«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

« La Meute n’a pas été créée pour faire l’apologie du fédéralisme ou de la souveraineté du Québec, mais pour lutter contre l’infiltration de l’islam radical dans notre mécanisme démocratique »

Commentaire sur la lettre ouverte de Denis Julien

La Meute intervient sur Vigile

Le problème du multiculturalisme à outrance et de l’identité nationale dépasse largement le cadre de la constitution canadienne

Tribune libre de Vigile
jeudi 31 août
844 visites 10 messages

NDLR : Le porte-parole de La Meute a jugé bon de répondre par un commentaire à la lettre ouverte qui lui était adressée par un lecteur de Vigile en Tribune Libre. La réponse de La Meute étant d’intérêt général, Vigile a décidé de la publier aussi en Tribune Libre. Comme c’est le cas pour tous les textes qui apparaissent sur Vigile, sa publication ne constitue d’aucune façon un endossement ou un soutien de Vigile aux opinions qui y sont exprimées, et qui n’engagent que leur auteur et le groupe qu’il représente.

Il y a deux sujets que nous évitons sur notre tribune, le fédéralisme versus la souveraineté, et la religion. Ces sujets sont sources de divisions, nous voulons rassembler. La Meute n’a pas été créée pour faire l’apologie du fédéralisme ou de la souveraineté du Québec, mais pour lutter contre l’infiltration de l’islam radical dans notre mécanisme démocratique. Nous essayons de prévenir une catastrophe semblable à ce qui se passe en Europe en mettant l’accent sur la promotion de la démocratie, la laïcité de l’État et la défense des droits fondamentaux, qui sont tous mis en danger par l’extrême gauche violente que nous considérons êtres l’idiote utile de l’islam radical.

Tous les citoyens canadiens, incluant les québécois, sont concernés par cette menace qui est à nos portes. Quand on voit nos premiers ministres canadien et québécois aller prier dans des mosquées radicales financées par la MAC, filiale canadienne des Frères Musulmans, qu’on les entend crier Allahu Akbar, qu’on analyse la motion M103, le défunt projet de loi 59, le cours ECR qui n’enseigne qu’une vision angélique de l’islam à nos enfants, les subventions aux mosquées et j’en passe, il devient évident qu’un Québec souverain ferait face aux mêmes problèmes. Souvenez-vous que Couillard a été élu par des québécois, pas par Ottawa. Trudeau est au pouvoir grâce aux québécois. Ces mêmes québécois feraient aussi partie d’un Québec souverain.

La vraie menace pour la nation canadienne ou québécoise selon notre allégeance est la même : Le multiculturalisme débridé et anti-intégrationniste à la Trudeau qui est adopté par la majorité des canadiens et des québécois. Le Canada fait face à la même menace que le Québec : La négation de sa culture et de son identité par les mondialistes. Les anglophones ont les mêmes craintes que les québécois, ils sentent la menace sur leur identité nationale en raison des déclarations irresponsables du gouvernement Trudeau qui nie toute identité nationale canadienne et québécoise.

Dans ce combat, les canadiens et les québécois doivent être des alliés. Notre faiblesse est commune et elle est générationnelle. Les jeunes québécois et les jeunes canadiens ont été conditionnés à une absence de nation fondatrice. On leur a enseigné que nous sommes tous des immigrants et que nous n’avons pas plus de droits que les nouveaux arrivants. Les trois peuples fondateurs ont été limités à un seul, les premières nations. Le reste s’est fait tout seul. Le meilleur pays au monde est le fruit du hasard et selon eux nous n’aurions aucune raison d’en être fiers.

Ceux qui veulent faire du Québec un pays peuvent continuer de le faire en parallèle. Il est possible de marcher et de mâcher de la gomme en même temps, mais le problème du multiculturalisme à outrance et de l’identité nationale dépasse largement le cadre de la constitution canadienne. Il est systémique autant pour les québécois que pour les canadiens. La souveraineté du Québec dans les conditions actuelles n’y changerait rien. Il faut d’abord recréer une fierté nationale, canadienne et québécoise et éliminer les menaces sur notre démocratie, car sans elle il n’y aura ni Canada, ni Québec, ni nations.

Sylvain Brouillette
Porte-parole
Groupe la Meute

Commentaires

  • Jean-Claude Michaud, 3 septembre 13h11

    Bonne mise au point M. Brouillette, J’invite votre mouvement à faire preuve de prudence et de modération car c’est un sujet extrêmement délicat et par mon commentaire, je ne vous demande pas d’être politiquement correcte mais simplement de bien distinguer les musulmans en général et l’islam radical.

    Je pense personnellement qu’il est difficile d’intégrer la majorité des musulmans à notre société et qu’il faut cesser l’immigration musulmane au Québec et au Canada. Cependant, il faut faire avec ceux qui sont déjà ici et les intégrer du mieux qu’on le peut.

    L’important c’est que votre groupe et toute la société québécois envoient le message aux élus et aux immigrants qu’on les acceptent à condition qu’ils respectent nos valeurs comme l’égalité homme-femme et nos libertés.

    La liberté d’expression est quelque chose de très important et votre groupe exprime un opinion d’un segment important de la population.

    Ce sujet comme vous le dites dépasse le débat fédéraliste-souverainiste qui nous enferme dans la division et qui tourne en rond. Partisan-Militant de la souveraineté pendant longtemps, j’ai décidé de mettre ma partisanerie de côté pour me consacrer à la défense de notre identité Québécoise et Canadienne-française et à ce que veut dire la citoyenneté Canadienne représenté par un passeport Canadien qui octroie des droits sociaux comme la pension de sécurité de la vieillesse fédérale, l’assurance-maladie, l’éducation et l’aide sociale qu’on donne aux immigrants et qu’ils doivent mériter comme nous le faisons.

    Les Sociétés Québécoise et Canadienne sont très accueillantes et généreuses mais doivent faire preuve de plus de prudence dans le gestion de nos frontières et de l’immigration pour qu’on reste une société fonctionnelle.

  • 3 septembre 05h09

    @PBF,

    Premièrement, pourquoi ce nom qui fait penser aux meutes de chiens et par interprétation qui peut être négative, genre meutes de motards ?

    J’ai fais partie d’une meute de louveteaux dans ma jeunesse. C’était le bon temps.

    Mais je crois que c’est parce que le gouvernement traite les Canadiens de souche comme des chiens.

  • Charlemagne Tricotin, 2 septembre 20h13

    « ...mais pour lutter contre l’infiltration de l’islam radical dans notre mécanisme démocratique. »

    Soyez conséquent et œuvrer à starter une branche de la meute en Ontario...

    Non ?

    Vous dites que les canadiens souffrent du même problème que nous, alors partez vous des branches dans tout le canada avec l’aide des médias comme vous avez eu le privilège ici au Québec.

    Moi des antifas j’en avaient jamais entendus parlé au Québec avant que des organisations comme la meute fasse sont apparition, vous êtes deux bibites que l’on voit toujours ensemble. Comme par hasard c’est toujours le gouvernement qui gagne.

    Pour tout dire je crois que l’on à pas besoin de vous, surtout le mouvement souverainiste, vous êtes en fait un boulet pour le mouvement souverainiste. Toute discutions sérieuse sur des sujets sérieux sera pervertis par les élus à la botte (ceux que vous dénoncer) à cause de vous et de vos larrons les antifas.

    Vous n’avez aucun pouvoir pour « lutter contre l’infiltration de l’Islam radical » encore moin en vous promenant en chemises noires, style uniforme de gang criminel organisé. Tout ce que ça fait est un criss de bon show à TVA, et des belles larmes pour Couillard, Coderre, pi Labeaume.

    Soit dit en passant les frères musulmans sont une organisations des services britanniques pour déstabiliser les nationalismes du moyen orient. C’est la raison pour laquelle le canada et les US les supportent, car ils sont un outils dans leur guerre de contrôle économique du moyen orient...Vous croyez qu’un petit groupe comme le votre va y changer quelque chose à cet organigramme du pouvoir qui rapporte des centaines de milliards de dollars et qui possède sont utilité géostratégique intrinsèque ?

    Serait très intéressant de savoir comment vous compter « lutter contre l’Islamisme radical »

    Les attentas en France...C’est l’islamisme radical ? Ou des jeunes écervelé manipulé par les services ?

    Pour une personne qui s’intéresse à ce genre de chose la documentation est là pourtant.

    Le Bataclan ? Une commande des services Turc en représailles du retrait d’un contingent français qui supportait Daesh dans une ville Syrienne.

    99% des attentas sont des affaires beaucoup plus compliqué qui demande de l’étude et de la mise en contexte dans la « Great Game »

    Ceci dit je ne trust pas cette histoire de meute depuis le début.

    Trop populaire trop vite. Beaucoup d’aide médiatique. Monté de toute pièce par le pouvoir.

    Des fondateurs anciens policiers et militaires...Ça pue la ficelle des services canadien.

    Soit ça ou vous êtes des idiots utiles.

    Il n’y aura aucunes discutions sérieuse de la société civile sur des sujets comme ceux que vous dénoncer tant que vous et vos amis antifas serons là. De toute façon je crois que cette mascarade durera le temps de la prochaine élection, p-ê l’autre gros max.

    Allez vous partir un branche en Ontario et à Ottawa et aller devant le parlement canadian avec vos pancartes et vos chemises noires. Soyez sûr de leur dire, en anglais, que vous êtes un groupe neutre politiquement...etc.. etc...

    Après on reparlera.

    Pour l’instant j’invite les nationalistes québécois sérieux (Ce qui en reste) à vous renier en bloc.

  • Jean Claude Pomerleau, 2 septembre 13h54

    Ce que les politiciens et les médias n’ont pas vu ; deux institutions censées être à le défense de la démocratie. Et que révèle clairement la manif du 20 août à Québec :

    Antifas à Québec : Un Assaut Frontal Contre la Démocratie

    https://www.youtube.com/watch?v=kGtLCsJyh6A

    JCPomerleau

  • Pierre Bourassa, 2 septembre 10h30

    Après que les Antifa eurent fait des fous d’eux lors de la manifestation du 20 août à Québec,et que le premier ministre du Québec Phillippe Couillard eut fait un fou de lui,en déclarant qu’il avait choisi son camp,celui des Antifa,voici donc qu’hier,aux E.U.,le FBI et le D.H.S(Department of Homeland Security)déclarait les Antifa comme étant un groupe terroriste domestique.
    FBI, DHS Officially Classify Antifa Activities As "Domestic Terrorist Violence"
    http://www.zerohedge.com/news/2017-09-01/fbi-dhs-study-reveals-antifa-primary-instigators-violence-public-rallies-april-2016

    Nous sommes certains que le PQ va sauter sur l’occasion pour attaquer de front Couillard la dessus et défendre publiquement les manifestants pacifiques du 20 août,encadrés par la Meute, au nom de la liberté d’expression,et pourquoi pas la Meute elle-même qui s’est conduite de façon exemplaire.
    Un gars a encore le droit de rêver...

  • François A. Lachapelle, 1er septembre 11h53

    L’existence de La Meute est une bonne chose pour le Québec, disons pour deux raisons.

    a) La Meute est une expression démocratique timide quand on la compare à la puissance du mouvement mondialiste. Ce mouvement mondialiste promeut le gouvernement mondial et l’abolition des frontières. Si tu laisses les portes et les fenêtres de ta maison débarrées, tu ne seras pas surpris de trouver des inconnus assis chez toi, inconnus qui se sont invités comme les Haïtiens s’invitent à la frontière sud du Québec.

    Ce dossier du mondialisme est infiltré partout au Québec. Dans un article récent, Richard LE HIR nous a parlé de l’action de Goerge SOROS
    qui subventionne des ONG faisant la promotion du mondialisme.

    Autres faits anodins concernant le mondialisme : les réunions annuelles de Davos : quelles sont les avantages concrets pour le Québec rapportés par notre PM Couilard à part de donner nos richesses aux multinationales qui ont déjà les deux pieds dedans ?

    Savez-vous que Monique Leroux était membre de la TRILATÉRALE, l’ex-présidente du Mouvement Desjardins. Quels avantages le Mouvement Desjardins en a-t-il retirés ?

    b) La Meute s’intéresse de près à l’islam radical. En quoi cette mission serait condamnable ? Il existe tellement de tabous au Québec que notre démocratie est presque inexistante. Ces tabous font l’affaire de nos politiciens nombrilistes et népotistes parce qu’ils cherchent à monopoliser les sujets d’actualité à leurs seuls profits.

    Rappel intéressant : le co-fondateur de l’ADQ ( Action démocratique du Québec ) Me Jean Allaire a déclaré publiquement, je cite : « L’islam est une religion violente » ( La Presse, 11 novembre 2013 ). Le fondateur de l’Islam, Mahomet (570-632 AD), a été aussi un guerrier violent selon les récits de ses conquêtes par le sabre.

    Le Coran aussi est truffé de messages incitant à la violence lesquels messages sont appliqués encore aujourd’hui. Vous n’avez qu’à consulter des vidéos publiques et explicites sur youtube d’amputations, de lapidations et de décapitations. On ne peut gommer ces faits qui se passent aussi en Arabie saoudite, pays avec lequel le Canada fait des affaires d’or.

    Si nos politiciens sont incapables de faire la lumière publiquement sur les problèmes réels de notre société, d’autres doivent faire la lumière. Ils sont l’incarnation du courage qui manque à nos élus qui ne sont pas là pour le bien commun. Ils sont là que pour leurs profits.

  • P.BouchFournier, 31 août 20h51

    Le mouvement La Meute semble porter son message avec modération. Ce qui est essentiel.

    Interrogations.

    Premièrement, pourquoi ce nom qui fait penser aux meutes de chiens et par interprétation qui peut être négative, genre meutes de motards ?

    En second lieu. Le multiculturalisme provient de l’obsession antinationaliste du père Trudeau qui a mis cette voie dans la constitution canadienne en vue de faire des Québécois, une communauté canadienne faite pour se fondre dans le tout canadien en niant le caractère national du Québec.

    La nation canadienne anglophone davantage que celle du Québec a applaudi la constitution de Pierre Trudeau depuis 1982. On peut dire de l’origine officielle du multiculturalisme canadien que ce sont de veilles choses, qu’aujourd’hui c’est l’islam qui se fait islamisme qui pose problèmes. Encore que..

    Le Canada anglophone est peut être en partie mal connu des Québécois mais la réciproque, l’attitude majoritaire du Canada envers le Québec reste celle des préjugés et d’une grande ignorance, sans oublier un bloc canadien minoritaire carrément xénophobe envers le Québec.

    Le Canada depuis 10 ans connaît probablement les excès du multiculturalisme et des voix se font entendre dans les lignes ouvertes des radios parlantes sur par exemple la cérémonie de citoyenneté faite pour une femme avec un burka. J’en ai entendu sur les ondes de la chaîne télé du parlement canadien CPAC.

    Ceci étant, le Canada a deux partis à la chambre des communes qui sont pour le multiculturalisme : le PLC de Justin Trudeau et le NPD. Cela fait beaucoup. Les francophones de par leur caractère minoritaire au Canada sont plus sensibles au danger du multiculturalisme pour parler court.

    Les gens de La Meute savent à quoi s’en tenir dans le fond en termes de réception populaire.

    Le Canada populaire de Vancouver à Toronto en passant par Halifax découvre les limites du multiculturalisme. C’est un début bien plus qu’au Québec.

    Que les élites d’un Québec souverain ait pu succomber aux sirènes du multiculturalisme c’est possible. Cela change quoi pour le présent ?

    Au niveau territorial du Québec culturellement et géographiquement en termes nationaux et locaux. La question du multiculturalisme se pose pour La Meute essentiellement au Québec et en rapport avec l’immigration qui le veut, comme des anglophones québécois qui se définissent surtout sur le plan de la laïcité et au moins du local de par nos grandes villes : Montréal, Québec, Laval, Sherbrooke, Gatineau, Trois Rivières et Chicoutimi.

    Le multiculturalisme est pensé par les Trudeau en rapport avec le Québec et en réponse au mouvement souverainiste québécois. L’oublier c’est inexact et faux quant aux réalités.

  • François Ricard, 31 août 16h25

    ""Poussé à sa limite, cette position ne mène qu’à une seule conclusion, peu importe ce que certains membres ont comme position constitutionnelle au départ : la souveraineté.""
    Mais pas à la souveraineté québécoise. Mais bien plutôt à la souveraineté canadienne en laquelle les Québécois devront se fondre.

  • Martin Pelletier, 31 août 15h41

    Vous devriez fouiller le dossier de la vente du cimetière Belmont à la Grande Mosquée de Québec (celle qui défraie l’actualité présentement)

    Le prix de vente, basé sur l’évaluation municipale du Cimetière Belmont, ne correspond même pas à un dixième de la valeur marchande du terrain vendu. Un superbe terrain qui donne sur l’entrée de la ville.

  • Jean Claude Pomerleau, 31 août 12h51

    Je ramène ici mon commentaire sur le texte de Denis Julien :

    En toutes circonstances on doit se demander en quoi cela sert la cause.

    Ici, en quoi le positionnement de La Meute influence la dynamique politique dans la bonne direction.

    1- Le combat de La Meute vise le noyau de la doctrine d’État canadienne : le multiculturalisme. Poussé à sa limite, cette position ne mène qu’à une seule conclusion, peu importe ce que certains membres ont comme position constitutionnelle au départ : la souveraineté.

    2- Ce groupe est mené par une direction qui a une intelligence politique et une capacité opérationnelle que j’aimerais bien retrouver dans les rangs souverainiste. L’évènement du 20 août l’a clairement démontré.

    3- Avec peu de moyens La Meute s’est placé au centre du jeu politique et en a transformé la dynamique, et dans la bonne direction. Ce que le mouvement souverainiste s’est montré incapable de faire jusqu’à maintenant. Donc,les souverainistes ont un allié de circonstance qui s’avère efficace. Ce serait une erreur de ne pas en prendre acte pour le moment. Pour la suite, on a des raisons de croire que....

    JCPomerleau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Multiculturalisme, Interculturalisme et autres pièges assimilateurs
Le « piège à cons » des fédéralistes et autres Lucides

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités