«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Une part de notre patrimoine est en perdition

La BAnQ doit faire davantage

Un appel permanent à la population s’impose

Tribune libre de Vigile
mercredi 6 septembre
206 visites

1. Bref historique du dépôt légal et de la BAnQ

Le règlement du gouvernement du Québec sur le dépôt légal de livres, brochures, journaux, revues, livres d’artistes et partitions musicales est entré en vigueur le 1er janvier 1968. Tout éditeur québécois devait dès lors déposer deux exemplaires de chacune de ses publications. On commençait ainsi à sauvegarder, à garder en mémoire, notre patrimoine culturel.

Le gouvernement avait, pour cette mission, adopté en 1967 une loi instituant la Bibliothèque nationale du Québec (BNQ) relevant du Ministère des Affaires culturelles. Elle devint en 1989 une société d’État, ce qui lui conférait une plus grande autonomie. Puis elle fut fusionnée en 2002 avec la Grande Bibliothèque du Québec (GBQ), qui ouvrira ses portes en 2005 ; et en 2004 avec les Archives nationales du Québec (ANQ), qui s’occupaient des documents gouvernementaux. Elle prit alors, en 2006, le nom de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Les collections et les biens de la Bibliothèque Saint-Sulpice (rue Saint-Denis à Montréal), créée en 1915 par la Congrégation des Sulpiciens et acquise en 1941 par le gouvernement du Québec, ont constitué le premier fonds documentaire de la BNQ.

En 1992, le dépôt légal fut étendu aux estampes originales, affiches, reproductions d’œuvres d’art, cartes postales, enregistrements sonores, logiciels, documents électroniques et microéditions.

2. Collection nationale de la BAnQ incomplète

Même si le dépôt légal des livres n’a commencé qu’en 1968, la BNQ a cherché à retracer les publications éditées au Québec avant cette date. Elle publiera ensuite, à partir de 1980, un important ouvrage en 26 tomes répertoriant les documents édités à partir de 1821 jusqu’à l’application du dépôt légal en 1968 : Bibliographie du Québec 1821-1967. Un magnifique travail a été fait là. On lit même, dans l’introduction de ce livre, qu’une fois tout le travail terminé « la Bibliothèque nationale côtoiera l’exhaustivité (t. 1, p. XII) ».

Il reste quand même que cette bibliographie n’est certainement pas complète. Nous allons d’ailleurs citer à la fin de ce texte quelques documents qui n’y apparaissent pas et qui ne figurent pas plus dans le catalogue de la BAnQ.

Une certaine part de notre patrimoine passé que n’a pu retracer et recueillir la BNQ a été irrémédiablement perdue, plusieurs publications ayant fini par disparaître complètement. Malgré cela, même aujourd’hui, cinquante ans ou un demi-siècle après le début du dépôt légal, il subsiste encore beaucoup de ces documents anciens dans la population, et la BAnQ pourrait, si elle en avait la volonté, les recueillir assez facilement.

3. Appel permanent à la population

Pour obtenir les documents publiés avant le début du dépôt légal qu’elle n’a pas recueillis, la BAnQ n’aurait qu’à lancer un appel public et permanent à la population (publicité dans les médias), demandant à quiconque possédant une ou des publications qui ne figurent pas dans son catalogue de les lui apporter pour qu’elle complète sa collection patrimoniale. Pour motiver davantage les gens à participer à cet effort de sauvetage de notre patrimoine passé, elle pourrait offrir un montant un peu symbolique d’une vingtaine de dollars par document manquant qu’on lui apporterait (ce montant pourrait être ajusté pour d’éventuels documents très anciens et rarissimes). Ces coûts de récupération ou de sauvetage seraient on ne peut plus infimes à l’intérieur de son budget annuel qui n’est pas très loin de 100 millions $.

À l’ère de l’internet où on se trouve aujourd’hui, ce serait au reste assez facile pour quiconque de vérifier si le document ancien qu’il a en main est ou non détenu par la BAnQ, car on peut à partir de chez soi consulter son site internet où se trouve son catalogue au complet.

Il est d’autre part très important de noter que bien des documents publiés même après 1967 n’ont jamais été déposés par leur éditeur (nous en verrons plusieurs exemples ci-bas), et que la BAnQ pourrait espérer finir par les récupérer en mentionnant dans son appel public à la population que même des documents publiés après 1967 peuvent lui être manquants et qu’elle est intéressée à les recueillir.

Notons encore que l’on ne doit faire aucun jugement de valeur sur tout document à déposer, le critère de base étant qu’il a été édité au Québec.

4. Échantillon de documents manquants à la collection nationale de la BAnQ

Pour montrer que plusieurs publications manquent à la collection nationale de la BAnQ, et qu’elle pourrait, si elle le voulait, récupérer encore aujourd’hui très facilement beaucoup de ce patrimoine culturel québécois qui n’est pas encore perdu mais qui va finir par disparaître complètement si elle ne fait pas cet effort, nous citons ici vingt-six documents que nous avons en main et qui manquent à son catalogue et à sa collection patrimoniale. Si elle met en œuvre notre suggestion d’un appel à la population, nous lui offrirons (gratuitement) tout livre en notre possession qu’elle n’a pas dans sa collection nationale ; et le reste de la population répondrait sûrement tout autant ou en bonne partie à son appel à l’aide, collaborerait certainement à cet effort des plus louables.

Notons que nous avons relevé à même notre liste de vingt-six documents des cas de publications que nous n’avons pas en main mais qui manquent également à la collection nationale de la BAnQ. Nous rendrons compte aussi de ces documents manquants.

Avant 1968

1. Inauguration de la Conférence juvénile Sainte-Jeanne D’arc. Rapport de la Conférence juvénile de Ste-Jeanne D’Arc donné le 28 mars 1920 dans le soubassement de l’église. Ville Émard, Conférence juvénile Sainte-Jeanne D’Arc, 1920. 8 p.
(Le mot « Conférence » a le sens ici d’« organisme », en l’occurrence de bienfaisance créé à l’intérieur de la Société Saint-Vincent-de-Paul.)

2. Les Frères de l’Instruction Chrétienne. L’Agriculture dans les écoles. Laprairie, Procure des Frères de l’Instruction Chrétienne, 1921. 234 p.
(La BAnQ possède un exemplaire de ce livre pour la première impression et pour les « émissions » (ce terme signifie : réimpressions avec quelques changements dans la présentation) de 1920, 1922, 1925, 1926, 1929, 1930, 1933, 1937 et 1939, mais pas de 1921.)

3. Comtesse de Ségur. Pauvre Blaise. Montréal, Les Éditions Variétés, 1945. 169 p.
(La BAnQ n’a pas d’exemplaire de ce livre publié par les Éditions Variétés et « Achevé d’imprimer pour les Éditions Variétés, le dix juillet mil neuf cent quarante-cinq, à Montréal, Canada. ». Elle a plutôt deux exemplaires imprimés par Librairie Beauchemin limitée respectivement en 1941 et 1944.)

4. Guillaume, Gustave ; et Valin, Roch (avant-propos et annotations). Époques et Niveaux temporels dans le système de la conjugaison française. Québec, Les Presses universitaires Laval, 1955. 32 p. (Coll. « Cahiers de linguistique structurale », no 4).
(Ce livre ou cahier de linguistique structurale publié « sous les auspices de La faculté des lettres de l’Université Laval » a comme « échappé » aux chercheurs de la BAnQ.)

5. Sergerie, Adéla T. Les Douze Lois cosmiques. Shawinigan-Sud, L’Association des chercheurs en sciences cosmiques du Québec Inc., s.d. 35 p. (Coll. « Kosmique »). (11 cm x 16 cm). (35 cents).
(Ce livre probablement publié avant 1968 a été réédité en grand format en 2003.)

6. Simpson Montréal. Petit guide du marié. Montréal, Simpson, s.d. 12 p.
(Probablement édité avant 1968.)

(7). L’Histoire de Dieu. Vol. 2 : Vie d’Abraham. Montréal, Le Service Diocésain des Cours de Bible ou Centre de la Bible, 1952. 142 p.
(La BAnQ possède un exemplaire du présent volume ainsi que des six autres de cette première édition, mais ne détient un exemplaire que d’un seul des sept volumes de la seconde.)

Après 1967

1. Anonyme : Wilhelmine Schröder-Devrient. Les Mémoires d’une chanteuse allemande. Saint-Vincent-de-Paul, Distributions Novell Ltée, 1970. 256 p.
(La BAnQ a dans sa collection nationale une autre édition québécoise de ce titre.)

2. Lévesque, Fleurette. Le Gemeau. 21 mai - 21 juin. Montréal, Agence de presse F.L., 1971. 65 p. (Coll. « Votre horoscope »).
(Cette auteure n’a que trois volumes de cette collection déposés à la BAnQ : le Lion (1973), le Bélier (1974) et le Scorpion (1975). Peut-être a-t-elle d’autres volumes non déposés en plus de celui du Gemeau pour les autres signes ?)

3. Learn How Book. Revised edition. Montreal, J. & P. Coats (Canada) Limited, 1974. 67 p. (Book no. 170-B).
(La BAnQ possède un exemplaire de ce qui est sûrement la première édition de ce livre : The learn how book : crocheting, knitting, embroidery, tatting, hairpin lace. Montreal, The Canadian Spool Cotton Company, 1941. 31 p.)

4. Nicklaus, Jack. Guide du golfeur. 25 leçons abrégées conçues par le meilleur golfeur au monde. Montréal, Jordan Marketing Limited ; en collaboration avec : New York, The Benjamin Company, Inc. ; 1975. 61 p. (9 cm x 14 cm).

5. Habitant. Delightful Summer Recipes. Montréal, L.E.L. Marketing Ltd./Ltée, 1982. 144 p.
(Nous sommes certain qu’une édition en français de ce livre a eu lieu à la même époque, mais la BAnQ ne l’a pas non plus dans sa collection nationale.)

6. Sacré Marjo. Vol. 1, no 1. Montréal, Les Productions Sword In Stone, 1989. 31 p.
(Aucun numéro de cette revue de bandes dessinées n’a jamais été déposé à la BAnQ, car ce titre ne figure même pas à son catalogue.)

7. Saint-Bray. La Préférée. Paris, Tallandier ; Montréal, Le Cercle romanesque ; 1977. Imprimé à Paris. 218 p.
(La BAnQ n’a dans son catalogue que l’édition entièrement française de ce titre.)

8. Maigrir avec le sourire. Montréal, Le Carrefour d’éducation populaire et La Clinique médicale communautaire, 1978. 100 et quelques pages.
(Il manque quelques pages à la fin de notre exemplaire.
Il s’agit ici de l’édition originale de ce titre. Deux autres éditions (remaniées) ont eu lieu, car la BAnQ détient un exemplaire de la troisième. Il est spécifié dans ce volume que les deux premières éditions ont eu lieu en 1978 et en 1981.
Comme c’est le seul volume de ce titre que la BAnQ possède, il lui manque donc, en plus de l’édition originale ou première, la seconde édition.
On notera encore que la BAnQ n’a pas inclus dans sa collection nationale cet exemplaire unique qu’elle détient, alors qu’il s’agit pourtant bien d’un livre publié au Québec.)

9. Tocquet, Robert. Comment améliorer votre santé et emmagasiner des « réserves d’énergie » en choisissant avec soin le lieu de vos vacances. Montréal, Éditions Frémontel, s.d. 24 p.
(Sûrement édité après 1967.)

Sélection du Reader’s Digest a publié beaucoup de documents, mais n’a pas déposé certains d’entre eux :

10. Colles et Jeux d’esprit de Sélection du Reader’s Digest. Vol. 2. Montréal, Sélection du Reader’s Digest (Canada) Ltée, 1970. 28 p.
(La BAnQ a ce titre exact dans son catalogue, mais édité en 1966 avec 48 p. : il s’agit sûrement du premier volume.)

11. Savoir lire. Livret B. Montréal, Sélection du Reader’s Digest (Canada) Ltée, 1973. 64 p.
(La BAnQ possède le livret A : 1973, 128 p.).

12. Colles et Jeux d’esprit. Montréal, Sélection du Reader’s Digest, 1980. 29 p.
(Ce livre est complètement différent du dixième ci-dessus.)

13. Paterson, Jane. Know yourself through your handwriting. Montreal, The Reader’s Digest Association (Canada) Ltd., 1980. 31 p.

Livre-Loisirs a publié beaucoup de bandes dessinées de Disney sans cependant toutes les déposer :

14. Les Productions Walt Disney. Bricolons avec Mickey. New York, Random House ; Montréal, Livre-Loisirs Ltée ; 1974. 43 p. (Coll. « Les livres merveilleux de Disney »). (Édition Club du Livre).

15. Disney. Le Livre de l’année. 1982. Danbury (Connecticut), Grolier Enterprises, Inc. ; Montréal, Livre-Loisirs Ltée ; 1982. 95 p.
(Le Livre de l’année, qu’il s’agisse de 1982 ou d’une autre année, n’a jamais été déposé.)

16. Les Productions Walt Disney. Noël à la campagne. New York, Random House ; Montréal, Livre-Loisirs Ltée ; 1983. 43 p. (Coll. « Les livres merveilleux de Disney »). (Édition Club du Livre).

17. ________. Roquefort aide les aristochats. New York, Random House ; Montréal, Livre-Loisirs Ltée ; 1983. 43 p. (Coll. « Les livres merveilleux de Disney »). (Édition Club du Livre).

18. Les Plaisirs de cuisiner. Le Bœuf : plats simples plats de fête 12 recettes filmées et 105 pour les appliquer. Éditions de Vergennes ; adapté par : Montréal, Livre-Loisirs Ltée ; s.d. 96 p.
(Sûrement édité après 1967.)

À l’instar de Livre-Loisirs avec les bandes dessinées de Disney, Laffont Canada a publié des bandes dessinées de « Rue Sésame » sans cependant toutes les déposer :

19. Hayward, Linda ; et Leigh, Tom (illustration). Tôt matin rue Sésame. Montréal, Laffont Canada Ltée ; en collaboration avec Children’s Television Workshop ; 1984. 29 p. (Coll. « Club du Livre Rue Sésame »).

20. Kingsley, Emily Perl ; et Brown, Richard (illustration)). Je suis capable tout seul. Montréal, Laffont Canada Ltée ; en collaboration avec Children’s Television Workshop ; 1984. 29 p. (Coll. « Club du Livre Rue Sésame »).

On constate donc, à partir de cette liste, qu’il manque à coup sûr dans notre collection nationale :
. les 26 volumes que nous avons en main, soit les 6 premières notices d’Avant 1968 et les 20 d’Après 1967 ;
. les 6 volumes de la seconde édition mentionnée à la notice (7) d’Avant 1968 ;
. le volume mentionné à la notice 5 d’Après 1967 ;
. le volume de la seconde édition mentionnée à la notice 8 d’Après 1967.
Nous avons donc ici un total de 34 volumes (26+6+1+1) certainement manquants.

D’autre part, il manque certainement encore d’autres volumes, mais on ne peut ici déterminer leur nombre. Ils concernent tous la liste Après 1967.

La notice 2 nous indique une possibilité de jusqu’à 8 documents manquants (en plus de celui que nous avons en main), selon le nombre qu’aurait écrit l’auteure dans cette collection du zodiaque.

La notice 6 concerne le tout premier numéro d’une revue. Quel que soit le nombre de numéros ultérieurs édités, dans le cas où il y en a eu, ils sont tous manquants.

Enfin, le Livre de l’année de la notice 15 représente à lui seul un bon nombre de volumes manquants.

Nous réitérons donc, en guise de conclusion, notre suggestion d’un appel permanent à la population pour que l’on ait des chances de sauver cette part de notre patrimoine qui disparaît peu à peu et inexorablement.

André Lafrenaie

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités