«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

La revanche des berceaux africains

Journée de la francophonie : le français première langue au monde en 2050 devant l’anglais

mardi 21 mars


C’est un fait méconnu : le français se porte bien, n’en déplaise aux déclinistes. Et la langue se développe d’elle-même, sans l’aide des organisations, en raison de l’explosion démographique des pays africains francophones.

En 2050, la population francophone devrait atteindre quelque 750 millions de locuteurs. La langue française supplanterait ainsi non seulement l’anglais mais aussi le mandarin. Cette estimation se base sur les statistiques de l’Institut national des Etudes démographiques, selon lequel la population africaine passera de 800 millions actuellement à 4,5 milliards de personnes en 2100. Une étude de la banque Natixis a fait le calcul en 2014 : si 3% de la population mondiale parle aujourd’hui le français, ce chiffre atteindra 8% en 2050.

Dans les colonnes du Figaro, Jérôme Clément, fondateur de la chaîne franco-allemande Arte et président de l’Alliance française se félicite de l’attractivité du français. « Le français est la langue la plus parlée en Afrique », souligne-t-il. Et de relever que l’influence de la langue de Molière s’étend aux pays voisins : « l’apprentissage du français se développe aussi dans les pays d’Afrique non francophone. On constate cela au Nigeria par exemple ».

A l’instar de la « revanche des berceaux » du Québec, à l’origine d’une natalité exceptionnelle jusque dans les années 1960 – sans laquelle le français aurait disparu comme en Louisiane – c’est donc le continent noir qui pourrait non seulement conserver au français son rang mais même le promouvoir. Un coup de pouce bienvenu alors que le français, naguère langue diplomatique par excellence, se trouve menacée dans les institutions internationales telles que les Nations unies ou l’Union européenne.

Ce 20 mars, la Journée de la francophonie s’inscrit dans la semaine de la langue française et de la francophonie, qui se tient du 18 au 26 mars 2017, et se donne pour but de promouvoir l’usage du français à travers le monde.


Suggérer cet article par courriel
Langue française — la « dynamique du déclin »

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités