«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Un flot de mesquinerie et de jalousie contre PKP

La proposition de M. Péladeau pour un État normal

L’économie oui, mais ce n’est pas assez !

Tribune libre de Vigile
dimanche 9 mars 2014
1 040 visites 5 messages

L’annonce de la candidature de Pierre Karl Péladeau a fait ressortir toute la mesquinerie et la jalousie des adversaires du Parti Québécois.

En première ligne une Françoise David quasi hystérique qui s’empresse de dénoncer le passé parfois très dur de Pierre Karl Péladeau comme employeur. Il faut rappeler que Pierre Karl Péladeau ne se destinait aucunement à devenir un dirigeant d’entreprise puissant. Il a hérité d’un empire de son père et par respect pour son père il a dirigé cet empire comme son père l’aurait fait ou comme tout entrepreneur visant la réussite l’aurait fait. Qu’attendait donc Françoise David de la part d’un dirigeant d’un empire aussi puissant ? Qu’il accorde des cadeaux déraisonnables à ses employés dans un contexte de réorganisation des médias en fonction des nouvelles réalités médiatiques numériques où la tendance à la convergence domine partout dans le monde et qu’il mette en danger la survie d’une entreprise longuement et patiemment bâtie par son père. Je crois que Pierre Karl Péladeau a joué le rôle que son père attendait de lui. Mais Pierre Karl Péladeau le dirigeant d’un empire n’est pas le vrai Pierre Karl Péladeau qui a très peu en commun avec son père. Son père n’aurait d’ailleurs jamais laissé son empire pour se lancer en politique à l’âge de 52 ans.

Ce que Françoise David ne dit pas c’est qu’elle aurait certainement accepté d’emblée Pierre Karl Péladeau dans les rangs de Québec solidaire. Au lieu de souligner son passé de dur entrepreneur elle aurait souligné avec emphase et avec le sourire le fait que Pierre Karl Péladeau a d’abord une formation en philosophie et en droit et qu’il a un solide passé de marxiste-léniniste très actif. C’est peut-être cette combinaison de connaissances et d’expérience qui a amené PKP à vouloir vraiment faire de la politique. Françoise David ironise en affirmant que le PQ vient de faire un cadeau à Québec solidaire. On verra qui recevra le cadeau le 7 avril prochain. De plus, comparer PKP à Berlusconi est complètement farfelu. Sans doute que Françoise David voulait jouer sur la très mauvaise réputation de Silvio Berlusconi pour comparer une crapule à quelqu’un qui, jusqu’à preuve du contraire, n’a rien à voir avec le dévergondé qu’est Silvio Berlusconi. Françoise David vient de se rabaisser au même rang que Philippe Couillard qui déteste viscéralement la majorité des québécois, ceux qui sont souverainistes de tout acabit, combinés à ceux qui sont en faveur de la charte, y compris une bonne parti des fédéralistes, même dans les rangs du PLQ. Pour en finir avec Françoise David et Amir Khadir qui reprochent constamment au PQ de ne pas parler suffisamment de souveraineté je dirais que les seules fois où Québec solidaire prononce le mot souveraineté c’est justement quand il reproche au PQ de ne pas en parler assez. Il est vrai que je ne vis pas dans les comtés de Mme David et de Monsieur Khadir mais je ne les ai jamais entendu parler de souveraineté dans un autre contexte que celui mentionné ici. On ne sait rien de la souveraineté prônée par Québec solidaire alors que le souveraineté prônée par le PQ on sait depuis longtemps ce que c’est.

Pas plus fin, François Legault annonce un avenir triste pour PKP. François Legault était malheureux au sein du PQ simplement parce qu’il voulait en devenir le chef et que ses chances n’étaient pas très bonnes, la compétition étant beaucoup plus forte au PQ qu’à la CAQ. PKP n’aurait pas choisi le bon véhicule. Au moins ça laisse sous- entendre que François Legault aurait bien aimé avoir PKP dans ses rangs. De plus, François Legault laisse entendre que PKP sera frustré puisqu’il se joint à un parti qui n’est pas intéressé au développement économique. Quelle idée saugrenue que de croire que le Parti Québécois n’aurait pas envie que le Québec se développe économiquement. Franchement ! Le Parti Québécois a visiblement des préoccupations plus larges que tous les autres partis. Mais François Legault s’est arrogé l’exclusivité du développement économique, exclusivité partagée avec le parti de Philippe Couillard et, en réalité, avec tous les autres partis politiques québécois.

Quant à Philippe Couillard il nous invite à voter pour le parti de l’économie, de l’emploi, de la santé et de l’éducation. Ça ne me suffit pas. Une société c’est infiniment plus que cela. C’est pour cette raison que je vais voter encore une fois pour le Parti Québécois qui veut m’offrir ce que le PLQ offre, ce que la CAQ offre, ce que Québec solidaire offre et tout plein d’autres enjeux politiques mis de côté par tous les autres partis. C’est simple ; le Parti Québécois offre toute la gamme de propositions qu’un État normal, mature et ambitieux offre à une nation qui doit maintenant apprendre à marcher seule, à parler de sa propre voix, à faire les choix qui correspondent à sa spécificité identitaire, à s’offrir tous les outils indispensables à son autonomie et à quitter le nid familial qui lui ressemble de moins en moins, en supposant qu’il lui ait déjà ressemblé.

La journée du 9 mars passera à l’histoire comme la journée où la mesquinerie et la jalousie de tous les adversaires du Parti Québécois sera apparue dans toute sa "splendeur".

Paolo Mitriou, Lac-Mégantic (dans le pétrole)

Commentaires

  • yvan, 11 mars 2014 12h20

    Power Paul premier

    no° 274 - novembre 2008

    http://archives.lautjournal.info/autjourarchives.asp?article=3425&noj=274

    Plus saisissante et troublante est cette prise de contrôle dès lors que l’on sait que, au moment même où l’empire Desmarais mettait la main sur Le Soleil et les deux autres quotidiens, sa société Gesca était en train de conclure une entente secrète de collaboration avec Radio-Canada, qui n’a été dévoilée que sept ans plus tard grâce au travail acharné de Patrick Bourgeois, rédacteur en chef du journal Le Québécois.

    Notons que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait déjà barré la route à Power Corporation en 1986 lorsque celle-ci a voulu prendre le contrôle du réseau de Télé-Métropole. Donc, ce que l’autorité réglementaire du gouvernement du Canada a interdit à l’entreprise de Paul Desmarais Power/Gesca, soit de faire converger ses journaux et un grand réseau de télévision au Québec, une autre ramification du même gouvernement, la Société Radio-Canada, en a permis la réalisation, mais en secret, à l’abri même du regard des journalistes et du régulateur.

    Et voila comment on contourne les règles chez les fédéralistes du PLQ pour faire main basse sur des médias ce qui permet en sous main aux fédéralistes de Gesca de controler le message et l’information en faveur des fédéralistes du plq qui sont a la botte de l’empire Desmarais

    Ou sont les Couillard ,Legault, Pratte ???

    Sortez de votre trou et surtout de votre hypocrisie sur la concentration de presse quand vous parlez de PKP

  • Fernand Lachaine, 11 mars 2014 07h58

    L’entente signée en 2001 entre Radio-Canada et Gesca (Desmarais) est bien évidente ces jours-ci.
    La bataille que mène Radio-Canada contre la souveraineté du Québec avec toutes les entrevues négatives en invitant le PLQ,la CAQ, F.David pour dénigrer Pierre-Karl Péladeau est un ordre qui part de Sagard. Par cette entente les Desmarais font de la politique par le biais de Radio-Canada dans le but d’empêcher la souveraineté du Québec.
    Contrairement à PKP, les Desmarais font de la politique en cachette mais nocive pour le peuple du Québec.
    C’est toute une bataille qui se passe présentement et nous devons serrer les rangs.

  • Mario Goyette, 10 mars 2014 19h27

    Quand on en aura fini de chercher des poux à la candidature de PKP, peut-être s’intéressera t’on à qu’il a à dire.
    Par le fait même, ça fait plus un quart de siècle que l’empire Desmarais de Power- Corporation contrôle l’information en faveur du parti libéral par le biais de Gesca La Presse dont les rendements boursiers déficitaires sont cachés aux actionnaires sans qu’aucun journaliste radio-canadien s’en offusque. Deux poids, deux mesures.

  • yvan, 10 mars 2014 13h59

    Soyons clair

    Honettement est ce que F David as déja eu autre chose comme ennemi politique que les indépendantistes du parti Québécois qu’ils soient a gauche ou a droite

    Meme Gilles Duceppe n’était pas assez a gauche pour cette néo fédéraliste associer au NPD et crime impardonable chez cette doctrinaire de la gauche néo fédéraliste il était le chef d’un parti indépendantiste a Ottawa qui s’opposait a la vision de son NPD ultra fédéraliste

    L’indépendance du Québec ne lui sert que de vulgaire marche pied,la seule chose qui importe et compte a ses yeux c’est son idéologie doctrinaire d’extreme gauche qu’elle partage avec Khadir

    L’indépendance nationale n’est qu’un mirroir aux allouettes utiliser par QS pour apater des indépendantistes progressites de gauche qui comme tout les indépendantistes sincères veulent un pays pour les québécois

    Le jeu de cet enfumeuse néo fédéraliste est de tenter d’en faire un débat du clivage gauche droite afin de tirer les marrons du feu pour servir son idéologie d’extrême gauche ..la seule qui compte pour elle

    C’est pourquoi alors que Péladeau as créé plus de 16000 emplois que F david n’en as créé qu’un seul ..le sien

    16000 emplois qui représentent bien plus que le pain sec et ses roses fanées qu’elle prétendait jadis vouloir offrir aux québécois et qu’elle devrait plutot offrir en remerciement aux intégristes islamistes qui accordent un 5 étoiles sur 5 a son parti pour la défence du voile islamiste dans la fonction publique .

    Des emplois bien payés créé par PKP associer au parti québécois, c’est surtout ce qui lui déplait souverainement et qu’elle ne digère pas

    Cette pseudo progressiste est même prête a s’associer au Québec avec la pire frange des intégristes islamistes qui font la promotion du voile islamiste

    Et c’est pourquoi que dans leur programme politique que l’indépendance n’y figure qu’au tout dernier rang et au bas de leur préocupation comme une plante verte abandonner et un prix de consolation

    Plusieurs indépendantistes de gauche comme Louise Mailloux et qui font partis de cette gauche progressite et moderne ne se sont pas laisser apater par le discours de l’enfumeuse néo fédéraliste F David qui pourtant n’était pas du tout scandaliser de s’asseoir sans problème a coté des députés du PLQ qui est un parti politique néo libéraliste ,corrompu et archi fédéraliste ..trouvez l’erreur chez F David ?

    Elle était capable de s’asseoir a coté d’eux parce que comme elle ..se sont des fédéralistes qui combattent les indépendantistes et le pq

    Pourquoi F David est t-elle devenu si hystérique et hargneuse envers PKP c’est parce que PKP as fait une profession de foi en faveur de l’indépendance et non pas une profession de foi envers son idéologie doctrinaire

    Le combat de cette doctrinaire qui est contre tout n’en est qu’un pour pourfendre les indépendantistes qui seraient de droite a ses yeux ou pire encore pas assez de gauche pour elle comme Gilles Duceppe

    Ce qui démontre une inieme fois l’opportunisme crasse de cette contre tout néo fédéraliste

  • Émilie B., 10 mars 2014 13h16

    J’adore votre façon de voir les choses. Restons lucides sur le cas Péladeau et voyons les bons coups de Mme Marois. C’est une femme stratégique, déterminée, un femme de coeur et d’esprit. La campagne électorale s’annonce différente de toutes les autres et exceptionnelle !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités