«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Le cadeau de Harper au raciste John A. Macdonald

Avant l’invention du terme « nettoyage ethnique »

L’immigration « sélective » sous John A. Macdonald

Tribune libre de Vigile
jeudi 13 février 2014
1 828 visites 3 messages

Lorsque le gouvernement Harper a annoncé qu’il avait décidé de donner le nom de Sir John A. Macdonald Parkway à la Promenade de la rivière de Outaouais à Ottawa en 2012, il a déclenché une controverse qui se poursuit encore aujourd’hui. Cette décision a poussé l’historien Timothy Stanley a écrire à deux quotidiens, l’Ottawa Citizen et le Regina Leader Post, un texte lapidaire intitulé « John A. Macdonald voulait un Canada aryen ».

Le magazine Maclean’s a par la suite publié le texte de Stanley sous le titre « Was John A Macdonald a white supremacist ? ». Stanley rappelle qu’en 1885, Macdonald déclare à la Chambre des communes que « si les Chinois ne sont pas exclus du Canada, le caractère aryen de l’avenir de l’Amérique britannique du Nord sera détruit ».

C’est en effet en 1885, l’année du massacre des Métis à Batoche et de la pendaison de Louis Riel, que Macdonald intègre dans l’« Electoral Franchise Act » le retrait du droit de vote de toute personne de race mongole ou chinoise afin de s’assurer qu’elles n’en viennent à contrôler le vote de cette province (la Colombie-britannique) toute entière et que leur représentants chinois n’imposent à la Chambre ce qu’il appelait « des principes asiatiques, des immoralités et des excentricités…odieuses du point de vue de la race aryenne et des principes aryens ».

Macdonald déclare qu’à ses yeux, « l’immigrant chinois est un étranger en terre étrangère…il n’a pas d’intérêt commun avec nous…il n’a pas d’instincts britanniques, de sentiments ou d’aspirations britanniques, et ne devrait donc pas pouvoir voter ». Il ajoute plus tard que les « les racines aryennes ne se fusionneront pas sainement aux Africains ou Asiatiques et que le croisement de ces races, comme le croisement d’un chien et d’un renard, n’est pas réalisable, il ne peut être et ne sera jamais ».

On pourrait aussi parler de la dureté de Macdonald à l’égard des Métis et de son mutisme lorsqu’il aurait pu désavouer les lois provinciales successives abolissant les écoles catholiques françaises partout au Canada anglais de 1870 au milieu du 20e siècle. Un professeur de l’université Carleton, Stephen Azzi, a pour sa part accusé Macdonald d’avoir affamé les Autochtones et dépossédé les Métis du Manitoba, les poussant à l’insurrection de 1870. Il voulait les pendre « pour convaincre l’homme rouge que c’est l’homme blanc qui gouverne ». Et pendu ils furent, de conclure ,le professeur Azzi.

source : Journal Le Patriote

Commentaires

  • Francis Déry, 24 février 2014 20h12

    Est-ce que JA MacDonald a utilisé le terme "Aryen" ?
    J’en doute fort. Il n’était utilisé que par des linguistes qui voyaient des liens entre les différentes langues d’Europe et du sous-continent indien. Grosso-modo, il est l’équivalent du terme "indo-européen".

    Le linguiste allemand, Max Müller, écrivit en 1888 :"an ethnologist who speaks of Aryan race, Aryan blood, Aryan eyes and hair, is as great a sinner as a linguist who speaks of a dolichocephalic dictionary or a brachycephalic grammar,"
    F. Max Müller, Biographies of Words and the Home of the Aryas (1888), Kessinger Publishing reprint, 2004, p. 120 ;

    C’est H.G. Wells qui a popularisé cette appellation en sous-entendant une race originelle pour la langue indo-européenne en 1922, dans son œuvre, A Short History of the World.

    Les Finnois et les Hongrois (ainsi que les Basques) sont exclus de ce groupe. Mais ils sont bel et bien Européens.

    Les Finnois, à l’instar des Scandinaves, étaient favorisés pour l’immigration. MacDonald est plutôt un Orangiste. L’idéologie raciale de ce temps, c’est l’Anglo-Israélisme. Les Calvinistes croyaient que les peuples du Nord descendaient des tribus éparpillés d’Israël.
    http://en.wikipedia.org/wiki/British_Israelism

    L’important, ce sont des Blancs, Protestants de préférence.
    Les Allemands servaient de réservoir de population, d’abord comme mercenaires, puis de paysans. Mais l’unification sous la Prusse a changé la donne. Et dès la fin du 19e siècle, les intellectuels anglais parlent de détruire l’Allemagne qui est une puissance montante, commençant à s’imposer en Afrique et en Asie (Chine et Pacifique). Ils n’ont pas pardonné l’aide allemande aux Boers.

    Le suprémacisme anglais est fondé sur la prédestination (élection divine) tel que conçue dans l’Ancien Testament. Les Allemands parlent des Aryens comme l’antique race de Thulé décrite par Gobineau et Evola, mère de multiples civilisations dont l’héritage se répand dans les autres races. Les expéditions de l’Ahnenerbe servaient à retracer son histoire et Thor Heyerdahl a suivi dans cette voie. Le Japon étant un défi à cette conception, le statut d’Aryens de l’Est fut créé pour les Japonais. Ce qui fut majeur puisque le Japon a brisé son alliance avec les Anglais et quitté la SDN parce que les vainqueurs de la Grande Guerre ne reconnaissait pas le principe d’égalité des races.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_l%27%C3%A9galit%C3%A9_des_races

  • lison, 16 février 2014 21h05

    A part la séquence des métis et M. Riel, on pourrait inverser votre texte et le rapporter a la Chine.

    La Chine n’accepte aucun immigrant d’aucune nationalité sur son territoire, même pour un époux ou une épouse d’une autre nationalité, la citoyenneté est refusée.
    J’ai aussi lu ; Qu’un enfant issu d’une union, entre une autre nationalité et un ou une citoyenne chinoise, les chinois refusent la citoyenneté chinoise a l’enfant.

    Les Chinois sont très patriotiques pour leur pays.

    La Chine exige de ses concitoyens expatriés, qu’ils travaillent pour leur pays, la CHINE, que se soient pour l’espionnage et autres, comme ; acheter des terres agricoles et des terres pour les métaux rares, etc..

    Si les Chinois achète une mine par exemple, peu importe le pays dans le monde, ils vont exiger que les travailleurs soient des Chinois, cela se passe ici même au Canada.

    Ici, au Québec et au Canada, et partout en Occident, nous donnons et nous cédons gratuitement nos nations et nos citoyennetés a toutes les peuplades de la terre, et le pire,...le plus absurde, nous en tirons une fierté malsaine.

  • Gilles, 14 février 2014 12h29

    je ne pense pas que cet objectif ait été abandonné. Il a simplement changé de visage. Le multiculturalisme est une politique temporaire.

    Il s’agissait d’abord de neutraliser les grenouilles. Après, à long terme, c’est un Canada aryen qui va finir par ressurgir et s’imposer. Avant de disparaître.

    Mais nous, nous serons morts mon frère...

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Canada - Une image en déclin
Le « plusse meilleur » pays au monde ?


Regardez bien cette photo. Le protocole exigerait que Crystia Freeland, en robe rouge assise entre Stéphane Dion et Justin Trudeau, soit debout quelque part au second rang. Que fait-elle assise au premier rang ? Pourquoi est-elle là ?

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités