«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La vie publique au banc des accusés

Tribune libre de Vigile
jeudi 31 juillet 2014
769 visites 2 messages

Deux incidents récents viennent ajouter au cynisme ressenti par la population relativement aux épisodes scandaleux qui entourent la vie publique. D’un côté, le juge Marc Nadon retire un salaire de quelque 142 800 $, soit cinq mois sur une base annuelle de 342 800 $, sans avoir siégé à la Cour suprême. De l’autre, Yves Bolduc remettra 26 000 $ sur les 215 000 $ qu’il a touchés en primes pour les 1500 patients qu’il a rencontrés, et ce, pendant qu’il retirait son salaire de député à temps plein.

Deux cas qui démontrent clairement à quel point les contribuables sont en droit d’être désabusés d’un système pourri qui met en évidence l’incongruité frappante qui existe entre le discours officiel des politiciens qui se targuent d’arguments faisant appel aux valeurs de justice sociale, et les écarts de conduite outranciers auxquels ils sont confrontés dans leur vie professionnelle.

Comment voulez-vous, dans ces circonstances, faire confiance à nos hommes publics quand nous assistons à répétition à de telles comédies de bas étage dignes d’une farce monumentale ?

Pas comme un citoyen ordinaire


À entendre le témoignage de Lise Thibault en cour, on croirait que la citoyenne s’était littéralement métamorphosée en vice-reine au quotidien, peu importe les activités auxquelles elle s’adonnait.

« Il faut dire que je ne lisais pas les journaux comme un citoyen ordinaire lit le journal, mais plutôt comme un chef d’État lit le journal », souligne la représentante de la reine. « Le citoyen qui venait me donner la main au Tim Hortons ne donnait pas la main à un client ordinaire, mais au lieutenant-gouverneur. C’était donc officiel »

Il y a quelque chose de méprisant dans cette attitude cavalière de snober le « citoyen ordinaire » comme si le simple rôle de lieutenant-gouverneur conférait à son titulaire le droit de se situer au-dessus du simple citoyen…Eh bien sachez, Mme Thibault, que les grands personnages sont ceux qui sont demeurés des « citoyens ordinaires » quels que soient les titres dont ils ont hérité !

Commentaires

  • Pierre Cloutier, 2 août 2014 13h01

    Les maux que vous décrivez sont des conséquences de notre impuissance politique citoyenne dont la cause des causes est l’anti-constitution, pour employer l’expression d’Étienne Chouard, dans laquelle nous vivons. Et on pourrait en ajouter des dizaines et dizaines d’autres.

    Tant et aussi que nous vivrons dans une anti-constitution, les choses ne changeront pas. Au lieu de nous attaquer aux conséquences, il faut, dit Chouard, s’attaquer à la cause des causes en mettant fin à notre impuissance citoyenne par l’adoption, par tirage au sort d’une constituante citoyenne avec le mandat d’écrire une constitution par et pour le peuple. Le reste c’est juste du bla bla.

    Pierre Cloutier

  • Ouhgo, 31 juillet 2014 22h43

    Oui, mais Bossuet dit aussi que l’homme n’est grand qu’à genoux...

    ... ou assis(e) ?

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités