«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Je refuse

Au nom de la fierté et de l’estime envers le peuple québécois

Tribune libre de Vigile
mercredi 5 octobre 2016
550 visites 5 messages

Après plus de quarante ans de militantisme, fondateur-militant du PQ et du Bloc, je suis étonné de voir les dégâts que les candidats, journalistes, intellos, gens de servilité, colonisés font dans les médias de l’histoire d’un peuple en quête de sa prise en charge, de sa propre indépendance comme nation dans le peloton de tête parmi les nations.

Quels dégâts !

Ce qui devait aller de soi va mal. Ce qui était l’âme des militants s’envolent ni aux anges ni en enfer mais dans les limbes assimilatrices. Une phagocytose traîtresse.

Je vois bien les journalistes se payer la tête de l’option. Ridiculiser les fondements du parti. Non, il ne faut pas se tromper, je vois bien la classe dirigeante et intellectuelle du Québec baisser la tête et se faire enfirouaper par les fédéralistes.

Depuis 1982, rien ne va. La lâcheté de ne pas entreprendre quoi que ce soit pour sortir de l’impasse est accrochée comme une teigne. L’effort pour ne pas voir et nier dans le quotidien l’impasse rendent les journalistes et intellos et tout ce qui gravitent autour serviles et préoccupés par la survie ou sécuriser son avenir. Les portes fédéralistes n’attendent que les "minorisés" et colonisés. Des échanges de soumissions bêlantes s’en suivent. Notre liberté est en berne.

Les argumentaires en dérive n’arrivent pas à exercer ses effets d’apaisements. Certains parlent de la souveraineté comme "une somme…." tenant la phrase en suspens, sans la finir, au vol, comme si la cohérence remplirait la fin de la phrase. Des morceaux comme des lambeaux à recoudre. Tenter de faire un argumentaire avec les propos des adversaires ne va jamais loin, non plus.

Mon parti est déchiré et la fracture ne veut finir. Il ne s’agit pas d’une peccadille. Quand le moteur est touché et qu’il commence à exiger plus d’entretien et que son essence s’étiole, il a besoin, à tout le moins, d’un redressement d’âme.

Je m’en remets à la cohérence et à la pertinence millénaire de se prendre en main tous les jours et pour de bon. Mon vote sera pour Martine Ouellet à son programme et à la vision incontournable et indémodable du parti.

Au nom de la fierté et de l’estime envers le peuple québécois :

Je refuse que le parti devienne privé de son matériel génétique ;
Je refuse de reporter la promotion ;
Je refuse de reporter l’actualisation ;
Je refuse de reporter l’effectivité de l’indépendance ;
Je refuse la gouverne sans le gouvernail ;
Je refuse de faire comme ceux qui agissent comme les autres ;
Je refuse de passer pour bâtard par la plus haute Loi qui me gouverne, en bêlant jour après jour ;
Je refuse que le peuple québécois soit abâtardi dans cette muraille constitutionnelle sans me lever.

Tout cela est aux antipodes de mes espoirs ;
Je refuse la complicité coupable de me taire.

Commentaires

  • Jean-Jacques Nantel, ing., 9 octobre 2016 10h07

    Tous les deuxièmes choix étant fédéralistes, j’ai voté blanc pour le deuxième et le troisième choix.

  • Jean Lespérance, 7 octobre 2016 21h49

    Les jeux sont faits, rien ne va plus. L’establishment ou le caucus du PQ a gagné. Lisée est élu pour le malheur et pour le pire. Certains sont heureux, bonne chance au PQ, il va en avoir besoin.

  • Jean Lespérance, 5 octobre 2016 20h46

    Je crois que Martine Ouellet va l’emporter au premier tour. Sur quoi je me base pour dire cela ? Sur le sondage de TLMEP. Elle y était très proche avec son 49% et je pense que les militants sont plus nationalistes que le grand public.

  • micheline St-Pierre Otis, 5 octobre 2016 20h22

    Bravo M.Blondin,

    Je salue votre courage et votre fierté. Je ne peux m’empêcher de constater que, sur ce site, des souverainistes à la petite semaine tentent de neutraliser ou affaiblir votre
    témoignage si limpide. J’espère que la "Vérité" trouvera sa voie et que la pays verra le jour bientôt, grâce à des personnes aussi édifiantes que vous, d’une intelligence

    qui fonctionne avec le coeur, pas sans lui. Mme Martine Ouellet aura mon vote et je compte ’en convaincre d’autres d’ici le 7 oct.
    J’espère que les indécis vous liront et emboîteront le pas.

  • Jean Claude Pomerleau, 5 octobre 2016 15h57

    Tout va se jouer au deuxième décompte entre Cloutier et Lisée. Et votre deuxième choix est ?

    JCPomerleau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités