«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Exit Sam Hamad !

L’« ami Sam » a été impliqué dans une magouille

Tribune libre de Vigile
lundi 4 avril 2016
403 visites 2 messages

Sans présumer des conclusions qui ressortiront du rapport du commissaire à l’éthique et à la déontologie des membres de l’Assemblée nationale, Me Jacques Saint-Laurent, les informations dévoilées par l’émission « Enquête » concernant l’octroi de subventions à la société Premier Tech par Sam Hamad avec la complicité de son ami Marc-Yvan Côté sont accablantes. L’échange de courriels entre l’ancien ministre libéral et le président de Premier Tech, Jean Bélanger, fait ressortir sans équivoque que l’« ami Sam » a été impliqué dans une magouille visant à privilégier l’octroi d’un contrat à Premier Tech.

Voilà pour les faits. Toutefois, la balle est maintenant dans le camp du premier ministre Couillard qui n’a d’autre choix, à mon sens, que de sortir de son mutisme et de retirer Sam Hamad de son poste de président du Conseil du trésor jusqu’au dévoilement des conclusions du rapport du commissaire à l’éthique.

L’affaire Hamad porte un dur coup aux déclarations de transparence dont s’est prévalu le premier ministre depuis le début de son mandat. Il a pu éviter la disgrâce dans l’affaire Normandeau puisqu’elle ne faisait pas partie de son équipe actuelle. Il en va tout autrement pour Sam Hamad. Il doit être évincé illico de la responsabilité du trésor publique…C’est une question de crédibilité et d’imputabilité auxquelles M. Hamad ne répond absolument plus !

Commentaires

  • Jade Déziel, 4 avril 2016 17h41

    Un arrêt en Floride et Hop ! dare dare Panama ??

  • Henri Marineau, 4 avril 2016 06h25

    D’après certaines sources, Sam Hamad se serait envolé vers des cieux plus radieux parce qu’il devait « s’éloigner pour réfléchir ». Mais, pour réfléchir à quoi puisque, selon ses propres aveux, M. Hamad n’a absolument rien à se reprocher concernant les allégations de favoritisme et de trafic d’influence révélées par l’émission Enquête.

    Un exil pour le moins inquiétant d’autant plus que le député de Louis-Hébert s’est engagé à collaborer avec le commissaire à l’éthique dans son enquête…Probablement que la « justice a le bras long » et que la distance n’a pas d’importance dans la conception de Sam Hamad !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
1 215$  2%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/02 Monique Chapdelaine: 100$
  • 18/02 Mario Fortin: 5$
  • 18/02 Germain Gauvin: 100$
  • 14/02 André Bouchard: 50$
  • 13/02 JRM Sauvé : 175$
  • 13/02 Robert Lecompte: 5$
  • 13/02 Laurent Chabot: 10$
  • 13/02 Gilles Thouin: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités