«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Encore une gaffe de PeeWee

Justin Trudeau regrette ses propos sur Patrick Brazeau

mardi 1er août

Le premier ministre Justin Trudeau dit regretter les commentaires qu’il a faits au sujet du sénateur Patrick Brazeau dans une récente entrevue accordée au magazine Rolling Stone.

Des militants autochtones ont dénoncé les propos de M. Trudeau rapportés dans le numéro d’août du magazine américain. Il a parlé de M. Brazeau comme d’un « sénateur dur à cuire et pugnace issu d’une communauté autochtone ».

Les commentaires de M. Trudeau faisaient référence à sa victoire, en 2012, dans un combat de boxe contre M. Brazeau ayant servi à recueillir des fonds pour une oeuvre de charité. Patrick Brazeau est originaire de la réserve algonquine de Kitigan Zibi, au Québec.

En entrevue avec la station CBC Radio One, à Vancouver, M. Trudeau a dit regretter son choix de mots pour décrire le sénateur.

> Lire la suite de l’article sur La Presse


Suggérer cet article par courriel
Les tribulations de Justin « Pee-Wee » Trudeau
    Premier ministre ? Vraiment ?

    Financement de Vigile

    N’hésitez pas à contribuer à sa production

    Joignez-vous aux Amis de Vigile

    Objectif 2017: 60 000$
    12 920$  22%
    Paiement en ligne
    Don récurrent

    Contributions récentes :

    • 23/08 André Lepage: 5$
    • 23/08 Éric Haddad: 5$
    • 22/08 Pierre Cournoyer: 50$
    • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
    • 20/08 Marius Morin: 25$
    • 20/08 Jean Lussier: 5$
    • 20/08 Carole Smith: 5$
    • 19/08 Alain Tousignant: 5$

    Toutes les contributions

    Merci beaucoup!

    Publicités