«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Résister à la culpabilisation généralisée dès qu’il est question d’islamisme n’est plus une coquetterie intellectuelle, il s’agit désormais d’un devoir citoyen.

Les lobbys islamistes chez les Libéraux

L’inquiétante motion M-103

Qui est Iqra Khalid ?

Chronique d’Alexandre Cormier-Denis
mercredi 29 mars
1 786 visites 10 messages

La motion M-103 affirmant que le gouvernement du Canada devait reconnaître le « climat de haine et de peur qui s’installe dans la population » (!) et condamnant « l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémique » a été adoptée par l’ensemble des députés du Parti Libéral du Canada, du NPD, mais également par Michael Chong, candidat à la direction du Parti Conservateur.

Les autres députés conservateurs ainsi que tous les députés du Bloc Québécois ont quant à eux voté contre la motion proposée en décembre dernier par la députée de Mississauga-Erindale, Mme Iqra Khalid.

Devant cette curieuse motion et le débat qu’il déclenche au sein de la population, il est intéressant de se pencher sur le singulier parcours de cette nouvelle députée libérale née au Pakistan en 1986.

De drôles de soutiens

La candidature de Mme Khalid a été ouvertement supportée par un collaborateur de l’Islamic Society of North America (ISNA) dont le statut d’organisme caritatif a été révoqué en 2013 pour cause d’activité liée au financement d’un groupe terroriste. L’ISNA est proche du Jamaat-e-Islami - le Parti islamique en ourdou - un parti politique pakistanais fondé par le grand penseur du renouveau islamiste Mawdoudi.

Le Jamaat-e-Islami est la principale formation politique islamiste du sous-continent indien. Il avait comme objectif initial de former un État islamique sur l’ensemble de l’Inde britannique, soit aujourd’hui le territoire qui recouvre l’Inde, le Pakistan et le Bangladesh. Dans les années 1970 et 1980, il a soutenu la politique d’islamisation du président Zia-Ul-Haq tout en participant activement à la guerre d’Afghanistan par la mise en place de camps d’entraînement pour les moudjahidines.

De nos jours, le parti islamiste recherche à faire appliquer les mœurs islamiques les plus strictes au sein de la société pakistanaise. Officiellement, le parti ne prône pas la violence armée, mais demeure proche des mouvements les plus radicaux de la région, notamment des Talibans afghans et des groupes djihadistes pakistanais.

Mais ce n’est pas tout. Outre le support qu’elle a reçu de l’ISNA et des milieux islamistes de Mississauga, Mme Khalid a un parcours militant extrêmement troublant.

Le militantisme de Mme Khalid

Mme Khalid a été présidente de la Muslim Student Association de l’Université York, association fondée par des membres des Frères musulmans en 1963. Lors d’un évènement prosélyte, la Muslim Student Association a notamment distribué un livre légitimant la violence domestique envers les femmes sous prétexte que « ces femmes peuvent même aimer le fait d’être parfois battues et le prendre comme un signe d’amour et d’attention ».

« These women may even enjoy being beaten at times as a sign of love and concern ». ( ! ! ! )

Mme Khalid a été coordinatrice des communications du Council for the Advancement of Muslim Professionals (CAMP), une association qui se présente comme un réseau de contacts à destination des jeunes diplômés musulmans en Amérique du Nord. Cependant, en y regardant de plus près, on constate que CAMP milite ouvertement pour de nombreuses causes islamistes – par exemple le port du niqab – et entretient des liens avec différentes organisations proche des milieux islamistes, notamment l’ISNA mentionné plus haut.

L’islamisation par le bas

Devant ces faits troublants, il est tout à fait justifié de se demander si par la voix d’Iqra Khalid, la motion M-103 ne procède par d’une volonté des lobbys islamistes de museler toute critique de l’islam politique en instrumentalisant de manière excessive les notions de racisme et de discrimination religieuse « systémique ».

Nous savons d’ailleurs que la notion même d’islamophobie demeure extrêmement problématique, puisqu’elle fut instrumentalisée par le régime de l’Ayatollah Khomeny afin de discréditer toute critique de la Révolution islamique en Iran. Elle sert aujourd’hui à assimiler toute remise en question de l’islam politique à une forme particulière de racisme visant les musulmans.

L’islam politique ou l’islamisme, peut se définir comme une idéologie politique visant à rendre conforme l’ensemble de la société aux préceptes islamiques tant au niveau du droit (fiqh) que des conventions sociales. Certaines organisations islamistes comme les Frères musulmans prônent une « islamisation par le bas », soit l’imposition sournoise des mœurs islamiques au sein de la société afin de préparer le terrain à une prise de pouvoir future.

C’est exactement la stratégie choisie par les Frères musulmans égyptiens depuis les années 1970. Alors que les Frères musulmans renoncèrent à affronter directement le pouvoir politique égyptien, ils menèrent une guerre culturelle visant à imposer les normes islamiques les plus strictes au sein de la population égyptienne. Cette stratégie s’avéra efficace puisque des pratiques considérées comme totalement rétrogrades dans les années 1960, comme par exemple le port du niqab, sont désormais banales aujourd’hui en Égypte.

Malheureusement, le cas égyptien n’est absolument pas isolé et l’ensemble du monde arabo-musulman a vécu une avancée spectaculaire des mouvements islamistes depuis une cinquantaine d’années. En raison de l’immigration massive des populations musulmanes, ce sont désormais les pays occidentaux qui se retrouvent frappés par le même mal.

La complicité politico-médiatique

Rappelons également que si le Parti Libéral du Canada de Justin Trudeau semble infiltré par une élue proche des réseaux islamistes, le Parti Libéral du Québec a pour sa part comme chef Philippe Couillard, un ancien employé de l’Arabie Saoudite, pays connu comme un des plus grands commanditaires de l’islam politique à l’échelle mondiale.

Face à cette collusion plus que troublante entre les politiciens libéraux et les défenseurs de l’islam politique, il est extrêmement inquiétant de constater que les médias de masse ne relèvent pas le danger que représente cette pénétration sournoise des réseaux islamistes au sein de notre société.

Devant le chantage à la « discrimination religieuse systémique » et à l’ « islamophobie », il est urgent que la population québécoise se réveille de la torpeur imposée par le politiquement correcte et fasse comprendre à la classe politique son refus de se voir bâillonné sur la critique de l’islamisme.

Face à la lâcheté d’une partie de la classe politique, il est impératif que le peuple demeure plus combatif que jamais face à la culpabilisation qu’on tente de nous imposer dès que l’on aborde l’épineux sujet de l’islamisation rampante de la société québécoise. Résister à la culpabilisation généralisée dès qu’il est question d’islamisme n’est plus une coquetterie intellectuelle, il s’agit désormais d’un devoir citoyen.

Commentaires

  • J.-F. L., 2 avril 21h12

    - Est-ce possible de savoir exactement ce qu’il en est concernant le presumé APPUI du movement Fethullah Gulen (ce multimillardaire et ses centaines d’écoles et de mosquées) par le BND, en demandant à l’ambassadeur du Canada en Allemagne, Mr Stephan Dion, ce qu’il en pense ?

    (Des Québécois sont actuellement exposés, sans le savoir, à ce réseau , par leur travail.)

    https://www.newsbud.com/2011/01/06/turkish-intel-chief-exposes-cia-operations-via-islamic-group-in-central-asia/

    _ Germany Protects Gülen Movement from Erdogan :

    https://www.newsbud.com/2017/04/01/newsbud-exclusive-germany-protects-gulen-movement-from-erdogan/

  • J. Deslauriers, 2 avril 16h08

    Si M. Trudeau et ses amis étaient si pro-musulmans, je pense qu’il commenceraient par expliquer ce qu’ils ont fait en Libye avec leur F-18.

    En vérité, Power et cie ne les aiment pas les musulmans, ils les détestent et les éliminent au moyen de mercenaires et de companies privées. Les musulmans, ils s’en servent quand cela fait leur affaire. Dégoûtant.

    HYPOCRITES. Criminels. Menteurs. Voleurs. Manipulateurs.
    _

    NATO HAS FAILED LIBYA

    there are, of course, the questions of who exactly are these Libyan militias that are currently … out sub-Saharan Libyans from the coastal region. Libya Dawn is also battling the internationally … Daesh’s fleeing forces would be able to sail from Syria to Libya without the U.S.-led alliance … NATO HAS FAILED LIBYA … that the anti-Daesh Libyan militia controls the entrance to the harbour in Sirte, we are to believe … NATO HAS FAILED IN LIBYA … Libya. The good news spin on these developments is that the Libyan militias battling Daesh are gaining …
    .

    Libya … conflict and a resurgent Taliban in the wake of NATO’s failed 14-year military intervention. Libyans are … President Moammar Gadhafi in October 2011. Ironically, Libyan human traffickers are profiting from their … sail via the Libyan port of Benghazi are Somalis who have endured violent anarchy since the failed U.S … to the interventions in Somalia and Afghanistan, led the NATO charge in Libya and is now bombing …
    .

    ON TARGET : Second Libyan intervention may be needed

    A Libyan rebel walks on past the charred remains of vehicles that were hit by NATO airstrike near … Libya … On Target 2016-03-14 Second intervation in Libya.jpg … the failed state that Libya has become. The French government has put out a call for a second … ON TARGET : Second Libyan intervention may be needed … they created with NATO’s 2011 intervention to topple president Moammar Gadhafi in Libya. A United … Nations report tabled last week indicates that the number of Daesh fighters now in Libya has doubled in … , Daesh is now the most cohesive and co-ordinated military force in Libya. The group claims it is the … .

    On Target : Assad is still a bad guy, but he is not the worst guy

    libya … the street that we began to examine closely who comprised the Libyan rebels. Turns out they were … them in the first place, the NATO-led intervention force turned its back on post-Gadhafi Libya. As … Zine El Abidine Ben Ali from power, followed by armed revolts in Libya, Syria and Bahrain. We were told … the former Libyan rebels turned on each other and plunged that nation into total anarchy, western … Muslim Brotherhood. That was a bad thing. When Libyan president Moammar Gadhafi rallied his loyalists …
    .

    On Target : Terrorism a desperate tactic not promoted by religion

    Libya … administration and has set up shop in Tripoli, the Libyan capital. They have not participated in the UN … . Under the terms of the UN-brokered deal, the elected but impotent Libyan government made no request for … regime in Kabul ? The latest “success” story regarding Libya is that the United Nations has brokered a … cast of characters is a substantial Libyan Daesh contingent estimated to number in the thousands … . Unlike the faceless Libyan administration, Assad may be embattled, but his loyalists continue to …

    http://espritdecorps.ca/search?q=libya

    _

  • Thérèse-Isabelle Saulnier, 30 mars 15h08

    « Nous savons d’ailleurs que la notion même d’islamophobie demeure extrêmement problématique, puisqu’elle fut instrumentalisée par le régime de l’Ayatollah Khomeny afin de discréditer toute critique de la Révolution islamique en Iran. Elle sert aujourd’hui à assimiler toute remise en question de l’islam politique à une forme particulière de racisme visant les musulmans. »

    Bien justement, il me semble que c’est exactement la raison pour laquelle nous ne devons plus utiliser le mot ISLAMOPHOBIE mais bien ISLAMISMOPHOBIE. (Voir ma chronique sur ce mot.)

  • Anne-Marie Gélinas, 29 mars 23h27

    Les Islamistes choisissent de s’établir dans les pays où ils pourront s’épanouir avec le moins d’entraves.

    Ce qui est insultant avec la motion contre l’islamophobie, dont le but est de devenir une loi contre toutes les formes d’islamophobie (cela a été voté au dernier congrès du PLC à Winnipeg, c’est qu’outre le fait que les religions et leurs pratiquants sont déjà protégés par la loi 319 contre la propagande haineuse, il y a un amendement dans celle-ci qui permet le discours religieux si il est motivé par une foi profonde.

    Ce qui explique pourquoi, malgré les nombreuses plaintes, aucune accusation n’a jamais été porté contre un religieux ou une organisation religieuse pour appel au meurtre etc.

    Si cet amendement était abrogé, le Canada et le Québec deviendraient du coup des terres beaucoup moins attrayantes pour les radicaux.

    Il serait extrêmement contreproductif pour eux d’avoir à payer systématiquement des amendes ou à se retrouver en prison.

    Parce que je sais que les gens ont de la difficulté à croire que cet amendement existe vraiment, je vous en met un extrait ici, vous pouvez contre-vérifier avec le code criminel Canadien

    PS. : Je vous invite à copier cette image et à faire circuler cette information. Trop de gens l’ignorent et c’est un véritable scandale

  • Georges Tremblay, 29 mars 16h15

    "Devant ces faits troublants, il est tout à fait justifié de se demander si par la voix d’Iqra Khalid, la motion M-103 ne procède par d’une volonté des lobbys islamistes de museler toute critique de l’islam politique en instrumentalisant de manière excessive les notions de racisme et de discrimination religieuse « systémique »." - Alexandre Cormier-Denis

    Les groupes islamistes auraient donc au Canada une omnipotence qui rend si impuissants tous les autres groupes religieux et politiques qu’ils sont réduits à voter contre leur gré pour des lois fascistes.

    Non. Les groupes islamistes ne possèdent pas cette "volonté" divine qui déplace les rocheuses canadiennes. Les groupes islamistes sont simplement le bouc émissaire sur lequel les Québécois peuvent frapper. C’est le prix que les islamistes payent en échange de portes ouvertes.

    Cette loi sert surtout à protéger les institutions religieuses officielles de l’État fédéral canadien et du Commonwealth, c’est à dire l’Église Anglicane et l’État d’Israël, d’une charte de laïcité au Québec qui entraînerait une vague de laïcité dans le ROC.

    L’Islam permet donc de canaliser la colère du peuple sur un bouc émissaire qui devient la cause et donc l’objet de la solution.

    Lisée monte déjà sur son Rossinante pour nous guider contre les moulins.

  • yves corbeil, 29 mars 13h33

    Un commentaire d’un intervenant du devoir qui porte vraiment à réfléchir et qui devrait être lu par tous ceux qui ont de la difficulté à réfléchir sur notre situation de peuple à genoux.

    « La volonté assimilatrice du Canada anglais est le fondement de la création de l’État national canadien.

    Pendant des générations, les anglophones du Canada ont appris à l’école que la France a peuplé la Nouvelle France de bagnards et de prostituées. Voilà l’origine du mépris à notre égard.

    De plus, on ne peut comprendre l’histoire du Canada sans tenir compte de la volonté du pouvoir politique et économique d’Ottawa et de Bay Street d’anéantir à la fois les peuples autochtones et le Québec.

    À titre d’exemple, aux États-Unis, il serait impensable que les États du Nord adoptent une constitution et l’imposent aux États du Sud.

    Si la Grande-Bretagne devait se doter d’une constitution formelle, on verrait mal les Lords anglais imposer un texte constitutionnel aux Écossais et aux Gallois.

    Pourtant, l’État colonial canadien a adopté une nouvelle constitution sans le Québec, à l’issue d’une séance ultime de négociation à laquelle nous n’avons même pas été invités.

    Pourquoi ? Parce que le gouvernement fédéral est l’héritier du pouvoir colonial britannique. Or on ne demande pas l’avis d’une colonie quand vient le temps de décider de l’avenir d’une nation impériale.

    Voilà également pourquoi l’article 23 de la Canadian Constitution prescrit l’extinction du peuple québécois. Pour les mêmes raisons que les pensionnats autochtones.

    Tout comme la femme battue ne peut se libérer qu’en affrontant son oppresseur, le Québec ne peut être lui-même qu’en suscitant la colère du Canada anglais. »

    On va-tu finir par comprendre le dessein des anglais et des Trudeau de ce pays qui n’est pas le nôtre tel qu’il est. On va-tu finir par le faire notre pays et se tenir debout tous ensemble face à eux l’autre bord.

    Oui, je le crois car la liberté c’est pour tous les peuples et que c’est seulement les perdants qui baissent les bras et demeurent à genoux, pis ça c’est certainement québécois.

  • Jean-Yves Papineau, 29 mars 13h29

    Depuis la motion sans pré-avis et sans débat, votée à l’unanimité !!!! telle que proposée par Françoise David à l’Assemblée nationale, les québécois voudraient bien comprendre la signification exacte de « islamophobie ». La chambre de l’Ontario n’a pas fait mieux et c’est au tour d’Ottawa de naviguer dans le noir et la partisanerie faute de bonne définition du sujet et de sa sémantique pleine de pièges.
    Je crois que peu de Québécois connaissent l’historiographie de l’islam à part les victoires de l’Occident pour arrêter l’islamisation de l’Europe : la flotte chrétienne à Lépante, Roland à Roncevaux, Isabelle la Catholique en Espagne, Charles Martel à Poitiers, le roi polonais Jean Sobieski à Vienne pour arrêter les Ottomans, etc.
    On enseigne mal l’histoire du Québec et encore moins bien l’histoire universelle, si bien que les Québécois sont très dépourvus quand le débat actuel tourne autour de l’Islam, pacifique ou conquérant. Il est en effet difficile de trouver des sources fiables car elles sont immédiatement cataloguées islamophobes, racistes et autres épithètes qui visent à bâillonner le débat et à camoufler la réalité.
    Dans l’esprit des Lumières, j’aimerais contribuer une publication, au titre racoleur de "l’Islam pour les nuls", plutôt descriptive qu’analytique, dont l’exégèse, américaine (islam for dummies) et française, m’a semblé fiable : 384 pages, format poche, $19.95

    Après que ce texte soit refusé par notre cher Le Devoir, j’ai lu avec plaisir que le Washington Post a publié un article intitulé : Canada’s Parliament wants to fight Islamophobia by killing free speech. Cherchez l’erreur !!!!

  • yves corbeil, 29 mars 13h18

    Et dans la chronique de Mme Pelletier, nous avons aussi droit à la rectitude féministe extrême comme comparaison.

    « D’ailleurs, des termes comme « mentalement aliéné » — la première salve de l’auteur à l’endroit du Québec — ne vous rappellent-ils pas quelque chose ? C’est précisément le type d’insultes utilisées lors de violence conjugale. T’es une maudite folle, tu vaux rien, tu me gâches l’existence… Les mots peuvent varier, mais l’intention est toujours la même : humilier au maximum, mais de telle sorte que la victime se sente coupable et l’agresseur, grandi. C’est lui qui est généreux et raisonnable, après tout, lui qui peut nous montrer comment réintégrer le droit chemin. Comme le texte de Potter, c’est d’une malhonnêteté intellectuelle ahurissante et une façon éhontée de manipuler une situation. C’est aussi un discours qui dénote qu’il y a déjà eu de bons sentiments, c’est pourquoi ils sont si mauvais aujourd’hui. Amour-haine, disent les psy. »

    Tous le monde dans le même panier sans distinction aucune, pourquoi de tel propos quand on veut gaver le patient. Il y a pas un nom qui fini par phobe pour ça.

    « Comme le texte de Potter, c’est d’une malhonnêteté intellectuelle ahurissante et une façon éhontée de manipuler une situation » On change le Potter pour Pelletier et le message est le même.

    Manipulation, hystérie, folie, déviance c’est aussi un peu tout cela le lavement de cerveau que certains appliquent comme doctrine, tranquillement, patiemment, méthodiquement ça lessive le cerveau de plusieurs.

    On va-tu finir par le faire notre pays et y appliquer une charte des valeurs qui va nous mettre à l’abris de ces déviants qui sévissent sans prix à payer.

  • Alain Raby, 29 mars 11h12

    Non à l’islamismophilie ! Non à l’islamismo folie !

  • yves corbeil, 29 mars 10h25

    De façon a donné encore plus de crédibilité à tes interventions, je suggère que tu y joigne des liens internet. Ainsi, les sceptiques n’en seront que plus confondu avec leurs croyances aveugles.

    Toutes ces choses doivent-être mentionner pour que la population sachent qui la gouverne vraiment et où ont veut la conduire à moyen et long terme.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Islam politique
Allahou akbar ? Peut-être. Mais pas dans l’espace public

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités