Union européenne.

    http://www.lepoint.fr/monde/israel-annonce-un-cessez-le-feu-de-5-heures-jeudi-16-07-2014-1846713_24.php

    Note : A l’heure où j’écris ce commentaire, Radio-Canada et TV5 ne fournissent pas de reportages sur cette bavure ??? Pourtant on dit bien que ça c’est passé à 200 mêtres d’un hôtel utilisé par les journalistes.

  • Michel Bélisle alias Didier, 16 juillet 2014 17h56

    Je crois que la politique américaine est appuyée par la grande majorité des citoyens américains.

    La preuve de cela, c’est que personne aux États-Unis ne rouspète parce que monsieur Snowden a révélé que les citoyens américains étaient l’objet d’une surveillance tout azimut.

    C’est que les citoyens américains sont d’accord avec cette dérive totalitaire de leur gouvernement.

    Et s’ils sont d’accord, c’est que le pays, tout comme le reste du monde d’ailleurs, est en proie à une profonde décadence qui, à mon humble avis, débouchera sur ce qu’ont prédit pour notre époque les Nostradamus et Malachie, c’est à dire l’inévitable fin de notre civilisation, voire du monde.

    D’ailleurs, si vous remarquez, toutes les voix sensées sont en train de se taire, parce qu’elles réalisent que l’obstination du monde dans sa décadence est désormais irrémédiable, notre civilisation ressemblant de plus en plus à celle de Noé et se dirigeant d’ailleurs vers une fin semblable.

    Il n’y a qu’à voir toutes les catastrophes naturelles et les températures extrêmes depuis les dernières années pour s’apercevoir que c’est un scénario semblable à celui de l’époque de Noé qui se dessine.

  • Pierre Bourassa, 16 juillet 2014 17h35

    Merci de remettre à l’ordre du jour cette dimension à laquelle ne peut se soustraire aucun pays car le filet se déploie maintenant à l’échelle mondiale.
    Je ne crois pas qu’on puisse regretter quoi que ce soit au sujet d’Obama car en partant,par simple polarisation,il n’avait qu’à prononcer le ’’change’’ après huit ans d’escroqueries de l’administration Bush,pour être élu.
    Démocrates ou républicains,c’est le même parti.
    Par contre il est un grand comédien j’en conviens.
    Comme lorsque Trudeau-père en 1980 promit qu’il y aurait du ’’changement’’ si le NON l’emportait,Obama a récolté son prix Nobel par l’écran blanc sur lequel se projetaient tous les rêves des américains qui souhaitaient vivre justement un changement, après tant de souffrances sous l’administration précédente.
    L’hégémonie militaire qui suit actuellement son cours à travers les guerres au Moyen-Orient était prévue depuis les année 90 ainsi que les pertes des libertés civiles des citoyens américains et du monde entier(Snowden).Il ne manquait à l’époque que l’élément déclencheur que furent les attentats du 11 septembre 2001(a New Pearl Harbor) pour accélérer ce plan.
    Attentats d’ailleurs dont nous ne connaissons pas encore les responsables.
    L’emprise actuelle de ce courant de ’’pensée’’ est tellement forte que les médias dominants ne font même plus de cas des massacres horribles des civils palestiniens,se contentant de répéter qu’Israel(bras droit armé des E.U. au Moyen-Orient) a le droit de se défendre.
    Et le Canada,à travers ce gouvernement conservateur et ses déclarations,nous montre qu’il est infiltré par le sionisme.
    En terminant,pourquoi n’y a t-il que Q.S. pour afficher son indignation face aux crimes de guerre commis par Israël envers nos frères et soeurs palestiniens ?L’indépendance ne commence t-elle pas par la solidarité même à l’échelle internationale ?
    PQ,PLQ,NPD,PC,Bloc Québécois ?
    Qui vous impose ce silence ?

  • lison, 16 juillet 2014 14h43

    M. Obama, n’a pas besoin des autres pour se trouver un trou de boue et se mettre les deux pieds dedans, et s’enliser jusqu’au deux genoux.

    Sa politique internationale a différentes facettes négatives.
    Dans ses conseillers politiques il s’en trouvent plusieurs qui appartiennent aux islamistes intégristes de l’organisation des Frères Musulmans, organisation qui fut déclarés TERRORISTES, par l’Égypte et l’Arabie-Saoudite.
    M. Moubarak, un dictateur plus conciliant ou Les Frères Musulmans dictateurs islamistes intégristes pro Charia inhumaine, lequel est le mieux ?
    Plusieurs informations dans ce lien.

    http://www.barenakedislam.com/2014/04/20/egypt-update-on-the-move-by-obama-turkey-and-qatar-to-overthrow-the-egyptian-government-and-reinstate-the-muslim-brotherhood/

    Au Kenya, en 2006, étant sénateur, avant qu’il soit élu président des USA il a donné plus d’un millions de dollars des citoyens américains, a son cousin de terreur islamiste Odinga, pour l’aider a son élection.
    Par la suite, il a donné plus de 23 millions de dollars, encore des américains, pour aider son cousin a instaurer la Charia islamique discriminatoire et inhumaine, dans les codes de lois Kenyanes, afin de gérer les Kenyens.

    http://www.barenakedislam.com/2010/07/21/obama-is-supporting-and-financing-the-establishment-of-a-sharia-law-system-in-kenya/

    La famille élargie de M. Obama au Kenya, couche avec les islamistes intégristes.

    http://shoebat.com/2013/05/28/confirmed-barack-obamas-brother-in-bed-with-man-wanted-by-international-criminal-court-icc-for-crimes-against-humanity/

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités