«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La soumission du Québec est en marche

La Maison de la littérature de Québec annule une conférence de Djemila Benhabib

Chronique de Philippe Plamondon
vendredi 10 février
1 811 visites 14 messages

Pendant que les médias de masses et les politiques s’humilient en faisant des simagrées islamistes radicales en public, la Maison de la littérature de Québec annule une conférence de Djemila Benhabib pour ne pas heurter la sensibilité des lobbies religieux.

Le Québec est en train de se soumettre aux pressions islamistes au nom du « vivre ensemble ».

Pour ceux qui ne le savent pas, Djemila Benhabib, une des nombreuses femmes originaire du Maghreb qui milite contre les réseaux islamistes, est victime d’un « djihad juridique » incessant par certains groupes fondamentalistes. Djemila a dû se défendre corps et âme pour continuer d’être une femme libre et nous sommes de milliers de Québécois à soutenir son combat.

L’annulation de la conférence de Mme Benhabib à la Maison de la littérature de Québec représente une dérive socio-politique majeure. On lance le message que si vous osez dénoncer la montée islamiste, on vous censurera et on vous fera taire. En plus d’être une agression absolue envers la liberté d’expression, cet événement dévoile le libéralisme méprisant qui prône ouvertement le repli communautaire contre l’assimilation culturelle. On assiste vraiment à l’implantation de la dictature progressiste du « vivre ensemble » communautariste et multiculturel.

Après l’horrible attaque de la mosquée de Québec, certains mouvements islamistes en profitent pour prendre le contrôle de l’agenda politique. Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre Couillard lui-même, ancien employé de l’Arabie saoudite, en est venu à banaliser le cri islamiste « Allahu Akbar ! » tandis que l’ensemble de la société québécoise est jugée co-responsable de l’acte commis par un seul homme. Philippe Couillard et Justin Trudeau nous plongent dans un cauchemar qui ne fait que commencer.

Mme Benhabib nous lance des signaux d’alarme depuis des années face à la montée de l’islam politique au Québec. Maintenant, on tente de profiter de la tuerie de Ste-Foy pour la faire taire. À travers elle, c’est notre liberté d’expression à tous qui est mise en danger. Devant une classe politique lâche qui nous culpabilise, il est de première importance que le peuple québécois se tienne debout et défende le principe de liberté d’expression.

Faites savoir votre refus de la soumission :

info@maisondelalitterature.qc.ca

Commentaires

  • Pierre Bourassa, 27 février 17h46

    Une autre forme de soumission,celle de beaucoup de Québécois francophones qui passent aussitôt à l’anglais lorsqu’un anglophone les aborde en français avec un accent anglais.
    Apprendre le français à Montréal : un obstacle inattendu(26-02-2017)
    https://www.youtube.com/watch?v=C-b5hnVZjQQ

    Les Zapartistes nous avaient prévenus.

    Les Zapartistes,le français au Québec,mode d’emploi (18-09-2010)
    https://www.youtube.com/watch?v=eUGLpwdaSoY

  • Pierre Bourassa, 21 février 08h01

    Le Québec est en train de se soumettre aux pressions islamistes au nom du « vivre ensemble ».

    Marine Le Pen refuse de se voiler et annule sa rencontre avec le Grand Mufti du Liban https://fr.sputniknews.com/france/201702211030175441-le-pen-mufti-rencontre-annulation/

    Le contraste est insupportable entre la lucidité de Marine Le Pen et la politique globaliste des dirigeants fédéralistes canadiens Trudeau-Couillard-Coderre.Et il le devient encore plus avec les partis d’opposition misant sur le politiquement-correct.À courir tous les lièvres à la fois,on les perd tous.
    Donnez-moi,donnez-moi de l’oxygène
    https://www.youtube.com/watch?v=739gHOQ2NYU#t=10m19s
    Çà me fait penser à l’histoire du cheval qui est mort fou.Il était tellement fort que le cultivateur l’avait baptisé Hercule.Mais çà s’est gâté lors des labours lorsqu’il lui criait : avance-Hercule...
    Scusez-la.

  • Jade Déziel, 20 février 18h44

    J’ai malencontreusement tronqué le texte de mon commentaire précédent ; je tiens à me reprendre pour faire part de ma grande admiration pour Mme Djemila Benhabib.

    Il semble que cette femme soit un peu trop intelligente et hardie pour une certaine classe de citoyens pleutres qui se veulent gentils-plaisants-aimables-guimauves jusqu’au reniement de soi. Je suis convaincue que Djemila fait peur. Trop bien, trop franche, trop brillante, trop articulée.

    J’ai bien peur que vous n’ayez raison, monsieur Plamondon ; on est soumis ; on est tellement accommodants qu’on pourrait peut-être cesser d’être à genoux pour se mettre à plat ventre dès maintenant ? On pourrait aussi s’excuser d’être ici et céder l’espace tout de suite. ¨Ca serait du temps gagné. Et Trudeau-Poppins serait content content. En attendant, la Maison de la Littérature de Québec me fait honte. Encore merci pour votre texte monsieur Plamondon.

  • Jade Déziel, 20 février 17h51

    Merci pour ce texte, M. Plamondon. Il est tellement juste de parler de culpabilisation de la part des élus. (de tous les côtés, quels qu’ils soient.) Courbettes, blâmes et lamentations sont venus entacher la réelle et sincère sympathie que nous avons éprouvée envers les familles touchées.

    Couillard en profite pour acheter des votes avec une indécence sans pareille. L’entendre dire : « Nous sommes tous responsables » vient encore une fois insulter tout le monde. NON ! je ne suis pas responsable de ce condamnable et regrettable événement. Je le déplore, je le condamne, mais je n’en suis aucunement responsable. Parle pour TOI, Couillard. Affichez vos attitudes de circonstance, élu(e)s. mais ne parlez pas au nom de tous. Et cessez les séances d’autoflagellation de grâce ! Vous suscitez l’impatience, voire l’antagonisme des Québécois envers ceux que vous voulez récupérer aux élections : déplorable effet contraire p>

    Nous allons offrir cinquante mille dollars aux familles : soit, je suis d’accord, mais je plaide pour qu’on accorde le même traitement aussi à la famille de Denis Blanchette, mort sous les balles d’un fou furieux animé de haine « raciste » et une compensation à vie à M. David Courage, également victime de ce crime haineux. C’est du pareil au meme. *
    * (l’auteur de la tuerie : Richard Henry Baine, Metropolis, 4 septembre 2012)

  • yann duhamel, 18 février 16h38

    Nous quebeois nous refusont de nous soumettre a cette folie tout membre de cet province a le droit de sexprimer librement et je trouve sa redicul darrete kelkun pour avoir emi un commentaire a moin quil y a profanation sous tout forme de meffait et menace

  • ouhgo St-Pierre, 14 février 06h51

    Il y a 5 jours, l’auteur concluait : "...première importance que le peuple québécois se tienne debout et défende le principe de liberté d’expression."
    Depuis, la "maison de la littérature" a justifié l’annulation de l’exposé de Mme Benhabib par "un deuil à respecter après la tuerie" ! Deuil pourtant pas respecté par le Pape du dimanche à la Télé, qui a invité notre voilée préférée à venir réaffirmer que le PQ est "xénophobe" ! Le fait d’inviter une contrepartie à ses côtés servait de "voile" devant l’insulte faite à Djemila. Insulte qui n’a pas non plus soulevé un grand tollé de la population du Québec, selon la journaliste Sophie Durocher. Ceci vient d’ailleurs appuyer le titre donné ici par M. Plamondon : La s-o-u-m-i-s-s-i-o-n du Québec est en marche.

  • Arthur Desgagnés, 13 février 15h30

    Bravo M. Plamondon. Je souscris entièrement à ce que vous dites.
    0789

  • Jacqueline Blanchard, 12 février 13h15

    Un film concernant la vie de Pierre Demers à été réalisé par son fils Joël à l’occasion du centenaire de Pierre Demers

  • André Gignac, 11 février 13h28

    Gignac quitte Vigile et aussitôt les mercenaires fédéralistes reprennent leur "job" de sape.

    André Gignac 11/2/17

  • Gaston Carmichael, 11 février 08h38

    Le porte parole du Centre Culturel Islamique de la Mauricie a aussi lancé une attaque en règle contre Mme Benhabib. C’est à se demander si l’on n’aurait pas lancé une fatwa à son endroit.

    Heureusement, un citoyen de Trois-Rivières lui a servi une réplique qui vaut le détour.

  • ouhgo St-Pierre, 10 février 21h57

    Qui pourrait bien vouloir dénigrer la plus honnête des témoins d’un monde de propagande, d’un monde d’asservissement de la femme, une femme qui s’est libérée, qui lutte à visière levée, cheveux au vent, sans impudeur, un combat inégal après un autre, une femme qui met sa vie en danger face à ses persécuteurs ???
    C’est une figure voilée, pour les raisons qu’elle partage dans son monde, qui insinue que Madame Benhabib manquerait de courage... Elle qui a vécu les jours de Charlie, à Paris, avec sa famille et qui a pris toutes les journées de labeur qu’il a fallu pour nous décrire les miasmes de ces horreurs programmées.

  • yves corbeil, 10 février 15h35

    Les discussion ça marche juste d’un côté avec les musulmans, ils se plaignent faut les écouter sinon on est islamophobe, on veut parler d’islamisation avec eux on est raciste et y veulent pas nous entendre. Pendant se temps là, Couillard calcul ses votes en restant passif. Une belle osti de province d’accommodements déraisonnables sous ces libéraux.

  • Gaston Carmichael, 10 février 13h10

    Djemila Benhabib est une personne à abattre pour les Islamistes radicaux. on cherche par tous les moyen à la discréditer.

    Sur le Huffington Post, une pieuse musulmane s’applique à détourner les propos de Mme Benhabib pour faire croire à toute la communauté musulmane que Mme Benhabib s’attaque à eux tous. Pourtant, il est très clair que Mme Benhabib ne dénonce que l’Islamisme radical qui engendre des horreurs comme à Charlie Hebdo, Bataclan, ou dans son Algérie natale du temps du FIS.

    http://quebec.huffingtonpost.ca/houria-hamzaoui/examen-conscience-djemila-benhabib_b_14642336.html

  • André Gignac, 10 février 12h01

    Monsieur Plamondon

    Vous écrivez ceci en terminant votre texte :- Devant une classe politique lâche qui nous culpabilise, il est de première importance que le peuple québécois se tienne debout et défende le principe de liberté d’expression - fin. Je suis bien prêt mais à condition qu’on ne me censure pas comme on l’a fait, il y a 2 jours passés sur Vigile, après avoir émis un propos tout simple sur l’islamisme. Vigile, c’est 2 poids, deux mesures ! Ça dépend comment tu t’appelles ! Ça ne m’intéresse plus de continuer d’écrire sur ce site. Je terminerai en écrivant ceci : Le fascisme est en train de s’installer au Québec et si les Québécois ne se réveillent pas rapidement, des jours sombres s’annonceront bientôt.

    André Gignac 10/2/17

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
8 690$  14%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 24/05 Françoise Simard: 25$
  • 23/05 Jose Almeida: 40$
  • 22/05 Nicole Hamel : 50$
  • 22/05 Pierre Bourassa: 20$
  • 10/05 Pierre Vachon : 100$
  • 8/05 Normand McCluskey: 5$
  • 8/05 Pierre Renaud: 30$
  • 8/05 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités