«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Toutes les bébelles fédérales finissent toujours par coûter beaucoup plus que prévu

IDÉES

La « banque de privatisation des infrastructures » de Trudeau va vous coûter cher

mercredi 21 juin

Est-ce que ça vous tente de payer plus cher pour nos infrastructures publiques ? Moi, non. Pourtant, c’est justement le plan des libéraux de Justin Trudeau.

 

En fait, ils ont récemment décidé de nous en passer une petite vite. Visiblement, le scandale des commandites est bien loin dans leurs mémoires, car derrière des portes closes, le premier ministre et son cabinet ont développé une stratégie avec leurs amis de Bay Street pour privatiser nos infrastructures publiques.

 

En gros, les libéraux ont demandé aux grandes sociétés du secteur financier, comme BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs privés au monde, de les conseiller sur la conception de la Banque de l’infrastructure du Canada, laissant ainsi des intérêts privés orienter la politique gouvernementale sur le développement de nos infrastructures.

 

Les libéraux vont injecter 35 milliards de dollars de fonds publics dans cette banque d’investissement qui aura comme objectif premier de générer d’énormes profits pour leurs riches amis de Bay Street et de Wall Street, tandis que les citoyens se verront refiler la facture en nouveaux péages et en frais de service démesurés. Bref, les libéraux ont décidé de réserver la poule aux oeufs d’or pour leurs amis et essaient de faire croire aux citoyens que c’est dans leur intérêt.

 

Le ministre des Finances justifie ce plan en disant qu’il s’agit d’une situation gagnante autant pour le gouvernement que pour le secteur privé et les citoyens. Mettons les choses au clair : il a été prouvé à maintes reprises que la privatisation des infrastructures coûtait plus cher aux citoyens pour des résultats moindres. La raison est simple : la population assume les risques financiers, alors que les investisseurs privés récoltent tous les bénéfices.

 

Au Québec, par exemple, le partenariat public-privé de Montréal pour le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) a été présenté aux citoyens comme un projet qui permettait de réaliser d’énormes économies. La réalité ? Selon la vérificatrice générale du Québec, un modèle public traditionnel aurait permis au gouvernement d’épargner 10,4 millions de dollars. Cette somme considérable aurait sûrement permis aux aînés de recevoir de vrais repas dans les CHSLD.

 

De l’autre côté de l’océan, les Australiens ont mis en place un plan similaire à celui de Trudeau au cours des 20 dernières années, et les résultats ont été catastrophiques. Selon le président de l’Australian Competition and Consumer Commission, Rod Sims, les Australiens en paient le prix au moyen de frais exorbitants. Leur économie a mangé tout un coup.

 

Péages supplémentaires et frais d’utilisation pour le peuple, voilà le plan d’infrastructure des libéraux. Quel changement de cap depuis les dernières élections : en ce qui concerne la privatisation, ils surpassent même les experts en la matière, les conservateurs !

 

Depuis des années, les gouvernements successifs des libéraux et des conservateurs ont négligé de faire des investissements adéquats dans les infrastructures, et les citoyens continuent à en payer le prix. Selon moi, ce n’est pas en donnant un chèque en blanc aux géants du secteur financier qu’on va régler le problème.

 

> Lire la suite de l’article sur Le Devoir


Suggérer cet article par courriel
Les tribulations de Justin « Pee-Wee » Trudeau
    Premier ministre ? Vraiment ?

    Financement de Vigile

    N’hésitez pas à contribuer à sa production

    Joignez-vous aux Amis de Vigile

    Objectif 2017: 60 000$
    11 925$  20%
    Paiement en ligne
    Don récurrent

    Contributions récentes :

    • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
    • 21/07 Ginette Doiron: 10$
    • 21/07 Andre Laflamme: 100$
    • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
    • 19/07 Alain Tousignant: 5$
    • 19/07 Patrice Albert: 5$
    • 19/07 Michel Arteau: 10$
    • 16/07 Gilles Harvey: 5$

    Toutes les contributions

    Merci beaucoup!

    Publicités