«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Les résultats de l’ignorance et du révisionnisme en histoire

Ils veulent rebaptiser l’autoroute Henri IV

Et le PQ embarque dans cela !

Tribune libre de Vigile
vendredi 9 octobre 2009
1 135 visites 20 messages

Je suis outré par la nouvelle que j’apprends dans le journal Le Soleil de ce matin à l’effet que les partis s’entendent pour rebaptiser l’autoroute Henri IV pour l’autoroute de la Bravoure.

Quelle ignorance crasse de l’histoire !

Henri IV fut le roi de France qui signa l’Édit de Nantes, qui est le premier traité de paix autorisant la liberté de culte pour les protestants et qui mit fin pour deux décennies aux guerres de religion. S’il y a un monarque qui mérite qu’on l’honore ; c’est bien Henri IV et ne venez surtout pas me traiter de monarchiste tout républicain que je suis ! C’est incroyable !

Aussi, plus de 70% des québécois n’appuient pas la mission canadienne en Afghanistan alors quelle insulte à leur intelligence.

Mais la cerise sur le sundae, c’est la députée du PQ d’Hochelaga-Mainsonneuve qui donne son appui à la résolution du député adéquiste Gérard Deltell parce que son fils sert en Afghanistan sous les drapeaux canadiens.

Je voudrais rappeler à madame Carole Poirier, que l’armée canadienne est une armée coloniale qui embrigade nos fils et nos filles du Québec à des fins de propagande afin d’en faire des citoyens serviles et fidèles au Canada. Elle devrait le savoir elle qui désire faire du Québec, un pays souverain. Je suis ahuri !

Elle devrait savoir que les québécois n’appuient pas cette guerre impérialiste, sale et injuste dont le but ne vise qu’à protéger les intérêts des maîtres des hydrocarbures et des opiacées qui bénéficient aux pharmaceutiques, aux pétrolières et à la pègre. Ce qu’on appelle le complexe militaro-industriel américain.

Je m’oppose avec force et véhémence à ce que l’autoroute Henri IV célèbre la guerre. Je m’oppose à ce que l’armée canadian transforme nos enfants en guerriers et en chair à canon au service du fédéralisme.

Monsieur Deltell devrait plutôt mettre ses énergies à débaptiser les rues qui portent des noms de salopards comme Scott, Moncton et Amherst.

Il est temps que le PQ sorte de son coma profond sur la question militaire. Il est triste de constater à quel point cela demeure un tabou. L’intervention de la députée Cormier est d’une maladresse inimaginable !

Commentaires

  • Jacques Perot, 10 octobre 2009 12h04

    Quelle tristesse de voir qu’à la veille du quadricentenaire de l’assassinat d’Henri IV on veuille à nouveau le tuer chez vous en débaptisant cette autoroute !
    Votre pays ferait mieux de prendre part à la célébration de cet anniversaire en organisant des manifestations pendant l’année Henri IV (expositions, colloques, conférences, concerts, voire poules au pot conviviales ...).

    Jacques Perot

    Président de la Société Henri IV

    jacques.perot@wanadoo.fr

    www.societe-henri-iv.eu

  • Denis Julien de Lotbinière, 10 octobre 2009 08h41

    Je trouve monsieur Poulin votre idée de rebaptiser le boulevard Valcartier sous le vocable de boulevard René-Marcel Sauvé, absolument géniale !

    L’idée de rebaptiser le boulevard Henri IV par l’autoroute de la Bravoure est absolument tendentieuse et pas du tout rassembleuse pour les raisons que j’ai énumérées dans mon article ci-haut. Cette idée de Deltell n’est rien d’autre qu’une toile d’araignée tissée par la radio-poubelle de Québec qui en a fait ses choux gras depuis quelques semaines et dans laquelle le PQ s’englue avec maladresse.

    Quoi de plus intelligent dans cette affaire que de rendre hommage à l’un des leurs, l’officier René-Marcel Sauvé qui fait honneur au Québec !

    Et de plus, il est indépendantiste ce qui est parfaitement son droit. Le Canada ne se pette-t-il pas effectivement les bretelles pour affirmer que ses missions ont pour objectif de répandre la démocratie ?

    Et bien, il est de très bon ton de rebaptiser le boulevard Valcartier par le boulevard René-Marcel sauvé. Il est québécois, il est un démocrate, il est un militaire.

    Qui peut s’objecter à cela ?

  • Raymond Poulin, 9 octobre 2009 20h34

    Plus personnellement, comme le dirait Mme Maltais, si le PQ tient absolument à honorer les militaires québécois, pourquoi ne pas suggérer de renommer le boulevard Valcartier du nom de René-Marcel Sauvé, un ex-officier qui, lui, a au moins oeuvré pour le Québec ? Voir alors la face des kollabos fédéralistes vaudrait le déplacement.

  • jacques noel, 9 octobre 2009 20h14

    Y’a un demi-million de Québécois qui ont marché, par -20, contre la guerre en Irak, où aucun Québécois n’est tombé,mais pas un seul Québécois marche contre l’Afghanistan, qui va couter 4 à 5 milliards aux Québécois, en plus de la vie de dizaines de soldats, et des centaines de blessés graves.
    Mais tsé c’est comme le réchauffement de la planète : on est parmi les peuples qui allons en profiter mais personne ne le dit !
    On est tellement colonisés qu’on est incapable de voir à nos intérêts.

  • Marie Mance Vallée, 9 octobre 2009 17h50

    La Capitale nationale ne sera pas en reste, puisque la Ville de Montréal a débaptisé aujourd’hui la partie ouest de la rue de la Gauchetière pour le rabaptiser rue du Canadien-de-Montréal (Canadian of Montreal éventuellement), en raison du Centre Bell (Canada), Temple du hockey « canadian ».

    La rue de La Gauchetière est une rue d’axe est-ouest de Montréal, reliant la rue de la Montagne, au centre-ville de Montréal à la rue Wolfe (une rue à l’est de la rue Amherst. (Source : Wikipédia)

    C’est donc dire qu’il est possible et facile de changer des noms de rues.

    Deux poids deux mesures quand il s’agit de notre Histoire.

    Et le maire Tremblay, fédéraliste notoire, bilinguisant, multiculturaliste était très fier.

  • Jean-François-le-Québécois, 9 octobre 2009 17h25

    @ Jacques Noel :

    J’ai cru lire qu’il avait déclaré cela, à propos de son père ; peut-être fais-je erreur au niveau de ce détail. Ou peut-être pas : il a bien dit que son père avait servi sous les drapeaux. Après la capitulation de la France, peut-être qu’il était dans la résistance ; à moins qu’il ait pu s’échapper, et s’enrôler ici... Je ne sais pas.

    Cependant, oui, c’est bel et bien dans son comté, mais le fait en question justifierait-il que monsieur Deltell veuille défendre bec et ongles ce dossier ? Je crois qu’il fait ce qu’il fait, en partie pour faire parler de lui ; et peut-être aussi pour se laisser à un petit peu de démagogie (les gens de l’arrondissement 7, ceci comprennant le comté de Deltell et des comtés voisins, à Québec, sont généralement plutôt en faveur de la mission en Afghanistan).

    Deltell pense déjà à sa réélection, quoi ! Mais c’est de bonne guerre, pour un député de droite (sans vouloir faire de jeu de mots)...

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 17h09

    Bravo monsieur Noël !
    Vous venez de mettre le doigt sur le bobo. La question militaire doit être discutée au PQ. On ne peut continuer à se mettre la tête dans le sable. Nos gars et nos filles sont les otages d’un système qui leurs fait miroiter une carrière qu’on leurs dit comme les autres. ’’C’EST FAUX !’’
    Je souhaite que des militaires interviennent dans ce débat sur VIGILE. Ce sont des citoyens québécois à part entière !

  • jacques noel, 9 octobre 2009 16h38

    Peut-être que Mme Maltais pourrait nous expliquer pourquoi le PQ ne fait pas de la guerre en Afghanistan, un argument-clé de la promo de la souveraineté puisque jamais un Québec libre n’enverrait ses enfants se faire déchiqueter sur des bombes en Afghanistan ? Sans doute pour la même raison que l’on ne parle jamais de la monarchie ou des Jeux Olympiques. Au PQ, on aime ça quand c’est dur. Quand c’est compliqué. Quand ça intéresse personne.

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 15h55

    Allez les députés du Parti québécois, dites-le en chambre que les militaires québécois dans un Québec indépendant ne participeront pas à des missions guerrières impérialistes. Qu’ils ne participeront pas à des guerres salles qui blessent et tuent inutilement des populations civiles innocentes pour assouvir les intérêts du complexe militaro-industriel mondial. Que les militaires québécois dans un Québec indépendant ne participeront qu’à des missions de maintien de la paix sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies ce qui fil la bonne réputation du Canada naguère et qui ferait celle d’un Québec indépendant. Allez, un peu de courage !

  • Gilles Bousquet, 9 octobre 2009 15h49

    M. Julien a raison d’écrire que 70 % des Québécois sont contre la guerre en Afghanistan mais c’est au Bloc à défendre cette position sauf que ça ne changerait en rien l’engagement du fédéral à continuer cette guerre jusqu’en 2011 et, probablement plus. Cette décision relève du fédéral et nos militaires sont tous VOLONTAIRES à servir le Canada.

    L’affaire du changement de nom du boulevard relève d’un autre objectif, celui d’honorer nos « braves » soldats déjà morts, blessés ou vifs qui sont allés en Afghanistan pour sauver, on ne sait plus trop qui. Peut-être les familles de ceux qu’on y tue.

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 15h38

    Des experts internationaux nous disent que le Canada s’est éloigné de sa mission première qui avait un but humanitaire et de maintien de la paix. Ce qui n’est plus le cas !
    Raison de plus pour les souverainistes de vouloir quitter ce pays qui devient de plus en plus militariste et qui ne correspond à nos valeurs profondes de paix.

    70% des québécois et des québécoises nous le disent et redisent jours après jours, mois après mois et années après années.

    Nous avons été des centaines de milliers à descendre dans les rues de Montréal et Québec contre la guerre en Irak, en Afghanistan et au Liban.

    La nation québécoise est non-belliqueuse et non-agressive à l’égard des autres nations du globe. Le Canada semble s’en ficher éperdument !

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 15h09

    Quelqu’un peut-il me dire si j’ai tort en disant que plus de 70% des québécois sont contre la mission canadienne en Afghanistan ?

    Alors ci ce chiffre est exact, le PQ pourrait-il dire à l’Assemblée Nationale du Québec que la nation québécoise désire que l’on n’envoie pas ses fils et ses filles servir de chair à canon pour une cause qu’elle rejette massivement ?

  • Gilles Bousquet, 9 octobre 2009 14h42

    Je viens juste de lire cette nouvelle dans le Journal de Montréal, et selon ce que j’ai lu, les carottes sont cuites. Le changement de nom à autoroute de la Bravoure me semble une affaire dans le sac vu qu’un des partis politiques québécois qui se mettrait de travers de cette idée, passerait pour un ami des Talibans, un traître à la nation juste bon pour Guantanamo. M. Charest excelle dans ce genre de choses. On ferait mieux de nommer ce boulevard, l’autoroute de la Crédulité ou du crétinisme mais ça ne passerait pas bien.

    Fait que, faudra s’y faire, on va ainsi reconnaître nos soldats inconscients, mal renseignés et full-volontaires pour "servir" le Canada en tuant le Taliban, sa femme, ses parents et ses enfants en Afghanistan.

    C’est ça la rectitude politique. Yes sir !

  • Agnès Maltais, députée de Taschereau, 9 octobre 2009 14h31

    Ce que le PQ a dit et écrit est ceci : Le Parti Québécois appuie l’idée de nommer une infrastructure routière en hommage à la présence du Royal XXIIe dans la ville, (ces militaires que des élu-es envoient guerroyer) mais endosse l’idée de garder le nom d’Henri IV pour des raisons historiques. C’est à la Commission de toponymie de juger de tout changement. Plus personnellement, j’ai même soumis l’idée de renommer le boulevard Valcartier au lieu de changer le nom de l’autoroute.

    Agnès Maltais

  • Jacques Noel, 9 octobre 2009 14h13

    Je parlais du Boulevard, pas du roi. On a honoré le roi qui a envoyé Champlain ici pas celui qui a signé l’Édit de Nantes. Là, ils veulent le débaptiser (je parle toujours du boulevard) parce que ledit boulevard mène à Valcartier et que l’on cherche à honorer les 28 Québécois qui sont morts dans cette guerre inutile qui devrait faire descendre les Québécois dans la rue.

    @Jean-François-le-Québécois
    Les parents de Deltell sont français. Je doute beaucoup que son père ait servi dans l’armée canadienne pendant la 2e guerre mondiale. Il défend ce dossier parce que c’est dans son comté.

    Evidemment, si on change ce nom, on peut changer celui de Ahmerst et Moncton. Why not ?

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 12h39

    La base militaire de Valcartier est située dans le comté de Chauveau, le comté de Deltell. Alors tirez vos conclusions !

  • Denis Julien de Lotbinière, 9 octobre 2009 12h36

    Bien non monsieur Noël, Henri IV n’a rien à voir avec les protestants ! Ben voyons donc, c’est lui qui leurs permit de pratiquer leur religion plutôt que de se faire massacrer. C’est lui qui a signé l’Édit de Nantes qui mit fin aux guerres de religion. M’avez-vous bien lu monsieur Noël ?

    Aussi, je ne méprise pas les gars du 22 ème régiment. J’ai même écrit dans une autre intervention sur VIGILE que madame Marois devrait se faire un devoir d’aller rencontrer les militaires de la base de Valcartier dont un nombre importants votent pour le PQ depuis 1970 et qui ont dit ’’OUI’’ et en 1980 et en 1995. Vous seriez surpris !

    Ce que je dis, c’est que nos jeunes servent la propagande fédéraliste du Canada. Qu’on les envoie servir de chair à canon dans cette salle guerre au service du complexe militaro-industriel américain.

    Moi aussi, je compatis avec les familles mais je crois que nous devons aller au delà des drames humains qui se jouent sur le plan personnel. Il y a des salopards qui retirent des intérêts de cela dont les fabriquants d’armes qui mutilent les femmes et les enfants en Afghanistan, en Irak et en Palestine.

    L’ex-président Jacques Chirac ne disait-il pas que la guerre est toujours la pire des solutions. J’aimerais qu’on enseigne cela à nos enfants plutôt que de les embrigader dans l’armée canadienne.

    Au fait monsieur Noël, les propos que vous tenez sont exactement ceux de la radio-poubelle de Québec, me trompais-je ?
    Et que faites vous de l’opinion publique québécoise ? Cela ne compte pas dans votre esprit ?

  • Jean-François-le-Québécois, 9 octobre 2009 12h30

    Dans une entrevue pour le Journal de Québec, récemment, Gérard Deltell disait se considérer comme un militariste, et il poursuivait en disant que son père avait servi dans l’armée canadienne dans le cadre de la seconde guerre mondiale. Il justifiait le changement de nom de l’autoroute en question, parce qu’il fallait honorer les Québécois servant courageusement dans l’armée du Canada, et parce que selon lui « personne à Québec ne sait qui était Henri IV » (sic) ou à peu près...

    Il est vrai que c’est vrai que Henri IV, c’était lui qui régnait en France, quand l’expédition de Champlain est arrivée sur les lieux de ce qui allait devenir notre Vieille Capitale. D’enlever son nom, du paysage de Québec, contribuerait à (encore !) enlever une partie du charactère français de la ville. Ce serait, encore après le controversé 400e de Québec, canadianiser Québec davantage, un peu.

    mentionnons en passant, que Gérard Deltell se dit militariste, mais n’a jamais servi sous les drapeaux. Même pas chez les cadets ! Il incarne un certain genre d’individu pro-guerre, que les méricains appellent un chickenhawk... Un faucon-poule... ou poule mouillée, peut-être...? Je l’ignore...

    Mais je crois que ce que cela veut dire, c’est que le député deltell, il est pour la militarisation, pour la guerre, mais tant et aussi longtemps que ce n’est pas lui qui doit aller risquer sa vie sur un champ de bataille. Il sait pertinemment qu,en parlant de tout cela à une journaliste, à son bureau de député, il ne court aucune risque de récolter la moindre égratignure ; je présume que c’est assez facile, dans ces conditions, d’être militariste.

    Je présume aussi, que comme nous avons la base de Valcartier, juste à-côté de la ville de Québec, le député Deltell souhaite se faire un bon capital politique, quand il parle ainsi de cette question.

  • marie-hélène morot-sir , 9 octobre 2009 12h09

    Monsieur Julien je vous lis et je suis confondue devant cette nouvelle ! Je ne savais pas que les députés, en toute connaissance de cause, acceptaient de débaptiser votre autoroute Henri IV . C’est certain que si on veut ignorer le passé cela ne doit choquer personne, mais s’il y a eu parmi tous ces rois insipides, incolores et inodores un grand roi, c’est bien cet Henri-là, qui le premier a permis de mettre fin aux guerres de religion sanglantes, et a accepté que les protestants puissent vivre, comme les autres, sur notre terre de France ..Si ce roi a été assassiné il faut sans doute se demander quelles étaient les personnes qu’il gênait ? Etait-ce pour des questions religieuses ou pour des questions financières, étant donné que l’on sait qu’il voulait donner davantage de considération et d’aisance à la classe des plus pauvres, rappelons-nous de la poule au pot, puisqu’il désirait que chaque famille puisse avoir suffisamment d’argent, pour pouvoir en avoir une sur sa table, chaque dimanche.. Ne peut-on voir alors dans l’esprit de ce roi l’ébauche de la laïcité et d’un premier socialisme ? C’est également ce roi-là qui a commissionné Pierre Dugua des Monts, pour qu’il vienne sur votre sol avec les premiers Français, puis dans un deuxième temps ce sera Samuel de Champlain qui partira avec François Gravé du Pont .. Que de souvenirs ! Quel épisode inoubliable et si important de votre Histoire, que le seul nom de ce roi nous rappelle.. Ne le laissez pas s’effacer dans les ténébres d’un panneau routier jeté bien indignement à terre !
    Et pendant ce temps, les Amherst et Monckton etc.. seraient, eux, toujours bien accrochés à leur place ? C’est bien difficile de le comprendre et de l’admettre..
    Je souhaite de tout coeur que vous soyez nombreux comme Monsieur Denis Julien à vous opposer à cette iniquité.

  • jacques noel, 9 octobre 2009 11h59

    J’en avais parlé le 9 septembre.
    http://www.vigile.net/Le-Boulevard-des-victimes-du

    Attention :

    1) Le boulevard Henri 1V n’a rien à voir avec les protestants. C’est parce que c’était lui le roi qui a envoyé Champlain à Québec

    2) L’armée canadienne à Québec c’est les gars du 22e. Des gars, des familles qu’on connait. Beaucoup d’émotions avec tous ces morts.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités