«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Qui sera le prochain ?

La CAQ

Déloyautés chroniques

Tribune libre de Vigile
lundi 28 septembre 2015
587 visites 2 messages

Si je vous demandais la question suivante : qu’ont en commun Dominique Anglade, Christian Dubé, Gérard Deltell, Maud Cohen et bientôt Sylvie Roy ?

Bien oui, il ne faut pas chercher bien longtemps pour savoir qu’ils ont tous dit : bye bye mon François ! Ces gens quittent assurément avec l’idée d’atteindre un monde meilleur aux horizons remplis d’avenir. Précisons que dans le cas de Mme Anglade, elle est une pionnière de la première heure à la CAQ ; cela est d’autant plus gênant !

Seul le grand magicien Houdini aurait réussi à faire disparaître des acolytes plus rapidement !

Mais que ne dirait pas M. François Legault pour sauver la face de la CAQ, son orgueil et surtout les malaises qui persistent dans son beau parti qui rétrécit comme une peau de chagrin. Ma foi ce n’est qu’un euphémisme !

Voici ce que disait M. Legault à la suite du départ de Mme Anglade : « On est dans l’opposition pour trois ans, a souligné M. Legault. C’est certain qu’on ne peut pas offrir des postes de ministres. » Il a dit croire « plus que jamais » à la CAQ. Bien oui… !

Pardonnez-moi M. Legault mais croire plus que jamais à la CAQ, dans un état si délabré, alors que les défections sont de plus en plus nombreuses et populaires, je regrette. Je crois plutôt que c’est un festival qui s’installe dans vos portes tournantes. De plus, les autres députés qui gravitaient autour de vous n’ont pas tous quitté pour des postes de ministres. Alors une sérieuse réflexion s’impose donc dans votre camp, cela urge avant que vous ne passiez aux oublis.

Présenter un visage triste et défait aurait été catastrophique pour attirer des futurs candidats et ainsi semer de l’espoir chez ses ouailles. Mais que dira Legault à d’éventuelles recrues pour les attirer dans ses rangs ?

Imaginez, même Philippe Couillard se pose de sérieuses questions sur les capacités de Legault pour rallier ses troupes. Cela en dit long sur la valeur de chef de Legault. Mais Couillard n’a pas à se vanter longtemps car il en a perdu quatre en peu de temps, on pense à Yves Bolduc, Marguerite Blais, Gilles Ouimet et Robert Dutil. ( Ce n’est quand même pas rien ).

Les vendeurs de portes tournantes font des affaires d’or à la CAQ, les défections se répètent de manière inquiétante. Mais que se passe-t-il avec le chef, François Legault, qui voit une bonne partie de ses effectifs quitter le bateau ? Cette tendance est simplement troublante. On ne se le cachera pas, la CAQ exhibe un malaise grave qui détruit le progrès, l’unité et l’harmonie au sein des troupes. Ce parti s’effrite de l’intérieur par une implosion idéologique alimentée par les fourberies et l’hégémonique égo de M. Legault.

Le chef de la CAQ se transforme, hors des caméras, en un prédateur de l’unité malgré lui, cela cannibalise rapidement son parti. Cette longue agonie se terminera lorsque le dernier éteindra la lumière. Mais auparavant, M. Legault fera-t-il ses prochaines assemblées au cimetière ? La CAQ était-elle une lubie passagère pour M. Legault ? L’oxygène se fait de plus en plus rare pour ses membres. Legault abrogera-t-il son règne pour la survie de son parti ? Pour le moment, le festival des défections se poursuit et la liste des déloyautés chroniques s’allonge.

François manquera-t-il de Tylenol ?

Commentaires

  • François Chartier , 30 septembre 2015 15h03

    Les jeux de coulisses de la CAQ ne sont rien à côté de l’immobilisation de 1 000 000 de votes dont nous avons impérieusement besoin pour réaliser l’indépendance du Québec. La CAQ est un parti leurre, qu’on se le dise...

  • Jean-Claude Michaud, 29 septembre 2015 12h18

    Je pense qu’honnêtement ce parti devrait se diviser entre les souverainistes pour retourner au PQ et les fédéralistes pour retourner au Parti Libéral. Je crois que le PQ devrait faire sienne la position nationaliste de la CAQ de récupérer notre souveraineté culturelle en matière de langue et d’immigration par entente administrative avec le fédéral car le temps presse pour mieux intégrer le flux migratoire incluant les Syriens. C’est un projet que le PQ devrait réaliser en début de mandat en attendant de pouvoir réaliser notre souveraineté nationale complète d’Ottawa. Le Parti Libéral a déjà pris plusieurs députés caquistes et idées comme le programme d’austérité de la CAQ et la réforme des commissions scolaires par l’abolition des élections scolaires et la futur abolition de la taxe santé. Est-ce que François Legault pourrait devenir libéral ??? Où irait François Paradis ce sont de bonnes questions ??? Certains siègeraient comme député indépendant comme l’a fait Sylvie Roy.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 810$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$
  • 16/08 François-Luc Valiquette: 5$
  • 16/08 Gilles Harvey: 5$
  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités