«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

Personne n’est contre la vertu mais...

Du DEP au DEC...attention !

Tribune libre de Vigile
mardi 29 août
203 visites 1 message

Personne n’est contre la vertu…Ainsi en est-il de l’idée d’ouvrir les portes du Cégep aux étudiants ayant complété un diplôme d’études professionnelles (DEP), ce qui est impossible dans l’état actuel des critères d’admission au Cégep. Pour ce faire, il faudrait d’abord que ces étudiants terminent leur diplôme d’études secondaires (DES).

Toutefois, là où le bât blesse réside dans le fait que les étudiants qui ont opté pour un DEP n’ont pas du tout les mêmes intérêts que ceux qui se sont orientés vers un diplôme d’études collégiales (DEC), les premiers ayant des vues vers des carrières orienté vers des compétences manuelles, les seconds ayant choisi le DEC comme tremplin pour des études universitaires.

À titre d’exemples de problèmes reliés à cette idée, je suis perplexe au sujet des difficultés des étudiants possédant un DEP eu égard aux cours de littérature et de philosophie obligatoires dans le cursus du DEC, lesquels cours causent déjà beaucoup de difficultés aux étudiants inscrits en formation générale.

À mon sens, la création du DEP incarne une solution idéale pour les jeunes qui visent le milieu du travail dans un temps limité sans passer par un curriculum qui ne leur est aucunement nécessaire…En conséquence, la prudence est de rigueur avant de mettre en branle tout un mécanisme de consultation qui risque d’aboutir à un cul-de sac malencontreux.

Henri Marineau
Québec

Commentaires

  • Jean-Claude Michaud, 30 août 23h18

    Personnellement, je suis pour l’abolition du cégep pré-universitaire et pour l’ajout d’une année au secondaire et une année soit à l’universitaire ou soit une formation d’appoint au collégial. Les étudiants du DEP pourraient faire quelques cours au Cégep technique pour maîtriser ce qui leur manque. Des tests pour juger de leur niveau pourrait être fait pour le français et leur culture général.

    Je pense que le Cégep général est inutile et une structure de trop, les locaux des cégeps sont déjà partagés avec certaines universités et certains cours de perfectionnement, les Cégeps devraient servir comme centre de partage d’espace pour l’université, le collégial, le perfectionnement et même certains DEP pourraient s’y donner par la location de locaux par les commissions scolaires.

    Les Ontariens n’ont pas de Cégep et ils ne sont pas plus stupides pour autant et leur système d’éducation est très bon.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
13 530$  23%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/09 Alain Tousignant: 5$
  • 16/09 François-Luc Valiquette: 5$
  • 15/09 André Thibault: 5$
  • 13/09 Robert Lecompte: 5$
  • 6/09 André Lafrenaie: 25$
  • 6/09 Georges Le Gal: 100$
  • 4/09 André Gignac: 50$
  • 3/09 Maxime Boisvert: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités