«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Célébrons le Nous rassemblé, notre identité collective

Faisons de juin le mois officiel du Québec

Tribune libre de Vigile
vendredi 22 janvier 2016
321 visites 1 message

C’est ici plus que n’importe où ailleurs qu’il fait si bon vivre. Alors, quoi de plus naturel pour une nation de célébrer avec joie et fierté son identité collective ? Célébrons-en les 1001 facettes comme elle le mérite tant : en lui consacrant tout un mois chaque année !

Tout un mois me semble être le strict minimum requis pour mettre en relief les divers aspects de notre culture, ce qui nous rassemble et ce qui nous différencie des autres, bref, ce qui est à la source de notre sentiment d’appartenance. Alors, pourquoi ne pas mettre sur pied le mois officiel du Québec, oui, tout un mois de festivités et de réjouissances qui reviendrait annuellement.

Chaque jour du mois officiel du Québec revêtirait un thème donné qui serait célébré conjointement avec la participation de tous les médias, journaux, radio, télé, internet.

L’objectif serait d’applaudir comme il se doit le peuple fondateur, devenu avec le temps la nation québécoise telle qu’elle s’est forgée à travers les siècles, présentée en tant que continuité temporelle et pays en devenir.

Chaque facette choisie viendrait renforcer l’idée que nous devons devenir de plus en plus nous-mêmes et valoriser cette similitude intrinsèque qui nous rend si distincts et à nul autre pareils. Qui se ressemble s’assemble, pour le meilleur et pour le rire !

Célébrons à chaque jour du mois de juin un aspect différent de l’identité culturelle de la majorité, le Nous rassemblé, qui doit servir de point de convergence à tous :

1er juin, nos origines françaises et européennes

2 juin, la langue française, outil d’articulation de notre pensée qui nous soude

3 juin, notre position privilégiée en tant que société occidentale

4 juin, notre illustre histoire, les fondateurs et défricheurs du pays, nos braves héros

5 juin, les patriotes qui ont défendu la nation

6 juin, notre héritage religieux de foi catholique

7 juin, la chanson québécoise

8 juin, la littérature québécoise

9 juin, l’art visuel québécois

10 juin, le cinéma québécois

11 juin, les autres arts : le théâtre, la musique classique, la danse, la bd

12 juin, Montréal, la métropole

13 juin, Québec, la capitale

14 juin, la beauté touristique de nos régions

15 juin, les familles souches, nos arbres généalogiques

16 juin, nos institutions démocratiques

17 juin, le vaste territoire géographique, les grands espaces

18 juin, les Québécois de souche, enracinés et soudés

19 juin, les Québécois qui rayonnent à l’étranger

20 juin, les grandes personnalités

21 juin, les grandes entreprises, de Bombardier au Cirque du Soleil

22 juin, les grandes réalisations collectives (nationalisation de l’électricité, l’assurance-santé, etc)

23 juin, le vrai bon monde de chez nous

24 juin, le Québec, une nation digne de son propre pays

25 juin, le Québec, sa position unique en terre d’Amérique

26 juin, la jeunesse, promesse de l’avenir

27 juin, les aînés, sources d’expérience et de sagesse

28 juin, la famille québécoise

29 juin, valorisation de notre patrimoine

30 juin, le caractère bon enfant, le côté bon vivant, le sens de la fête typiquement québécois

Si je ne m’arrêtais pas, je poursuivrais la liste jusqu’à 365, tant les facettes de notre société sont multiples et dignes de célébration toute l’année durant. Peut-être bien que lorsque le Québec sera indépendant, pourrons-nous alors célébrer chaque jour de l’année notre extraordinaire nation, notre identité collective dans tout ce qu’elle a de plus précieuse et rassembleuse.

On pourrait même envisager de tenir le prochain référendum décisif à la toute fin d’un mois officiel du Québec, en guise de préparation et de motivation de la population à prendre son avenir en main.

Commençons dès maintenant à préparer le grand moment historique, celui du rendez-vous tant attendu mais inévitable avec le destin libérateur, la mise au monde du pays du Québec, un geste d’offrande au reste de l’humanité comme une main généreusement tendue.

Commentaires

  • Jean-Yves Levesque, 22 janvier 2016 18h28

    On va arriver aux vacances de juillet amochés. Suite à notre indépendance,faudra se mettre au travail et penser moins aux fêtes perpétuelles.Ça sera une occasion de se prendre en mains ,pas un " party ".

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
12 860$  21%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/08 Gilbert Paquette: 10$
  • 20/08 Marius Morin: 25$
  • 20/08 Jean Lussier: 5$
  • 20/08 Carole Smith: 5$
  • 19/08 Alain Tousignant: 5$
  • 18/08 Laurent Chaubart: 10$
  • 17/08 Anonyme: 50$
  • 17/08 Henri-Paul Simard: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités