«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La propagande sioniste et la censure au Devoir

Tribune libre de Vigile
lundi 30 juillet 2012
4 883 visites 17 messages

L’évolution de notre quotidien national, Le Devoir, ne cesse pas d’être décevante. Non seulement la qualité du contenu est de plus en plus inégale, mais ce qu’il faut bien appeler par son nom, la censure, de par l’application arbitraire de règles de « Participation aux commentaires » (1), s’applique tout particulièrement et mécaniquement, surtout relativement à des sujets sensibles comme celui du conflit israélo-palestinien.

Je l’ai encore vérifié à mes dépens, dans le « refus » apposé à un commentaire (« Établir sa crédibilité ! ») que j’ai rédigé en réponse au texte propagandiste de Monsieur Joël Lion (Consul général d’Israël pour le Québec et les provinces atlantiques), publié par Le Devoir, le 30 juillet 2012 : « Recrudescence des activités terroristes » (2).

Comment qualifier autrement que de la censure, le fait que ma réponse au Consul d’Israël, strictement factuelle et informative, dont je reproduis ici le contenu, ait été « refusée » par Le Devoir ?

Que Le Devoir ouvre ses colonnes à la propagande sioniste, il n’y a rien à objecter à cela à condition que cela soit l’occasion d’un débat, et que l’on se réfère à l’objectivité et à la pertinence des faits. Cependant, qu’elle soit justifiée par la peur ou par l’ignorance, la censure du Devoir n’en est pas moins déplorable.

En refusant la publication d’un commentaire qui comprend des faits bien documentés, en particulier dans les médias canadiens-anglais, mais négligés dans la presse francophone, Le Devoir ne fait pas honneur à sa devise et encore moins à une éthique bien comprise du journalisme et du droit du public à l’information.

Pour être cohérent avec ses présentes orientations, Le Devoir devrait avoir la décence de s’abstenir de continuer à proclamer : « Libérez-vous des idées reçues ! » et « Libre de penser ! », question d’intégrité et de respect des lecteurs.

Yves Claudé

(1) http://www.ledevoir.com/participation-aux-commentaires

(2) http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/355614/recrudescence-des-activites-terroristes

***

Établir sa crédibilité !

Pour établir sa crédibilité, M. Lion devrait commencer par dénoncer la résurgence et le développement du réseau kahaniste au Canada. En effet, ce réseau terroriste sioniste est officiellement banni du Canada sous l’appellation de Kahane Chai (Kach), en vertu de la Loi antiterroriste (L.C. 2001, ch. 41). Or le réseau kahaniste canadien, qui fait l’apologie du massacre d’Hébron, se développe sous d’autres appellations, entre autres dans la région de Toronto, et dans une inquiétante alliance avec des groupes de l’extrême droite islamophobe canadienne-anglaise et hindouiste.

Le Consul d’Israël ne peut ignorer cette situation, dans les deux sens du mot ignorer …, car il doit certainement lire le Canadian Jewish News, et il doit bien savoir que c’est un Montréalais d’origine, Irv Rubin, qui avait dirigé la préparation des attentats contre la communauté musulmane en Californie en 1991. L’arrestation des militants kahanistes avait placé le réseau canadien dans une position de repli durant une décennie, mais il a repris son développement, tout particulièrement depuis l’élection du gouvernement conservateur. Le réseau kahaniste a notamment augmenté son recrutement et son influence en 2009, en prenant l’initiative de la campagne contre l’admission au Canada du député britannique George Galloway qui devait faire une série de conférences sur le Proche-Orient.

Yves Claudé

Commentaires

  • Bernard Frappier, 4 août 2012 12h24

    À la demande de l’auteur, les échanges concernant les faits et l’interprétation de la Shoa, de part et d’autres, se terminent ici, pour la bonne raison qu’ils débordent le sujet du texte original.

    bf

  • Francis Déry, 4 août 2012 10h11

    @Yves Claudé,

    Vous avez parfaitement le droit de vous dissocier de mes propos.

    Et je vous le recommande.
    Vous êtes un sociologue, probablement chercheur.
    Vous voulez conserver la liberté de voyager en Europe et la possibilité d’être financièrement soutenu. La liberté académique a ses limites, même au Canada.

    Tandis que moi, j’ai la liberté de penser et de m’informer. Et d’affirmer ce que je pense et je trouve. J’ai mis une croix sur deux pays que j’aurais aimer visiter. Mes valeurs me guident dans mes propos outranciers.

    Cependant, prévoyez l’accusation d’antisémitisme. Car qui dit antisionisme, dit agenda caché de l’antisémitisme.
    C’est dans le manuel de défense intellectuelle du sionisme.
    Je suis d’abord passé par votre étape. Les réactions sont virulentes. Et si on défait un seul fil de l’Histoire de la Shoah, c’est le tricot qui se défait.

    Une personne comme moi peut se permettre de hausser les épaules à l’accusation d’antisémitisme. Pour un académicien, c’est différent.

  • Yves Claudé, 3 août 2012 23h25

    Je réitère mon entière dissociation de tout propos ou tentative négationniste, un type de contenu ou de démarche qui met à mal les faits historiques, et qui ne répond d’ailleurs aucunement au sujet de mon texte, à savoir la présence et le développement au Canada d’un mouvement sioniste, qui, bien que placé sur la liste des organisations dites « terroristes », semble bénéficier d’une inquiétante tolérance de la part du gouvernement et de l’État canadien.

    Je déplore enfin qu’une telle polémique se greffe à mon texte, en pure perte, et contre mes intentions prévalant à sa rédaction.

    Merci de votre compréhension.

    Yves Claudé

  • Francis Déry, 3 août 2012 19h59


    Enfin, je ne suis pas juif, mais j’ai été en Pologne, en 1981 et 2006 et visité les camps de Auschwitz et Maidanek et laissez-moi vous dire que vos propos ne peuvent, après ces visites, que me lever le coeur.

    Comment osez-vous Monsieur ?

    De Gaulle a déjà traité les Français de veaux. Cela en disait long sur son opinion de la démocratie.

    Comme j’ose ? Mais en y réfléchissant bien sûr.
    D’abord un film de Spielberg. Un détail sur les bûchers de cadavres m’a intrigué. Quand j’ai écouté le récit de survivants racontant l’incinération complète de centaines de cadavres dans les fosses en vingt minutes, le crédit tombe.

    Le phénomène de combustion a besoin d’un flot constant d’oxygène. Essayer avec un poulet. Il était aussi dit que les femmes étaient placées sous les hommes parce que leurs taux de graisse étaient le double. Ainsi les SS pouvaient économiser du combustible. Ridicule. Les pénuries alimentaires en Europe commençaient à se faire sentir dès 1942, pour s’accentuer avec le débarquement de Normandie.
    Même le rabbin Stephen S. Wise était intransigeant pour le boycott alimentaire de l’Europe.

    Connaissez-vous les villages de Potemkine ?
    Votre visite d’Auschwitz vous a-t-elle laissé le loisir de regarder les détails ? Comment était la porte de la salle des douches ? De quel façon les douches étaient aérés après le gazage ? Vous a-t-on parler d’un bordel pour SS dont les jeunes juives servaient de viande fraîche ?

    Auschwitz a été reconstruit par des prisonniers allemands en 1945. Mais bon. J’écris trop sur un site qui se veut accessible en France. Votre mal de cœur, c’est une réaction psychosomatique programmée pour que vous ne sortiez pas du contrôle de la matrice.

    La haine du Juif ? Mais David Cole est Juif. Il y a aussi d’autres Juifs qui pouvaient donner des témoignages sincères. Mais ils furent ignorés. S’ils osaient parler plus fort, les goons du Betar interviendraient.
    Pour les Juifs vraiment religieux, il est aussi d’intérêt de combattre le mythe de la Shoah, parce qu’il a transformé et politisé leur religion. Alors, je ne peux qu’apprécier les Juifs qui s’opposent à cette emprise d’une clique sectaire sur le peuple juif.

    Le sionisme est l’évolution d’une hérésie juive caballiste, le frankisme, issue du shabbatéisme. Maintenant, YHWH est mort, puis il est rené. Non dans la personne du Christ, mais à travers le peuple juif lui-même. Le peuple est le Messiah dans l’idéologie sioniste. C’est pourquoi il est sacré.

    C’est pourquoi le Neturai Karta s’oppose à l’existence d’Israël.
    http://www.youtube.com/watch?v=WZIRMPZbrn0

    Les vrais génocidaires : Ilya Ehrenbourg, Henry Morgenthau, et Theodore Newman Kaufman. Ainsi que beaucoup d’autres.

    Simone Veil (dont la mère fut tué par le typhus) affirmait qu’elle s’était déclaré 18 ans pour éviter d’être gazée à l’arrivé. Anna Frank avait à peine 15 ans à son arrivée dans le camp. Elle y a passé sept mois avant de succomber au typhus à Bergen-Belsen. Cherchez l’erreur.
    Simone Veil a aussi déclaré qu’elle ne pouvait voir le soleil parce que la cheminée du crématoire crachait tous le temps une lourde fumée qui envahissait le ciel. Pourtant, Auschwitz apparaît clairement dans les photographies aériennes de l’aviation alliée en 1944.

    Peu importe, vous avez choisi de croire. Et vous croyez Bernard-Henri Lévi qui vous pousse à massacrez les Arabes et les Iraniens. Vous croyez aux images de la BBC quand elle affirme que d’immenses démonstrations anti-Khadaffi ont eu lieu à Tripoli, alors que c’étaient des images d’archives d’une manifestation indienne (les pyjamas et drapeaux indiens étaient évidents).

    Vous pouvez régurgiter votre vomi réactionnaire.
    La vérité est plus digestible.

  • Martin Perron, 3 août 2012 17h26

    M. alain.maronani, vous, comment osez-vous encore vouloir faire taire des gens comme M. Déry qui, contrairement à vous, rapporte des faits et fournit des arguments véritables qu’on aime ou pas. Tout ce que vous dites c’est accuser gratuitement une personne de haine raciale pour la discréditer, et de ne pas croire à la présence de fours crématoires. Bien sûr qu’il y avait des fours, tout le monde le sait et M. Déry aussi, mais d’y avoir fait brûler 6 millions de Juifs voilà l’absurdité et l’impossibilité matérielle qui est dénoncée ! Vous écrivez que les preuves historiques sont là et qu’elles sont accablantes, mais vous vous gardez bien de fournir des exemples parce qu’il n’y en pas. David Irving, le plus grand historien de la Seconde Guerre mondiale, affirme catégoriquement qu’il n’y a jamais eu de plan d’extermination du peuple juif par les Allemands. M. Déry nous fournit des exemples et nous montre que les films d’archives ont été utilisés comme outils de propagande. Voyez aussi les rapports officiels de la Croix-Rouge et constatez qu’à Auschwitz même le nombre de morts annoncé est passé de 4 millions à moins de 1 million et qu’en fait on devrait parler de 300,000 morts environ dont 60,000 seraient d’origine juive. Pourquoi ne pas dire la vérité ? Alors si on ne croit pas au mensonge de l’Holocauste on n’a pas droit d’être ? On peut voir que l’Holocauste ainsi compris constitue une nouvelle religion qui a pris la place autrefois réservé à Dieu et à l’Église.

  • alain.maronani, 3 août 2012 00h00

    @Francis Dery

    "La France a dû faire une loi pour bloquer la contestation de la propagande. Il faut savoir qui a le vrai pouvoir en France."

    Sous entendu pour vous, les juifs...pour moi les électeurs francais.

    Je ne confonds pas l’instrumentalisation de la Shoah par l’état d’Israel, la situation innaceptable du peuple palestinien, les dérives fachistes de l’état d’Israel, etc, et l’histoire. Vous maintenez un discours négationiste tout a fait classique alors que les preuves historiques sont la et elles sont accablantes.

    Appelons un chat un chat, votre haine du juif vous aveugle et vous êtes en bonne compagnie. Faurisson, Le Pen, le mouvement Occident, Dieudonné, bien d’autres, etc...

    Négation de l’existence des fours crématoires, dynamités par les SS avant l’évacuation des camps, mais les archives des commandes de ces systèmes aux firmes allemandes existent, négation de l’utilisation des gaz alors que la aussi les preuves matérielles existent, etc...vous ne pouvez plus voir les fours a Auschwitz mais ils existent a Maidanek entre autre.

    Si les gens sont émiaciés c’est a cause du typhus, pas autre chose, cela rend t-il leur extermination plus acceptable à vos yeux ?

    La Vieille Taupe était à l’origine un éditeur d’extrême-gauche et après sa disparition un ex-trotsiste a repris le même titre pour publier des textes négationnistes, éditions bien entendus totalement désavouées par les fondateurs d’origine.

    Enfin, je ne suis pas juif, mais j’ai été en Pologne, en 1981 et 2006 et visité les camps de Auschwitz et Maidanek et laissez-moi vous dire que vos propos ne peuvent, après ces visites, que me lever le coeur.

    Comment osez-vous Monsieur ?

  • Francis Déry, 2 août 2012 19h56


    À la suite de Monsieur André Meloche, je ne peux que me dissocier de vos propos négationnistes lorsque vous évoquez « un Holocauste qui n’existe pas ». Les pratiques génocidaires nazies, à l’encontre de Juifs, de Tsiganes, d’homosexuels, de communistes, etc., sont historiquement démontrées.

    ---- Yves Claudé

    Deux pays que j’aurais apprécié visité, mais leurs lois antirévisionistes me bloquent : France et Allemagne.
    L’invasion issue du débarquement de Normandie n’a jamais réglé leur problème de liberté de penser.

    La pratique de l’homosexualité était interdite. Mais les homosexuels devaient passer par la réhabilitation.
    Ceux qui furent envoyés dans les camps, l’étaient pour activités politiques interdite, généralement liés à l’Institut de Francfort pour la Théorie de la Critique Sociale, une école marxiste établie sur ordre de Lénine pour saper les liens sociaux bloquant la Révolution.
    La plupart des homosexuels ont combattu dans la Wehrmacht.
    Tandis que les autres en Europe n’étaient pas concerné par les lois allemandes d’hygiène raciale.

    Les Tsiganes étaient concentrés pour mieux les contrôler et les rendre utiles. Apparemment que les préjugés sont aussi vivaces en Europe. Ici, la presse rapporte leurs méfaits en les désignant comme des "Roumains".

    L’Amérique avait ses camps de concentrations. L’Amérique ne se faisait pas bombarder et restait un grenier à blé. L’Allemagne connaissait la famine et les pénuries de combustibles. En aucun cas, il pouvait être logique de déterrer des cadavres pour les brûler complètement.

    Les Communistes avaient accomplis plusieurs "génocides" contre l’Église Orthodoxe et ses disciples, contre l’Ukraïne, et contre les Musulmans (le touranisme). Ainsi que contre les Bouddhistes en Mongolie, puis contre les Kalmouks.

    L’élimination des officiers polonais à Katyn faisait partie des règles de la révolution. Le blâme fut porté à Nuremberg sur les Allemands qui avaient découvert les fosses grâces aux indications des paysans qui les considéraient en libérateurs. Dans la commission d’enquête, le métropolite Nicolas de Kiev. Le même qui a attesté, avec le biologiste staliniste Lyssenko, l’existence des chambres à gaz d’Auschwitz.

    http://robertfaurisson.blogspot.ca/2012/04/retour-sur-katyn-nuremberg.html
    http://books.google.ca/books?id=MuPHQikI8scC&pg=PA64&lpg=PA64&dq=m%C3%A9tropolite+nicolas+katyn&source=bl&ots=J3OzYvd4oA&sig=_QVE1aoSrDBpN-cNYk-jsCR5F20&hl=fr&sa=X&ei=tgYbUNj5BYjF6wGhqoGABQ&redir_esc=y#v=onepage&q=m%C3%A9tropolite%20nicolas%20katyn&f=false

    http://robertfaurisson.blogspot.ca/2010/12/katyn-nuremberg.html

    http://winstonsmithministryoftruth.blogspot.be/2011/04/dresden-auschwitz-ghosts-holocaust.html?zx=3264104e6039948c

    Il y a trop de détails à poster en un commentaire.
    Je n’ai pas pris la vocation de tout connaître, mais je sais reconnaître de la purée intestinale qu’en j’en vois.
    Des fosses de cadavres qui brûlent en vingt minutes pour ne laisser que des cendres, je ne peux accepter.

    Un rescapé de dix camps de concentration qui fait une tournée d’éducation à l’Holocauste me laisse pantois.
    Une survivante sortie des douches parce que le garde ne pouvait plus refermer la porte tellement que la salle est pleine. Encore de la purée brune.

    Il ne faut pas toucher à l’Histoire de l’Holocauste. Sinon, le château de cartes s’écroule. D’où la vive réaction envers Michaud.

    Mais je vous laisse la plus belle contre-preuve, le documentaire de David Cole, Juif révisionniste.
    http://www.youtube.com/watch?v=r3F5bPE0N4A

    L’Histoire est le produit de mensonges qui convergent, disait Napoléon.
    La Révolution peut se dispenser des historiens---Lénine.

  • Francis Déry, 2 août 2012 05h10

    Évidemment, mon commentaire n’a jamais paru.

  • Francis Déry, 2 août 2012 05h09

    @André Meloche,

    Voulez-vous vraiment que je vous montre tous les trucages de photos dont l’URSS s’est fait une spécialité ?
    Ou encore les photos de la presse américaine réutilisés ?

    Les cadavres émaciés sont dûs au typhus. Et non au gazage.
    Ce serait bien long et inapproprié sur le site de Vigile de faire la rééducation de la pensée.

    Commencez par consulter le site pour adultes seulement.
    http://winstonsmithministryoftruth.blogspot.ca/2012/07/1939-6000000-jews-have-been-killed.html

    Au fait, le premier négationniste fut Paul Rassinier.
    Les Trotskyistes ne furent pas en reste parce qu’ils ont goûté la même médecine. La maison d’édition Vieile Taupe a lancé la vague.

    La France a dû faire une loi pour bloquer la contestation de la propagande. Il faut savoir qui a le vrai pouvoir en France.

    Et chercher les passages relatifs à l’Holocauste dans les mémoires de Chhurchill ou de DeGaulle. Pas de mention.

    Il est interdit de creuser et d’examiner les fosses où serait enterré les restes des Juifs gazés d’Auschwitz. Non parce que la loi polonaise l’interdit, mais parce que c’est une interdiction religieuse juive.

    La Pologne a officiellement réduit le nombre sous la barre du milieu. Et probablement sous 300000. Mais cela n’est pas dit en Occident.

    Le savon d’Auschwitz est un mythe.
    De même les abat-jours de peau humaine.

  • Yves Claudé, 1er août 2012 21h24

    Monsieur Francis Déry,

    À la suite de Monsieur André Meloche, je ne peux que me dissocier de vos propos négationnistes lorsque vous évoquez « un Holocauste qui n’existe pas ». Les pratiques génocidaires nazies, à l’encontre de Juifs, de Tsiganes, d’homosexuels, de communistes, etc., sont historiquement démontrées.

    Cela dit, cela n’empêche pas de poser la question de l’instrumentalisation politique des pratiques génocidaires, qui ne sont malheureusement pas uniques à l’Allemagne nazie. Mentionnons, entre autres, le génocide arménien, toujours nié par les autorités turques, mais aussi les pratiques génocidaires, moins connues, qui furent le fait de certains groupes autochtones à l’encontre des Inuits.

    Par ailleurs de telles réalités ne peuvent aucunement servir de prétexte à leur reproduction, par exemple à l’encontre de la nation palestinienne.

    Yves Claudé

  • André Meloche, 31 juillet 2012 22h06

    À Francis Dery,

    Je vous cite : « On laisse de côté les néo-nazis tannés de voir l’Allemagne payer des éternelles dédommagements pour un Holocauste qui n’existe pas, sauf sur papier et dans les têtes bourrées par la propagande sioniste. »

    En France, le négationisme est passible d’emprisonnement. Selon moi, vous réduisez sensiblement la réalité en niant l’Holocauste. Il vous faudrait exposer vos faits qui étayeraient ce que vous avancez. Quand on observe les films d’archives, on ne peut que faire en soi silence devant l’horreur du nazisme. Cela dit, je ne défends nullement la cause sioniste. Je souhaite seulement vous mettre en garde contre l’utilisation de raccourcis tendancieux cherchant à provoquer une réaction au journal Le Devoir.

    En ce qui me concerne, le commentaire de Monsieur Pierre Jean m’apparaît sage : « Le commentaire refusé m’a appris des choses c’est ce qui importe. »

    Tirer des leçons de la censure - voulue ou non - imposée par le journal Le Devoir me semble justifié et propice à la réflexion.

  • André Meloche, 31 juillet 2012 19h50

    Le refus de commentaires n’est pas une mode mais un déni de réalité. Le Devoir - comme tous les médias de masse, il ne faut pas se tromper sur la lecture qu’on fait de sa ligne éditoriale - n’a aucun sens critique. On y lit parfois des énormités et on se demande comment l’arbitraire et la violence du déni peuvent à ce point frapper nos sociétés. Pourtant, on n’a qu’à voir la montée fulgurante de Facebook - comment se créer une vie qui n’existe pas par l’entremise d’amis-miroir qui vous renvoient un reflet narcissique de vous-même - pour comprendre que l’arbitraire - la graine du fascisme - s’installe dans nos consciences et déstructure notre raison. Il est beaucoup plus facile de créer une réalité-fiction qui nous convient mais qui finira bien par nous éclater à la figure. Ne pas voir la réalité est une chose, y plaquer une fiction lénifiante (lorsque la modération se mêle à la censure) en est une autre.

    Pour ma part, je délaisse ce média que je trouve insipide. D’ailleurs, à force de recouper les informations et les analyses que l’on trouve un peu partout - il y des médias crédibles, même s’ils se font rares -, on en arrive à un portrait beaucoup plus juste de la réalité que celui plaqué par des gens de peu de morale.

    Georges Bataille écrivait : « À quoi bon lire un livre auquel un auteur n’a pas été contraint. »

    Ce n’est certes pas le cas des rédacteurs du journal Le Devoir.

  • Pierre Jean, 31 juillet 2012 18h37

    Monsieur Claudé, j’ai lu le texte censuré sur cette organisation sioniste.

    J’ai simplement mis l’accent sur le contrôle accru des commentaires des lecteurs du Devoir en sachant que d’autres lecteurs chez Vigile s’intéresseraient précisément au sujet central de votre article.
    Sur le sionisme en général, nous sommes en présence de lobbies dangereusement politisés au point qu’Obama sur cet exemple n’a rien à faire d’un effort pour changer la situation en Palestine : l’occupation des territoires occupés. Un dernier mandat peut être pour Obama majoritaire au sénat et à la chambre pour au moins deux ans risque d’aboutir à rien. 70% des électeurs juifs américains dans les sondages favorisent Obama.

    Le commentaire refusé m’a appris des choses c’est ce qui importe.

  • Marius MORIN, 31 juillet 2012 09h18

    Oui, c’est désolant et révoltant de constater comment le journal Le Devoir est récupéré par l’establishment américano-sioniste pour déstabiliser tout le Moyen-Orient. Plusieurs attentats ont été perpétrés par le Hezbollah iranien. Ils ont été faits pour contrer les antirévolutionnaires. Mais faire porter le chapeau de tous les attentats terroristes commis par la CIA et le Mossad à l’Iran, qui n’est pas expansionniste ni colonialiste, sont de purs mensonges. Ou bien les correcteurs du Devoir sont ignorants ou bien achetés par les pouvoirs politiques.
    Marius MORIN

  • Francis Déry, 31 juillet 2012 09h07

    À l’opinion de Joël Lion, j’ai répliqué ceci :

    Le car brûlait encore quand Israël a pointé vers l’Iran.
    Dix minutes après l’explosion, Israël trouvait le coupable.
    Sans résultats d’enquête.

    D’abord un Suédo-Algérien sorti de Guantanamo fut blâmé. Comment lier un Sunnite peut-être incroyant au régime chiite de l’Iran. Les États-Unis ont nié que l’individu fusse l’ancien interné, sans doute sous surveillance continue.
    Faute de pouvoir expliquer comment l’Iran peut agir directement en Europe, on essaie d’y passer la filière du Hezbollah pour blâmer la diasporah libanaise.

    On oublie les salafistes ennemis de l’Iran.
    On laisse de côté les néo-nazis tannés de voir l’Allemagne payer des éternelles dédommagements pour un Holocauste qui n’existe pas, sauf sur papier et dans les têtes bourrées par la propagande sioniste.
    Ce pourrait être des patriotes Norvégiens qui ne pardonnent pas à Israël et aux Sionistes d’avoir soutenu Anders Breivik dans sa folie anti-Sioniste (Pamela Geller, EDL, Dokument.no, SpencerWatch, etc..) Les travaillistes norvégiens sont plutôt pro-Palestiniens. Le 22 juillet, c’est aussi l’anniversaire de l’attentat sur l’hôtel King-David.
    Israël est né dans le terrorisme juif sioniste.
    Israël n’a jamais abandonné le terrorisme et les opérations sous fausse bannière. On se souvient de l’affaire Lavon et de l’attaque sur le USS Liberté par votre aviation. Les bombes dans les cinémas du Caire pour provoquer l’exode de la communauté juive. Ce qui fut réitéré en Iraq.
    L’empoisonnement au polonium de Yasser Arafat peut avoir motivé le dernier attentat si c’est un Palestinien.
    Israël utilise les assassinats de civils en Iran pour provoquer la guerre contre un pays sans bombes nucléaires. Car ce ne sont pas que des physiciens nucléaires qui se font abattre dans les rues de l’Iran. Même si c’est la filière des Moujah Ed-Din El-Khalq qui executent les attentats.
    Avant de jeter la première pierre, assurez-vous d’être sans tâches.
    Et prouvez-donc vos accusations au lieu de déblatérer votre discours de haine.

    .

    On verra si le Devoir va publier.

  • Yves Claudé, 30 juillet 2012 22h08

    Monsieur Pierre Jean,

    Vous vous méprenez sur mes intentions… Au rythme des « refus de commentaires » que je reçois du Devoir, je pourrais remplir une chronique quotidienne sur Vigile… Je n’en fais pas trop cas.

    Cependant, il me semblait important de ne pas laisser passer la propagande élaborée dans les officines diplomatiques israéliennes sur le thème du « terrorisme », sans faire état de la présence au Canada d’un réseau terroriste sioniste officiellement banni, mais passablement toléré, surtout depuis la prise du pouvoir par les conservateurs.

    En tenant compte de ses efforts pour se rapprocher des conservateurs, ainsi que de ses alliances avec deux autres organisations anti-islamiques (les organisations canadiennes du Bharatiya Janata Party (hindouiste) et de l’English Defense League), le réseau kahaniste représente une menace fasciste et antiquébécoise autrement plus sérieuse que celle des quelques néonazis qui tentent de faire renaître le KKK de Terry Long et les ignobles traditions antifrancophones de l’Ouest canadien.

    Nous ne sommes plus dans le contexte anodin dans lequel on relevait le passage anecdotique d’un Galganov chez les kahanistes… Ceux-ci commencent d’ailleurs à susciter de sérieuses inquiétudes intracommunautaires, notamment dans la clientèle libérale de la communauté juive, même si le discours auto-ethnicisant et sa langue de bois affirment à l’extérieur de la communauté que « le réseau n’existe pas » !

    L’intervention du Consul d’Israël se situe par ailleurs dans le contexte d’une offensive contre l’Iran et dans celui plus général, initié par GW Bush, de la déstabilisation du Proche-Orient… Le Devoir faillit manifestement à ses responsabilités en tant que média supposément indépendant, à mettre en contexte des interventions qu’il publie, telles que celle de M. Lion.

    Yves Claudé

  • Pierre Jean, 30 juillet 2012 19h13

    Nouvelle mode.

    L’envoi de courrier pour nous informer que nos commentaires sont refusés, seule façon d’ailleurs pour recevoir du courrier du Devoir ! Nous vivons de plus en plus dans un monde impersonnel capable d’hostilité automatisée.

    La question sur le contrôle accru du Devoir passe peut être par la composition actuelle du conseil d’administration ?

    Rien n’arrive pour rien. Suggestion.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Géopolitique - Le nucléaire iranien
Une paix fragile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 540$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/09 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités