«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La Caisse de dépôt veut investir dans l’eau potable en Espagne

jeudi 11 octobre 2012

La Presse canadienne 11 octobre 2012 Actualités économiques

La Caisse de dépôt et placement du Québec fait partie d’un consortium international qui tente de mettre la main sur la société publique d’approvisionnement en eau de la région de Barcelone.

Selon la presse espagnole, la Caisse s’est alliée à la Sociedad General de Aguas de Barcelona (Agbar), filiale espagnole du géant français Suez Environnement, et au fonds australien First State Investments. Le groupe a fait une offre d’un milliard d’euros (1,27 milliard $CAN) pour Aigües Ter Llobregat (ATLL), une société d’État mise sur pied par le gouvernement de Catalogne en 1990.

Si l’offre du consortium est acceptée, Agbar et ses cinq partenaires catalans détiendraient ensemble 37 % d’ATLL, First State 33 % et la Caisse 30 %. La somme de 300 millions d’euros (380 millions $CAN) serait payable à la clôture de la transaction, tandis que le versement du solde de 700 millions serait étalé pendant la durée du contrat de concession, soit 50 ans.

Le consortium H2B auquel participe la Caisse n’est toutefois pas le seul dans la course. Il fait face à un groupe composé notamment des sociétés espagnoles Acciona et Aigües de Catalunya ainsi que de la banque d’investissement brésilienne BTG Pactual. Sarah Bouchard, porte-parole de la Caisse de dépôt, n’a pas voulu commenter le dossier mercredi, affirmant qu’il s’agissait de « rumeurs de marché ».

La mise en vente d’ATLL fait partie des mesures prises par le gouvernement catalan pour juguler la grave crise financière qui l’afflige. Le projet suscite toutefois la vive opposition de la coalition Aigua és vida. Les écologistes et les syndicalistes qui en font partie craignent que la privatisation d’ATLL entraîne une hausse substantielle des tarifs de distribution d’eau.

Barcelone prévoit annoncer le consortium gagnant en décembre.


Suggérer cet article par courriel
CDPQ - Qui tire les ficelles ?
Qui profite de la Caisse, les Québécois ou les oligarques ?

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités