«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’Expo 67 et la prétendue xénophobie des Québécois

Tribune libre de Vigile
lundi 8 mai
348 visites 6 messages

C’est à bon droit que les Québécois célèbrent avec fierté le 50e anniversaire de l’Expo 67. Il s’agit d’une belle et grande réussite dont ils ont toutes les raisons de s’enorgueillir. En six mois, l’Expo 67 a accueilli plus de 54 millions de visiteurs qui sont repartis ravis de cette expérience exceptionnelle. Opération réussie.

À mon avis, il conviendrait aussi de souligner qu’une bonne partie de ces 54 millions de visiteurs étaient des étrangers, des non-Québécois dirons-nous, et que les Québécois les ont accueillis très chaleureusement, sans aucun incident raciste ou xénophobe. Aucun.

J’ai travaillé à la préparation de l’Expo 67, à partir de 1965. J’étais chargé de relations publiques. J’avais dans mes dossiers les pays de la Place d’Afrique — composés en grande partie de Noirs — et ceux du bloc soviétique — des « méchants communisses » — et jamais je n’ai entendu un seul de leurs représentants, avec lesquels j’avais des relations de travail directes et chaleureuses, formuler la moindre plainte. S’il y avait eu un problème, un seul, nous en aurions été informés immédiatement. Les services de sécurité aussi, bien entendu. Et les médias auraient fait leur travail. Il n’y a rien eu. Rien que du positif.

Lors de la célébration de l’Expo 67 au théâtre Maisonneuve la semaine dernière, j’ai vérifié auprès d’ex-collègues des relations publiques et de certains de la sécurité et ils confirment mon souvenir. Nous n’avons eu aucun incident raciste ou xénophobe à l’Expo 67. Pas même une seule plainte. Les seules craintes que nous avons eues sur le plan de la sécurité ne relevaient pas du danger ou de la menace, mais de l’enthousiasme exubérant de l’accueil faits à certains invités étrangers ; par exemple Eartha Kitt, Léopold Sedar Senghor ou Ravi Shankar.

Alors, que conclure ? Comment peut-on concilier cette expérience exceptionnelle, ces faits bien réels, ces millions d’étrangers accueillis chaleureusement, avec les accusations de xénophobie lancées maintenant contre les Québécois ? Serait-ce qu’en 50 ans la tradition d’accueil et d’hospitalité des Québécois a disparu subitement ? Qu’il y aurait eu un revirement inexpliqué d’une génération à l’autre ? Ne serait-ce pas plutôt parce que ces accusations de xénophobie ne correspondent en rien à la réalité historique et ne sont que du dénigrement, lui-même bien ethnique (du « Québec bashing »), orchestré par quelques-uns à des fins inavouables ?

André Sirois
Avocat auprès de l’ONU
New York

Commentaires

  • Pierre Bourassa, 10 mai 18h33

    Quelle belle réussite.Moi aussi j’y étais.Étudiant,ce fut le plus bel emploi d’été de ma vie.
    1 photo souvenir.

    JPEG - 888.4 ko
  • Marcel Haché, 10 mai 07h59

    Puisque Nous vivons désormais dans une société multiculturelle, c’est-à-dire multi-conflictuelle, tous les gouvernements québécois, souverainistes aussi bien que fédéralistes, pourraient faire un millage d’enfer s’ils pouvaient seulement concevoir que le mot « Réciprocité » est bel et bien un mot français.

    Les péquisteux, en particulier, s’ils renouaient avec cette idée qui a déjà été dans l’air que respirait le gouvernement Lévesque, cesseraient enfin de parler des deux côtés de la bouche …eh oui, eh oui, l’Indépendance n’ayant jamais été espérée ni par ni surtout pour l’électorat du West Island. Bien au contraire…On jase.

  • Yves Corbeil, 9 mai 17h33

    Merci M.Sirois,

    Nous le savons qu’on est pas xénophobe ou raciste. Quelques individus ne sont pas l’image d’une entière population et des gens comme ça il y en a partout.

    Par contre dans l’autre solitude, leur façon (les autorités) de traiter les francophones laisse perplexe sur leur vrai nature. Imaginez un instant si on faisait subir le même sort à nos concitoyens anglophones et allophones. J’ose même pas penser ce qu’ils diraient de nous. Ils nous traitent déjà de la sorte et on n’agit même pas comme ça.

    Peut-être devrions-nous commencé à penser à l’avenir de nos enfants et renforcir la loi 101 et surtout s’assurer que tous les nouveaux arrivants fonctionnent en français au Québec. Le bilinguisme c’est un plus dans une société mais le français c’est un ’’must’’ dans la nôtre et à l’école ça doit se passer en français jusqu’à l’université.

  • A.Cosentino, 8 mai 23h05

    Nul besoin de se justifier M.Sirois.

    Les accusations de racisme ne sont qu’une tactique politique pour museler et culpabiliser les québécois, rendant tout processus d’affirmation de soit collectif mal perçu dans l’opinion médiatisé de la société du spectacle.

    Voici un extrait du bouquin de Victor OstrovskyMossad : Un agent des services secrets israéliens parle.

    « Nous prîmes les informations des Anglais très au sérieux, mais tout le monde dans le service pensait qu’ils avaient été influencés par la « Garce », nom dont le Mossad affublait Margaret Thatcher, étiquetée une fois pour toute comme antisémite. Les prises de position n’étaient jamais analysées en fonction de critères politiques, on se demandait simplement : « Est-ce bon pour les juifs ? », et si la réponse était négative, les gens étaient catalogué antisémites, que le jugement fût mérité ou pas. »

    Les caractères gras sont de moi.

    Ce procédé accusatoire est le même pour tout groupe qui veut museler toute critique constructive.

    La critique d’Israël = Antisémitisme

    La critique de l’Arabie Saoudite, des Imams radicaux = Islamophobie

    La critique de l’immigration massive, de politique économique mondialiste, du multiculturalisme = Xénophobie racisme fermeture sur soit.

    Les maîtres du monde ont érigé un véritable totalitarisme ou toute remise en cause du système est une menace qui doit être écrasé et discrédité. Par la branche médiatique qui sert de relais de la volonté officielle. Tous doivent suivre le dogme et ses grands prêtres au nom du tout puissant marché dont les lois recouvre la planète.

    Véritable régime de la culture globale, la « World Culture ».

    Cette nouvelle chasse aux sorcières Libérale de racisme systémique est évidemment une tactique de culpabilisation et d’écrasement pour empêcher toute remise en question des seuil d’immigration au Québec. Mais plus en profondeur empêcher toute prise de conscience nationale, d’amour de soit, de connaissance de soit, mais également d’ouverture sur d’autres peuples aliénés eux aussi par les politiques destructrice mondialistes. Cette commande viens d’en haut, elle s’inscrit dans la guerre contre ceux qui questionnent et s’opposent au système global.

    Un p’tit attentat dans une mosquée pour confirmer le soit disant racisme et l’islamophobie des québécois, et fomenter une haine artificielle entre deux communautés...Pourquoi pas. Le tout sera bien récupéré par tout les lobbys qui ne sont que des acteurs dans le spectacles (qui ne parlent aucunement au nom des communautés qu’il prétendent représenter) Ce ne serait pas la première foi que les services se servent d’un pauvre type pour le pousser à commettre des actes « terroristes ». C’est monnaie courante, un modus opérandi des services

    http://www.ledevoir.com/societe/justice/476661/complot-terroriste-en-colombie-britannique-la-police-a-piege-le-couple-accuse-tranche-la-cour

    Donc non M.Sirois ne vous justifiez pas. Les québécois ne sont pas plus ni moins racistes que n’importe quel autre peuple.

    Plus des gens comme vous se justifierons, plus ceci servira de preuves de culpabilité pour le spectacle et donnera de la force pour tordre le bras des soit disant élites qui nous servent de porte parole.

    Regardez comment Lisée se contorsionne pour « dédiaboliser » le PQ. Probablement un agent double comme Bouchard. Le but étant de purger tout les patriotes du parti et les obliger à se refonder sous une autre bannière qui sera facilement taxé de radicale et d’extrême droite, marginalisant sont discourt.

    PS : Regardez bien comment toute cette mascarade du racisme systémique fera les choux gras de la caste médiatique au moment même ou elle devra parler des magouilles libérales, juste avant les élections de 2018.

  • Jean Claude Pomerleau, 8 mai 21h43

    Oui il y a du racisme systémique au Québec.

    Celui des anglo-saxons contre nous depuis plus de 250 ans. Et que, ni QS ni le PLQ, ne dénoncent, préférant placer la victime dans la boite des accusés.

    Québec solidaire des... libéraux.

    Jean Claude Pomerleau

  • Marcel Haché, 8 mai 06h54

    Vous avez parfaitement raison, André Sirois. Zéro racisme à Expo 67. J’y ai travaillé itou. Une formidable atmosphère.

    C’est tout le Québec qui était à l’Expo, pas seulement Montréal. Et « Quand tu viendras… » reste encore aujourd’hui l’hymne magnifique, encore au cœur de toute une génération qui a été trahie.

    Eh oui, hélas, déjà en 1967, on jase là... quelques têtes fêlées trouvaient que Nous étions tissés beaucoup trop serrés. Le père de l’actuel premier ministre canadien fut alors un redoutable anti-tissé-serré. C’est cette même tête fêlée qui Nous imposera plus tard, au cours de son règne anti-Québec, on jase encore… que Nous vivions dans une société radicalement moins tissée-serrée et de plus en plus multiculturelle, de fait de plus en plus multi-conflictuelle. Salutations.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités