«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’inefficacité prévisible de l’upac, par la jurisprudence

Au royaume du bonbon !

Tribune libre de Vigile
mercredi 6 juillet 2016
482 visites 1 message

L’ancienne vice-présidente du groupe Roche, France Michaud, a été condamnée mercredi, au palais de justice de Joliette, à 18 mois d’emprisonnement pour sa participation à un stratagème d’octroi et de partage de contrats publics en lien avec l’usine de traitement des eaux de Boisbriand.

Accusée de fraude, de complot pour fraude, d’abus de confiance et d’aide à l’abus de confiance, elle avait été reconnue coupable pour tous les chefs d’accusation dont elle faisait l’objet, sauf un, le 15 septembre dernier.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/07/06/lex-vice-presidente-de-roche-france-michaud-ecope-de-18-mois-de-prison_n_10842474.html

Encore une sentence ’bonbon’ pour un crime économique, sans violence physique. Toujours le même refrain pour des individus reconnue coupable d’avoir de sérieux problèmes entre les oreilles question de moralité et de valeur humaine. Et au vus de l’ampleur qu’a le phénomène en nombre et en temps, nous pouvons conclure que le système judiciaire actuel ne fait plus réfléchir beaucoup de gens sur les conséquences de leur geste. Même la saisie des avoirs liés à ces crimes n’a pas d’effets très concrets.

De plus, les circonstance actuel favorisant la libération conditionnelle, 18 mois seras possiblement réduit à six mois, raison de plus d’être effrayé, whoooohhh ! Qu’est-ce six mois sur une carrière de quarante ans, dans un poste de cette nature. Certain vont me dire que le fait que les personnes soit accusé au criminel et reconnu coupable, dissuade certaine personne de les embauchés. M. Mme, respectueusement je vous dit, dans vos rêves seulement, les ’tizamis’ ça sert à ça, non !

Je me demande si l’on ne pourrait pas légiféré sur des sentences qui ferais réfléchir d’avantage les individus sur les faits d’occupé un poste de ce genre, est un privilège au sien des sociétés. Ma proposition est la suivante, pas de peine de prison (déjà surchargé) pour des crimes de fraudes, corruption, etc. J’opterais plutôt pour une sentence qui condamnerais ces personnes à un travail n’ayant aucun avec l’administration, la gestion, ainsi de suite. Autrement dit, boite à lunch, carte de punch et regarder passé des produits sur une ligne de production et ce jusqu’à leur retraite. Création d’un site pour les employeurs contenants les noms des personnes reconnues coupables, donc non ligibles à occupé se genre de poste. Quand à moi, je suis persuadé qu’ils y a des travailleurs sur les lignes de production qui mérite beaucoup plus notre confiance et considérerais leur nouvel emploi pour ce qu’il est, un privilège. Ce que les petits magouilleurs semble avoir oublier. On protège la société ou on ne la protège pas. Et la présomption d’innocence ne tient plus car ils ont été déclarer coupable, une seconde chance, très bien mais avec un emplois qui ne te permet plus de fourrer la société.

Avec les coût exorbitant reliés à ces enquêtes, nous somme en droit d’exiger plus que du bonbon !

Commentaires

  • André Gignac, 7 juillet 2016 11h40

    Monsieur Monty

    D’accord à 100% avec votre texte ! Et le cynisme envers la classe politique diminuerait de beaucoup et plus de personnes retourneraient voter aux élections, c’est idéaliste dirons certains, bon ! Actuellement, les Québécois ne réagissent plus à RIEN même pas au scandale d’Anticosti. De plus, nous n’avons aucun support des dirigeants du PQ, tout est bloqué.

    Le peuple préfère les scandales, la corruption à l’indépendance, à la prise en mains de son destin. Où sont les vrais leaders au Québec ? Il faut sortir au plus sacrant de ce fatalisme collectif, de ce merdier de Couillard dans lequel nous sommes enlisés jusqu’au cou, ça urge ! Il faut provoquer les évènements afin que les choses commencent à bouger, à changer sinon nous atteindrons le point de non retour avec cette immigration massive et le multiculturalisme à la sauce "canadian". ÊTRE OU NE PAS ÊTRE ? Voilà la vraie question !

    André Gignac 7/6/16

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
440$  1%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 12/01 Gilles Longtin: 50$
  • 11/01 Henri Marineau : 25$
  • 10/01 Majella D'Anjou: 100$
  • 9/01 Marc Huber: 40$
  • 9/01 Claude Viger: 40$
  • 9/01 Sylvain Bolduc: 10$
  • 9/01 Ludovic Marin: 10$
  • 9/01 Gilles Dionne: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités