«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Priorité à l’éducation...vraiment ?

La chaise musicale

La "performance" des enseignants

Tribune libre de Vigile
samedi 2 septembre
168 visites 1 message

Les récits pathétiques des mères d’enfants ayant vécu de nombreux changements de professeurs au cours de l’année scolaire racontés dans Le Devoir du 30 août sous le titre L’absence de stabilité nuit à l’apprentissage des écoliers reflète à mes yeux un corollaire dramatique des coupures drastiques effectuées par le gouvernement Couillard.

En effet, si on remonte la chaine qui a conduit à une telle quantité d’enseignants pour un même groupe d’élèves, on arrivera rapidement au constat que l’épuisement professionnel apparaît comme la première cause des départs en congés de maladie des enseignants réguliers.

Un épuisement professionnel lié directement à la surcharge des enseignants confrontés à des élèves en difficultés d’apprentissage qui ont subi les conséquences des coupures dans les infrastructures, notamment chez les psychopédagogues et les travailleurs sociaux, créant ainsi un climat insoutenable dans la classe.

Pour Marc-Simon Drouin, directeur du Département de psychologie de l’UQAM, le professeur est « une figure d’identification » dont l’enfant apprend à répondre aux attentes. Toujours selon M. Drouin, si l’enseignant change constamment, cela génère un stress supplémentaire, en particulier pour les enfants avec des difficultés d’apprentissage.

En bref, pour mettre fin à cette « chaise musicale » causant des stress de toutes sortes aux écoliers, le ministre de l’Éducation se doit de rétablir un climat d’apprentissage sain en redonnant aux élèves en difficultés d’apprentissage les infrastructures nécessaires leur permettant de réintégrer la classe sans fracas, créant de la sorte la stabilité requise, voire essentielle, au sein du corps professoral.

La "performance" des enseignants

Ce n’est pas la première fois que l’idée refait surface et, à chaque occasion, je ne peux que sourciller devant le non-sens d’une telle proposition. Cette fois-ci, c’est au tour de l’Institut économique de Montréal de proposer l’instauration d’« indicateurs de performance » pour évaluer les enseignants.

« Des salaires plus élevés versés aux professeurs qui ont un impact positif important sur la performance de leurs élèves attireront vers l’enseignement des candidats dynamiques et créeront de l’émulation. Des salaires plus faibles pour ceux qui réussissent moins bien pourront les inciter à aller faire autre chose », écrivent Germain Belzile, chercheur associé senior, et Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques, dans leur note économique. Foutaise !

À mon sens, il faut être complètement déconnecté du contexte particulier de l’acte pédagogique eu égard aux différents groupes d’élèves dont les enseignants sont responsables. En effet, comment peut-on comparer la « performance » d’un enseignant évoluant dans un milieu défavorisé où se retrouvent plusieurs élèves en difficultés d’apprentissage avec un autre responsable d’un groupe d’élèves doués et ne présentant aucun problème sérieux de comportement ?

En termes clairs, il m’apparaît inadmissible, voire inapproprié, d’évaluer la « compétence » d’un enseignant sur la seule performance académique de ses élèves. À titre d’exemple, l’élève éprouvant des difficultés d’apprentissage et qui réussit à remonter ses notes de 40 % à 60 % au cours de son année scolaire le doit en grande partie aux initiatives pédagogiques de son enseignant qui a réussi un tel exploit…Un « indicateur de performance » qui passerait sous le radar si la proposition des « experts » devenait réalité !

Henri Marineau
Québec

Commentaires

  • Henri Marineau, 3 septembre 14h34

    En relisant mon billet, il m’est venu une image de la "performance" telle qu’attribuée aux voitures de course automobile...curieux comme les êtres humains sont parfois comparés à ces bolides !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités