«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

François legault, premier ministre ?

Le calme olympien de Philippe Couillard

Tribune libre de Vigile
dimanche 12 juin 2016
828 visites 3 messages

Chauffé à bloc par le dernier sondage de la firme Léger mené pour Le Devoir et Le Journal de Montréal qui lui confère une augmentation de 3 % d’appui entre les mois de mai et juin 2016, la chef de la CAQ François Legault se dit maintenant prêt à occuper le siège de premier ministre du Québec. « Je me prépare à être premier ministre, je l’ai dit à mon épouse, puis on se prépare tous les deux à occuper des fonctions importantes ».

Si on regarde froidement la situation des trois principaux partis à la fin de la dernière session, force nous est de constater que la CAQ est le seul parti à terminer cette session avec un élan de popularité croissant…Une situation temporaire ou une montée susceptible de se concrétiser ?

D’un côté, un gouvernement libéral qui sort de cette session par la porte arrière, échaudé par toutes sortes de soubresauts qui ont ébranlé sérieusement la forteresse libérale, de l’autre, un PQ qui se retrouve dans une énième campagne à la chefferie qui tarde à prendre son envol.

Dans deux ans, les Québécois seront appelés aux urnes. Dans l’éventualité où ils désirent montrer le chemin de la sortie au PLQ [une hypothèse fort plausible], ils auront le choix entre le PQ ou la CAQ…Bien malin celui qui peut répondre avec certitude vers quel parti se tourneront les électeurs !

Le calme olympien de Philippe Couillard

Peu importe la situation complexe dans laquelle se retrouve le premier ministre Philippe Couillard, nous avons continuellement l’impression qu’il se maintient calmement au-dessus de la mêlée, le plus récent exemple étant son sourire béat à la fin d’une session parlementaire pourtant catastrophique, mais qu’il a qualifiée de profitable pour les Québécois.

Flegmatique en toutes occasions, gardant soigneusement son calme olympien, il affronte les tempêtes sans broncher, tel un roc inébranlable, dénué de toute forme d’émotion apparente. Mais que se cache-t-il donc derrière ce personnage énigmatique ?

Comment a-t-il pu limoger Robert Poëti de son poste de ministre des Transports, un homme d’une droiture reconnue, et, du même souffle, persister à appuyer Sam Hamad et Jacques Daoust chez qui les allégations de malversations n’en finissent plus de s’accumuler ?

À mes yeux, Philippe Couillard incarne le type idéal du gestionnaire déconnecté de toute réalité politique et qui privilégie sans scrupule ses tizamis au détriment des « varies affaires » de l’État…Une attitude indigne d’un premier ministre imputable des bons et des mauvais coups des ministres qu’il a lui-même désignés !

Commentaires

  • Jade Déziel, 12 juin 2016 19h58

    Monsieur Marineau,
    quand vous parlez de calme olympien, de sourire béat, d’attitude de roc inébranlable etc. puis-je vous suggérer de regarder du côté du langage non verbal ? Couillard se croit le champion de la programmation neuro-linguistique, parce qu’il est certain que les gens ont des intelligences inférieures à la sienne. D’ailleurs, il croit également qu’il a recruté un trio super brillant ... hum. On en reparlera.

    Son comportement non verbal est plutôt celui d’un ahuri qui n’en revient pas de se retrouver au niveau du petit monde. Ça ne devait pas arriver.

    Il regarde trop fixement,signe qu’il va mentir, il zozotte plus que la normale,signe qu’il sait qu’il ment,ou qu’il va tordre la vérité ; il accentue trop l’attention portée a une question ; il donne un petit coup de menton hautain pour daigner passer « au suivant », il méprise l’intervenant et appréhende la question.

    Il est certain d’être capable de jouer son personnage et incertain d’être un bon comédien. Il doute, ça le dérange, mais il ne sait pas comment jouer autrement. Son personnage, il le fabrique depuis des décennies, et, comme tout acteur sans talent, il n’en n’a qu’un. Il est habitué à se faire encenser, il croit vraiment qu’il est un surdoué. S’il sort de sa suffisance, il ne sait plus qui il est. Ce n’est pas vrai qu’il est imperturbable, supérieur, au-dessus de la plèbe. C’est un imbu colérique. Un clone de Harper. Il est plus insécure qu’il ne veut le laisser paraître.

  • Mario Goyette, 12 juin 2016 09h00

    On parle beaucoup du vote des francophones divisé entre la CAC et le P.Q., empêchant l’un ou l’autre de prendre le pouvoir, laissant le champ libre au libéraux.
    Quand un parti politique corrompu et incompétent comme le parti libéral peut garder le pouvoir grâce à la concentration du vote anglophone et allophone malgré tous les scandales successifs et accablants qui l’afflige, peut-on parler d’apartheid ?

    L’apartheid (mot afrikaans partiellement dérivé du français, signifiant « séparation, mise à part) était une politique dite de « développement séparé » affectant des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques déterminées.

  • Henri Marineau, 12 juin 2016 02h04

    Correction dans le titre : "François Legault, premier ministre ?"

    Mes excuses,
    Henri Marineau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités