«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La Norvège se cache derrière l’argument communicationnel pour interdire le voile intégral dans l’enseignement... C’est mieux que rien !

La Norvège va interdire le voile intégral dans l’enseignement

dimanche 18 juin

Le gouvernement norvégien a présenté lundi un projet de loi visant à interdire le port du voile intégral dans l’enseignement national, de la crèche à l’université, jugeant que cet habit entravait la communication.

L’interdiction, promise l’an dernier par la coalition au pouvoir —conservateurs et droite anti-immigration—, vise les niqabs et les burqas ainsi que les cagoules et les masques.

"Nous ne voulons pas de vêtements recouvrant le visage dans les crèches, écoles et universités", a expliqué le ministre de l’Éducation et de la Recherche, Torbjørn Røe Isaksen. "Ces vêtements empêchent une bonne communication, déterminante pour que les élèves et les étudiants puissent bien apprendre", a-t-il dit dans un communiqué.

Le projet de loi, qui va faire l’objet d’une consultation auprès des instances concernées jusqu’à septembre, ne prévoit pas à ce stade de sanctions éventuelles.

Le port du voile intégral est relativement peu courant en Norvège, a fortiori dans les écoles, mais la question revient par intermittence dans le débat politique. L’embauche par le Conseil islamique, une organisation-parapluie représentant les musulmans, d’une femme portant le niqab pour s’occuper de sa communication a notamment fait débat en début d’année.

Des élections législatives auront lieu le 11 septembre dans le pays nordique.

"Les vêtements recouvrant le visage comme le niqab et la burqa n’ont pas leur place dans les écoles norvégiennes. C’est une valeur tout à fait fondamentale de pouvoir communiquer les uns avec les autres", a renchéri le ministre par intérim de l’Immigration et de l’Intégration, Per Sandberg.

L’interdiction est déjà possible localement mais la nouvelle mesure devrait l’étendre au niveau national.

Minoritaire au Parlement, le gouvernement peut compter en la matière sur le soutien de la plupart des autres partis, selon les médias norvégiens, qui précisent que la loi devrait être votée au printemps 2018.


Suggérer cet article par courriel
Islam politique
Allahou akbar ? Peut-être. Mais pas dans l’espace public

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 800$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités