«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

« Les Québécois font les frais d’une politique immigrationniste délirante qui sert principalement à noyer la Nation québécoise au profit des forces anti-Québec »

L’immigration de masse comme arme politique

La submersion migratoire

Sortir de la naïveté

Chronique d’Alexandre Cormier-Denis
dimanche 11 décembre 2016
1 072 visites 9 messages

Pour les câlinours qui ne comprennent pas encore que nous subissons une submersion migratoire sans précédent au Québec, je les invite à consulter le bilan de l’Institut de la statistique du Québec qui vient de sortir. On y apprend qu’uniquement pour le premier semestre de 2016, le Québec s’est fait imposer 28 755 nouveaux arrivants et l’Institut prévoit que l’immigration sera plus importante cette année alors qu’elle se chiffrait déjà à 48 982 entrées en 2015.

À titre de comparaison, le Québec recevait 19 476 immigrants en 1986.

Récapitulons :
1986 - 19 476 immigrants.
1996 - 29 806 immigrants.
2006 - 44 689 immigrants.
2016 - 28 755 immigrants, uniquement pour le premier semestre.

Ainsi en 30 ans, le nombre d’immigrants reçus par année a plus que doublé.

À titre de comparaison, il est également important de rappeler qu’en terme d’immigration légale, le Québec reçoit proportionnellement deux fois plus d’immigrants par habitant que les États-Unis d’Amérique ou la France. Nous subissons une des politiques migratoires des plus agressives du monde occidental.

Le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée a d’ailleurs été élu à la tête du parti en promettant de réduire le nombre d’entrées. Malheureusement, il n’a pas été en mesure de faire une critique claire et décomplexée de l’immigrationnisme intégral que nous subissons. M. Lisée a promis de remettre les seuils d’accueil dans les mains du vérificateur général. Au fond, cela constitue une façon de se délester du poids décisionnel de l’épineuse question du nombre acceptable et cela participe également à l’utopie d’une vision managériale et apolitique de l’État.

Or, la politique est au centre de l’idéologie immigrationniste. L’immigration de masse sert à mettre les travailleurs locaux en concurrence avec des pauvres surqualifiés du Tiers-Monde pour faire pression sur les salaires en plus d’encourager le communautarisme et la fragmentation sociale. La création de la concurrence victimaire qui accompagne inévitablement l’immigration de masse – culpabilisation du peuple majoritaire, repentance nationale, pleurniche des associations antiracistes, etc. – ne sert qu’à permettre une dissolution totale de tout sentiment de solidarité nationale.

On sait pourquoi une grande partie de la gauche supporte, contre l’intérêt économique des salariés, l’immigration de masse voulue par les élites financières et les idéologues multiculturalistes ; depuis l’effondrement de l’URSS et la fin du rêve communiste, cette gauche post-marxiste ne voit pas plus dans le peuple majoritaire la classe révolutionnaire permettant d’accoucher des transformations sociales dont elle rêve. Trop pragmatiques, trop enracinés, trop bassement conservateurs – bref trop « aliénés » pour reprendre la vulgate marxiste – les travailleurs québécois représentent donc l’ennemi à abattre de cette gauche caviar qui voit dans les immigrés l’ultime classe révolutionnaire qui abattra la société bourgeoise capitaliste occidentale. Elle fustige donc « l’Homme blanc en colère » qui se rebiffe contre cette entreprise de destruction de tout ce qui faisait la fierté nationale à laquelle il se rattachait.

D’ailleurs, il se peut bien que ces idéologues de la haine-de-soi aient raison. En regardant les conséquences de l’immigration de masse subsaharienne, turque, maghrébine et proche-orientale, nous constatons effectivement que la civilisation européenne subit une transformation sans précédent. Au-delà des attaques djihadistes et de la création d’enclaves ethno-confessionnelles – qui sont les conséquences les plus obvies de l’immigrationnisme – nous assistons à une tiers-mondisation de l’Europe. Viols collectifs de masse, agressions fréquentes, vandalisme, insécurité urbaine, espaces publics dégradés, rejet du mode de vie occidental, ségrégation sexuelle banalisée, etc. Peu importe le modèle d’intégration choisi – laïcité républicaine pour la France, multiculturalisme modéré pour l’Allemagne et l’Italie ou multiculturalisme radical en Grande-Bretagne – les conséquences sont partout les mêmes.

Au Québec, en plus de servir de lumpenprolétariat de substitution, les immigrants sont instrumentalisés à des fins politiques comme armée de réserve électorale par les Libéraux fédéraux et provinciaux. Avec le décuplement des seuils d’immigrants acceptés sur le territoire, les Québécois font les frais d’une politique immigrationniste délirante qui sert principalement à noyer la Nation québécoise au profit des forces de l’Anti-Québec.

René Lévesque parlait déjà de « noyade » lorsque le Québec n’accueillait que 20 000 immigrants par année. Nous avons largement dépasser le cap de la noyade. Nous sommes dans la submersion migratoire.

Le camp patriote doit se réveiller et dénoncer systématiquement et sans complexe cette immigration qu’on nous impose de force. Il est temps que le Parti Québécois qui se veut le champion de la cause nationale tienne un discours ferme et assumé sur la question. Les nationalistes québécois doivent être à l’avant-garde du combat contre le changement de peuple qui nous est imposé.

Commentaires

  • Marcel Haché, 19 décembre 2016 06h40

    Luc Archambault a raison. Toute notre nation est solidement mise en échec à Montréal. S’agit d’un nouveau type de nettoyage ethnique. Et c’est Nous qui en faisons les frais, et qui même le payons de notre propre argent.

    Pendant ce temps-là…la nouvelle présidence américaine s’apprête à menacer et affoler entre 10-20 millions d’illégaux sur le territoire des U.S.A. Cependant qu’il n’y a plus de frontières étanches entre les U.S.A. et le Canada. Cependant que le Canada continue sur sa lancée d’être un pays d’accueil…Cependant que la province de Québec n’est pas maître ni de son territoire ni des politiques d’immigration qui comptent.

    Nous (la nation) sommes TOTALEMENT vulnérables.

    Pendant ce temps-là…Alors pourtant que la minuscule présidence de D. Trump entend politiser le dossier de l’Immigration, le gigantesque P.Q. de JFL entend le dépolitiser.

    Le feu (politique) est à nos portes. Qu’à cela ne tienne : le P.Q. reste dans la caserne et ajuste son « plan » de non-intervention…

    Pareille déconnexion politique est à peine croyable…

  • yves corbeil, 18 décembre 2016 15h07

    Attentat en Jordanie aujourd’hui...Nos prochains réfugiés viendront-ils de Jordanie qui est peut-être la prochaine chanceuse ou Israël et la coalition voudront implanter la démocratie mondialiste pour un monde meilleur comme dans ’’les restes’’ du Moyen-Orient.

    Si Trump n’est pas destituer par la magouille sénatoriale en branle ou tout simplement éliminer par les ’’défenseurs de droits de l’homme’’ peut-être aurons-nous la chance de voir disparaître toute cette dictature occidental coalisée sous fausse représentation. Ça finira bien jamais la colonisation économique des forces de l’ombre.

  • Luc Archambault, 17 décembre 2016 22h08

    « À titre de comparaison, il est également important de rappeler qu’en terme d’immigration légale, le Québec reçoit proportionnellement deux fois plus d’immigrants par habitant que les États-Unis d’Amérique ou la France. Nous subissons une » des politiques migratoires des plus agressives du monde occidental. »

    FAUX !

    Sur ± 50k immigrant,es/an, + de 40k sont concentrés sur l’île de Montréal... pour une population de ± 2M de personnes, dont plus de la moitié n’est pas d’ascendance neufrancienne ( Nouvelle-France ).

    Ce qui représente plus de 7 fois le taux migratoire de la France et des États-Unis, ce qui relève du nettoyage ethnique... afin de partitionner le Québec... afin de partitionner Montréal du Québec...

    7 fois c’est près de 4 fois plus que simplement 2 fois... c’est abracadabrantesque...

  • yves corbeil, 13 décembre 2016 18h16

    Un milliardaire Chinois qui menace Trump.

    http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2016/1213/c31355-9154267.html

    J’espère que Trump va lui dire d’aller faire son cinéma ailleurs si ça lui chante.

  • yves corbeil, 13 décembre 2016 10h51

    Pour appuyer ce que vous dîtes Monsieur Cormier-Denis,

    Le blog et les livres de Caroline Galactéros sont édifiant de cruelles vérités :

    http://galacteros.over-blog.com/

    Docteur en Science politique, ancien auditeur de l’IHEDN, elle a enseigné la stratégie et l’éthique à l’Ecole de Guerre et à HEC. Colonel de réserve, elle dirige aujourd’hui la société de conseil PLANETING et tient la chronique "Etat d’esprit, esprit d’Etat" au Point.fr. Elle a publié "Manières du monde. Manières de guerre" (éd. Nuvis, 2013) et "Guerre, Technologie et société" (avec R. Debray et V. Desportes, éd. Nuvis, 2014). Polémologue, spécialiste de géopolitique et d’intelligence stratégique, elle décrit sans détours mais avec précision les nouvelles lignes de faille qui dessinent le monde d’aujourd’hui.

    Elle parle pour la France en premier lieu mais tout cela s’applique à nous au Canada et à un niveau plus bas au Québec de nos aveugles programmés qui sévissent à l’Assemblé National de Québec.

    Ce passage de Madame est étonnement d’actualité sur ce qu’il se passe avec nos dirigeants chez nous. DE L’ENFUMAGE pour nous dénaturaliser, nous noyer dans le multiculturalisme qui ne fonctionne nulle part, nous faire croire que tous ces gens qui viennent ici préfèrent notre pays aux leurs (sans ces guerres programmés par les alliés)

    ’’ Seuls les peuples ayant l’âme politique et des dirigeants courageux animés par une vision stratégique nationale survivront dans le nouveau monde. Il faut donc cultiver et nourrir en eux la fibre politique et patriotique. Un patriotisme, faut-il le rappeler, qui ne se confond évidemment pas avec le nationalisme. Il faut leur permettre de développer leur esprit critique, leur discernement, pour exercer à bon escient leurs droits et voter en conscience et en connaissance de cause. C’est cela, la démocratie. C’est cela d’abord, l’État de droit ! Le reste, c’est de l’enfumage démagogique d’électeurs désinformés sous prétexte « d’identité heureuse » et autres billevesées à mille lieues d’un réel trop inquiétant. Nos concitoyens peuvent tout comprendre. Ils le doivent pour vivre mieux ensemble, et surtout pour reprendre confiance dans leurs élites politiques discréditées, car « hors-sol ». L’économisme béat sui generis n’est pas une politique, ni pour l’Europe ni pour la France. Il faut redécouvrir la puissance de l’État. Un État retaillé, remusclé, affiné et ramassé sur ses fonctions régaliennes productrices de cohésion, d’efficacité et d’espérance pour notre nation, dans un monde brutal où la faiblesse politique, le renoncement culturel et la naïveté géopolitique sont des plaies mortelles. ’’

    Est-ce que nous allons continué à tolérer encore longtemps toute cette propagande, toutes ces contrevérités véhiculer par nos grands médias complices de l’establishment en place qui veulent soumettre tous les peuples à leur diktat économique. La seule chose qui motive ces gens l’argent qui assure le pouvoir sur terre, le reste ce n’est que des dommages collatéraux, des vies humaines et des nations entières détruite pour atteindre leur but.

    Comme elle le mentionne, Trump sera peut-être le tournant qui donnera un peu d’air à notre planète. Et J’espère que notre bisounours d’Ottawa en prendra bonne note ainsi que notre Saoudien d’adoption à Québec.

  • André Gignac, 13 décembre 2016 07h25

    Monsieur Cormier-Denis

    Et ce qui me révolte le plus dans cette immigration démesurée au Québec pour nous faire disparaître (pour moi, c’est un génocide bien planifié), ce sont nous, les Québécois, avec nos impôts en plus, qui finançons notre propre assimilation. Qu’attendons-nous pour allumer et pour nous révolter ? Où est Lisée qui n’a même pas de plan de match pour réaliser l’indépendance sauf celui de toujours la pelleter en avant ?

    André Gignac 13/12/16

  • yves corbeil, 12 décembre 2016 13h49

    Avant longtemps, si ce n’est pas déjà le cas, il sera plus facile de fonctionner en anglais à Montréal. Incroyable comment la guerre aux terroristes sert bien le plan de noyer les nations dans un multiculturalisme qui leur fera perdre contact avec leurs racines. Avant longtemps nous serons tous des citoyens du monde au service du pouvoir. Dormez citoyens dormez et ce ne sera les politiciens que nous avons qui vont vous sortir de votre sommeil. Des grenouilles dans une casserole à feu doux.

  • Marcel Haché, 12 décembre 2016 09h21

    Votre texte est impeccable.

    Vous écrivez en sous-titre : « Sortir de la naïveté ». Vous avez raison. Cela vaut particulièrement pour le P.Q. qui s’enfonce de plus en plus loin dans la péquisterie…

  • André Gignac, 11 décembre 2016 15h16

    Monsieur Cormier-Denis

    Ne vous gênez pas pour écrire des articles sur l’immigration ; vous êtes assuré d’avoir un commentaire, de ma part, comme je viens de le faire avec le dernier article de M. Perez-Martel. Est-ce assez fort à votre goût ? Aucun parti politique à Québec ne parle de l’immigration sauf un peu la CAQ du bout des lèvres, par opportunisme politique, pour aller chercher des votes comme ils l’ont fait durant les dernières élections partielles ; nous verrons leur sérieux lors des élections de 2018 mais j’ai des gros doutes. Ne comptons par sur le PQ de Lisée à cause de l’establishment économique, du Conseil du patronat et autres organismes semblables qui tirent les ficelles derrière ce parti comme pour la CAQ, le PLQ et QS qui sont tous des partis fédéralistes au service des globalistes ou du 1% si vous voulez qui contrôle tout sur cette planète.

    Le Devoir et la Presse titrait la semaine dernière que les Syriens avaient détrôné les Français comme immigrants au Québec, ce n’est pas des maudites farces ! Avec le mode de scrutin de république de bananes que nous avons ici au Québec ; vous pouvez être assuré que le PLQ avec toute cette clientèle d’immigrants qui se joint automatiquement aux anglos du West Island, le PLQ, dis-je, va continuer à garder le pouvoir et pour longtemps. Pour contrer cette immigration de masse bien planifiée par les fédéralistes pour nous assimiler au Québec ( je parlerais même d’un génocide) afin d’empêcher l’indépendance du Québec, il n’y a qu’une grosse prise de conscience des Québécois à se faire ou à venir pour pouvoir mettre éventuellement une pression très forte sur ce gouvernement de colonisés. Et si ça ne bouge pas, préparez-vous à une guerre civile au Québec.

    Philippe de Villiers qui a écrit le livre " Les cloches sonneront-elles encore" écrit très bien dans son livre que le multiculturalisme mène à la guerre civile. Si il y a une personne qui est au courant du problème français, c’est bien lui. Nous ne pouvons plus laisser les choses aller de la sorte ou bien c’est notre disparition comme peuple en Amérique. Québécois, réveillez-vous !

    André Gignac 11/12/16

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Immigration - enjeux et défis
Pourquoi le PQ est-il en train de se tirer dans le pied ?

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités