«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

« Ne jamais sous-estimer l’adversaire »

La Corée du Nord révèle la redoutable précision de ses missiles balistiques

mercredi 30 août

Le missile balistique de portée intermédiaire de type Hwasong-12 (Mars-12) lancé hier par la Corée du Nord a démontré la redoutable précision des forces de la seconde artillerie nord-coréenne.

Le missile a parcouru une distance de 2700 kilomètres et à une altitude maximale de 550 kilomètres, suivant avec une précision inégalée une trajectoire passant délibérément au dessus d’un point précis (cible initiale choisie pour cet essai) jouxtant l’extrémité côtière méridionale de l’île nippone d’Hokkaido.

987

Ce tir est un message clair et se veut comme une réponse cinglante aux experts US qui doutaient encore des capacités balistiques de la Corée du Nord à atteindre l’île de Guam.

Selon un communiqué de la KCNA, l’agence nord-coréenne officielle d’information, Kim Jong-un était présent lors du tir du Hwasong-12.

« Kim Jong-un, Secrétaire du Parti des Travailleurs de Corée, Secrétaire de la Commission des Affaires de l’Etat et commandant suprême de l’Armée populaire de Corée, a supervisé sur place un tir de missile balistique stratégique de la force stratégique de l’Armée populaire de Corée…Les forces impliquées dans cet exercice appartiennent aux unités d’artillerie « MARS » (Hwasong) de la force stratégique de l’Armée populaire de Corée et dont la mission consiste à frapper les bases des forces de l’agresseur impérialiste Yankee situées dans le théâtre opérationnel de l’océan pacifique avec un missile balistique Hwasong-12″

C’est probablement la première fois que Pyongyang révèle ses capacités à atteindre l’objectif avec une CEP (probabilité d’erreur circulaire au point d’impact) aussi réduite.

8228

Indéniablement, les missiles balistiques nord-coréens sont de loin plus précis que ce que les analystes occidentaux veulent croire selon un expert chinois qui a tenu à garder l’anonymat. Par dessus tout, ajoute-il, Pyongyang vient de démontrer de façon magistrale à Washington qu’il a non seulement la capacité de frapper les bases US d’une importance stratégique capitale à Guam mais de disposer d’une certaine maîtrise que l’on soupçonnait guère jusqu’ici. Il y a 2500 ans, Sun Tzu avait averti qu’il ne fallait jamais sous-estimer un adversaire.

Pyongyang vient d’ailleurs d’affirmer que ce tir était le prélude à une opération visant à contenir Guam, d’où décollent les bombardiers stratégiques US, emportant des dizaines de bombes nucléaires menaçant directement la Corée du Nord depuis plusieurs dizaines d’années.

 


Suggérer cet article par courriel

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités