«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

AMF, PCAA et CDPQ

L’inquiétant silence de Jean St-Gelais

Billet — Louis Lapointe
mercredi 6 novembre 2013
1 459 visites

L’actuel secrétaire général du gouvernement du Québec, Jean St-Gelais, est le PDG de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui a déclenché l’enquête sur la vente de PCAA qui a eu lieu au Québec en août 2007.

« L’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis sur pied une enquête sur la vente de papier commercial qui a eu lieu au Québec dans les semaines précédant la crise survenue en août 2007, a déclaré hier le p.-d.g. de l’organisme réglementaire.

« Au terme de notre enquête, nous verrons si des suites administratives ou juridiques sont nécessaires », a dit Jean St-Gelais lors d’une allocution devant le Cercle de la finance internationale de Montréal qui a porté sur les crises financières et la lutte au crime économique. Il n’a offert aucun détail. » PCAA - L’AMF enquête sur le papier commercial, Le Devoir, le 11 septembre 2008.

Fait étonnant, Andrew McIntosh, du Journal de Montréal, nous en apprend plus aujourd’hui, que l’AMF à l’époque, sur ce qui s’est passé à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en août 2007.

« Des enregistrements jamais rendus publics de conversations téléphoniques entre des gestionnaires de fonds impliqués dans la débandade des papiers commerciaux, qui a entraîné la disparition de quelque 40 milliards $ du bas de laine des Québécois, il y a cinq ans, laissent entendre que la Caisse de dépôt et placement du Québec a contribué à sa propre perte durant cette crise.

Notre Bureau d’enquête a réussi à mettre la main sur ces enregistrements inédits et tenus secrets jusqu’ici, qui jettent un éclairage nouveau sur une crise sur laquelle le gouvernement libéral de l’époque a trop rapidement enquêté, malgré l’immense impact pour les épargnants québécois.

Encore aujourd’hui, l’Autorité des marchés financiers du Québec (AMF) refuse même de confirmer l’existence de ces enregistrements. » Des enregistrements font mal paraître la Caisse de dépôt, Le Journal de Montréal , le 6 novembre 2013.

À l’image de Michael Sabia, président de la CDPQ, Jean St-Gelais préfèrerait probablement regarder droit devant et conserver le silence au sujet de l’AMF, les PCAA et la CDPQ. Pourquoi garder secrètes des informations qui sont manifestement d’intérêt public ?

« La Caisse de dépôt et placement du Québec n’est nullement intéressée à faire la lumière sur les pertes financières records de plusieurs milliards enregistrées par l’institution en 2008.

Le président de la Caisse, Michael Sabia, a dit hier que seul l’avenir l’intéressait, à l’occasion de l’étude en commission parlementaire du rapport annuel 2009 de l’organisme, qui est en pleine restructuration à la suite de pertes de 40 milliards, soit 25 % de son actif, l’année précédente.

L’opposition péquiste est revenue à la charge pour demander une enquête sur les pertes de la Caisse en 2008, dont celles de 13 milliards subies lors de l’achat de papier commercial adossé à des actifs non bancaires (PCAA). La Caisse a acquis près de la moitié de tous ces PCAA contenant des produits financiers toxiques.

Jamais n’a-t-on su pourquoi la Caisse avait connu des pertes beaucoup plus importantes que les autres institutions semblables du pays. » Sabia refuse d’enquêter sur les pertes records de la Caisse, Le Devoir, le 26 mai 2010.

Maintenant qu’elle est première ministre et pourrait avoir réponse à toutes ses questions, Pauline Marois préfèrera-t-elle, elle aussi, regarder droit devant ?

Difficile lorsqu’on ferme les yeux !

***

Sur le même sujet :

Fermer les yeux

Question d’intégrité

Secrets d’état et secret de famille

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités