«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Encore une autre nuisance « canadian » au Québec

L’aide médicale à mourir

Tribune libre de Vigile
vendredi 11 décembre 2015
373 visites 3 messages

Après la chirurgie, après la radiothérapie, les soins de stomie, tous les suivis, jusqu’au coup des métastases, du sursis, l’hôpital à deux lits, le palliatif tout permis, petits plats du midi, sorties chez moi pour accueil des amis... ma compagne refusait la marchette, la chaise à roulettes... et elle prit des pirouettes : le plancher, les paliers, les escaliers, le gravier... elle en a bavé.

Puis elle s’est écoeurée : ça assez duré, ça mène à rien ! Sa bonne humeur s’en est allée. Nous avons dit Aggie, ça va, on va faire quelque chose, on travaille pour toi, là...

Après six ans puis une unanimité des politiciens à Québec, on s’est dit, à 40 jours de la ratification d’une loi déjà adoptée à Notre Assemblée Nationale, sur l’aide médicale à mourir, c’est pas vrai qu’on va traîner dans un lit tout l’hiver, la bouche ouverte à râler ! Renseignements pris sur la loi : pas de formulaire disponible pour toute demande ! En toute urgence, pendant que la patiente peut encore signer elle-même sa demande, selon le protocole, pas de formulaire ! Alors on en a créé un formulaire, pour au moins être en ligne au matin du 10 décembre, sinon avant, par compassion... les proches ont signé, la médecin fut au rendez-vous, le dimanche matin, pour qu’Elle signe devant témoins : NON !

Ce fut le NON bureaucratique, mais aussi le NON de la patiente ! Elle avait compris que décembre, ce serait février, puis 6 mois, puis une année ! Les habituelles embûches canadian ! Aggie, infirmière de profession, connaissait le protocole utilisé aux palliatifs... Sans nous en glisser mot, elle avait longuement parlé avec ses collègues du service, et avec la médecin le matin même de ce dimanche où je me préparais à plaider pour devancer de quelques jours l’application de la loi d’une injection. C’est tout de suite, qu’elle exigeait qu’on commence le protocole (hypocrite ?) de la sédation palliative progressive et irréversible : le coma provoqué, suivi d’un arrêt respiratoire... la procédure "acceptable" au code criminel canadian donne ce résultat des patients grabataires qu’on voit dans les lits palliatifs, en processus à l’issue indéfinie. Mais Aggie dut avoir des amis, sur terre comme au ciel, deux jours et elle fut partie.

Peuple à genoux, attends ta délivrance, voici le Rédempteur : le ministre de la justice canadian ! Les blocages du Québec dans le Canada, on les a empilés dans le bilan des États généraux sur la souveraineté, détaillés dans le livre : FORGER notre avenir. Qui s’en souvient ? A-t-on diffusé ce matériel issu d’enquête de terrain ? Pantoute ! À chaque jour, l’opposition officielle tente de passer le message des abus canadian sur la nation québécoise : frappe le mur de la dénationalisation. Le plus récent exemple de l’obstruction nationale qui nous soit infligé, qui ferait descendre dans la rue tout peuple normalement constitué : le niaisage sur une loi adoptée à l’unanimité : Aide médicale à mourir, que les harceleurs osent comparer au suicide assisté.

Peuple à genoux !

Commentaires

  • Marcel Haché, 15 décembre 2015 10h33

    "Après l’austérité libérale, y aura-t-il un fond au baril du génocide ?" Ouhgo.

    Il n’en tient effectivement qu’aux seuls indépendantistes et à eux seuls pour y mettre fin. Si un jour ils peuvent évidemment comprendre que l’Indépendance n’est pas un ni LE remède, mais simplement un état de santé.

    Autrement dit : Avant que tout le Québec accède à la santé, il y a beaucoup à faire, et ceux-là qui peuvent le faire sont peu nombreux. Pour l’instant...

    Les péquistes d’en haut ont une retoudable obligation, n’ont pas seulement des privilèges !

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 13 décembre 2015 21h20

    Bon, la sodomie du Québec par le Canada n’intéresse plus les Vigiliens ? Faut de la grossièreté radiocanadienne, des gros mots comme Richard Martineau, Guy A., La Presse ? Du sexe, comme Chantal Hébert pour faire croustillant ?

    Bon, si jamais quelqu’un est encore éveillé, demandons-nous comment PKP va réussir à nous sortir de la réserve pour aller voter libres. On rigolait avant l’élection : Djostinn premier ministre ? Ognons donc : un prof de téyâtt ! Y pa’l le balingue : pas un franco va voter pour lui !...
    Eh ben, le peuple à genoux l’a élu ! Comme il a déjà élu, et à répétition : Chrétien ! Et il se prépare à nous enfiler comme avec les Commandites : si on a cru Harper dur contre la Nation ronchon, just watch Djostinn : compléter la job de pôpa : le balingue a échoué, le français optionnel va passer : on est si accueillants ! L’ami Couillard s’est habillé en vert, c’est pour mieux compléter l’analphabétisation, et la dénationalisation : c’est du passé qu’une société distincte, c’est d’la chicane ; cessons nos méfiances envers la barbe, les voiles et les sectes, les lieux de prière, ouvrons-nous au monde !

    Les 10 élus bloquistes demandent à s’exprimer sur l’aide médicale à mourir ! La rigidité de Djostinn et de Mulcair est réunie ! Pas de passe droit pour les séparatiss à Ottawa... Ne pourront s’exprimer non plus sur le viol en famille, la peine de mort, les armes atomiques dans les mains des enfants (Chrétien).

    Après l’austérité libérale, y aura-t-il un fond au baril du génocide ?

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre, 13 décembre 2015 10h09

    Faut-il souligner au crayon gras la duplicité d’un trudeau atavique ?
    Rappelons : "Nous mettons nos sièges en jeu !" (un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître)

    Le rejeton clamait en campagne électorale : "Québec, chef de file en matière de fin de vie".
    Le chef de paille doit maintenant écouter dans ses oreillettes ses manipulateurs : On a au Canada un code criminel qui s’applique.
    Et il se veut rassurant, bredouillant : on est en transition, il faut s’assurer que les autres provinces auront le temps de s’ajuster aux grands travaux du Québec... Laminer le Québec ! C’est du grand Trudeau !

    Alors, les indépendantistes stratégiques, qui l’avez élu pour remplacer le diable, vous êtes satisfaits ??

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
3 040$  5%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 18/03 Michel Arteau: 10$
  • 18/03 Linda Rivard: 20$
  • 18/03 Jean-Louis Perez : 50$
  • 18/03 Thierry Leroux-Demers: 100$
  • 18/03 Denis Laplante: 20$
  • 18/03 Chrystian Lauzon: 30$
  • 18/03 Anonyme: 5$
  • 18/03 Guillaume Paquet : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités