«Non quia timemus non audemus, sed quia non audemus, timemus»
-(Sénèque)
«Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur».

L’idée fait son chemin ! Rapatrier notre souveraineté historique commémorative

Dessaisir la CCBN de son contrôle à sens unique de notre histoire nationale

Rapatrier notre souveraineté mémorielle sous l’égide de l’Assemblée nationale

Tribune libre de Vigile
samedi 14 février 2009
421 visites 1 message

M. François Bourque,

« L’idée a été lancée cette semaine par l’ex-président de la CCN, Pierre Boucher, qui gravite pas très loin du Bloc selon ce que j’ai lu. Ce serait un « beau geste » du fédéral pour marquer les 250 ans de la bataille, disait-il. Évidemment. Comment a-t-on pu ne pas y songer avant ! »

Le Soleil-2009 02 14-François Bourque- Les 8 raisons de la colère

JPEG - 16.5 ko
La falsificatrice concorde

Je me félicite que vous endossiez l’idée de rapatrier la CCBN. Vous attribuez à Pierre Boucher son lancement dans les médias de masse. Cependant, et je ne voudrais pas enlever quoique ce soit à qui que ce soit, mais l’idée avait été lancée avant, la notoriété de M. Boucher aura permis qu’elle soit connue et « lancée ».

Quand j’en ai eu l’idée, je me suis comme vous demandé « Comment a-t-on pu ne pas y songer avant !? ». Je l’ai formalisé dans un texte publié dans Vigile le 1er février - Rapatrier au Québec la CCBN - 1759-2009 – Rapatrier notre souveraineté culturelle historique – et transmis aux directions du PQ et du Bloc en espérant qu’ils la reprendraient pour la présenter et défendre. La prestation de M. Boucher serait un pas en ce sens. J’en ai aussi parlé dans ma Réplique à Gaétan Janelle - Le Soleil - 2009 02 08 - Au-delà de la dérive médiatique et politique M. Janelle ! publié aussi dans Vigile 2009 02 11

Je me suis félicité qu’elle soit reprise par Josée Legault – Voir - 2009 01 28 - La tête à Papineau . Et aussi, quand Pierre Boucher, signataire d’une pétition contre la re-constitution de batailles a été cité à cet effet dans un texte de Jean Pascal Lavoie le 10 février Le Soleil Une autre volée de bois vert contre la commémoration . Raymond Giroux en a fait état dans Le Soleil 2009 02 12 - La bataille des Plaines commanditée . Et enfin, vous donnez vie à cet éventuel rapatriement en l’appuyant. J’en suis très heureux, car ce rapatriement me semble être la seule manière de remettre sur pieds ce qui a été si mal engagé par les fédéraux et permettrait de régler bien des questions aujourd’hui livrées à la propagande canadianisatrice. Ce qui ne manque pas de provoquer la division et la discorde.

Rapatrier notre souveraineté commémorative sous l’égide de...

l’Assemblée nationale réunissant la députation du peuple souverain du Québec

Je suggère de plus que ce rapatriement se fasse non pas comme le propose M. Boucher, sous l’égide de la CCNQ-Commission de la capitale nationale du Québec, mais bien solennellement sous l’égide d’une Commission de l’Assemblé nationale éventuellement partie de la CCNQ.

De plus, et pour souligner ce 250e de façon digne et fière, ce jalon incontournable de notre histoire, je suggère que l’organisme québécois rapatrié et désormais responsable de ce lieu historique sans pareil, relève de toute la députation du peuple démocratique, pacifiste et souverain du Québec, qu’elle siège à Ottawa ou à Québec, telle que réunie dans une même chambre pour la circonstance. Ainsi, l’organisme responsable de notre souveraineté culturelle mémorielle et commémorative ne pourra être partisan et propagandiste. Il devra refléter la réalité qui est la nôtre. Celle d’une société qui n’a jamais fait la concorde et la réconciliation puisque nous vivons toujours dans un État qui s’impose d’autorité, sans s’être nommément soumis aux voix du peuple. Le Canada n’émane pas du peuple souverain. Il s’impose d’en haut et d’autorité. Ce pourquoi, il doit sans cesse déployer une série de mesures propagandistes pour s’imposer sans se soumettre aux voix « claires » et libres du peuple souverain du Québec.

M. André Pratte dans son éditorial d’aujourd’hui, avoue bien qu’il s’agissait bel et bien d’une bataille pour faire valoir une certaine idée de l’Histoire en titrant son texte du jour 2009 02 14 - Capitulation sur les Plaines , pour décrire l’éventuelle retraite de la CCBN et l’annulation de la re-constitution des batailles de Québec.

Cette idée veut que le Canada de la Conquête soit cet État « définitif et irréversible » qu’il est aujourd’hui, comme vous le décrivez bien… un État que l’on devrait célébrer puisqu’il nous aurait préservés à la fois de la France monarchiste décadente, et de l’annexion aux États-Unis, nous vouant au sort de la Louisiane… Comme si la Révolution française survenue 30 ans plus tard n’aurait rien changé, comme si nous n’aurions pu développer une architecture française aussi belle que la Britannique, comme si le Québec était semblable à la Louisiane, et devait automatiquement subir son sort si nous n’avions pas perdu la bataille !? Et, peu importe, l’idée étant qu’il est question d’imposer cette vision des choses, et non partager différentes lectures de notre Histoire en les… commanditant également…

Bref, bravo pour votre analyse raisonnée de la situation. Nous sommes d’accord, ce ne sont pas les reconstitutions de batailles qui font problème, c’est la canadianisation du 250e qui fait problème. La seule solution rassembleuse et crédible, Rapatrier dès maintenant la CCBN, rapatrier les Plaines, rapatrier maintenant l’organisation des commémorations du 250e, sous l’égide non partisane de l’Assemblée nationale, comme le formalise Paul Racine, LL.L, « L’Assemblée nationale du Québec devrait unanimement décréter les Plaines d’Abraham comme étant désormais un territoire appartenant exclusivement au Québec ».

Il faut dessaisir la CCBN de son contrôle sur notre souveraineté mémorielle

Fêter le 250e anniversaire du peuple souverain du Québec

Il faut dessaisir la CCBN de son contrôle à sens unique sur notre souveraineté culturelle mémorielle et commémorative. Cela, pour « célébrer » non pas un État unilatéral de statu quo de blocage, mais pour « fêter » clairement le 250e anniversaire du peuple souverain du Québec, né distinct du peuple de France il y a 250 ans. Avant la Conquête, NOUS, de la Nouvelle-France, nous étions partie du peuple de France, après la Conquête, nous sommes devenus un peuple sans Souverain puisqu’aucun autre n’a été habilité par NOUS, le peuple, à incarner notre souveraineté de peuple distinct de tout autre. NOUS, un peuple souverain devenu par la Conquête qui nous a arraché au peuple de France et à son souverain qui nous a cédé au souverain d’Angleterre, 30 ans avant la Révolution française.

Comme si un peuple pouvait être un objet. Comme si un peuple pouvait être objet de Cession ( John Saul - Vigile ).

Les canadianisateurs disent que nous avons fondé là le Canada d’aujourd’hui. Or le Canada n’émane toujours pas 250 ans plus tard du peuple démocratique et souverain, voilà le problème… Et, cela n’a rien à voir avec la souveraineté de l’État du Québec, cela ne pourrait avoir rien à voir avec la fondation d’un tel État. Comment accepter dans la seule perspective d’un État du Canada valide, qu’il s’impose sans se soumettre à la libre et « claire » approbation du peuple démocratique et souverain ? Parce que le Canada est un État qui peut à bon droit s’imposer d’autorité et de force !? Soyons sérieux ! Tout ça n’est pas sérieux !

Au plaisir, Luc A.

Commentaires

  • François Beauchemin, 15 février 2009 01h06

    Bravo Monsieur Archambault. C’est fort intéressant et emballant de suivre l’évolution de ce projet. Il fera boule de neige car ici c’est le carrefour des optimistes.

    François Beauchemin

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s'appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

1759-2009 : la résistance
Les Québécois indignés !

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2017: 60 000$
10 905$  18%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 16/06 Richard Carrier: 50$
  • 16/06 Marc Labelle: 50 $
  • 16/06 Les Amis de Vigile : 350$
  • 16/06 Jacques Bergeron: 100$
  • 16/06 PeeWee Troodeau: 100$
  • 15/06 Réal Coutu : 50$
  • 15/06 Serge Labossiere: 100$
  • 12/06 Michel Pauzé: 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!

Publicités