«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Présenté en version humoristique, voire en jeu de société

Enfin disponible, Un test identitaire de québécité fiable

Une façon simple de déterminer l’appartenance à l’identité culturelle québécoise

Tribune libre de Vigile
samedi 17 novembre 2012
733 visites


Voici un article conçu avec un soupçon d’humour mais qui révèle néanmoins une bonne façon de déterminer l’appartenance à l’identité culturelle québécoise.

Les sociologues, anthropologues, politicologues et autres ogres semblent avoir bien du mal à définir concrètement ce qu’est l’identité québécoise qui nous différencie des autres peuples. Leur pierre d’achoppement est de vouloir la réduire à trois ou quatre traits généraux (occidental, francophone, de tradition catholique, de la huitième génération ou plus). Ils tombent vite à cours d’éléments pour dresser le portrait fidèle du vrai bon monde de chez nous.

J’ai mis au point un test identitaire infaillible et surtout tout à fait démocratique. Il s’appelle "En bon Québécois".

Chaque participant au jeu dresse sa propre liste des 400, 500 ou 600 caractéristiques propres aux Québécois, celles-ci étant le fruit de ses propres observations. Que ces caractéristiques soient sérieuses ou frivoles, le résultat reste toujours surprenamment fiable.

L’exercice s’effectue sous la forme d’affirmations simples qui reflètent une observation faite sur nos comportements, croyances, attitudes et jusqu’à nos contradictions. Chaque affirmation commence par l’expression "En bon Québécois..."

En voici quelques-unes sur un ton humoristique.

1- En bon Québécois, la rivalité Canadiens/Nordiques me passionne malgré moi.

2- En bon Québécois, j’applaudis le pilote qui réussit son aterrissage, forcé ou non.

3- En bon Québécois, je peux fredonner "la Ribouldingue", "Passe-partout" ou "Cornemuse", selon ma génération.

4- En bon Québécois, j’ai une piscine ronde dans ma cour et un barbecue sur le balcon.

5- En bon Québécois, je fête le Noël du campeur.

6- En bon Québécois, je trouve qu’Elvis Gratton me rappelle des gens qu’on connaît.

7- En bon Québécois, je déguste au moins une poutine par année.

8- En bon Québécois, j’échappe un sacre de temps à autre.

9- En bon Québécois, je vénère le frère André.

10- En bon Québécois, j’ai déjà entonné "Le phoque en Alaska" au sein d’une foule.

11- En bon Québécois, je me surprend à regarder à l’occasion les reprises des "Belles histoires", de "Moi et l’autre" ou de "La p’tite vie".

12- En bon Québécois, je demanderais volontiers conseil à Mme Janette Bertrand.

13- En bon Québécois, je ressors ma chemise de bucheron carrotée rouge à l’occasion.

14- En bon Québécois, je tiens à faire baptiser mes enfants, même si je suis moins pratiquant que mes parents.

15- En bon Québécois, je fais du VTT en été, de la motoneige en hiver.

16- En bon Québécois, je rêve d’un Québec souverain dans un Canada uni...

La beauté de ce test tient à ce qu’on s’aperçoit rapidement que le Québécois moyen peut répondre "oui" à la majorité des affirmations quelles qu’en soit la nature, et que plus le nombre de celles-ci augmente, plus la proportion de "oui" augmente lorsqu’on est vraiment un enraciné d’ici. C’est infaillible.

Et c’est un test on ne peut plus démocratique, car il n’appartient pas à une autorité suprême de décréter d’un jugement ex cathedra qui est qui, du haut de sa tour d’ivoire élitiste. La décision finale revient à monsieur tout le monde qui est à même de relever les aspects de la culture qu’il estime le mieux nous représenter .

L’ensemble de ces observations de nos comportements et attitudes vient cerner ce que nous sommes fondamentalement avec une précision déconcertante.

Prenons conscience au quotidien de notre identité collective qui se traduit par mille et un petits traits observables par tout un chacun et qui révèlent qui nous sommes en tant que peuple.

il y aurait peut-être de quoi en faire un livre dans le genre "En bon québécois, autoportrait collectif d’un peuple". L’ouvrage serait divisé en chapitres : vie familiale, politique, loisirs, particularités régionales, etc, et serait entièrement constitué de citations proposées par le bon monde de chez nous.

Réjean Labrie, Québec

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
11 925$  20%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/07 Jean-Robert Primeau: 50$
  • 21/07 Ginette Doiron: 10$
  • 21/07 Andre Laflamme: 100$
  • 21/07 Gilbert Paquette: 10$
  • 19/07 Alain Tousignant: 5$
  • 19/07 Patrice Albert: 5$
  • 19/07 Michel Arteau: 10$
  • 16/07 Gilles Harvey: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités