«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Il faut le voir pour le croire

La charte ou la vie ?

Le hold-up des antichartes

Tribune libre de Vigile
mardi 18 février 2014
821 visites 1 message

J’ai vu dans un texte précédent un titre qui m’a fait sursauter : "La liberté de religion est-elle devenue plus importante que le droit à la vie ?" À part certains groupes d’ultras, personne n’a prétendu que la liberté de religion était menacée. C’est une fausseté que de l’affirmer.

Dans ces luttes incessantes pour le droit de ceci et l’interdiction de cela, je suis abasourdi de constater la mauvaise fois et les détournements de sens que prennent ces combats. Il est évident que le droit à la vie est inaliénable mais est-ce la même chose pour la souffrance ? Est-on obligé de souffrir des tourments physiques et moraux intolérables par leur intensité et leur durée sans possibilité de rémission parce que certains ont décidé que nous n’avions pas le droit d’y mettre un terme ? L’euthanasie est, bien sûr, un sujet controversé. Je trouve quelque peu malhonnête de comparer ça avec le projet de loi de la laïcité. Le projet de loi courageux de Mme Marois sur cette laïcité n’est pas, bien sûr, une panacée, mais c’est un outil important pour apporter la paix dans notre société. Quel est le rapport avec le droit de mourir dans la dignité ?

En aucune façon cette loi ne sera une interdiction de pratiquer la religion de son choix ou de n’en pratiquer aucune. Ceux qui le prétendent n’ont pas l’honnêteté comme première qualité. Il n’est pourtant pas difficile à comprendre que cette interdiction pour les employés de l’état d’afficher des signes religieux dits ostentatoires a pour but éviter que des personnes utilisent leur poste au sein de la société pour faire du prosélytisme religieux, ce qui a l’heur d’indisposer les usagers de ces mêmes services. Les religions combattantes sont dangereuses et feindre de les ignorer par "ouverture d’esprit" n’est qu’un encouragement pour ces dernières de mettre une pression indue à opérer des changements dans notre société en leur faveur. L’expérience d’autres pays dits libres nous donnent un exemple à ne pas suivre. Une fois maîtres des lieux, quand ces religieux ont atteint un poids démographique suffisamment important, ces religions combattantes ne tolèrent pas d’exceptions, d’accommodements raisonnables. Demandez à Philippe Couillard si l’Arabie Saoudite en fait, elle, des accommodements. Il doit pourtant le savoir, il y a vécu et s’est enrichi dans cette société des plus misogynes. Le fait même de combattre la loi 60 révèle chez-lui une malhonnêteté flagrante. Il n’est pas nécessaire d’être devin pour le constater. Ça, c’est le cancer de notre système dit démocratique, tout est fait pour gagner des votes, gagner les élections. La base de l’islam c’est le crois ou meurs. De la même façon. la religion catholique a appliqué ce précepte dans les siècles passés.

Au Québec, nous avons mis au rancart la puissance que la religion catholique s’était arrogée. Nous avons mis fin à ses débordements criminels, que l’on parle de pédophilie ou de d’attaques indues dans la vie de multitude d’enfants innocents (les enfants de Duplessis) pour une question de gros sous, sous la houlette du flamboyant prince de l’Église, le cardinal Paul-Émile Léger. Avec la loi 60, il n’est aucunement question d’empêcher les fidèles d’assister à des offices religieux, quels qu’ils soient, de quelque croyance que ce soit. Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre. Vous, les "anti-charte" de tout acabit, avez-vous le désir que le Québec retourne 50 ans en arrière, que la campagne des femmes pour l’égalité acquise de chaudes luttes soit remise en question ? Il n’est plus question d’être mi-figue mi-raisin. Cette attitude de pseudo-ouverture ne serait qu’un puits sans fond, qu’une source inépuisable de controverses et de zizanie, au grand plaisir des cours et des avocats, alléchés par le potentiel de causes payantes. Pourquoi croyez-vous que le Barreau s’insurge contre cette loi. N’importe quelle personne réfléchissant un instant va constater le bien fondé d’une telle loi.

N’oubliez jamais que notre liberté s’arrête à la frontière de la liberté des autres et c’est à nous de prévenir les problèmes plutôt qu’aux cours de "justice" de tenter de les régler. Voulons-nous un gouvernement du peuple ou un gouvernement de juges ? Comme la tour de Pise, ces derniers penchent toujours du même bord, c’est connu, surtout au fédéral ?

Commentaires

  • Mike, 18 février 2014 16h11

    Je vais appeler mon intervention " La charte pour la vie"

    Aujourd’hui tout les gardiens au hockey portent un masque.
    S’est Jacques Plante qui l’a inventé. Pourquoi ?
    Il ne comprenait pourquoi les gardiens acceptaient de
    recevoir des rondelles en plein visage. Il n’a pas faits
    de "moratoire" sur le sujet. Il a présenté son invention.
    ça prenait quelqu’un pour le faire et s’est lui qui l’a faits. S’est la même chose pour la "charte des valeurs"
    que le Québec a présenté. S’est simple et facile à comprendre.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 920$  22%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/08 André Lepage: 5$
  • 23/08 Éric Haddad: 5$
  • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités