«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Une société en perte de ses repères

Everybody Must Get Stoned

C’est aujourd’hui que Justin Trudeau va déposer son projet de loi visant à légaliser la marijuana.

Le pays dépense sans compter, le déficit prévu pour cette année est de 28,5 milliards de dollars, on prévoit qu’il va continuer à se creuser pour les cinq prochaines années pour atteindre un total cumulatif de 120 milliards, on ne sait toujours pas comment le gouvernement libéral va revenir à l’équilibre budgétaire, mais ça ne fait rien, on va pouvoir se geler la bine en toute légalité !

C’est ce qu’on appelle avoir le sens des priorités...

UN GRAND PROJET DE SOCIÉTÉ

Depuis que Justin Kumbaya a annoncé qu’il allait légaliser l’herbe qui le rend si cool et si zen, tout le monde fait la queue pour avoir sa part du gâteau.

Qui a dit que l’Occident n’avait rien à proposer aux jeunes ?

La légalisation du pot semble être LE grand projet de société du gouvernement Trudeau.

Ben coudonc.

On fait ce qu’on peut, non ?

Pour Martine Ouellet, il est hors de question que les Québécois se gèlent avec du pot ontarien.

Non, monsieur ! Tant qu’à être stoned, soyons stoned avec du pot bien de chez nous !

Ne touchons pas aux rivières, ne construisons pas de barrages, n’exploitons pas nos ressources naturelles, ne creusons pas de mines, ne transportons pas de pétrole, n’essayons pas de trouver du gaz de schiste... mais roulons, les amis !

Fumons !

Plantons du pot de Gaspé à Hull, et de Chibougamau à Saint-Armand !

L’avenir économique du pays passe par la mari, le pot, le cannabis, le ganja, le weed, l’herbe bleue !

Allez, relevez vos manches, chers compatriotes, nous avons tout ce qu’il faut pour devenir les plus grands pushers d’Amérique !

Un peu d’ambition, que diable !

UNE OPÉRATION DU SAINT-ESPRIT

C’est fou, hein ?

Dès que l’État met la main sur un secteur d’activités jugé immoral, ledit secteur devient soudainement moral !

C’est comme une opération du Saint-Esprit.

Un jour, l’activité en question est jugée socialement répréhensible. Le lendemain, elle est perçue comme un cadeau du ciel !

Il suffit que l’État puisse prendre sa cut pour que le péché se transforme en vertu.

Quand c’est Joe Bonano qui s’en met plein les poches, c’est mal.

Quand c’est le Receveur général et le ministère du Revenu, c’est bien.

Pourtant, c’est le même maudit produit !

C’est comme le kirpan.

Dans la main d’un sikh, c’est un signe religieux. Dans la main d’un non sikh, c’est une arme blanche.

L’objet change de signification selon la personne qui le tient.

Un Hells tient un sac de pot ? Appelez la police !

Un commis de la SAQ tient un sac de pot ? Respire par le nez et sors ta carte Inspire !

LA NOUVELLE UTOPIE

Le fait que la légalisation d’un psychotrope soit perçue comme une excellente nouvelle en dit quand même long sur la société dans laquelle on vit...

On n’a plus de plan, on n’a plus de projet, on n’a plus d’idéal...

Mais on va pouvoir se « froster » le cerveau en toute légalité !

À défaut de pouvoir changer la société, on va se geler la bine pour mieux l’endurer.

 


Suggérer cet article par courriel
Le grand cirque ordinaire des illusions « Canadian »
Le boulet

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités