«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La diversité, une menace pour la cohésion interne des États

Le « vivre ensemble » est une idéologie mensongère.

La « diversité » n’est pas « notre force ».

Des études scientifiques réfutent le multiculturalisme.

Chronique d’Alexis Cossette-Trudel
jeudi 22 juin
3 671 visites 9 messages

Alexis Cossette-Trudel, Ph.D (Sc. Rel.).
Candidat au doctorat en sémiologie à l’UQAM
Chercheur sur la question du lien social
22 juin 2017, Montréal.

La « diversité culturelle » ne fut Jamais une force pour quelque nation ou empire que ce soit, quoi qu’en disent les défenseurs du multiculturalisme. Le phénomène de « diversité culturelle » correspond plutôt dans l’histoire des peuples, au moment où les États perdent de leur cohésion interne, s’essoufflent et s’effondrent sous le poids de leurs contradictions. Elle mène invariablement dans un premier temps à la ségrégation des groupes ethniques, puis à la fragmentation sociale et enfin à la balkanisation et au démembrement des États. On le constate aujourd’hui dans de nombreux pays multiculturels : la limite est atteinte et le lien social est menacé.

Le slogan orwellien « La diversité, c’est notre force », martelé partout par les censeurs de la novlangue mondialiste - de Denis Coderre à Justin Trudeau -, évoque les oxymores de 1984 tels que « La guerre, c’est la paix » ou encore « La liberté, c’est l’esclavage ». Aujourd’hui, un nombre croissant d’études scientifiques (1) démontrent en fait le contraire : que la diversité ne serait aucunement source de force et de stabilité politique et qu’elle serait une menace pour la cohésion interne des États. En effet, s’il était déjà très difficile de faire cohabiter pacifiquement des gens d’une même culture dans un même espace social, comment faire parler d’une même voix une macédoine de religions, de langues, de code sociaux et de référents culturels, tels que nous l’impose aujourd’hui le Babel 2.0.?

Des dizaines d’études récentes ont démontré que la coexistence de plusieurs groupes ethniques au sein d’un même espace social tend non seulement à miner la confiance des citoyens envers les institutions, mais qu’elle détruit également à moyen terme la cohésion sociale. La diversité accrue augmente par ailleurs les risques de conflits inter-ethniques. Nombre d’études démontrent que plus l’on accroit la « diversité » au sein d’une société, plus cette dernière tend à se fragmenter. La diversité, passé un certain seuil, n’est plus une « force » comme on tente de nous le faire croire, elle serait plutôt une véritable bombe à retardement. À l’instar du communisme, dont il se veut une excroissance, le mensonge multiculturel s’effondre aujourd’hui sous nos yeux, écrasé par le poids de ses contradictions (2).

Le programme mondialiste de promotion de la « diversité » à travers l’immigration de masse dans les pays de la zone atlantique vise en dernière analyse à fragmenter les peuples, à détruire les cohésions, les spécificités culturelles et les solidarités nationales au profit du Marché. C’est à tout le moins ce que Peter Sutherland (président du Comité de l’ONU sur les mouvements migratoires), annonçait à la BBC en 2012 : « L’Europe doit en finir avec son homogénéité culturelle » (3). Si une certaine immigration limitée et culturellement compatible a pu être bénéfique dans certains cas pour les pays d’accueil, le volume massif et incontrôlé de la déferlante migratoire en provenance de cultures souvent incompatibles brise aujourd’hui tous les équilibres et viole l’identité, la culture et la cohésion sociale des peuples européens.

Il n’y a plus aucune raison qui puisse justifier les niveaux d’immigration actuels en Occident. La folie multiculturelle qui frappe la civilisation occidentale est tout à fait inexplicable tant d’un point de vue économique (4) que sociologique. Les minces bénéfices liés l’immigration de masse ne peuvent aucunement en compenser les inconvénients, ni les coûts liés à l’intégration. Il s’agit à vrai dire d’un naufrage civilisationnel que les gouvernements de pays comme la Suède, l’Angleterre, l’Allemagne, la France et le Canada embrassent ouvertement, ce, contre les intérêts de leurs populations.

Il y a quelques années, Pierre Curzi, alors au PQ, avait fait part d’études sur l’exode des « francophones » de l’ile de Montréal, n’en citant comme cause que la réalité économique. Or, bien que la réalité économique puisse jouer un certain rôle dans l’exode des « francophones », l’hétérogénéité ethno-culturelle croissante de plusieurs quartiers montréalais devrait également être mise en cause. Passé un certain seuil d’immigration en effet, les nouveaux arrivants ne s’intègrent plus à la culture d’accueil et forment des ghettos reclus où l’on vit comme dans le pays d’origine (5). Ces deux phénomènes ; la ghettoïsation des immigrants et l’exode des de souche, sont constatés partout ailleurs, dans les métropoles européennes entre autres, où les populations dites de souche quittent les quartiers à fort niveau de « diversité culturelle » pour s’établir dans des banlieues où le niveau de cohésion sociale est beaucoup plus élevé.

Au terme de ce processus de « diversification » forcée, l’individu ne se reconnait plus dans la collectivité. Il se replie sur lui-même, s’enferme dans le consumérisme individualiste et décroche finalement des grands projets collectifs. À quand un vrai débat au Québec sur la diversité et l’immigration de masse ?

(1) Études

- Zachary P. Neal, Jennifer W. Neal. The (In)compatibility of Diversity and Sense of Community, American Journal of Community Psychology, Volume 53, Issue 1-2
March 2014 Pages 1–12

- Andrej Kokkonen, Peter Esaiasson, Mikael Gilljam. Migration-based Ethnic Diversity and Social Trust : A Multilevel Analysis of How Country, Neighbourhood and Workplace Diversity Affects Social Trust in
 22 Countries, Scandinavian Political Studies, 2014. Volume 37, Issue 3
September 2014 Pages 263–300

- Robert D. Putnam. E Pluribus Unum : Diversity and Community in the Twenty-first Century, Scandinavian Political Studies, Vol 30, issue 2, 2007, pp. 137-174.
- Ziller, Conrad. Ethnic Diversity, Economic and Cultural Contexts, and Social Trust : Cross-Sectional and Longitudinal Evidence from European Regions, 2002–2010, Social Forces, Volume 93, Issue 3, March 2015, pp. 1211-1240.
- Wickes
, Rebecca. Zahnow,
 Renee. White,
 Gentry. Mazerolle, Lorraine. Ethnic Diversity and its Impact on Community Social Cohesion and Neighborly Exchange, Journal of Urban Affairs, Volume 36, Number 1, pp. 51–78.

- Rummel, Rudolph, J. Is Collective Violence Correlated with Social Pluralism ? Journal of Peace Research, Vol 34, No 2, 1997, pp. 163-175.
- Dinesen, Peter Thisted. Sønderskov, Kim Mannemar. Trust in a Time of Increasing Diversity : On the Relationship between Ethnic Heterogeneity and Social Trust in Denmark from 1979 until Today, Volume 35, Issue 4, December 2012 , pp. 273–294.

- Aksoy, Ozan. Effects of Heterogeneity and Homophily on Cooperation, Social Psychology Quarterly 2015, Vol. 78(4) pp. 324–344.
(2)

« Merkel says German multicultural society has failed »
http://www.bbc.com/news/world-europe-11559451

« State multiculturalism has failed, says David Cameron »
http://www.bbc.com/news/uk-politics-12371994

(3) EU should ’undermine national homogeneity’ says UN migration chief http://www.bbc.com/news/uk-politics-18519395

(4)

Grubel, Herbert (et. al.), The effet of Mass Migration on Canadian Living Standards, Fraser Institute, 2009, 236 p.

Dubreuil, Benoît. Marois, Guillaume. Le remède imaginaire : pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec, Boréal, 2011, 320 p.

Tribalat, Michèle, Les yeux grands fermés : l’immigration en France, Denöel, 2010, 222 p.

Rowthorn, Robert, The Costs and Benefits of Large-Scale Immigration, Civitas, 2015, 100 p.

(5)

Advani, Arun. Reich, Bryony, Melting Pot or Salad Bowl : The Formation of Heterogeneous Communities, Institue of Fiscal Studies, 2015, 49 p.

Commentaires

  • Danièle Fortin, 28 juin 16h31


    -

    Toute ma reconnaissance à la rédaction de Vigile d’avoir publié mon commentaire.

    Constatant que l’adresse url menant au texte de D. Venner sur l’essai d’É. Werner ne fonctionne pas, je fais une seconde tentative afin que le lecteur y accède.

    https://www.dominiquevenner.fr/2012...

    -

  • Danièle Fortin, 28 juin 14h53

    - 

    M. Cossette-Trudel,

    J’apprécie vos analyses notamment parce qu’elles font preuve de rigueur et, qui plus est, fort bien étayées. D’autant que vous ne basez pas vos hypothèses en fonction des partis politiques, de ce que je nomme :
    la tyrannie des partis ou la "particratie".

    -
    Cela dit, vous relevez et je vous cite :

    _Le programme mondialiste de promotion de la « diversité » à travers l’immigration de masse dans les pays de la zone atlantique vise en dernière analyse à fragmenter les peuples, à détruire les cohésions, les spécificités culturelles et les solidarités nationales au profit du Marché.

    Voilà ce qui semble être le mot d’odre en Occident, chez tous les politiciens, leurs formations politiques sans oublier leur courroie de transmission, les médias de masse. Mises à part quelques exceptions comme le groupe des quatre Visegrád en Europe de l’Est, tous les décideurs, législateurs, médias aux ordres, appellent en choeur les peuples à s’ouvrir à la diversité. À noter ici que le vieux fond chrétien par l’une des vertus théologales, la charité, caritas y est, à grand frais,convoquée. Il en va de même pour le sacro-saint humanisme. Ainsi l’Europe, l’Amérique du Nord, bref les pays à forte majorité de Blancs, se voient donc forcés par un chantage moral immonde, odieux à se laisser disparaître, mourir par amour du prochain. Mais à qui donc profite ce génocide en Occident ? Éric Werner a su y répondre avec acuité dans son essai Le début de la fin , 2012, publié chez Xenia dont voici un extrait commenté par le regretté Dominique Venner :

    _

    « [P]ourquoi cette immigration de masse a-t-elle été voulue et encouragée par les gouvernements et classes dirigeantes européennes alors que ses conséquences nuisibles sont évidentes ? Réponse : s’ils favorisent cette immigration c’est qu’elle leur profite. En attisant les antagonismes et la défiance mutuelle, elle paralyse les réactions et défenses de la population. Pour une classe dirigeante corrompue, une société balkanisée est plus facile à contrôler qu’une société homogène. L’insécurité née de l’immigration devient même une arme formidable de gouvernement.

    « En laissant les délinquants agir à sa place, le pouvoir fait d’une pierre deux coups. L’ordre se défait, mais le désarroi même qui en résulte débouche paradoxalement dans une relégitimisation du pouvoir, car le pouvoir apparaît comme l’ultime rempart contre le désordre triomphant ». Le pouvoir tire ainsi argument de l’insécurité pour que les citoyens se résignent à l’abandon de leurs droits, comme la légitime défense. »

    Dominique Venner
    11/12/2012

    Les caractères en gras sont de moi.
    -

    Source :

    https://www.dominiquevenner.fr/2012/12/le-debut-de-la-fin/_ _

    Merci Monsieur Cossette-Trudel. Continuez !

    Danièle Fortin

    -

  • Alexis Cossette-Trudel, 27 juin 20h36

    Dans cette vidéo, Philippe De Villiers confirme plusieurs des points articulés dans l’article. Il établit des liens entre laïcité, multiculturalisme et le vide identitaire qui permet la progression de l’islamisme en France.

    https://www.youtube.com/watch?v=0p5LPRz5EgE

  • Lison, 27 juin 16h24

    M. Boris Lelay, patriote Français, dit ; l’Idéologie du "Vivre ensemble" : Un Slogan d’un nouveau Totalitarisme.....
    Ce "Vivre ensemble a tellement enrichi les Français, que M. Le Lay a du s’expatrier au Japon pour survivre....

    https://www.youtube.com/watch?v=CNuHeGhhf-E

  • Francis Déry, 27 juin 06h08

    Il y a trop à dire sur le sujet.
    Mais ne nous fouettons pas trop fort avec les accusation d’un Québec blanc francophone raciste.
    Le cri des antiracistes à Montréal-nord est
    Pas de racistes dans mon quartier !
    Pas de quartier pour les racistes !

    Mais ils ne bougeront pas pour une annonce de loyer que j’ai vu dimanche. Voir photo ci-jointe si cela marche.

    JPEG - 1 Mo
  • Jean-Louis Pérez-Martel, 26 juin 12h50

    Afin de rendre au Québec sa grandeur nationale, il faut agir comme le fait le Président-patriote Donald J. Trump :

    Le décret migratoire de Trump remis partiellement en vigueur
    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201706/26/01-5110843-le-decret-migratoire-de-trump-remis-partiellement-en-vigueur.php

    ***

    JLPM

  • Henri Marineau, 24 juin 01h04

    Excellent article sur les écueils sournois de la diversité culturelle
    qui "mène invariablement dans un premier temps à la ségrégation des groupes ethniques, puis à la fragmentation sociale et enfin à la balkanisation et au démembrement des États".

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 23 juin 16h06

    En complément d’information sur le sujet traité dans le présent article de M. Alexis Cossette-Trudel

    La politique d’immigration du PQ : le cheval de Troie contre l’indépendance du Québec
    http://vigile.quebec/La-politique-d-immigration-du-PQ

    ***

    JLPM

  • Gilles Verrier, 23 juin 11h33

    Excellent exposé qui complète bien votre tribune précédente, Le PQ face à l’abime.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Multiculturalisme, Interculturalisme et autres pièges assimilateurs
Le « piège à cons » des fédéralistes et autres Lucides

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités