«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Is Diane Weber Bederman honest enough for Canada ?

Tribune libre de Vigile
dimanche 4 août 2013
1 695 visites 17 messages

I am writing this text in answer to the racist and false accusations of Diane Weber Bederman made in the Huff Post Canada. Never in my life, I had the shame of reading such a piece of refuse made of words recycled from the garbage of ignorance.

I am not writing this response for the Ti-Counes in Quebec. It’s a waste of time as they have long ago forgotten that honor like language is worth fighting for ; too busy dealing with the next hockey pool. I am not writing this response for the Canadians ; well because they don’t care anyway since there is a new baby in Birmingham Palace and have forgotten long ago what it is to be Canadians by rewriting their history.

I write this response because I have one value left and it is the value of truth which Hederman was able to challenge through her bigotry.This is a personal response to Hederman and since I want her to understand it clearly ; I am writing it in English.

I am tired of Canada playing the role of a virgin in relation to Anti-semitism when it was as much as a prostitute as Quebec.

I would suggest Hederman to read this article from The Jewish Daily Forward “When Jews Fleeing Holocaust and Nazis Shared Same Canadian Prison Camps”

Read more : http://forward.com/articles/174077/when-jews-fleeing-holocaust-and-nazis-shared-same/?p=all#ixzz2b1SDWO4T

In this text, the author in his analysis made this wonderful and true statement :

“The Protestants believed ethnic minorities lacked Canadian values, a view similar to that of Quebecois nationalists, who believed the province should remain both French and Catholic. Jews faced quotas in universities, were blocked from various professional fields and barred from certain neighborhoods.”

There it is ; the Canadian federalist is not superior to the Quebecois nationalist. They both went into bed with Antisemitism.

Now let’s look at another wonderful text written in Fight Hatred “A Look Back at Canada’s Anti-Semitic History : Frederick Charles Blair”. In this text, the author stated :

“Even if Jews met the immigration requirements, they were often turned away. A notable example followed Kristallnacht, or the Night of the Broken Glass, when the Canadian Jewish Congress allocated funds to financially sponsor 10,000 Jewish refugees. Despite this, the Canadian government rejected their proposal.
This decision can be attributed to the widespread Anti-semitism in Canada in the 1930s. In Historian David Rome’s Clouds in the Thirties, Rome wrote, “The reluctance of the Canadian government to admit Jewish refugees in any great numbers was a fair reflection of public opinion [...] which was a strong Anglo-Saxon nativism permeated with Anti-Semitism.””

http://www.fighthatred.com/historical-events/country-guides/411-a-look-back-at-canadas-anti-semitic-history-frederick-charles-blair

There it is ; Anti-semitism in Canada was the result of strong Anglo-Saxon nativism. There was no little Quebecois Devil with its “langue francaise fourchue” to tell Frederick Charles Blair to hate the Jews. Sorry, Hederman, these little Quebecois Devils with their langue francaise fourchue were too busy with their own ears and hatred.

Finally, too often we use Quebec personalities who supported fascism and the Nazi ideals to judge Quebec while ignoring such personalities in Canada. But most of all and too often people like Hederman don’t study these Quebecois who supported the cause of the Nazi.

Such personality is Adrien Arcand but it is kept hidden that Arcand was an anglophile and the values he promoted were not those of Quebec but the British values. Let us remember the oath of Arcand’s party, the National Unity Party of Canada, the result of the fusion of his Parti National Social Chrétien with the Prairie Provinces’ Canadian Nationalist Party and Ontario’s Nationalist Party :

"Moved by the unshakable faith in God, a profound love for Canada, ardent sentiments of patriotism and nationalism, a complete loyalty and devotion toward our Gracious Sovereign who forms the recognized principle of active authority, a complete respect for the British North America Act…”

Where is the mention of Quebec ? No Arcand’s Anti-semitism was motivated by his faith in a Gracious British Sovereign, a British monarchy which had some of the Royals supporting Nazi idealism.

The last act of courage of the Quebecois was when they fought conscription. Asking why the Quebecois did not want to fight to save the British is like to ask why the slaves in America did not fight to save the South. Who would fight for those who have marked you for extermination as stated in the Durham report ?

As for condemning Quebec for not wanting to fight for France because the Quebecois felt no connections to France is like condemning the American blacks for not going to fight in South Africa because they felt no connections for this country and continent. For this statement alone, Heberman is guilty of tribal bigotry.

Commentaires

  • Francis Déry, 6 août 2013 21h57


    Pendant ce temps là les Ti-Counes du Québec font comme les juifs lors de la montée du Nazisme en Allemagne : “C’est temporaire et ca va passer…”

    Non.
    Les Québécois vont faire comme les Juifs. Ils feront leur pays.
    Mais sans voler le sol des autres.

    Bernard Landry a commencé sa carrière d’avocat dans un milieu juif relié au Algemeyner Yidisher Arbeter Bund.
    René Lévesque voulait comparer les Canadiens Français aux Juifs à fin de de les motiver à faire la Souveraineté.
    Historiquement, les Bundistes étaient opposés au Sionisme, mais maintenant a peu près toutes les institutions juives défendent l’existence d’Israël, si ce n’est d’encourager la migration.

    La communauté juive allemande est majoritairement sortie en 1938. Le ghetto de Berlin n’a jamais été liquidé avant l’arrivée des Soviétiques. Tandis que le Lehi issu du mouvement sioniste révisionniste du Betar tentait de reprendre une alliance avec l’Allemagne et l’Italie en 1941.

    http://books.google.co.uk/books?id=En0GAQAAIAAJ&q=%22The+majority+of+German+Jews+succeeded+in+leaving+Germany+before+the+war+broke+out++and+a+substantial+number+of+them+settled+in+Latin+American+countries.%22&dq=%22The+majority+of+German+Jews+succeeded+in+leaving+Germany+before+the+war+broke+out++and+a+substantial+number+of+them+settled+in+Latin+American+countries.%22&hl=en&ei=dbksTrv9IpSo8QOv1vH5Cw&sa=X&oi=book_result&ct=book-thumbnail&resnum=2&ved=0CDIQ6wEwAQ

    Comme vous voyez, la majorité des Juifs n’ont pas dit que cela va passer, mais plutôt "Profitons du moment".

    Alors merci à DWB de nous montrer la porte. L’air est meilleur dehors.


    Pour le problème de la réponse en anglais, il peut être vrai que ce n’est pas à encourager sur Vigile, quoique nécessaire pour être lue par DWB. Un lien vers un blogue où la réponse aurait pu être reproduite serait la meilleure option. Créer un antagonisme entre Vigiliens pour une réponse qui ne leur est pas adressée, est encore pire que de lire de l’anglais.

    Si m. Proteau avait débuté un brouillon de lettre et posté celui-ci sur Vigile en demandant votre collaboration pour corriger fautes et inexactitudes, ainsi que vos contributions, sa lettre aurait pu être une réponse collective des Vigiliens à DWB. Un billet en anglais reste acceptable dans ce sens selon ma perception.

  • Laurent Desbois, 6 août 2013 00h14

    Vu l’intérêt concernant l’antisémitisme , Je lui référerais James H. Gray du Winnipeg Free Press, à qui on a décerné l’Ordre du Canada en 1988.
    La famille Bronfman et l’histoire du Canada

    Suite aux recommandations d’une commission royale concernant les douanes et accises, des accusations furent portées contre Harry Bronfman en 1930. Ceci résulta dans une accusation pour pot-de-vin, pour avoir soudoyé un membre du jury au Manitoba. Suite à ces démêlés avec la justice, l’empire Bronfman déménagea ses pinacles au Québec.

    Est-ce que ce volet de l’histoire canadienne a été exploité dans les séries Historica ?????

    Bien que la famille Bronfman soit de religion juive, le patriarche Yechiel immigra dans l’ouest canadien bien avant l’holocauste, à savoir au dix-neuvième siècle. Ce dernier, le père de Abe, Harry et Sam, anglicisa son prénom à Ekiel et par la suite à Ezekiel.

    Deux livres de James H. Gray du Winnipeg Free Press, à qui on a décerné l’Ordre du Canada en 1988, documentent les origines de la fortune et de l’entreprise Bronfman, à savoir :
    1. « Red Lights on the Prairies », Macmillan of Canada, Toronto, 1971, qui traite de la prostitution.
    2. « Booze » : when whiskey ruled the West, Macmillan of Canada, 1972, qui traite du commerce illégal de l’alcool lors de la prohibition.
    James H. Gray du Winnipeg Free Press, à qui on a décerné the Alberta Order of Excellence en 1987 et l’Ordre du Canada en 1988.
    http://en.wikipedia.org/wiki/James_H._Gray
    À la page 185 du second livre, on qualifie Harry Bronfman comme suit : « He was rich, he was liberal, but most of all he was a « bootlegger » and a Jew ».

    Dans ces livres, les thèmes suivant de l’histoire du Canada sont traités :
    • Les Orangistes,
    • Le Ku Klux Klan,
    • L’élimination des droits des francophones,
    • Le racisme contre les chinois et les hindous, « Cleaning out the Chinks »,
    • La discrimination raciale contre les noirs.

  • Martin Perron, 5 août 2013 19h13

    Il y en a qui sont particulièrement frileux. M. Tremblay et Mme Fortin, Vigile sait ce qu’il fait. Moi, que la lettre de M.Proteau soit en anglais ne m’offusque pas à ce point même si je dois admettre une certaine surprise quand j’ai vu que son premier endroit de publication était la Tribune libre.

  • Gaston Carmichael, 5 août 2013 17h04

    758 commentaires sur ce blogue de Diane Weber Benderman

    Bien sûr, je ne me suis pas tapé tout cela. Mais j’aimerais savoir M. Proteau, si votre réponse y a été publié ?

    Si oui, quel jour et quelle heure ?

    J’aimerais lire les commentaires que vous avez suscité.

    Merci.

  • Danièle Fortin, 5 août 2013 14h24

    Plus encore que les élucubrations de madame Weber Bederman,rapportées ici, je considère la publication, sur « Vigile » de la lettre de Richard Proteau, dans la langue hégémonique de l’occupant anglais, comme l’insulte suprême, la limite qu’il ne fallait pas franchir. Sur le plan symbolique, que voilà une grande victoire pour l’adversaire qui constate maintenant que le quotidien indépendantiste le plus populaire sur la grande Toile tolère des publications dans sa langue !
    Aussi, je me suis enhardis de vérifier si l’usage du français était obligatoire dans la politique éditoriale de « Vigile », or tel n’est pas le cas :
    http://www.vigile.net/Editorial-de-Vigile

    Je demande donc instamment que le Comité éditorial ajoute dans sa politique l’usage exclusif du français dans les textes et les commentaires soumis à la rédaction à des fins de publication.
    Aussi, à l’instar de M. Marcel Sylvain Tremblay, je demande le retrait immédiat de la lettre publiée sur « Vigile » de M. Proteau ou qu’elle soit présentée dans sa traduction française uniquement.
    Merci de l’attention que vous porterez à ma requête,
    Danièle Fortin

    - 

  • Rchard Proteau, 5 août 2013 13h04

    Bonjour Mr. Tremblay, mon texte est une réponse anglaise à un texte anglais publié intégralement sur Vigile de Huff Post en tant que sujet d’actualité. Je crois que vous avez raison et que ma réponse à ce texte anglais sur Vigile n’aurait pas dû être mise dans la Tribune Libre mais soit dans la même section comme ajout à ce sujet d’actualité ou comme ajout à nouveauté sur le web. Je viens de l’ajouter à ce lien :

    (http://lecanayen.wordpress.com/2013/08/04/is-diane-weber-hederman-false-enough-for-canada)

    Je n’aime pas voir et ne peut accepter des textes racistes comme ceux de Bederman soient reproduits en anglais sans qu’il y ait un contre point de vue dans la même langue.

  • M. Sylvain Tremblay, 5 août 2013 10h58

    M. Proteau,

    je viens de faire parvenir à Vigile une plainte en bonne et dur forme contre votre texte en anglais sur sa tribune exclusivement française, de par sa nature, ses règles et pratiques, afin qu’il soit retiré.

    En voici le libellé, pour votre information, et afin que d’autres qui voudraient l’endosser le fassent aussi parvenir à Vigile, comme plainte également :

    "Plainte contre une opinion du lecteur en anglais

    Je désire porter plainte contre une opinion du lecteur, de la Tribune libre, strictement écrite en anglais, intitulée "Is Diane Weber Bederman honest enough for Canada", par Richard Proteau, en date du 4 août 2013, à l’adresse web

    vigile.net/Is-Diane-Weber-Hederman-honest

    C’est contre sa langue de rédaction, l’anglais, que je porte plainte, indépendamment de son contenu, car cette tribune est strictement française de par la langue du média qui le porte, une revue de presse de langue française.

    Pour me faire comprendre, je voudrais apporter la distinction suivante :

    - Une revue de presse dans une langue propre peut inclure des coupures dans d’autres langues lorsque l’information a rapport avec sa spécialité, ce qui ne change pas sa langue de publication pour autant. Ainsi, Vigile, qui est un tel média, publie majoritairement en français sur le thème de l’indépendance du Québec, mais inclut à l’occasion des coupures en anglais dont l’information pertinente ne se retrouve pas ailleurs en français. Ça n’en fait pas une revue de presse bilingue pour autant, il garde son caractère français, à l’image de sa présentation, sa publicité et ses rubriques.

    - Une revue de presse qui possède une tribune libre ne peut pas élargir cette dernière à d’autres langues comme elle le fait pour ses découpures, sa raison d’être, car elle trahirait le caractère unilingue de sa publication. En effet, le multilinguisme s’étendrait à tout le média avec le temps, soit dans le titre, la présentation, la publicité et les autres rubriques. Vigile ne ferait pas exception si sa propre tribune devenait bilingue, il deviendrait un média bilingue avec le temps. L’édition française disparaîtrait complètement par le fait même.

    De par son histoire et ses règles, Vigile a toujours publié les opinions de sa tribune écrites en français, de même que les commentaires qui les accompagnent. La raison est que l’édition du média est française, de langue française, et que tout ce qui est en dehors de la revue de presse comme telle, par conséquent, doit être en français.

    Considérant ces raisons, ma plainte porte sur le présence indésirable de cette opinion en anglais dans la Tribune libre, contraire aux principes et pratiques de Vigile, et je demande son retrait immédiat. Que le texte soit retourné à son auteur pour traduction en français s’il veut réellement le publier sur Vigile, celà relève de l’éditeur.

    Merci de votre attention,

    Marcel Sylvain Tremblay
    technicien en documentation"
    *******************

    Merci à m. Marineau et Facture pour avoir protesté également.

  • Rchard Proteau, 5 août 2013 07h50

    Premièrement juste pour être clair. Toute ma vie je me suis battu contre le racisme. L’antisémitisme est une forme de racisme que je condamne sans aucune réservation. La haine et préjudice contre les juifs et les sémites qui incluent les populations Juives et Arabes n’est pas acceptable.

    Deuxièmement pour répondre aux commentaires tant qu’au langage de ma réponse soit l’anglais, quand par exemple une population juive est le sujet de propos racistes, je peux vous assurer que ceux-ci ne répondront pas en Yiddish.

    Troisièmement le nationaliste prussien et raciste Heinrich Von Treitschke pour promouvoir le nationalisme introduisit la phrase “les juifs sont la raison de notre infortune.” Quand on lit ce qui apparait maintenant dans les medias anglais le message devient de plus en plus “ les Québécois sont la raison de notre infortune.”

    Le Canada ne va pas bien. La pauvreté augmente. Je suis témoin de la destruction des communautés rurales du Canada, des familles canadiennes tout ceci pour déplacer la main d’œuvre vers les champs pétrolifères dans de camps de travail. Le patrimoine des pêches est détruit pour ouvrir des environnements protégés au forage en transférant les quotas de communautés vers des corporations et des gens qui ne mettront jamais un seul pied sur les bateaux. Quand il n’y aura plus de poisons à protéger, on pourra faire des puits…

    Pendant que le 1% s’enrichit, le 99% au Canada s’appauvrit. Le 99% devient de plus en plus ignare et moins éduqué à un point tel que ce 99% est capable de ne pas supporter leurs enfants quand ceux-ci revendiquent le droit à l’éducation abordable. Pour garder la paix au Canada, quelqu’un doit être blâmé et de plus en plus les Québécois sont démonisés et rendus responsables de tous les problèmes passés, présents et futurs du Canada. Pendant ce temps là les Ti-Counes du Québec font comme les juifs lors de la montée du Nazisme en Allemagne : “C’est temporaire et ca va passer…”

  • Bill Facture, 4 août 2013 23h49

    Monsieur Proteau,

    Je vous remercie de partager avec nous votre réponse à Diane Weber Bederman. Bien sûr, comme monsieur Henri Marineau le mentionne si justement, j’aurais aussi préféré lire une traduction de votre lettre dans ma langue, celle de la très grande majorité des indépendantistes qui fréquentent Vigile.

    Quant à la teneur de votre réponse se rapportant à l’antisémitisme que dénonce Bederman en pointant frivolement les uns et les autres, je crois que vos propos sont pertinents. Cependant, j’estime que sa pensée est plus dogmatique que critique. En effet, il faut savoir que Biderman est avant tout une fervente croyante et une propagandiste reconnue de l’idéologie sioniste. Surtout, elle en fait la promotion en hiérarchisant honteusement la souffrance des juifs, en pleurnichant hypocritement, et en diabolisant ceux et celles qui questionnent certains dogmes historiques et les fondements du sionisme, l’idéologie la plus raciste et la plus sanguinaire de l’histoire de l’humanité.

    Soyons clairs ! L’antisémitisme de l’après-guerre qui persiste encore aujourd’hui, c’est le génocide Palestinien. À ce propos, le négationnisme de Diane Weber Bederman est notoire. Donc, monsieur Proteau, ne vous attendez pas à un débat raisonnable avec cette négationniste de la réalité de ce qui se passe sous nos yeux aujourd’hui même.

  • Martin Perron, 4 août 2013 23h49

    Hasbara qui signifie explication en hébreu et qu’on traduit en français par propagande et dont l’objectif est de promouvoir la mission d’Israël dans le monde. L’article de Mme Weber Bederman calomnie tout un peuple par association, ici l’ensemble des Québécois et des Canadiens-Français, de toute époque et même du futur, qu’elle rend coupables du crime suprême depuis la fin de la Deuxième guerre : l’antisémitisme. Elle persiste ainsi dans la tradition des journaux canadiens-anglais à dénigrer les catholiques, les Canadiens-français et maintenant les Québécois. M. Proteau et d’autres comme lui répliquent avec justesse à ces "infamies nauséabondes" en rappelant des exemples d’antisémitisme chez les Anglais et les Canadiens-anglais. Mme Bederman comptait bien sur des réponses du genre pour que les Canadiens-anglais soient eux aussi culpabilisés et mesurés à l’aune de l’antisémitisme. Voilà comment on entretient la haine, la division et qu’on qu’on fait de l’antisémitisme la mesure du monde, des gens et des peuples. Celui ou celle qui en décide, êtes-vous surpris, est juge et partie. Les accusations d’antisémitisme servent à faire taire les gens et à faire avancer les politiques criminelles de beaucoup de nos gouvernements dont Israël.

  • 4 août 2013 23h28

    Ce n’est PAS être RACISTES de vouloir vivre avec des ethnies qui ont des valeurs qui nous ressemblent et de mettre en valeur nos propres valeurs, c’est de l’ethnocentrique et ce n’est PAS une MALADIE, c’est NORMAL, tous les peuples de la terre font cela.

    Voir ce que dit M. Ricardo Duchesne, professeur en sociologie au N-Brunswick. Il dit qu’il est contre cette immigration massive désordonnés et le multiculturalisme au Canada. Il dit que cela va changer le Canada européen.
    Il dit aussi, qu’il est totalement FAUX de dire que le Canada a toujours été un pays d’immigration, parce que les premiers arrivants furent des colons qui ont construit le Canada et non des immigrants.
    http://www.immigrationwatchcanada.org/2013/07/01/for-canada-day-repeal-of-1952-immigration-act-multiculturalism-and-end-of-european-canada/

    Même texte de M. Duchesne, mais avec davantage d’informations.
    http://elliotlakenews.wordpress.com/2013/07/08/the-betrayal-of-canada/

  • lison, 4 août 2013 22h09

    @ JC Pomerleau

    Bien d’accord avec vous.

    Voyez ce que pense notre écrivain Québécois M. Claude Jasmin, du racisme des Québécois.
    M. Jasmin dit que nous sommes des racistes inverti.
    http://www.postedeveille.ca/2011/06/quebec-le-racisme-inverti-.html

    Une vidéo sur le cosmopolite Canadien.
    Si Mme Weber estime que cette diversité enrichis sa vie,
    moi je m’en passerai volontiers. Cette dame risque de se réveiller trop tard pour ses propres descendants.
    Visionnez cette vidéo : Sur notre nouvelle diversité qui est sensée nous enrichir, ceci se passe dans la magnifique ville cosmopolite de Toronto a 40% ethniques.
    Portez une attention aux commentaires des internautes, il y en a qui explique ce que signifie cette festivité et dont certains ajoutent d’autres vidéos explicites.
    http://blazingcatfur.blogspot.ca/2013/08/quaint-ethnic-customs-enrich-our-mosaic.html

  • Francis Déry, 4 août 2013 19h00

    Est-ce que la Diasporah juive fit quelque chose pour soulager l’Irlande de sa misère lors de la Grande Famine de 1845 ?

    L’empire ottoman a envoyé des fonds qui dépassait la pitance de la reine Victoria et même cinq navires turques chargés de vivres furent bloqués par la Royal Navy.
    Ils ont débarqué les vivres en clandestinité à Drogheda.

    http://www.thepenmagazine.net/the-great-irish-famine-and-the-ottoman-humanitarian-aid-to-ireland/

    On peut comprendre l’empressement des Irlandais envers la cause palestinienne.

    Qui pesait lourd à la City à cette époque ?

  • Francis Déry, 4 août 2013 18h33

    HG Wells et Baden-Powell ont admiré le national-socialisme.
    Même le communiste WEB Dubois s’est senti mieux accueilli et fut émerveillé par l’Allemagne NS en comparaison avec son tour en URSS. Il s’est apitoyé cependant sur la discrimination subi par la communauté juive.

    DWB tient un discours pour sa propre consommation identitaire qui vise à la culpabilisation judéo-chrétienne des Gentils et à la dissolution des états-nations (sauf Israël).

    Un tel discours est repris à l’égard des Boers, mais aussi à l’égard des Irlandais.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2092138/Irish-minister-admits-time-Jews-fleeing-Nazis-denied-visas-1930s-morally-bankrupt-regime.html

    hasbara tout simplement

  • JCPomerleau, 4 août 2013 17h48

    Puique que l’on évoque le fascisme pour contré la volonté du Québec de se définir politiquement.

    Le fascisme n’ a pas eu de mouvements organisés au Québec, sauf celui dans les années trente d un certain Adrien Arcand (costume d opérette et tout) qui publiait deux revues. On a appris plus tard que le seul mouvement ouvertement fasciste était financé par .... le Premier Ministre du Canada M Bennet :(http://fr.wikipedia.org/wiki/Adrien_Arcand.). Dès que le financement de 25 000 $ (une fortune pour l époque) a été coupé, ce groupe a disparu puisqu’il n’avait pas d appuis populaires au Québec.

    À la même époque au Canada, le Ku Klux Klan (KKK) avait lui un soutient populaire 40 0000 membres en règles au travers de ce beau grand pays. Les cibles de ce nouveau KKK du Nord, en plus des noirs : les canadiens français. (Google : KKK in canada).

    Et que dire de l’autre Premier Ministre du Canada (M. King) qui était un admirateur avoué d’Hitler (jusqu’à 1942) et qui après la guerre a fermé la porte à la rentré de juifs au Canada : " None is to many".

    Le Québec n’a aucune leçon à recevoir des nationalistes canadians qui n’ont pas encore atteint ce niveau de maturité politique qui permet de revoir le coté sombre de leur histoire, mais qui veulent faire le procès des autres.

    JCPomerleau

  • Henri Marineau, 4 août 2013 15h57

    "This is a personal response to Hederman and since I want her to understand it clearly ; I am writing it in English."

    Si vous désiriez écrire une réponse personnelle à Hederman dans sa langue, libre à vous !...

    En ce qui me concerne, j’aurais préféré avoir la traduction dans ma langue !

  • pataldorr, 4 août 2013 15h32

    Diane Weber Bederman

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 840$  6%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 29/03 Roger Audet: 20$
  • 29/03 Jocelyn M. Beaulne : 50$
  • 29/03 Marie-Josée Blondin: 50$
  • 28/03 Les amis de Vigile: 210$
  • 28/03 Jean-Claude Archetto : 50$
  • 28/03 Alexis Fréchette : 100$
  • 27/03 Monique Moquin-Normand: 25$
  • 27/03 Marc Labelle : 100$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités