«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

LA CONSTITUANTE DU VENEZUELA

Il faut en tirer des leçons

Tribune libre de Vigile
dimanche 6 août
475 visites 10 messages

Voyez-vous vraiment ce qui se passe au Venezuela présentement ? Si Maduro n’avait pas l’armée derrière lui pour le protéger, il serait déjà mort. Une constituante au Québec serait perturbée autant qu’au Venezuela sinon plus, je ne crois pas que le processus aboutirait. Il n’y a pas d’armée au Québec pour protéger un processus de constituante. Nous n’avons qu’une démocratie de surface et le fédéral (Trudeau) donnerait le feu vert à la CIA pour éliminer les indésirables.

Quand le peuple vote directement sur une constitution, elle entre en vigueur immédiatement après le vote. Et c’est fini, on ne donne pas le temps ni l’occasion d’aller à l’encontre de la volonté du peuple. Nous sommes tellement démocratique au Canada qu’il y aurait des milliers de love-in et du vandalisme dans les bureaux de vote. Si victoire il y aurait, dès le premier mandat, le président serait assassiné pour être remplacé par un pion. Un Johnson (fils) nous promettrait la lune et tout le monde le croirait. Et ensuite, point par point, la constitution serait affaiblie, grugée et sans force.

Une constituante ou constitution ne garantit pas que la démocratie va être acceptée longtemps. Si on veut vraiment que le pouvoir soit entre les mains du peuple, rien ne devrait être au dessus des référendums d’initiatives populaires à tous les paliers de gouvernement, même les accords internationaux signés par n’importe quel vendu ou traître. Et au droit des référendums , le pouvoir d’impeachment, de renverser certains processus, de congédier les traîtres et ceux qui ne respectent pas leurs promesses serait entre les mains du peuple.

Il faut faire attention, pas d’armée et avec une police achetée, vendue, plusieurs Soros sèmeraient la pagaille et nous ne serions pas loin d’une guerre civile. Le Venezuela risque de finir comme le Chili.

Commentaires

  • Gérard Lamontagne, 12 août 07h49

    Imaginez les représailles qui s’en suivraient par la nouvelle administration si jamais le gouvernement Maduro était renversé. On n’a qu’à penser au Chili de Pinochet.

  • Gérard Lamontagne, 11 août 07h39

    Maduro constitue le rempart contre le retour de l’envahissement de l’Amérique du sud par les barbares de la CIA avec ses mercenaires, ses goons et ses terroristes.

    Les USA (avec Exxon , dont l’ex-président est le secrétaire d’état américain) veulent reprendre le contrôle du pétrole qui fut nationalisé par Chavez au profit de la population, de la même façon que l’Hydro-Québec a nationalisé les compagnies d’électricité au Québec au profit de l’ensemble de la population.

    Imaginez un peu, que si la CIA réussit à installer un gouvernement fantoche, les massacres qui auront lieu pour éliminer toute opposition à ce nouveau régime. On n’a qu’à penser à ce qui s’est passé au Chili et dans les autres pays de l’Amérique du sud au temps de l’opération Condor.
    Et ces massacres se passeraient sous l’oeil réjoui de l’ancien secrétaire d’état américain, Henry Kissinger comme ce fut le cas dans le passé.
    Il faut que les journalistes se renseignent , et au lieu de faire de la propagande contre Maduro, informe la population de l’enjeu véritable des révolutionnaires au Venezuela.

  • Marc Labelle, 10 août 18h30

    Le Venezuela a négligé depuis des dizaines d’années la diversification de l’économie en misant sur la rente pétrolière, qui lui a souvent fait faux bond ; le pays est devenu trop dépendant des importations, source majeure de la corruption.

    Il faut rappeler que l’opposition politique, les médias les plus importants et des patrons, soutenus par Washington, ont tenté un coup d’État (raté) en 2002 contre Hugo Chavez qui avait commencé à redresser la situation. Son successeur Nicolas Maduro a été incapable de supprimer la pieuvre de l’oligarchie de l’importation, devenue entretemps à la fois socialiste et capitaliste. Dans cette déliquescence, l’opposition abusive a trouvé sa revanche en devenant majoritaire au Parlement ; le parti bolivarien tente d’y échapper par la constituante, un recours désespéré dans le contexte.

    Pour de plus amples renseignements, consulter l’article du Monde diplomatique, « Venezuela, les raisons du chaos ».

    Bref, le Venezuela se retrouve dans une impasse qui fait saliver les profiteurs antipatriotiques et la « communauté internationale », pardon, l’impérialisme états-unien. Malheureusement, c’est le peuple vénézuélien tout entier qui subit la violence d’une situation où l’exercice de la démocratie est devenu impossible.

    La condition extrême du Venezuela porte à réfléchir sur la mainmise sociétale d’une oligarchie médiatico-économiste globalitaire — quel que soit le parti au pouvoir — qui se moque éperdument de l’impact de son pouvoir tentaculaire sur la sécurité et l’existence des peuples.

  • Gérard Lamontagne, 9 août 16h36

    Le président Maduro a la couenne dure pour résister comme il le fait à la tentative de renversement de son gouvernement que tentent la CIA et le gouvernement américain.
    Ce n’est pas le première tentative de renversement par les USA dans ce pays. À date elles ont toutes échouées.
    L’argument du communisme apporté par JLPM date des années 50, et n’est plus utilisé depuis longtemps contre les pays démocratiques . JLPM est drôlement en retard dans sa compréhension des affaires publiques.
    Si on regarde ce qui s’est passé en Iran, au Chili, le renversement de ces gouvernements démocratiquement élus a donné suite à deux dictatures sanglantes appuyées par les USA.
    J’espère que Dieu accordera à Maduro le savoir faire et l’endurance pour tenir jusqu’à ce que les américains lui laissent la paix.

  • Gaston Carmichael, 9 août 11h28

    Je suis pas mal confus dans de dossier du Vénézuela.

    « Ils ont également condamné « le manque d’élections libres... »

    Maduro n’a-t-il pas été élu démocratiquement ?
    La constituante n’a t’elle pas été élue démocratiquement ?

    « Le Venezuela condamné par 17 pays d’Amérique »

    D’un autre côté, un célèbre vénézuélien de souche appuie sans réserve Maduro :

    http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201708/08/01-5122905-venezuela-maradona-apporte-son-soutien-a-maduro.php

    Est-on en train de nous refaire le coup de la Syrie ou de la Libye ?

  • Jean-Louis Perez-Martel, 8 août 22h13

    De plus, la Constituante du régime totalitaire chaviste est sanctionnée de son illégalité par la plupart des pays d’Amérique :

    Ils ont également condamné « le manque d’élections libres, la violence, la répression et la persécution politique, l’existence de prisonniers politiques ».

    Le Venezuela condamné par 17 pays d’Amérique
    http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201708/08/01-5122839-le-venezuela-condamne-par-17-pays-damerique.php

    ***

    JLPM

  • Gabriel Proulx, 8 août 21h01

    Le Canada n’est pas une démocratie. Plus vite nos compatriotes accepteront ce fait indéniable, plus vite ils recommenceront à considérer sérieusement la sortie de cette oligarchie globaliste anglo-saxonne qu’est le Canada.

    Le Venezuela est un État souverain où le peuple a exprimé sa volonté dans les urnes, sans embûches de la part du gouvernement. C’est surtout l’opposition d’extrême droite libérale, composée de traîtres vendus à une puissance étrangère hostile aux intérêts nationaux du peuple vénézuélien, les États-Unis*, qui cherche à piétiner et à outrepasser les choix démocratiques légitimes de la majorité du peuple, des choix qui ne font pas plaisir aux anciennes élites économiques du pays.

    Il faudra faire attention, à l’avenir, aux nouvelles formes de sabotage contre la volonté du peuple qui seront utilisées par les libéraux, la prochaine fois que nous enlèveront le pouvoir à ces zélotes autoritaires au Québec.

    En passant, le lien de JLPM vers un média français biaisé sur cette question n’apporte aucun argument à ses graves accusations. Vous pouvez aller le lire, cet « article » ne présente aucune preuve. Ce n’est que de la propagande globaliste anti-souverainiste dénuée d’argumentaire crédible. Quant au livre bidon qu’il recommande également, il a déjà été démontré qu’il contient un nombre impressionnant de mensonges et d’exagérations, certaines dénoncées par des co-auteurs du fameux torchon de l’illuminé Stéphane Courtois, comme Nicholas Werth ou Jean-Louis Margolin, en plus d’être complètement hors sujet ici.

    *Les États-Unis, parrains de l’opposition vénézuélienne et de son usage de la violence pour atteindre leurs objectifs politiques, sont les mêmes qui ont supporté, pendant des années, de nombreuses organisations terroristes islamistes, dont la tristement célèbre Al-Qaïda, dans le but de détruire la Syrie, un autre État souverain et laïc qui se trouve sur le chemin des ambitions des maîtres de Washington.

  • Jean-Louis Perez-Martel, 8 août 12h50

    Complément d’information sur le régime socialo-communiste chaviste :

    L’ONU a dénoncé aujourd’hui "un usage excessif de la force" au Venezuela et accusé les forces de sécurité d’être responsables de la mort d’au moins 46 manifestants antigouvernementaux.

    Pour en savoir davantage sur la mafia sanguinaire chaviste, veuillez consulter L’ONU dénonce un « usage excessif de la force » au Venezuela
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/08/08/97001-20170808FILWWW00081-l-onu-denonce-un-usage-excessif-de-la-force-au-venezuela.php

    ***

    JLPM

  • Jean-Louis Perez-Martel, 7 août 21h03

    La mafia socialo-communiste chaviste sera renversée et traduite devant les tribunaux

    « Il y a beaucoup de mécontentement, beaucoup de malaise, le moral est au plus bas car les généraux (de l’armée) sont impliqués dans des actes de corruption et de narcotrafic », a assuré à l’AFP le capitaine Nieto.

    Pour en savoir davantage, lire Venezuela : la loyauté de l’armée en question après une attaque
    http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201708/07/01-5122609-venezuela-la-loyaute-de-larmee-en-question-apres-une-attaque.php

    ***

    JLPM

  • Jean-Louis Perez-Martel, 7 août 18h46

    Le Venezuela ne deviendra pas autre Cuba

    Les meilleures leçons que l’on peut en tirer est de bien connaître l’Histoire du communisme :

    Le Livre noir du communisme
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_noir_du_communisme

    ***

    JLPM

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 715$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 15/08 André Thibault: 5$
  • 15/08 Robert Lecompte: 5$
  • 15/08 Jean-Pierre Lavoie: 100$
  • 9/08 André Lafrenaie: 20$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Gilles Grondin: 200$
  • 9/08 Anonyme: 50$
  • 9/08 Normand McCluskey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités